Publié le par Milinfo
Publié dans : #Divers
 
-4 décembre 2016 :
 
 
Bob s'intéresse de très près aux figurines qui pourraient être réalisées en impression 3D.
 
 
"Pour voir", comme il le dit dans son message, Bob a commandé une figurine sur le site reedoak.com.
 
Les figurines proposées sur ce site couvrent un ensemble varié, aussi bien au niveau sujets (aviateurs et militaires modernes, civils, 2°GM,russes...) et aussi des échelles différentes  (1/43, 1/48, 1/72...).
 
"Sans prétentions, je ne suis pas spécialiste en peinture de figurines, voici un modèle peint. D'autres suivront, car Noël n'est pas loin ! Bob"
Techniques&conseils : les figurines en 3D
Techniques&conseils : les figurines en 3D
Techniques&conseils : les figurines en 3D
Techniques&conseils : les figurines en 3D
Exemples de figurines disponibles
Exemples de figurines disponibles
Exemples de figurines disponibles
Exemples de figurines disponibles

Exemples de figurines disponibles

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Jérôme Hadacek, #Véhicules&Matériels

 

-4 décembre 2016 :

 

Immatriculations du Génie militaire

 

Nous avons tous nos marottes ou TOC (Troubles Obsessionnels du Comportement) et je n ’en suis pas exempt, rattachés comme par hasard à nos passions.

 

Moqué avec bienveillance par un de mes amis (ChD) qui appelle cela la DLA (Disney Land Army), imité par un autre à qui j’ai transmis le virus (n’est-ce pas Jean Michel ?), je me suis passionné pour tous les marquages et identifications des engins et véhicules de l’armée française. Avec plus de 3000 immatriculations et tout autant de marquages différents en stock photo, il reste cependant un problème que je n’arrive pas à élucider : malgré des recherches et des questionnements adressés aux personnes concernées, des aides spontanées comme Pascal BTR à qui j’ai proposé de relever le défi, le mystère reste entier...

 

Les manuels techniques identifient parfaitement la symbolique et le déchiffrage des immatriculations militaires… ; il l’est un peu moins avant 1960. En revanche, et même dans le manuel technique des engins du génie, la codification de l’immatriculation des machines de chantier n’offre aucune réponse… pour l’instant, je l’espère !

 

Champs de mise en œuvre : seuls sont concernés les matériels de chantier semble-t-il, n’ayant aucun accès au réseau routier et limité à une intervention sur zone de travaux avec un transport non autonome se faisant impérativement par porte engin (une pelle sur roues par exemple, arbore une immatriculation militaire normale, de même que les chargeuses sur pneus, en revanche ce n’est pas valable pour rouleau compresseur, niveleuse, scrapper, bulldozer, chariot élévateur, grues et pelles sur chenilles etc..).

A contrario avec cet exemple apporté par Pascal BTR, un tracteur agricole utilisé par l’armée, matériel autonome pouvant circuler sur le réseau routier, affiche une lettre en préfixe de son immatriculation !?

 

Les hypothèses : Les immatriculations de ces engins sont toutes précédées d’une lettre en préfixe. Des plus anciennes avec la lettre B, en passant par C,D,E,F et G aujourd’hui, j’ai pensé au départ à l’initiale de la caractéristique technique de l’engin (C pour Chargeur, D pour Dozer…mais F pour Niveleuse, ça ne collait plus et encore moins pour E et G !!!).

 

Ensuite, j’ai émis l’hypothèse d’une lettre par décennie ce qui semblait à peu près pouvoir se justifier. (« C » pour les années 1970, suivi de «D » pour la décennie 1980, ensuite « E » pour 1990, puis « F » pour les années 2000, et actuellement « G » pour la tranche 2010 jusqu’ 2020. Il serait logique que la prochaine soit la lettre  « H » !?...réponse dans trois ans !).

 

Tout s’est écroulé à l’arrivée des doubles lettrages (exemple photo : EM) et pire encore, un chiffre puis une lettre ! (exemple photo : 7G4). Je passe sous silence des immatriculations avec une lettre suivi d’un triple 0 et d’un numéro d’ordre !!!!! (exemple photo : G 000).

 

Toute explication étayée sur une directive militaire ou un manuel technique, sera la bienvenue ! Pour l’instant l’ensemble de ces immatriculations restent des véritables énigmes. 

 

Pour toutes réponses constructives, contactez Milinfo (chl_milinfo@orange.fr ) qui transmettra...

 
Jérôme Hadacek
 Les immatriculations de ces engins sont toutes précédées d’une lettre en préfixe...
 Les immatriculations de ces engins sont toutes précédées d’une lettre en préfixe...
 Les immatriculations de ces engins sont toutes précédées d’une lettre en préfixe...
 Les immatriculations de ces engins sont toutes précédées d’une lettre en préfixe...
 Les immatriculations de ces engins sont toutes précédées d’une lettre en préfixe...
 Les immatriculations de ces engins sont toutes précédées d’une lettre en préfixe...

Les immatriculations de ces engins sont toutes précédées d’une lettre en préfixe...

Et ça se complique encore... !?
Et ça se complique encore... !?

Et ça se complique encore... !?

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Modifications et transformations..., #Dossier 1 : les miniatures Solido-Verem

 

-4 décembre 2016 :

 

N'ayant guère le temps de m'attaquer à une des (nombreuses !) maquettes qui m'attendent d'ici la fin de l'année, je me suis lancé dans un "petit" travail de modification.

