20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

-28 juillet 2017 :

 

Alain Dufour évoque notre semi-chenillé P15 N sanitaire sur le forum L'Aventure Citroën :

-9 juin 2017 :

 

Le dernier règlement nous étant parvenu hier, nous avons pu débloquer l'exépdition de l'ensemble des miniatures de la souscription. Si vous n'avez pas reçu la vôtre, c'est donc une question de jours maintenant .

 

Voici le Milinfo-Focus HS n° 5 ; celui-ci revient sur cette souscription. Nous reviendrons vers vous rapidement avec une nouvelle offre de souscription...

 

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

Cliquez ci-dessus pour lire et télécharger gratuitement Milinfo-Focus n° 5

-2 juin 2017 :

 

La chenillette CITROËN KEGRESSE Ambulance de l’Armée Française commence à être livrée au fur et à mesure des inscriptions à la souscription.

 

Les 20 exemplaires strictement limités, ont été très vite vendus et attribués. Nul doute qu’elle sera un collector et un magnifique témoignage des 20 ans de vie de notre site favoris.

 

Nul doute également qu’elle va ouvrir la voie à d’autres réalisations exceptionnelles dont Alexis KOBYLKO a le secret, j’en connais déjà quelques idées ! Alors restez aux aguets sur le site, qui s’en fera le relais en exclusivité pour les passionnés.

 

Pour les futurs heureux propriétaires, voici en avant-première l’ouverture de la boite...

 

La miniature est livrée dans un petit coffret cartonné aux couleurs des 20 ans de MILINFO et illustré de la photo du vrai véhicule. Elle est vissée sur un socle en chêne massif vernis avec une autre étiquette descriptive et numérotée, venant attester de la série limitée. Un petit sachet y est adjoint avec les deux fanions en métal peints décorés d’une croix rouge, à poser dans les micro tubulures de toiture destinées à cet effet.

 

Quant aux détails et la finesse de la miniature, vous les découvrirez vous-même… n’est-ce pas plus sympa ainsi ?

 

Jérôme Hadacek

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

Un grand merci à Alexis et Jérôme pour leur contribution indispensable à l'aboutissement de ce projet !

-30 mai 2017 :

 

Comme nous vous l'annoncions hier, voici les photos de la version définitive de notre Citroën P15N Kegresse sanitaire au 1:43.

 

Cette miniature a été réalisée en édition limitée à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.

 

La souscription est close puisque les 20 exemplaires ont été réservés.

 

Les miniatures seront expédiées rapidement maintenant...

Voici enfin la version définitive de la Citroën P15N Kegresse sanitaire reproduite à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.
Voici enfin la version définitive de la Citroën P15N Kegresse sanitaire reproduite à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.
Voici enfin la version définitive de la Citroën P15N Kegresse sanitaire reproduite à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.
Voici enfin la version définitive de la Citroën P15N Kegresse sanitaire reproduite à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.
Voici enfin la version définitive de la Citroën P15N Kegresse sanitaire reproduite à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.
Voici enfin la version définitive de la Citroën P15N Kegresse sanitaire reproduite à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.
Voici enfin la version définitive de la Citroën P15N Kegresse sanitaire reproduite à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.

Voici enfin la version définitive de la Citroën P15N Kegresse sanitaire reproduite à 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.

Quelques gros plans qui montrent bien le niveau de finition de cette miniature...
Quelques gros plans qui montrent bien le niveau de finition de cette miniature...
Quelques gros plans qui montrent bien le niveau de finition de cette miniature...
Quelques gros plans qui montrent bien le niveau de finition de cette miniature...
Quelques gros plans qui montrent bien le niveau de finition de cette miniature...
Quelques gros plans qui montrent bien le niveau de finition de cette miniature...

Quelques gros plans qui montrent bien le niveau de finition de cette miniature...

Un grand merci à Jérôme Hadacek pour son aide sur cette souscription... ;)

-29 mai 2017 :

 

Demain, notre semi-chenillé Citroën P15N sanitaire se dévoilera dans sa version définitive.

 

Les premières expéditions commenceront d'ici la fin de semaine par numéro d'attribution (x/20).

 

Trois souscripteurs n'ont pas envoyé le solde de leur règlement ; merci de le faire au plus vite !

 

En attendant, la belle reste pudiquement cachée... ou presque !

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

-20 mai 2017 :

 

Notre semi-chenillé est en phase de finalisation... Le deuxième chèque de règlement sera encaissé semaine 22 et les expéditions suivront.

 

Merci d'adresser au plus vite votre second règlement si vous n'avez versé que l'acompte de réservation...

 

Texte de l'étiquette qui sera collée sous le socle en chêne :

 

CITROËN P15-N KEGRESSE

AMBULANCE ARMEE FRANCAISE

 

Editée en série strictement limitée à 20 exemplaires

pour fêter les 20 ans de MILINFO en Mai 2017.

Ce modèle de semi chenillé est réalisé avec

une carrosserie en cuivre à l’échelle du 1 :43.

 

EXEMPLAIRE N° …./20

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

- 15 mai 2017 :

 

Notre souscription pour les 20 ans de Milinfo est désormais close.

 

Les 20 exemplaires de notre Citroën P15N Kegresse au 1:43  ont été réservés et l'acompte versé ou en passe de l'être.

 

Voici quelques photos complémentaires du modèle tel qu'il sera livré, à quelques détails près car il s'agit ici d'un exemplaire de pré-série.

 

Merci aux Milinfistes qui ont répondu à cette souscription, la première lancée par Milinfo depuis 20 ans.

 

Sachez que notre démarche était de proposer une miniature exceptionnelle, reproduisant un véhicule n'ayant jamais été proposé à cette échelle... et sans objectif mercantile.

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

-8 mai 2017 :

 

La fabrication des 20 exemplaires de notre Citroën P15N Kegresse avance à grand pas.

 

Ci-dessous deux photos envoyées par l'artisan qui les réalise...

 

Il ne reste qu'un exemplaire à attribuer donc si vous êtes intéressé, dépêchez-vous : chl_milinfo@orange.fr

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

-3 mai 2017 :

 

Voici une contribution, fort intéressante, d'Alain Dufour. Alain est passionné par les voitures et véhicules de la marque aux chevrons et il anime un forum sur ce sujet...

 

Après les succès enregistrés auprès du grand public par les projections de films sur les découvertes de provinces éloignées du globe à l’époque, les automobiles Citroën à propulseur Kégresse avaient fait la preuve de leur grande efficacité en terrains « difficiles ».

 

Les croisières « Noire » en Centre-Afrique en 1924 et « Jaune » en Centre-Asie en 1931 ont ainsi révélé au Monde le côté humanitaire, scientifique et culturel de ces expéditions, véritables aventures humaines et techniques, et aussi donné une renommée considérable à ces autochenilles Citroën.

 

Bien évidemment de tels véhicules qui peuvent s’affranchir des routes ne pouvaient qu’intéresser les militaires et l’armée sera un des principaux utilisateurs d’autochenilles. Immédiatement, le système Kégresse séduit les stratèges car ils voient dans ces véhicules le moyen d’aller où les autres engins motorisés légers ne peuvent aller. Si la motorisation des armées a connu un essor sans précédent au cours de la première guerre mondiale, elle est toujours inféodée au réseau routier. L’artillerie portée, par exemple ne peut amener ses pièces en position qu’à l’aide de tracteurs de type agricole. Quand aux chars à chenilles métalliques, ils ne peuvent être utilisés que sur les champs de bataille. Les autochenilles permettent à la fois une bonne vitesse sur route et une évolution plus aisée en tous terrains. Les chenilles caoutchouc ou métallo caoutchouc, brevetées par Kégresse donne un silence de déplacement inégalé et résistent aux balles (la trace est quasi invisible à l’entrée et provoque une légère déchirure à la sortie du projectile).

 

Dès la présentation de la toute première autochenille avec propulseur K1 monté sur un châssis Citroën 10HP de Type A, l’armée teste le matériel de manière intensive, faisant ressortir le manque de puissance : voiture de liaison tous terrains, voiture de reconnaissance, tracteur de canon. Il s’agit de torpédo de tourisme (voiture ouverte sans vitres latérales), quelques modèles reçoivent un blindage partiel. Mais, l’armée passera commande tout de même de petites séries pour encourager Citroën à persévérer car elle croit dans cette solution. Le constructeur perfectionne son propulseur en 1923 qui devient le P4 T et qui servira de châssis à la première automitrailleuse semi-chenillée de l’Armée française construite en série. Viendra ensuite le P7 présenté aux mines en novembre 1925 avec des chenilles métallo caoutchouc. Il sera suivi du P7 bis qui sera primé au concours des tracteurs légers et lourds organisé à Satory. C’est le aussi le premier propulseur à entrainement positif disponible sur le marché. Continuant à faire évoluer son système, Kégresse présente les P10 (1928) puis P17 et P19 (1929), viendra ensuite le P15 N spécialement conçu pour la neige, c’est aussi le premier modèle dont le propulseur peut être remplacé par des roues, modification qui doit être effectuée par un concessionnaire. On retrouve le P15 N sur certains prototypes présentés dans le cadre de programme de véhicules légèrement blindés toutes armes de 1930.

Source photo : Les automitrailleuses Citroën Kégresse aux éditions Barbotin

Source photo : Les automitrailleuses Citroën Kégresse aux éditions Barbotin

En fait, ce sont les propulseurs P17 et P19 qui rencontreront le plus grand succès et l’armée en passera des commandes importantes. Après le dépôt de bilan par Citroën et la reprise par Michelin en 1935, ce dernier ne désire plus fabriquer de petites séries de semi-chenillés. Ce sont donc les concurrents comme Somua et Unic ainsi que Latil qui reprendront la construction de tels véhicules pour l’armée.

 

Pour le reste concernant la Citroën C6 P15 N dans le civil, vous pouvez consulter mes articles aux adresses suivantes :

 

http://aventure-citroen-min.forumchti.com/t1578-andre-citroen-a-la-neige

http://aventure-citroen-min.forumchti.com/t1657-citroen-c6-kegresse-au-monte-carlo

 

Et, pour les photos, voir le site de mon ami Jean-Pierre, à l’adresse : http://les-camions-citroen.easyforumpro.com/t473-auto-chenilles

 

Alain Dufour

forum LA GRANDE AVENTURE DES PETITES CITROËN

http://aventure-citroen-min.forumchti.com

-29 avril 2017 (mise à jour 3 mai 2017) :

 

Notre projet avance, il avance même à grand pas.

 

Vous trouverez, ci-dessous, une photo de notre semi-chenillé après passage par l'atelier peinture et pose des premiers décals.

 

Il reste ne que 3 exemplaires à attribuer : chl_milinfo@orange.fr

Attention il ne s'agit ici que  d'un prototype. L'erreur de marquage  "Santé de service" sera bien évidemment corrigée et le train de roulement, juste positionné pour la photo, sera monté dans le bon sens !

Attention il ne s'agit ici que d'un prototype. L'erreur de marquage "Santé de service" sera bien évidemment corrigée et le train de roulement, juste positionné pour la photo, sera monté dans le bon sens !

-19 avril 2017  (mise à jour 24 avril) :

 

Merci aux Milinfistes qui ont déjà renvoyé leur bulletin de souscription... Le chèque d'acompte de 50 € sera encaissé en milieu de cette semaine.

 

Si vous hésitez encore, dépêchez vous car il n'y aura que 20 exemplaires produits pour les 20 ans de Milinfo et il ne reste que 4 unités  à attribuer !

 

Voici deux photos montrant l'avancée de la production :

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

-10 avril 2017 (mise à jour 18 avril) :

 

Voici les photos de la carrosserie en métal du Citroën P15N Kegresse ambulance que nous vous proposons.

 

Il reste encore quelques modèles à attribuer ; la souscription sera close dans les prochains jours...

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)
20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

-8 avril 2017 :

 

Voici quelques données "techniques" sur la miniature que nous vous proposons :

CITROEN KEGRESSE P15 N ambulance Armée française

-Echelle : 1/43

-Carrosserie en cuivre par dépose électrolytique  
-Châssis en plastique injecté
-Pneus et chenilles en vinyle souple
-Vitres en rhodoïd translucide
-Pièces en photodécoupe 
-Peinture vert armée avec croix rouge et décalcomanies
-Numérotation : édition limitée à 20 exemplaires
-Numérotation de 01 à 20 appliquée sur socle
-Présentation sur socle en bois naturel
 
-Livrable dernière semaine de mai 2017

- 6 avril 2017 :

 

Il reste 6 miniatures à attribuer en pré réservation...

 

Livraison d'ici la fin mai 2017.

 

Ci-dessous, le bulletin de souscription (projet) qui sera envoyé aux Milinfistes s'étant positionnés :

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

-4 avril 2017 :

 

Comme annoncé hier, voici la première photo du moule et du premier prototype de cette miniature en métal qui sera produite à seulement 20 exemplaires pour les 20 ans de Milinfo.

 

Si vous êtes intéressé, manifestez-vous ici => chl_milinfo@orange.fr

 

ATTENTION, LES 20 EXEMPLAIRES DE CETTE MINIATURES SERONT VITE EPUISES !

Le moule...

Le moule...

Le premier prototype...

Le premier prototype...

-3 avril 2017 :

 

Chers amis Milinfistes,

 

Il est des dates dans le calendrier qui sont riches en symbole...

 

Je profite du jour où j'atteins la cinquantaine (je suis né le 3 avril 1967) pour lancer une souscription pour fêter, non pas mes 50 ans, mais les 20 ans de Milinfo !