 

Vous aurez reconnu le Peugeot P4 de chez Solido au 1:43 que je souhaite "transformer" en VLTT Circulation routière de l'ECR (ème DB (5ème RCS / FFA / Landau...

 

Pascal Btr


Étude préparatoire :

Objectif : reproduire  "mon"  VLTT lors de ma PASSCOM...
Objectif : reproduire  "mon"  VLTT lors de ma PASSCOM...
Objectif : reproduire  "mon"  VLTT lors de ma PASSCOM...
Objectif : reproduire  "mon"  VLTT lors de ma PASSCOM...
Objectif : reproduire  "mon"  VLTT lors de ma PASSCOM...

Objectif : reproduire "mon" VLTT lors de ma PASSCOM...

Premiers travaux : il reste encore un peu de travail, notamment pour les 2 postes radios (TRVP 213 entre les sièges AV, et le PRA ARD) et la banquette AR Rolling Eyes.
Premiers travaux : il reste encore un peu de travail, notamment pour les 2 postes radios (TRVP 213 entre les sièges AV, et le PRA ARD) et la banquette AR Rolling Eyes.

Premiers travaux : il reste encore un peu de travail, notamment pour les 2 postes radios (TRVP 213 entre les sièges AV, et le PRA ARD) et la banquette AR Rolling Eyes.

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels

 

-3 décembre 2016 :

 

Voici quelques photos de mon séjour en Normandie...

 

Nous sommes en août 2016 à Arromanches, pour le 88 (connu de tous je suppose)...

 

Pour le reste, et le char en particulier, je ne me souviens plus du nom du village mais il se trouve à une vingtaine de km à l'Est d'Arromanches.

 

Richard B.

Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)
Souvenirs de Normandie (par Richard B.)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Modifications et transformations..., #Les créations d'Yves
Réalisation perso : EPTVF  « Engin Poseur de Travures de Voies Ferrées " Diplodicus (par Yves)

-3 décembre 2016 :

                         

Le Diplodocus, officiellement EPTVF : « Engin Poseur de Travures de Voies Ferrées » est une grue ferroviaire de l'armée française, dépendant de l'ancien 5ème Régiment de génie ferroviaire de Versailles.

Construit en 1958, il pèse 317 tonnes pour 87 mètres de long. Le Diplodocus, avec les quatre wagons l'accompagnant, fait l’objet d’un classement au titre objet des monuments historiques depuis le 8 décembre 2005.

 

Un tel engin est bien difficile à reproduire à partir de rien ; c'est pourtant le pari engagé par Yves... Respect !!!

 

"Depuis ma première évocation de ce projet, j'ai acquis le  livre d'Henri Ortholan sur cet engin impressionnant dédié à la pose de travures de voies ferrées.

 

Les détails évoqués dans cet ouvrage ont tout d'abord fait reculer ma détermination, déjà fragile, et fait jeter ma première ébauche de plan... Puis la raison est revenue doucement jusqu'à ce que je me décide à assumer un résultat pas forcément très brillant.

 

J'ai aussi appris que quatre maquettes métalliques existent au 1/11, 1/43 et aux échelles ferroviaires 0 et 1/87, auxquelles il faut encore ajouter une autre, hors de France, à une échelle indéterminée.

 

Mon choix s'est porté sur le 1:50, mon échelle de prédilection... mais je  ne fais que commencer !".

Yves

Réalisation perso : EPTVF  « Engin Poseur de Travures de Voies Ferrées " Diplodicus (par Yves)
Réalisation perso : EPTVF  « Engin Poseur de Travures de Voies Ferrées " Diplodicus (par Yves)
Réalisation perso : EPTVF  « Engin Poseur de Travures de Voies Ferrées " Diplodicus (par Yves)
Réalisation perso : EPTVF  « Engin Poseur de Travures de Voies Ferrées " Diplodicus (par Yves)

Pour en savoir plus :

           

Train Diplodocus grue poseur de travures de voies ferrées

               

L’engin le plus représentatif du 5ème RG reste sans aucun doute la grue ferroviaire appelée « Diplodocus » en référence à sa forme à deux flèches en rapport au coup et à la queue du dinosaure du même nom. Cette grue représente une masse totale de 317 tonnes pour une longueur de 87m et a été fabriquée en 1958 par les ateliers Schwartz Hautmont. Elle devait être produite à 5 exemplaires mais faute de budget seul cet exemplaire a été construit. Le train se compose du wagon 3 qui est le corps central de la grue, le wagon 1 et 5 qui portent les flèches quand elles sont abaissées, le wagon 2 transportant les camarteaux, le wagon 4 servant de contrepoint sur la flèche opposée au levage.

      

La grue était louée à la SNCF pour ses travaux de voies et en 1975 un accident s’est produit. Cette dernière s’est alors couchée sur le flanc sur la Grande Ceinture de Paris à Nogent le Perreux, endommageant une des flèches qui fût reconstruite et coupant le trafic pendant trois semaines. Il en résulte pour cette grue l’originalité d’avoir deux flèches de conceptions différentes, une soudée et une autre rivetée.