 

Milinfo est né en 1998... 20 ans déjà ou plus exactement 20 ans en 2018.

 

Pour fêter l'évènement comme il se doit, et avec la complicité de mes amis Jérôme et Alexis, je vous propose une souscription : une Citroën P15N Kegresse au 1/43 "Spécial 20 ans de Milinfo.

 

Cette miniature sera produite à 20 exemplaires... 20 exemplaires pour 20 années !

 

Vous trouverez ci-dessous, les premières informations sur cette souscription et nous pourrons, très prochainement, présenter le prototype en photos.

 

Pour tous renseignements, n'hésitez pas à m'adresser un mail : chl_milinfo@orange.fr

 

(Etant donné que le 1er avril n'est pas loin, je tiens à préciser qu'il ne s'agit pas d'un poisson d'avril).

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

Cliquez ci-dessus pour lire et télécharger Milinfo-Focus HS n° 4

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

Pour approfondir le sujet :

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

P15 N 1928 – 1934


1928 (2 jan.) : Chamonix – Hospice du Grand-Saint-Bernard
1928 (6 déc.) : présentation du P15 N au Service des Mines et acceptation
1932 (17 déc.) : présentation du P15 NK au Service des Mines et acceptation
1934 : rallye Monte-Carlo (abandon)
1934 (jan. / août) : deuxième expédition Richard Evelyn Byrd en Antarctique
1934 (9 nov.) : présentation du P15 N 75 au Service des Mines et acceptation


P15 N : moteur 6 cyl., 2442 cm3 (C6)
P15 NK : moteur 6 cyl., 3015 cm3 (Kégresse), les voies AV et AR passent de 1,32 à 1,42 m
P15 N 75 : moteur 6 cyl., 2650 cm3 (15 Rosalie)
Boîte de vitesses à 3 rapports (4 pour le P15 NK)
Réducteur à 2 vit. monté à chaque extrémité du pont AR
Servofrein au pied agissant sur les roues AV et les poulies motrices
Frein à main agissant sur les poulies motrices (sur la transmission pour le P15 NK)
Pont placé vers le milieu du châssis
Poids du châssis nu : 1600 à 1790 kg
Propulseur à entraînement positif type «neige»
Diamètre des poulies (motrice/galets/folle) : 450 / 4x250 (caoutchoutés) / 450
Chenille métallo-caoutchouc, largeur 400 mm


Versions disponibles (avril 1930)
châssis nu
plateau


C’est le seul propulseur conçu spécialement pour la neige, d’où la lettre N. Il peut aussi être démonté pour un remplacement par des roues en l’absence de neige, mais la modification doit se faire chez un concessionnaire. La voiture est équipée de skis et tasse-neige à l’AV. C’est aussi la première autochenille à moteur 6 cyl. : elle adopte la carrosserie de la C6. Cependant, sa mise au point s’est faite sur la B14, donc a priori avec un moteur 4 cyl., comme le montre les photos du franchissement en hivernale du Grand-St-Bernard (jan. 1928).
Le propulseur est plus large (400 mm) et plus long que ceux développés jusqu’à présent. Les 4 galets sont caoutchoutés, 2 galets supplémentaires sur le haut du balancier soutiennent la chenille.
La jambe tendeuse est initialement articulée en partie haute du balancier, lui donnant une inclinaison marquée. Par la suite, le balancier est modifié pour permettre une fixation plus basse de la jambe tendeuse, elle est alors horizontale.


Ce type est destiné aux véhicules de tourisme, services publics de transport en commun ou au transport de marchandises.
France : la puissance fiscale est différente selon l’usage : 14 CV (tourisme) ou 12 CV (transport en commun ou de marchandises).
La compagnie privée de chemins de fer PLM (Paris – Lyon – Méditerranée) acquière quelques P15 N. Une ligne régulière est ouverte en 1932 entre Grenoble et Briançon, permettant le passage en hivernale du col du Lautaret.


Allemagne : un châssis est présenté au salon des véhicules utilitaires en 1933.


Autriche : plusieurs exemplaires en version découvrable, par ex. sur les routes du Radstädter Tauernpass (1739 m) ou à St-Anton.


Suisse
-Aux Jeux Olympiques de St-Moritz (11/19 fév. 1928), Citroën est présent avec quelques autochenilles et participe aux déplacements des athlètes français et autres personnalités officiels, ainsi qu’à la remontée des bobs à leur point de départ. Quatre véhicules se rendent ensuite à Briançon (800 km) en passant par une dizaine de cols entre 1800 et 2300 m d’altitude. Citroën espérait que St-Moritz et Davos exploiteraient une trentaine d’autochenilles dès l’hiver suivant, mais deux seulement seront acquises par la Poste suisse.


-En hiver 1928/29, la Poste effectue des tests au col du Julier avec deux autochenilles C6, sans doute prêtées par Citroën puisque leurs immatriculations sont françaises (2279 et 2280 RB4). Elle commande deux châssis et les font carrosser chez Gangloff à Genève. Il s’agit de véhicules découvrables à 9 places: l’une à l’avant à côté du conducteur et les autres sur deux banquettes perpendiculaires à la route. Un porte-bagages est ensuite rajouté à l’arrière et une paire de ski est fixée sur l’aile avant, afin de permettre au chauffeur de chercher de l’aide en cas de besoin. Ces petits bus desservent la ligne Chur – Passugg – Tschiertschen (10 km) puis Zernez – Ofenpass – Müstair (40 km), ils sont immatriculés P1551 et P1552. S’il fallait jusque là 7 heures pour passer le col de l’Ofen, l’arrivée des Citroën permet une traversée en 4 heures.
En 1935, la Poste renouvelle ses autochenilles. En fait, seule la carrosserie (en alliage d’aluminium) est renouvelée chez Seitz à Kreuzlingen, comme le prouve l’aspect identique des propulseurs : ancien modèle à jambes tendeuses inclinées. Le toit est maintenant fixe, celui de la P1551 surplombe légèrement le pare-brise, ce qui n’est pas le cas sur l’autre voiture. La P1552 semble encore plus moderne avec son pare-brise agrandi et le côté de caisse sans soudure intermédiaire. La disposition des places reste la même et la ligne desservi est toujours Zernez – Ofenpass – Müstair. En 1939, ces bus sont réformés.
Le musée de la communication à Berne possède de nombreuses photos dans ses archives.


-André Citroën passe régulièrement des vacances de neige à St-Moritz, s’y déplaçant en autochenille. Des photos le montrent en famille avec Charlie Chaplin (jan. 1933).


Applications militaires :


Plusieurs véhicules blindés d’aspect similaire sont construits à quelques unités : les prototypes K, M et Q. Au moins deux types Q sont équipés du propulseur P15 N.
L’armée utilise aussi des versions non blindées pour le transport de personnes et comme ambulance.

 

Source : General information about Citroën Kegresse cars
Article courtesy of the author, Pascal Honegger, Switzerland.

20 ans de Milinfo : Citroën P15N Kegresse au 1/43 (souscription terminée)

Liens :

Article à télécharger :

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures de sapeurs pompiers

  

Camion-grue  de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD (Hachette/Ixo)

-28 juillet 2017 :

 

Le n° 74 de la collection Camions&véhicules de sapeurs-pompiers (Hachette-Collections/Ixo) mis en vente il y a quelques semaines déjà chez les marchands de journaux, proposait un très intéressant camion-grue de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD.

 

Une raison supplémentaire de m'excuser pour cette publication tardive!

Camion-grue  de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD (Hachette/Ixo)
Camion-grue  de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD (Hachette/Ixo)
Camion-grue  de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD (Hachette/Ixo)
Camion-grue  de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD (Hachette/Ixo)
Camion-grue  de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD (Hachette/Ixo)
Camion-grue  de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD (Hachette/Ixo)
Camion-grue  de 15 tonnes CAFL GIC 106 sur saviem EPG des sapeurs-pompiers du NORD (Hachette/Ixo)

Nous vous rappelons qu'il est possible de commander les numéros déjà sortis directement chez Hachette : CLIQUEZ ICI

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules et Blindés au 1-43 (Collection-presse)

  

PZ. KPFW. V Panther AUSF. A  au 1/43 (Altaya/Ixo)

-27 juillet 2017 :

 

Rattrapage estival avec cette publication de photos, transmises par Frédéric C., du Panther AUSF. A proposé par Altaya/Ixo avec le n° 38 de la collection Chars de Combat au 1/43 de la Seconde Guerre mondiale.

 

"On peut regretter cette nouvelle version du Panther alors que la G est déjà sortie dans la collection. Il t a tant d'autres chars de combat qui en seront pas reproduits" nous dit Frédéric...

 

PZ. KPFW. V Panther AUSF. A  au 1/43 (Altaya/Ixo)
PZ. KPFW. V Panther AUSF. A  au 1/43 (Altaya/Ixo)
PZ. KPFW. V Panther AUSF. A  au 1/43 (Altaya/Ixo)
PZ. KPFW. V Panther AUSF. A  au 1/43 (Altaya/Ixo)
PZ. KPFW. V Panther AUSF. A  au 1/43 (Altaya/Ixo)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo

   

Où sont fabriquées les voitures de Gendarmerie : visite chez Gruau

-27 juillet 2017 :

 

Le Groupe GRUAU et DURISOTTI se partagent l'essentiel du marché d'aménagement des véhicules de Police et de Gendarmerie.

 

Grâce au lien ci-dessous, vous pourrez en savoir un peu plus sur l'assemblage des ces véhicules par Gruau.

 

Source : www.palais-de-la-voiture.com

Où sont fabriquées les voitures de Gendarmerie : visite chez Gruau

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures militaires, #Espace Herve C.

-26 juillet 2017 :

 

Hervé continue ses présentation de véhicules montés du canon anti-aérien ZU-23-2. Il s'agit ici d'un camion GAZ 66 au 1/43 proposé par la marque Scale...

Camion GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1:43 (par Hervé C.)
Camion GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1:43 (par Hervé C.)
Camion GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1:43 (par Hervé C.)
Camion GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1:43 (par Hervé C.)
Camion GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1:43 (par Hervé C.)

Quelques photos de GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo :

Le GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo
Le GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo
Le GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo
Le GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo
Le GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo
Le GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo
Le GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo

Le GAZ 66 avec canon anti-aérien ZU-23-2 sur plateau cargo

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels

-10 juillet 2017 :

 

Ford Ranger photogtaphiés par Jérôme Hadacek aux abords des répétitions et du défilé du 14 juillet 2017 :

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)
Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)
Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)
Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)
Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

-24 février 2016 :

 

Deux photos supplémentaires :

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)
Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

Source :

-18 janvier 2016 :


L’armée de Terre a pris livraison des premiers Ford Ranger XL

(article publié sur Forces Spéciales Blog le 2 décembre 2015)


La saga de l’achat de véhicules « américains » par l’armée française entre enfin dans son ultime phase, alors que les premiers véhicules 4×4 Ford Ranger sont sur le point d’entrer en service dans l’armée de Terre. En effet, après avoir passé les vérifications d’usage, les neuf Ford Ranger XL récemment livrés rejoindront prochainement leur première affectation au sein du 1er régiment de chasseurs (1er RCh), basé à Verdun.

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

Petit rappel :


En avril dernier, le ministère de la Défense français achetait 1000 véhicules 4×4 Ford Ranger, destinés à accomplir des tâches diverses sur le territoire métropolitain, et capable d’emporter cinq soldats et une tonne d’équipements. Ils ne sont par ailleurs pas destinés à être déployés en opération extérieure. Le Ford Ranger fut choisi parmi trois véhicules présentés « sur étagère » dans le catalogue de l’Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP). Les deux autres véhicules proposés, davantage « made in France », étaient le Duster de Dacia (Renault) et le Berlingo de Citroën (le premier étant en fait majoritairement fabriqué en Roumanie, le second en Espagne). Les trois véhicules présentant tous le même prix unitaire, mais « Seul le Ford Ranger permettait une charge utile satisfaisante, et le tout-terrain a été préféré au tout-chemin », expliquait alors le porte-parole du ministère Pierre Bayle, justifiant un choix lourdement critiqué par la suite par certains industriels et élus locaux français.

 

L’achat de ces 1000 Ford Ranger ne répondait finalement qu’à une demande urgente et à court terme de la part du ministère de la Défense, dont le parc de véhicules disponibles est fortement amputé par les nombreuses OPEX dans lesquelles sont actuellement impliquées les forces françaises. Il n’était donc nullement question d’éclipser les Peugeot P4 de l’armée française, en service depuis 1982 et usées au point que la France en retire 600 du service actif chaque année. Son remplaçant fera prochainement l’objet d’un appel d’offres ouvert aux industriels français pour la livraison de 4450 véhicules légers tactiques polyvalents » (VLTP). Un appel d’offres qui sera divisé en deux phases: un premier lot de 2450 véhicules suivi d’un second de 2000 VLTP. Le véhicule sélectionné commencera à remplacer les P4 restantes à partir de 2020.

 

L’industrie française a donc encore toutes les cartes en main pour envisager sereinement un marché autrement plus important que celui remporté par Ford. Enfin, le Duster de Dacia pourrait entamer prochainement une carrière à l’export, les français de MagForce ayant annoncé, durant le salon Milipol 2015 à Paris, leur intention de le promouvoir sur le marché africain.