                     

Au total on estime que cette grue a posé 9800km de voie ce qui semble considérable pour un seul engin. Vous trouverez sur ce site des photos de 1980 où la grue est en transit avec les flèches abaissées pour passer sous les caténaires et en position de levage avec une peinture bleue / jaune toute neuve. Avec l’électrification de quasiment toutes les voies où il était amené à travailler, la grue a été mis à la retraite et est depuis 2005 classé à l’inventaire des monuments historiques.

            

Actuellement parquée dans le camp des matelots avec d’autres voitures, la grue attend les autorisations pour qu’une association aidée du Génie de Dijon puisse reprendre et préserver cet engin extraordinaire. Néanmoins le pont métallique d’entraînement du génie que la grue soulevait lui n’a pas été gardé et est parti au ferraillage.

   

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures de Gendarmerie
Au moment où l'année 2016 s'apprête à tirer sa révérence, il nous a semblé intéressant de marquer un temps d'arrêt pour dresser le bilan des miniatures ayant fait leur apparition au cours des douze derniers mois. Chacun, en fonction de son thème de prédilection, apportera sa propre conclusion à cette évocation...

-3 décembre 2016 :

Gaso.Line & Master Fighter

 

Les productions de notre ami Olivier Saint-Lôt méritent bien que nous nous attardions sur les modèles qui ont enrichi l'année qui s'achève.


Chez Gaso.Line.Line, nous retiendrons particulièrement l'EBR tourelle FL11 en kit résine à monter.


Chez Master Fighter, en kit résine à monter ou en miniature montée et peinte, l'année a été marquée par quelques miniatures qui ont ravi les collectionneurs. La famille AMX-30 s'est vue complétée par l'AMX-30 EBG, l'AMX-30 EBD avec ses rouleaux anti-mines et l'AuF1. A ce jour, la famille X30 semble au complet chez Master Fighter même si nous continuons à espérer, et attendre, la reproduction du Brenus pour conclure cette superbe série. Et puisque l'AMX-13 est attendu pour le début 2017, souhaitons lui un succès suffisant pour inciter Olivier Saint-Lôt à reproduire ses variantes.


Mais au delà de la famille X30, 2016 fut surtout l'année deux deux miniatures exceptionnelles du Service des essences des armées (SEA) : le CAPACE et le tracteur routier avitailleur TRA TOE ng. Ces deux reproductions majestueuses sont incontestablement les pièces majeures de la gamme Master Fighter, au côté du TRM 700-100 qui avait suscité un même enthousiasme à sa sortie.


La gamme  Master Fighter s'est aussi enrichie, en cours d'année, du VAB Ultima Génie et du VBL Ultima proposé en édition limitée.


Une bonne année donc pour les amateurs de matériels militaires français modernes même si nous ne cachons pas une certaine frustration de ne pouvoir disposer du TRM 10 000 CLD dès Noël. Celui-ci devrait être disponible en février, en même temps que l'AmX-13. D'autres nouveautés sont annoncées en début d'année pour les amateurs de matériels français plus anciens (AMD 178, chars Renault R35 et R39...). Alors, vivement 2017 !

Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
-28 novembre 2016 :
 
 
Les miniatures de Gendarmerie*
 
Pour les amateurs de miniatures de Gendarmerie, l'année 2016 aura d'abord été marquée par la disparition brutale de Pascal Meunier, Président-fondateur de l'association Miniagend. 
 
Côté miniatures, l'année aura été un bon cru avec des nouveautés aussi variées qu'intéressantes.
 
Si Norev semble avoir renoncé à proposer de nouvelles miniatures de Gendarmerie au 1/18 -on se souvient pourtant des Alpine A310 ou de la Citroën SM- d'autres marques ont ravi les collectionneurs.
 
Avec les Peugeot 306 S16 et Matra Jet 5S des BRI, OttOmobile a frappé au moment des fêtes de Noël et en tout début d'année. Ces deux miniatures ayant remporté un réel succès, on peut supposer que la dynamique équipe d'Ottomobile n'en restera pas là. D'autant que c'est à cette même équipe que le groupe Smoby a confié les reines de la marque Solido que l'on disait en grande difficulté.
 
Si les miniatures militaires ou de sapeurs-pompiers étaient, cette année encore, les grandes absentes du catalogue Solido 2016, la sortie en octobre dernier d'une Renault 4 GTL de bonne facture aura redonné espoir aux nostalgiques de cette marque qui a marqué l'enfance de beaucoup d'entre nous.
 
Enfin, MCG a créé la surprise en proposons une très inattendue Peugeot 504 break qui semble s'inspirer (même décoration et même immatriculation) de la miniature au 1/43 sortie il y a quelques années chez Minchamps.
 
Au 1/43, Momaco a complété son offre avec quelques belles miniatures produites en édition limitée : le Renault Macott transport de chevaux de la Garde républicaine, le Renault Master Identification criminelle et l'autocar Galion-Heuliez. Trois miniatures qui tiennent toutes leurs promesses mais qui sont vendues un peu cher aux yeux de certains collectionneurs qui n'ont pas la possibilité de dépenser plus de 100 € pour acheter une miniature.
 
Norev aura aussi marqué l'année avec quelques belles miniatures de Gendarmerie au 1/43 : la Renault 4L autoroute, la Mégane Estate avec sérigraphie expérimentale, la Renault 21 2L turbo, la Renault Mégane berline et la DS 21 break de la Garde Républicaine.
 
Eligor a proposé en décembre 2015, une Renault 4L avec un gendarme au 1/43. Cette miniature très soigneusement réalisée a inauguré un nouveau concept chez Eligor avec un boîtage cartonné spécifique et un petit tournevis pour monter et démonter la miniature.
 
La Citroën DS 21 sortie chez Rio a également droit de citer même si cette miniature est de qualité tout à fait médiocre pour un prix de vente proportionnellement élevé.
 
Signalons enfin, en marge de cette évocation, la planche de décals proposée par Tochoutchou.fr pour "habiller" des VAB ayant assuré la protection de l'ambassade de France au Liban, le n°15 de la bande dessinée Les Gendarmes, ou encore quelques miniatures de Gendarmerie au 1/87 chez Bush (Land Rover et Zodiac), chez Wiking (4L)...
 
*Liste non exhaustive
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016
Miniatures sous l'uniforme : bilan de l'année 2016

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Jean-Pierre B.

 

-2 décembre 2016 :

 

Jean-Pierre B. a trouvé plus petit que petit : des Jeep au 350 et même au 1/700  de chez L4arsenal ! Qui dit mieux ?!

 

Les voici photographiées après un premier ébavurage rapide car elles sont en résine...

 

Voici donc les diverses "Mamys" et pour le 1/700, j'ai placé 3 grains de riz long de Camargue (non cuit) pour donner la taille. Jean-Pierre"

Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)
Curiosité : Jeep au 1/350 et 1/700 de chez L'Arsenal (par Jean-Pierre B.)

Quelques informations sur L'Arsenal :

 

Pour L’Arsenal l’aventure a commencé en 1996 avec la parution des deux premiers modèles au 1/400, l’aviso A-69 et la Corvette Flower.

 

L’idée était de proposer aux amateurs une continuité à la série Heller qui avait fait le bonheur de bon nombre de maquettistes jusque dans les années soixante-dix.

 

Suivra ensuite une gamme d’accessoires toujours à la même échelle, puis très vite de nouveaux kits au 1/350 et 1/700 pour suivre l’évolution du marché international.

 

Dernière branche ajoutée à l’arbre, L’Arsenal-Aero conçoit et produit de nombreuses références au 1/48 et 1/72, principalement dans le domaine des charges emportées par les jets modernes.

 

A l’origine, la conception des prototypes se faisait à l’ancienne à partir de carte plastique, Syntofer, huile de coude, en espérant que tout se passe bien et que le résultat final soit à la hauteur des espérances !

 

Aujourd’hui, tous les masters sont conçus en utilisant les meilleurs logiciels de modélisation, à partir de sources de documentation fiables, et le prototypage est réalisé par impression 3D avec des machines performantes, garantissant ainsi une représentation fidèle de la réalité.

 

Après pratiquement vingt ans à la barre, il était temps qu’une nouvelle équipe prenne les commandes pour continuer à proposer aux maquettistes des kits toujours plus précis et détaillés.

 

La nouvelle génération qui pilote désormais L’Arsenal, mais qui restera toujours assistée par les anciens, vous prépare déjà une série de maquettes attendues par beaucoup depuis longtemps.

 

Alors rendez-vous bientôt avec la frégate Georges Leygues au 1/400, un Escorteur d’escadre refondu ASM à la même échelle, le kit du conversion du Lynx Aéronautique Navale au 1/48, et bien d’autres choses encore !

Coordonnées :

26, rue de Curzay

17230 Longèves

Tel : 05.46.52.83.95

Mail : info@larsenal.com

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels, #Espace Jérôme Hadacek

 

-2 décembre 2016 :
 
Au moment où les cubains "plurent" Fidel Castro, je vous propose quelques photos d’engins croisés au hasard d’un voyage, dans cette ile superbe, ravagée par une idéologie hors d’âge, un pays exsangue et d’une grande pauvreté.
 
Les photos de véhicules militaires ne sont pas les bienvenues et je remercie mon fils de m’avoir servi de bouclier, pour me cacher lorsque je prenais un de ces engins. Le risque est toujours au coin de la rue, la dénonciation, et particulièrement ceux appartenant au redoutable MININT, Ministère de l’Intérieur, dirigé d’une main de fer et sanglante par celui qui est devenu une «  icône » et qui est souvent associé à cette devise et son triste visage célèbre de part le monde «  Me han matado cien hombres! » (J’ai tué cent hommes !)……
 
Chacun en fera son idée..., la mienne est déjà faite et je me réjouis aujourd’hui pour ce pays qui va peut être pouvoir revivre… enfin ! 
 
Jérôme Hadacek
Jeep BEIJIN du grand frère chinois qui continuait les « perfusions » communistes pour aider Cuba. Celle ci appartient à l’armée cubaine (FAR : Fuersas Armadad Revolucionarias)
Jeep BEIJIN du grand frère chinois qui continuait les « perfusions » communistes pour aider Cuba. Celle ci appartient à l’armée cubaine (FAR : Fuersas Armadad Revolucionarias)

Jeep BEIJIN du grand frère chinois qui continuait les « perfusions » communistes pour aider Cuba. Celle ci appartient à l’armée cubaine (FAR : Fuersas Armadad Revolucionarias)