 

Exit la polémique, place aux premières livraisons. Après leur passage au sein du 8e régiment du Matériel (8e RMAT) à Mourmelon et Woippy, les premiers véhicules Ford Ranger XL, assemblés en Afrique du Sud, viennent maintenant renforcer les capacités opérationnelles du 1er RCh. Une trentaine de véhicules supplémentaires devraient rejoindre Verdun en janvier 2016.

 

Le dernier chapitre de cette saga se clôture enfin, à l’heure où les premiers véhicules intègrent une armée française qui a, plus que jamais, davantage besoin de matériel performant que de polémiques.

Lien vers l'article source :

Lien vers une galerie de photos :

 

-8 décembre 2015 :

 

Les premiers Ford Ranger arrivent dans les unités.

 

Ci-dessous, un reportage de Military Photo report :

Merci à Pascal Btr pour l'info !

-21 octobre 2015 :

 

-13 juillet 2015 :

 

Extrait du magazine Raids de Juillet 2015...

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

Extrait de Terre Informations Magazine d'Avril 2015...

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

-9 mai 2015 :

L’armée de Terre va se doter 1.000 véhicules tout terrain de type Ranger, fournis par le constructeur américain Ford. Le choix de ce 4×4 fait grincer les dents du côté des industriels français, dont Renault et Citroën, qui concouraient pour ce marché avec le Duster et le Berlingo.

Le Dacia Duster 4x4, s'ila vait été retenu, aurait été modifié par l’entreprise Poclain pour répondre aux besoins de l’armée de Terre.

« Ce marché représentait 10.000 heures de travail pour nous, sept à huit personnes à l’année. Sans parler des 100.000 € investis dans le développement pour répondre au cahier des charges de l’armée et les essais de ce Duster modifié », a expliqué Pascal Bernard, le Pdg de Poclain, dans les colonnes de L’Est Républicain.

Le choix de Ford, aux dépends de marques françaises est une pilule trop amère pour certains élus, dont Christophe Grudler, conseiller départemental du Territoire de Belfort. Ce dernier a même lancé une pétition en ligne au motif que « l’armée française doit soutenir l’industrie française » et qu’elle doit donc renoncer « à l’achat de Rangers américains ».

En fait, il s’agit de remplacer une partie des véhicules Peugeot P4 de l’armée de Terre, mis en service à partir des années 1980 (le dernier exemplaire a été livré en 1992… C’est un peu comme si vous rouliez encore BX). Et ce n’est pas la première fois que le ministère de la Défense choisit un fournisseur étranger : en 2009, 334 Land Rover Defender furent commandés pour les besoins du Commandement de la Formation de l’armée de Terre (COFAT).

« Ces matériels d’un modèle plus standard que les véhicules tactiques, spécifiques et coûteux à l’entretien, permettront à ces unités et à celles qui les soutiennent de maintenir plus durablement le parc », avait expliqué, à l’époque, l’armée de Terre. Le fait est : son chef d’état-major, le général Jean-Pierre Bosser, avait confié, en octobre dernier, que la rénovation des Véhicules légers tout terrain (VLTT) P4 allait coûter 27.000 euros pièce… Soit le prix catalogue d’un… Ford Ranger neuf.

Sollicité par l’AFP, le porte-parole du ministère de la Défense, Pierre Bayle, a expliqué : « L’armée de terre a besoin de mille véhicules tout de suite. Les procédures habituelles avec appel d’offres étant trop longues – 18 mois et plus -, l’armée s’est tournée vers une centrale d’achat interministérielle, l’UGAP (Union des groupements d’achats publics), qui permet de réduire les délais de commande à deux mois et a choisi les véhicules sur catalogue ».

Et Pierre Bayle d’ajouter : « Seul le Ford Ranger permettait une charge utile satisfaisante, et le tout terrain a été préféré au tout chemin », avant de préciser qu’il s’agit de véhicules civils non militarisés, appelés à être essentiellement utilisés sur le territoire national et non en opérations extérieures, où, pour assurer les liaisons en milieu hostile, l’armée de Terre utilise le PVP (Petit Véhicule Protégé).

Selon Ford, le Ranger peut transporter 5 passages ainsi qu’une charge utile allant jusqu’à 1.310 kg et remorquer 3.350 kg de matériels. Le véhicule est en outre une référence dans son domaine, si l’on en juge par les essais réalisés par les magazines spécialisés.

Cependant, tout n’est pas perdu pour les industriels français : l’armée de Terre aura encore besoin de 4.450 véhicules tout terrain à l’avenir…

Source : www.opex360.com

-9 mai 2015 :

Comme on pouvait s'y attendre, la décison de la DGA de retenir le Ford Ranger pour remplacer 1 000 Peugeot P4 ne manque pas de susciter des réactions. A tel point que l'Armée de terre a jugé nécessaire d'effectuer une mise au point que voici :

Depuis quelques jours, une polémique existe sur l'achat de véhicules tout-terrain Ford Ranger par l'armée de Terre. Malheureusement, beaucoup d'informations erronées circulent. Une petite mise au point s'impose.

*Rappel historique :

L'armée de Terre (et plus généralement l'armée française) possède des véhicules légers tout terrain Peugeot P4. La P4 répondait au besoin, formulé dès la fin des années 1960 par l'armée française. Ce véhicule devait pouvoir transporter 4 personnes avec leur paquetage, être équipé d'un poste radio et avoir une aptitude au transport aérien et au parachutage. À partir de fin 1982, l'usine de Sochaux commence à assembler la P4. Un accord est conclu entre Peugeot et Mercedes-Benz afin de répartir à parts égales la construction du nouveau véhicule militaire. Peugeot installe alors le moteur à essence de sa 504, la boîte de vitesses de sa 604, s'occupe des circuits électriques, réalise le soudage de la caisse. Tout le reste est fabriqué par le constructeur allemand Mercedes-Benz. Plusieurs versions de la P4 ont vu le jour.

*Quelle est la situation actuelle ?

Plus de 30 ans après sa mise en place, très sollicité tant en France qu'en OPEX, le parc des P4 souffre d'une très grande usure. La remise en état de ces véhicules a un coût financier très important. Qui plus est, l'armée de Terre est contrainte de retirer du service chaque année environ 600 P4. Trop usées, elles ne peuvent être remises à niveau. Par conséquent, les régiments souffrent de plus en plus d'un manque crucial de ce moyen de transport, en particulier dans leurs activités quotidiennes.

*Comment combler ce déficit le plus rapidement possible ?

L'idée est bien de permettre aux régiments de disposer en moyenne d'une dizaine de véhicules de soutien à la préparation opérationnelle. Ces véhicules non militarisés sont donc destinés au service courant sur le territoire national et n'ont pas vocation à servir en OPEX. Il a été décidé de commander 1 000 exemplaires d'un véhicule tout-terrain, capable de transporter jusqu'à 5 soldats équipés et 1 tonne de matériel.

*Quelle a été la procédure choisie ?