Au détour d’une rue ou sur une route de Cuba que j’ai traversé de part en part jusqu’à Santiago, j’ai sais ce fourgon cellulaire d’origine chinoise del Ministerio del Interior (MININT) très redouté et créé et tenu de main de fer par Enersto Guevara, surnommé le Ché.  Dans les Cayos, ce camion dont je ne connais pas la marque (chinois probablement ou coréen du nord ?) est un modèle militaire des surplus d’une armée communiste, pays frère de Cuba, et ré utilisé pour tracter les « cars » qui traversent l’ile, véritables « transport à bestiaux » sur des trajets qui ne se comptent pas en kilomètres mais en heures de route !
Au détour d’une rue ou sur une route de Cuba que j’ai traversé de part en part jusqu’à Santiago, j’ai sais ce fourgon cellulaire d’origine chinoise del Ministerio del Interior (MININT) très redouté et créé et tenu de main de fer par Enersto Guevara, surnommé le Ché.  Dans les Cayos, ce camion dont je ne connais pas la marque (chinois probablement ou coréen du nord ?) est un modèle militaire des surplus d’une armée communiste, pays frère de Cuba, et ré utilisé pour tracter les « cars » qui traversent l’ile, véritables « transport à bestiaux » sur des trajets qui ne se comptent pas en kilomètres mais en heures de route !

Au détour d’une rue ou sur une route de Cuba que j’ai traversé de part en part jusqu’à Santiago, j’ai sais ce fourgon cellulaire d’origine chinoise del Ministerio del Interior (MININT) très redouté et créé et tenu de main de fer par Enersto Guevara, surnommé le Ché. Dans les Cayos, ce camion dont je ne connais pas la marque (chinois probablement ou coréen du nord ?) est un modèle militaire des surplus d’une armée communiste, pays frère de Cuba, et ré utilisé pour tracter les « cars » qui traversent l’ile, véritables « transport à bestiaux » sur des trajets qui ne se comptent pas en kilomètres mais en heures de route !

Cuba, c’est aussi des casernes de pompiers comme dans tous les pays du monde, alors pour les passionnés de véhicules rouges, voici un Berliet GAK grande échelle surpris dans une courette de la Havanne, et un ZIL rentrant au garage dans la caserne de Trinidad.
Cuba, c’est aussi des casernes de pompiers comme dans tous les pays du monde, alors pour les passionnés de véhicules rouges, voici un Berliet GAK grande échelle surpris dans une courette de la Havanne, et un ZIL rentrant au garage dans la caserne de Trinidad.

Cuba, c’est aussi des casernes de pompiers comme dans tous les pays du monde, alors pour les passionnés de véhicules rouges, voici un Berliet GAK grande échelle surpris dans une courette de la Havanne, et un ZIL rentrant au garage dans la caserne de Trinidad.

Je ne sais pas s'il a respecté la première, mais à coup sûr, il vient de trouver la deuxième !

Je ne sais pas s'il a respecté la première, mais à coup sûr, il vient de trouver la deuxième !

Véhicules&matériels : arrêt sur Cuba (apar jérôme Hadacek)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Jean-Pierre B., #Modifications et transformations...

 

-1er décembre 2016 :

 

Y'a t'il une vie après la mort ? Voilà une question à laquelle il est bien difficile de répondre. Une chose est certaine par contre, après la Seconde Guerre mondiale de nombreux véhicules des armées ont été reversés dans le civil pour y vivre une nouvelle carrière.

 

Le Dodge ici présenté est passé chez les sapeurs-pompiers avant de rejoindre l'atelier de Jean-Pierre qui lui a fait prendre le départ du Paris-Dakar... pour une drôle de retraite !

 

"Un ancien Pompiers qui a participé au Dakar 1986*... Le véhicule étant équipé de 2 roues de secours et ne voulant pas "défoncer" la caisse, j'ai réalisé une "rondelle" en trompe l'oeil. Les deux sont revêtues de papier de soie peint en rouge satin...".

J-P B.

Quand le Dodge passe du vert au rouge (par Jean-Pierre B.)
Quand le Dodge passe du vert au rouge (par Jean-Pierre B.)
Quand le Dodge passe du vert au rouge (par Jean-Pierre B.)
Quand le Dodge passe du vert au rouge (par Jean-Pierre B.)
Quand le Dodge passe du vert au rouge (par Jean-Pierre B.)

* : 1986, triste année avec la disparition de Thierry Sabine et Daniel Balavoine sur un accident d'hélicoptère pendant el dakar

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules et Blindés au 1-43 (Collection-presse)

 

-1er décembre 2016 :

 

Pierre H. a répondu à notre appel d'il y a quelques temps en nous envoyant les photos de chars de la collections Chars de al Seconde Guerre mondiale au 1/43 (Altaya/Ixo) mis en situation par lui-même sur leur socle de présentation.

 

Les photos ne sont pas de très bonne qualité, car prises de trop près dans doute, mais nous accueillons avec plaisir ce nouveau contributeur !

Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)
Chars Altaya/Ixo au 1/43  mis en situation (par Pierre H.)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels, #Espace Jérôme Hadacek

-1er décembre 2017 :

 

Oliver Felder nous envoie quelques photos du CAESAR en action contre les talibans :

CAESAR au coeur de l'action !
CAESAR au coeur de l'action !
CAESAR au coeur de l'action !
CAESAR au coeur de l'action !

CAESAR au coeur de l'action !

-12 novembre 2015 :

 

 

Bien que le CAESAR de chez Master Fighter soit encore d'actualité, le CEMAT parle de CAESAR "NG" blindés pour l'armée de Terre, dans le cadre de la loi de finances pour 2016.