Pour répondre à ce besoin urgent et non spécifique, l'armée de Terre s’est tournée vers l’acheteur gouvernemental qu’est l’Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP). Cet organisme permet d'acquérir toutes sortes de matériels dans des délais rapides. Il existe trois véhicules disponibles sur le catalogue UGAP début 2015, tout-chemin ou tout-terrain :
- le Citroën BERLINGO 4x4 du groupe PSA Peugeot-Citroën, véhicule produit en Espagne ;
- le Dacia DUSTER du groupe Renault, produit en Roumanie ;
- le Ford RANGER, produit en Afrique du Sud.
Les trois modèles sont produits à l’étranger, même s’il existe une étape de transformation finale en France. Les coûts d’acquisition sont similaires. Mais seul le Ford Ranger propose une charge utile satisfaisante.

Pourquoi l'armée n'a-t-elle pas préféré malgré tout un véhicule 100% français ?

Il n'y avait tout simplement pas de véhicule 100% français répondant à ce besoin, immédiatement disponible sur le marché.

*Les Ford Ranger vont-elle remplacer toutes les P4 de l'armée française ?

Non, en résumé, cet achat de court terme, pour une quantité réduite, sur un catalogue sélectionné pour l’ensemble des acheteurs publics du gouvernement, constitue une problématique différente du remplacement du P4 à long terme.

*Qu'en est-il du remplacement définitif et global des P4 ?

Le besoin de remplacer tout le parc des P4 est identifié depuis quelques temps déjà. Une reconstruction complète a été étudiée, mais elle coûtait extrêmement cher et n'aurait pas forcément répondu aux besoins actuels et futurs. il a donc été décidé de lancer un programme d'armement, sous la responsabilité de la direction générale de l'armement (DGA) pour des livraisons à partir des années 2020. Ce programme est en cours de définition. Il portera sur un véhicule léger tactique polyvalent (VLTP). Une première commande de 2450 exemplaires devrait être faite, suivie d'une seconde d'environ 2000 exemplaires. Ce marché, comme tous les programmes d'armement, fera l'objet d'un appel d'offres et d'une mise en compétition, à laquelle les constructeurs français pourront bien evidemment concourir.

 

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Jérôme Hadacek, #Véhicules et Blindés au 1-43 (Collection-presse)

   

Citroën FAF armée portugaise au 1:43 (Direkt-Collectuions) par Jérôme Hadacek

-25 juillet 2017 :

 

Alain Dufour nous invite à lire l'article dédié ç la Citroën FAF sur le forum de l'Aventure Citroën :

-22 juin 2017 :

 

Direkt Collection n’est pas compartimenté uniquement dans une série militaire. Pour les besoins d’une collection sur les 2CV Citroën dans le cadre des série DiecastClub.Com, ils ont commercialisé un véhicule bien particulier et atypique. L’armée française a été doté de Citroën Méhari comme véhicule léger de liaison, mais le Portugal s’est également intéressé à un véhicule similaire, la Citroën FAF.

 

Reproduite ici au 1:43 par Direkt Collection, elle est finement gravée et dotée de pneus souples. Les plis de la bâche sont particulièrement bien restitués, de même que les marquages de portières et immatriculations. Des petits phares et feux translucides agrémentent avantageusement le modèle.

 

Editée semble-t-il en série limitée, il ne faudra pas tarder pour en faire l’acquisition si vous êtes séduit, même si le prix reste plus dissuasif.

 

Jérôme Hadacek

Diaporama 1 : l'emballage...
Diaporama 1 : l'emballage...

Diaporama 1 : l'emballage...

La miniature au 1:43 sur son socle...
La miniature au 1:43 sur son socle...
La miniature au 1:43 sur son socle...
La miniature au 1:43 sur son socle...
La miniature au 1:43 sur son socle...
La miniature au 1:43 sur son socle...
La miniature au 1:43 sur son socle...

La miniature au 1:43 sur son socle...

Diaporam 3 : quelques gros plans...
Diaporam 3 : quelques gros plans...
Diaporam 3 : quelques gros plans...

Diaporam 3 : quelques gros plans...

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules et Blindés au 1-43 (Collection-presse)

   

Char JS-2M Joseph Staline au 1:43 (Altaya/Ixo)

-25 juillet 2017 :

 

L apériode des vacances est propice au rattrapage du retard pris dans certaines publication. Voici donc les photos du char JS-2M Joseph Staline proposé avec le n° 40 de la collection Chars de combat au 1/43 de la Seconde Guerre mondiale (Altaya).

 

Merci à Frédéric C. pour l'envoi des photos ci-dessous :  "Voici le Joseph Staline  que certains attendaient avec impatience (grosses nervures sur la tourelle disgracieuses) et Ixo n'a même pas pris la peine de placer les mitrailleuses  7,62 mm !".

Char JS-2M Joseph Staline au 1:43 (Altaya/Ixo)
Char JS-2M Joseph Staline au 1:43 (Altaya/Ixo)
Char JS-2M Joseph Staline au 1:43 (Altaya/Ixo)
Char JS-2M Joseph Staline au 1:43 (Altaya/Ixo)
Char JS-2M Joseph Staline au 1:43 (Altaya/Ixo)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures militaires

     

 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)

 

-24 juillet 2017 :

 

Autre déclinaison du Land Rover 1/2Ton chez Oxford : le Land Rover 1/2 Ton de la RAF, en livrée rouge des Red Arrows. Celui-ci est désormais disponible chez les détaillants...

 

Réf : 43LRL003 - Echelle : 1/43

 

Photos trouvées sur internet
Photos trouvées sur internet
Photos trouvées sur internet
Photos trouvées sur internet
Photos trouvées sur internet
Photos trouvées sur internet

Photos trouvées sur internet

 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
Ce véhicule a déjà été reproduit, mais au 1/48, par HartSmith semble-til...

Ce véhicule a déjà été reproduit, mais au 1/48, par HartSmith semble-til...

-4 juillet 2017 :

 

Eric S. a acheté les deux versions militaires du Land Rover 1/2 ton disponibles chez Oxford.

 

Dans un geste un peu "flou", il les a photographiés pour nous ! ;)

 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)

-29 juin 2017 :

 

Le Land Rover 1/2 Ton Military Police, au 1:43, est désormais disponible chez Oxford.

 

Une miniature au rapport qualité/prix correct qui saura intéressée à la fois les amateurs de véhicules 4x4 et de véhicules militaires...

Les photos de cet article ont été trouvées sur Internet
Les photos de cet article ont été trouvées sur Internet
Les photos de cet article ont été trouvées sur Internet

Les photos de cet article ont été trouvées sur Internet

 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford) Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford) Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)

-6 mars 2017 :

 

Parmi mes derniers achats chez notre ami Claude Casotte (boutique MMT), ce Land Rover 1/2 ton au 1/43 de chez Oxford.