 

http://forcesoperations.com/exit-les-derniers-auf1-bienvenue-au-caesar-ng/

 

Étonnant, mais alors quel modèle ?

 

En effet, NEXTER a depuis l'équipement de l'armée de Terre française développéune version "

plus robuste" de son CAESAR, afin de séduire des clients ayant des "besoins particuliers".

 

http://www.opex360.com/2015/09/20/artillerie-nexter-sorti-version-plus-robuste-du-caesar/

 

Pascal Btr

 

-2 août 2014 :

 

     Eurosatory medium

 

Certains milinfistes sont assez friands de vues rapprochées des matériels en dotation au sein de notre armée.

 

Dans cet esprit, voici quelques photos du CAESAR prises sur le stand de l'armée de terre :

 

400.JPG

 

400f.JPG

 

400b.JPG

 

400d.JPG

 

400k.JPG

 

406b.JPG

   

-4 juillet 2012 :

 

ESY12date-FDnoirGB

 

Jérôme Hadacek, décidément très fidèle à Milinfo, nous a adressé quelques photos du Caesar dans sa version exportation tel qu'il était présenté sur le stand de Nexter.

 

"Sur le stand Nexter d'EuroSatory était exposé la version export du CAESAR. Il est doté d'une cabine SOFRAME et l'ensemble est monté sur le châssis d'un Mercedes-Unimog U2450. La plus grosse commande revient au Royaume d'Arabie Saoudite avec un nombre de 76 exemplaire dont la majorité sera construit sur place. 

  
Une idée de version pour notre ami Olivier Saint Lot à inclure dans sa gamme Master Fighter...".

   

Juillet-2012-8230.JPG
     
Juillet-2012-9157.JPG
        
Juillet-2012-8232.JPG  

(Photos Jérôme HADACEK)

 

  

-16 juin 2009 :

 


Sources : Terre Magazine


-2 mars 2009 :

 

Le Camion équipé d’un système d’artillerie (CAESAR) équipe depuis octobre 2008 la 2e batterie du 68e régiment d’artillerie d’Afrique (68e RAA) de La Valbonne. Les artilleurs de La Valbonne ont découvert tous ses atouts lors d’une campagne de tirs à Canjuers. 
 
  
 
Le CAESAR : CAmion Equipé d'un Système d'ARtillerie
 



 




 
Le CAESAR a été perçu début octobre par le 68e RAA, désormais équipé du fleuron de l’artillerie.

Armé par une équipe de cinq servants, le CAESAR est particulièrement mobile, rapide et puissant. Sa vélocité et sa furtivité lui permettent de s’embusquer avant et aussitôt après le tir.

Caché dans un bois ou sous un hangar, le canon attendra le meilleur moment pour tirer avant de disparaître aussitôt.

Comme il est agile aussi bien sur route qu’en tout-terrain, ses mouvements sont difficiles à prévoir pour l’ennemi.

Équipé d’un système centralisé de gonflage des roues pour adapter la pression à la nature du terrain et compenser une crevaison, il peut suivre tout ce qui roule aujourd’hui dans l’armée française.

Rustique et simple à mettre en œuvre, le CAESAR bénéficie de technologies de pointe. Avec un navigateur de dernière génération, la position du camion est évaluée précisément à tout moment.

Le pointage, lui, est corrigé automatiquement et immédiatement après chaque tir. En effet, le navigateur assure le pointage et le positionnement de la pièce, ce qui fait du CAESAR une pièce d’artillerie “intégrale”.

Cette automatisation (navigateur, radar de mesure de la vitesse initial et calculateur balistique) permet au canon de tirer immédiatement après réception des coordonnées de la cible à traiter, d’autant plus facilement que la radio autorise le transfert de données.
 

En effet, le CAESAR n’a pas besoin d’un tir de réglage : il est en mesure de faire feu immédiatement après sa mise en batterie grâce au radar de mesure initial et au calculateur balistique qui lui offrent également, selon les munitions utilisées, la possibilité de tirer jusqu’à près de 40 km.
 

Alors, prêt à tout le CAESAR ? L’adjudant Walter Brau qui a fait partie des premiers à l’essayer pour le 68e RAA le confirme. «Nous avons même testé ce matériel à Djibouti avec des températures jusqu’à 50°, dans des conditions désertiques extrêmes. Alors oui, le CAESAR est prêt pour tous les engagements". 
 
Sources : www.defense.gouv.fr

 

 

-6 février 2009 :

 

Le CAESAR (Camion équipé d'un système d'artillerie)





Emploi operationnel

Héritier de matériels éprouvés tels que le canon AMF3, l’automoteur 155 GCT AUF1 ou le canon tracté 155 TRF1, CAESAR® en constitue une synthèse optimale. Polyvalence, mobilité, facilité de mise en œuvre, permanence des feux et survivabilité sont les points clés de ce nouveau système d’armes de 155 mm/52 calibres, totalement interopérable avec les matériels OTAN de 39 calibres et le JB MoU 52 calibres.

Les automoteurs d’artillerie sont pénalisés sur le plan de la mobilité et de la maintenance par leur masse et leur châssis chenillé.
Les canons tractés sont handicapés en matière de manœuvrabilité et de survivabilité par leur encombrement et leur conception.

Véritablement polyvalent, CAESAR®, quant à lui, comble, par ses solutions innovantes, ces carences et satisfait les besoins opérationnels quels que soient le niveau du conflit, le théâtre d’opération et la nature des forces engagées.

CAESAR® est apte à appuyer tous types d’unités motorisées, mécanisées ou blindées, y compris celles à vocation de déploiement rapide.

La puissance de feu du CAESAR® est amplifiée par sa rapidité de mise en œuvre, sa portée allongée et sa grande précision.

CAESAR® peut battre des zones plus étendues avec moins de pièces.

CAESAR® favorise l’initiative, la manœuvre et la réactivité, tout en minimisant les risques.

CAESAR® est efficace pour chaque mission feux : tirs d’appui direct, tirs d’action dans la profondeur, tirs de contrebatterie et même de défense côtière.


Atouts majeurs

-Système polyvalent et intéropérable avec les matériels OTAN de 39 calibres et le JBMoU 52 calibres,
-Mobilité tactique et manoeuvrabilité : châssis de camion 6X6,
-Mobilité stratégique : aérotransportable par C130 (en un seul fardeau),
-Permanence des feux : rapidité de mise en œuvre, portée allongée et grande précision,
-Survivabilité et furtivité : CAESAR® tire six coups et sort de batterie en moins de 2 minutes.





Caractéristiques techniques :

 


Compacité:
-Masse maximale en ordre de combat< 18 tonnes
-Longueur (châssis)10 m
-Largeur (châssis)3,7 m
-Hauteur (châssis)2,55 m
 
Protection :
-Cabine blindée
-Blindage additionnel (en option)
 
Mobilité :
-Mobilité tactique et manœuvrabilité d’un châssis de camion 6x6.
-Vitesse sur route> 85 km/h
-Vitesse en tout chemin50 km/h
-Autonomie~ 600 km
-Système de gonflage des pneus centralisé.
-Aérotransporten classe C130 (un seul fardeau)
 
Armement :
-Artillerie de 155 mm/52 calibres conforme au JB MoU.
-Compatible avec les munitions de 155 mm au standard OTAN (39 ou 52 calibres) ou de type ERFB.
-Pointage automatique.
-Pointage en site : + 1 160 millièmes.
-Pointage en gisement : ± 300 millièmes.
-Pente et dévers autorisés pour le tir : ± 10°.
-18 coups complets embarqués.
-Civière de chargement (obus) et refouloir hydrauliques.
-Culasse à vis à commande hydraulique.
-Chargement automatique des étoupilles (barillet de 14 étoupilles).
-Temps de mise en batterie/sortie de batterie : moins de 1 minute.
-Cadence de tir : 6 coups/minute.
-Portée : de 4,5 km à 42 km.
 
Equipage et confort :
-Equipe de pièce : 5 hommes (3 en crise).
-Cabine climatisée et insonorisée.
 
Sûreté de fonctionnement :
CAESAR® offre un haut niveau de sécurisation grâce à de nombreux systèmes de surveillance et d’interdiction, en particulier :
-Contrôle de la température de la chambre par capteur (en temps réel),
-Existence de modes de secours,
-Contrôle de la température de la chambre par capteur (en temps réel)
-Existence de modes de secours,
-Commande manuelle d’arrêt d’urgence
-Interdiction de tir avant verrouillage de la culasse
-Cabine climatisée et insonorisée.
 
Pièce intégrale :
-Navigateur et calculateur balistique embarqués.
-Radio à évasion de fréquence.
-Radar de mesure de vitesse initiale.
-Intégrable à tout système de conduite des feux.




Source : www.nexter-group.fr

Photo : SIRPA terre

Vidéo de présentation : http://www.defense.gouv.fr/terre/mediatheque/videotheque/presentation_du_caesar_au_68e_regiment_d_artillerie_d_afrique
 

 

-24 juillet 2008 :

 


Le 16 juillet, la Délégation générale pour l’armement (DGA) a livré à l’armée de Terre le premier système d’armes Caesar (camion équipé d’un système d’artillerie), dont 7 exemplaires supplémentaires seront livrés avant la fin de l’année 2008.


Nouveau concept de canon monté sur camion, conciliant allongement de la portée et mobilité, le Caesar dispose d’une portée de tir de plus de 40 km.


Pesant moins de 18 tonnes, il est aérotransportable par avion C130 Hercules et A400M et cinq hommes sont nécessaires pour sa mise en action, laquelle peut intervenir en moins d’une minute.


CAESAR est un automoteur à roues au gabarit routier, qui transporte son équipe de pièce ainsi que 16 coups complets. Il est doté d'un pointage automatique, d'un cinémomètre, de terminaux ATLAS. Son tube de 52 (calibre 155mm) et sa chambre sont aux standards de l'OTAN.





PERFORMANCES :

-Vitesse sur route : 90 km/h.
-Autonomie : 600 km.
-Cadence de tir : 6 coups par minute.
-Portée des munitions : 40 km.
-Mise en batterie : moins d'une minute.
-Pointage en gisement : sur + ou -17°.
-Pointage en site : de 19 à 68 °.
-RENSEIGNEMENTS NUMERIQUES :

-Poids à vide : 15,4 tonnes.
-Poids en ordre de combat : 17,7 tonnes.
-Poids de l'artillerie : 7 tonnes.
-Longueur : 10 m.
-Hauteur : 3,3 m.
-Largeur : 2,5 m. 
 


Source et phto : www.defense.gouv.fr

   

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Divers

-30 novembre 2016 :


La longue route de Milinfo...