 

Une miniature bien sympathique, avec un rapport qualité/prix très correct !

 

 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)
 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)

-24 juillet 2016 :

 

Le land Rover 1/2 Ton aux couleurs des Nations Unies est désormais disponible.

 

Prix de vente indicatif : 23 €.

Photos Tacot.com
Photos Tacot.com
Photos Tacot.com

Photos Tacot.com

-21 juillet 2016 :

 

A venir chez Oxford, au 1/43 :

 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford) Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)

-3 juin 2016 :

 

A venir chez Oxford au 2ème semestre, ce Land Rover de la Police militaire au 1/43.

 Land Rover 1/2 Ton  au 1/43 (Oxford)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Milinfo-spécial (PDF)

 

-23 juillet 2017 :

 

Milinfo-Focus n° 58 avec trois miniatures qui méritaient un focus de notre part :

 

-le TRM 10 000 CLD au 1:48 de chez Master Fighter

 

-le Ward LaFrance au 1/48 de chez Master Figther

 

-le Berliet GLR 8 R au 1/43 de chez Direkt/Ixo

 

Bonne lecture et bonnes vacances ! ;)

Milinfo-Focus n° 58 : le TRM 10 000 CLD, le Ward LaFrance et le Berliet GLR 8 R
Milinfo-Focus n° 58 : le TRM 10 000 CLD, le Ward LaFrance et le Berliet GLR 8 R

Cliquez ci-dessus pour lire ou télécharger Milinfo-Focus n° 58

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Herve C.

   

Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)

-23 juillet 2017 :

 

Après le GAZ 3308 et le KRAZ 260 doté d'un canon anti-aérien ZU-23-2 transporté dans leur caisse cargo, c'est un autre "montage" que nous propose Hervé. Il s'agit aujourd'hui d'un camion ZIL 131 avec le même canon anti-aérien... Il faut dire que ce canon, très répandu, a été monté sur des véhiculee très différents.

 

La miniature ici photographiée est une production de la marque Scale au 1:43...

Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)

Voici quelques exemples de montage du canon anti-aérien ZU-23-2 sur camions, blindés ou 4x4 :

Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)
Camion ZIL 131 avec canon anti-aérien  ZU-23-2 au 1/43 (par Hervé C.)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les créations d'Yves

 

-22 juillet 2017 :

 

Il y a bien longtemps, avec mon équipe, nous allongions la petite piste de l'aéroport de Canefield  à proximité de Roseau, capitale de la Dominique... une île magnifique entre la Guadeloupe et la Martinique accessible aux seuls bimoteurs pilotés par des équipages très aguerris.

 

Sur le chantier, un amiral américain débarqua un jour de ce SEAKING afin de rendre visite à la Première Ministre de l'époque, dame de fer de la Caraïbe : Eugenia Charles.

 

L'équipage permit ces photos une fois le VIP parti...

 

Ici, pour rappeler cet "épisode",  un Seaking de chez Hasagawa, une figurine de chez Reedoak et un  4X4 Isuzu  de chez Norev Norev...

 

Yves P.

Rallongement de la piste en cours...

Rallongement de la piste en cours...

Le Seaking de l'Amiral US
Le Seaking de l'Amiral US

Le Seaking de l'Amiral US

Reconstitution sans prétention...
Reconstitution sans prétention...
Reconstitution sans prétention...

Reconstitution sans prétention...

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Dossier 3 : les miniatures Gaso.Line, #Espace Elodie Saint-Lot

-21 juillet 2017 :

 

Elodie encore... avec ce Chevrolet 4x4 1.5t G7105 panel fourgon K-70 de chez Gaso.Line (réf : GAS50263K) monté et peint en sortie de boite.

 

La miniature est ici  peinte aux couleurs de l'U.S Navy avec décals de chez Gaso.Line (réf : GAS50918) à la demande d'un client...

Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)

Elodie peut réaliser vos travaux de montage et de mise en peinture :

Boutique Quarter-Kit : 10, passage du charolais 75012 Paris -Tél.: 01.44.75.01.61

-15 juillet 2017 :

 

Encore une contribution d'Elodie Saint-Lot avec ce Chevrolet 4x4 1.5t G7105 panel radio K-51 de chez Gaso.Line (réf : GAS50264K).

 

Ce kit résine est ici monté et peint par Elodie pour un de ses clients ; les décals proviennent du planche de décals Gaso.Line (réf : GAS50918).

Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)

Elodie peut réaliser vos travaux de montage et de mise en peinture :

Boutique Quarter-Kit : 10, passage du charolais 75012 Paris -Tél.: 01.44.75.01.61
 

-1er févier 2017 :

 

Deux nouveautés en kit résine, annoncées chez Gaso.Line, seront disponibles d'ici quelques jours :

 

-Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942

 

Réf : GAS50263

 

Prix de vente indicatif : 48 €

 

Sortie annoncé pour le 2 février 2017.

Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)

 

-Chevrolet G7105 (K51) Panel radio de 1942

 

Réf : GA 50264

 

Prix de vente indicatif : 48 €

 

Sortie annoncé pour le 2 février 2017.

Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)
Chevrolet G7105 (K51) Panel de 1942 au 1/48 (Gaso.Line)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels

  

Photo : (c) Nexter, RENAULT TRUCKS Defense, Thales

Photo : (c) Nexter, RENAULT TRUCKS Defense, Thales

-21 juillet 2017 :

 

Lors du défilé du 14-Juillet, il était prévu une animation devant comparer des chars et des véhicules de la Première Guerre Mondiale avec ceux actuellement en service au sein de l’armée de Terre. C’est ainsi que l’on a pu voir des chars Schneider et Saint-Chamond rouler à côté d’un Véhicule blindé de combat d’infanterie (VBCI) et d’un Leclerc ainsi qu’un camion Renault EG15 avec un canon 155 GPF accompagner un CAESAR (Camion équipé d’un système d’artillerie).

 

Et, à la fin de ce tableau, on a eu droit à une surprise : ne figurant pas dans le programme du défilé donné à la presse quelques jours plus tôt, un Véhicule blindé multirôles (VBMR) Griffon a fait sa première apparition sur les Champs-Élysées, dans le cadre d’une présentation dynamique intitulée « Demain s’anticipe. » (source OPEX360.com).

 

Le griffon a donc eu droit aux honneurs de la presse, permettant ainsi aux français de le découvrir plus en détail...

-28 juin 2017 :

 

Extrait de l'Usine nouvelle...  Merci à Pascal BTR pour la veille qu'il effectue pour nous sur l'actualité des matériels de nos armées.

L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)
L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)
L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)
L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)

Cliquez ci-dessus pour lire ou télécharger cet article de l'Usine nouvelle...