 

En 1998, lorsque que j'ai acheté mon premier ordinateur, je n'avais aucune expérience ni savoir-faire particulier. Mon ami Séverin, qui n'est plus là aujourd'hui, m'a alors suggéré de travailler sur un document pour apprendre...

 

Passionné de miniatures militaires sous l'uniforme depuis l'âge de 10 ans, c'est donc tout naturellement à ce thème que j'ai pensé et c'est ainsi qu'est né Milinfo. Un recto verso, imprimé en noir et blanc, que j'ai diffusé auprès de quelques amis collectionneurs et détaillants que je fréquentais.

 

MILle INFOs ou MILitaires INFOs, je ne suis plus très certain de l'origine du nom... Cette modeste publication, sans prétention aucune, a trouvé son public certes limité mais composé de passionnés intéressés par les news que j'y publiais.

 

Deux magazines spécialisés dans les miniatures automobiles ont eu la gentillesse de signaler cette "heureuse initiative d'un passionné pour les passionnés".

 

Et puis Milinfo a grandi, s'est fait connaître et reconnaître auprès de nouveaux passionnés et auprès des fabricants. Le recto verso est devenu un quatre pages imprimé en couleur quelques temps plus tard et diffusé par voie postale contre des timbres.

 

Milinfo-Plus est venu compléter Milinfo avec des focus sur des sujets en lien avec les miniatures sous l'uniforme.

 

En 2006, Milinfo est passé du papier au net avec la création du blog/site que vous connaissez aujourd'hui.

 

La version papier diffusée par mail en pdf a tiré sa révérence avant de revenir à la demande de Milinfistes soucieux d'archiver l'actualité de leur passion.

 

Milinfo-special renommé Milinfo-Focus "fête" son 50ème numéro. En mai dernier, nous fêtions (discrètement) les 10 ans de Milinfo.over-blog.com devenu Milinfo.org. En 2018, Milinfo fêtera ses 20 ans d'existence...

 

Une longévité que nous devons à notre persévérance certes mais aussi au soutien de fabricants, d'éditeurs et des quelques 2 000 Milinfistes qui se connectent chaque jour pour lire nos pages.

 

Cette longue aventure peut et doit continuer mais pour cela nous avons besoin de vos contributions en textes et photos. Faites nous découvrir vos achats, vos coups de coeur, vos collectons, vos créations ou modifications !

 

Je sais pouvoir compter sur vous parce que depuis sa création Milinfo a toujours été au rendez-vous des passionnés.

 

Amitié milinfiste.

ChL

Voir les commentaires

Sur le fil!

Véhicules et matériels : le Véhicule de Protection et de Signalisation (VPS) de la BSPP

 

>La longue route de Milinfo...

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers...

 

Après une première mue intervenue en début d'année et imposée par notre hébergeur, Milinfo prend de nouvelles couleurs et évoluera encore progressivement pour trouver un nouveau rythme de croisière.

 

Merci aux milinfistes qui ont permis à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions, alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo, bons achats et... bon plaisir !

 

 

Fidèlement,

 

ChL

Catégories

Milinfo-Focus

Milinfo-Focus n° 49 : Renault-Heuliez Galion gendarmerie, Citroën DS 21 break Gendarmerie, VLRA 4x4 au 1/43...

Milinfo-Focus n° 48 : Renault Mégane berline gendarmerie Norev et sélection librairie

Milinfo-Focus n° 47 - Spécial Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 46 : le CARAPACE au 1:48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 45 : le TRA TOE ng au 1/48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 44 : le VMA 38 et le Simca Cargo au 1:43 (Direkt)

Milinfo-Focus n° 43 : le Berliet GPE 4 et l'AMX-30 AuF1 au 1/48

Milinfo-Focus n° 42 : le VAB Ultima génie au 1/48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 41 : Matra Djet 5S et Renault Mascott Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 40 : AMX-30 EBD au 1/48 et GBC 8 KT au 1/43

Milinfo-Focus n° 39 : le Renault M180 VTD, la Renault 4L et la Peugeot 16S Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 38 : l'AMX-30 EBG au 1/48

Renault Midlum CCFS 6000, CCFM 4000 et Kerax CCGC 14500 des formations militaires de la Sécurité Civile (Eligor)

Milinfo-Focus n° 36 : Collection Direkt-Collections et Renault R2087 sanitaire

Milnfo-Focus n° 35 : l'AMX-30 B2 au 1:48 de chez Master Fighter

Milinfo-Focus n° 34 : le Renault CBH 385 dépanneur lourd de la Gendarmerie

Minfo-Focus n° 33 : le Sherpa Light Carrier avec remorque-station Syracuse III

Milinfo-Focus n° 32 : l'AMX-30 Pluton au 1:48 de chez Master Fighter

Milinfo-Focus n°31 : la Jeep Hotchkiss M 201 (Altaya/Ixo)

Milinfo-Focus n°30 : le VAX 4x4 VENUS au 1/48 (Master Fighter)

 

Défilé du 14 juillet 2016 : les répétitions... (complété)

 

Renault R2087 au 1/43 (Direkt Collection)

 

Véhicules et matériels : le GMC CCKW 353 dans l'armée française

Véhicules et matériels : le Berliet GBC 8 KT

Véhicules et matériels : le TRM 10 000

 

Claude Casotte (MMT) sur son stand lors de la dernière expo au Musée des blindés de Saumur

Hébergé par Overblog