L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)

-27 juin 2017 :

 

La Belgique veut commander 477 véhicules blindés auprès de la France pour 1,1 milliard d’euros
 

Le ministère belge de la Défense a annoncé, ce 22 juin, son intention d’acquérir, auprès de la France, 417 Véhicule blindé multi-rôles (VBMR) « Griffon » et 60 Engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) « Jaguar », dans le cadre de son programme « Camo » [capacité motorisée, ndlr]. Le montant de cette opération, qui passera par un accord de gouvernement à gouvernement, est évalué à 1,1 milliard d’euros.

 

En effet, les Griffon et les Jaguar sont actuellement dévéloppés par Nexter Systems, Renault Trucks Defense et Thales pour les besoins du programme SCORPION, lequel vise à renouveler une partie des blindés de l’armée de Terre. En avril, le ministère français de la Défense a commandé 319 VBMR (sur 1.722 attendus) et 20 EBRC (sur 248 prévus).

 

S’agissant de la composante terrestre de la Défense belge, ces véhicules remplaceront les Dingo II et les Piranha III actuellement utilisés par ses 5 bataillons de manoeuvre. Les Griffon et les Jaguar entreront en service entre 2025 et 2030. Et « partenariat étroit avec la France » devrait bientôt prendre forme.

 

« L’objectif est d’établir un partenariat fondé sur des véhicules de combat français et belges identiques. La Belgique et la France auront, entre autres, une organisation commune et la formation, l’entraînement et le soutien logistique seront organisés conjointement », a expliqué le ministère belge de la Défense.

 

Et ce dernier d’ajouter : « Comme annoncé dans la vision stratégique, l’opérationnalité et l’efficacité des forces terrestres belges sont ainsi renforcées et, en même temps, la construction d’une défense plus européenne, de bas en haut. »

 

« Avec cet investissement, le gouvernement choisit explicitement de moderniser les forces terrestres motorisées existantes afin que celles-ci puissent continuer à rester le fer de lance de l’engagement belge dans le cadre de la sécurité collective. Les nouveaux véhicules de combat sont nécessaires pour continuer à jouer un rôle dans les opérations et pour assurer la sécurité individuelle des militaires », a fait valoir Steven Vandeput, le ministre belge de la Défense.

 

Cela étant, cette décision peut être vue comme étant un signal positif pour la candidature du Rafale F3R à l’appel d’offres lancé par Bruxelles pour remplacer ses F-16, dans le cadre du programme Air Combat Capability (ACCap), même si deux appareils européens – l’Eurofighter Typhoon et le Gripen E/F – sont en lice.

 

Enfin, ce choix dela Belgique en faveur du Griffon et du Jaguar pourrait influencer le choix du repreneur de Renault Trucks Defense, dans la mesure où le belge CMI Group s’est porté candidat.

 
Source : http://www.opex360.com/2017/06/22/la-belgique-veut-commander-477-vehicules-blindes-aupres-de-la-france-pour-11-milliards-deuros/#G9DJJdvLKxKgPFiC.99

Voir aussi :

-27 juin 2017 :

 

Scorpion : Commande des premiers véhicules blindés Griffon et Jaguar

 

Le ministère de la Défense commande les premiers véhicules blindés Griffon et Jaguar du programme Scorpion.Dans la continuité du développement des véhicules Jaguar et Griffon commandé en décembre 2014, la Direction générale de l’armement (DGA) a notifié ce jour aux sociétés Nexter Systems, Renault Trucks Defense et Thales la commande des 319 premiers Griffon et des 20 premiers Jaguar  dans le cadre du programme Scorpion de renouvellement des capacités de combat de l’armée de terre.

 

 

 

Cette commande inclut aussi les systèmes de soutien logistique et de formation associés. Conformément à la décision de Jean-Yves Le Drian de moderniser la composante blindée des forces armées terrestres, la Loi de programmation militaire prévoit la livraison du premier Griffon en 2018, celle du premier Jaguar en 2020. Pendant la phase de développement, le plan de charge Griffon-Jaguar représente près de mille emplois directs hautement qualifiés ; il sera de plus de 1700 emplois directs en phase de pleine production, à partir de 2020.

 

Scorpion renouvellera les capacités du combat de contact autour de deux véhicules blindés Griffon et Jaguar et d’un unique système d’information et de communication, SICS, qui permet la mise en réseau de de tous les acteurs du combat terrestre. Il intègre également l’acquisition de véhicules blindés multi-rôles légers, la rénovation du char Leclerc et des systèmes modernes d’entraînement au combat exploitant la simulation et la réalité virtuelle.

 

Le Griffon est un véhicule blindé multi-rôles (VBMR) destiné à remplacer les véhicules de l’avant blindé (VAB). Il s’agit d’un véhicule blindé 6x6 d’environ 25 tonnes équipé d’un tourelleau téléopéré. Il se déclinera en plusieurs versions (transport de troupes, poste de commandement, observation pour l’artillerie et évacuation sanitaire).

 

Le Jaguar est un engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC) 6x6 d’environ 25 tonnes destiné à remplacer les chars légers AMX10RC et Sagaie, ainsi que les VAB équipés des missiles Hot. Il sera équipé du canon de 40 mm télescopé réalisé en coopération franco-britannique, du missile moyenne portée MMP et d’un tourelleau téléopéré.

 

Outre Nexter Systems, Thales et Renault Trucks Defense, le programme fait aussi intervenir Safran pour l’optronique, et pour ce qui concerne l’armement du Jaguar, CTA International pour le canon de 40 mm et MBDA pour le missile moyenne portée MMP.

 

Source : www.defense.gouv.fr

-13 février 2017 :

 

Avec un peu à retard, car je n'avais pas eu le temps de le lire avant, Trucks & Tanks Magazine n° 59 (janvier - février 2017) propose un article de 9 pages sur le dossier SCORPION, avec notamment une étude comparative intéressante des différentes maquettes du JAGUAR qui ont été présentée.

Les armements annexes (POD missiles et mitrailleuse 7,62) semblent changer de place au fur et à mesure des études.

 

Pascal Btr

Extrait du sommaire :

 

Actualité : Griffon et Jaguar
Les nouvelles montures de l'Armée de terre

 

Dans le cadre du renouvellement de son parc de blindés, l’Armée française initie le programme SCORPION (Synergie du COntact Renforcé par la Polyvalence et l’Infovalorisation). Ce dernier est une opération d’armement qui va engerber, dans une première phase, l’engin blindé multirôle (Griffon et Jaguar), le véhicule blindé multirôle léger, la modernisation du char Leclerc par Nexter Systems, le poste radio logiciel Contact de Thales et le système d’information de combat SCORPION (SICS) d’Atos/Bull. SCORPION est une contribution majeure à l’objectif de bâtir un « système de systèmes » dont la fi nalité est d’accélérer la manoeuvre et d’augmenter la protection des soldats. Car le champ de bataille de demain se caractérisera par la capacité à communiquer, à échanger de l’information et des images entre les différents systèmes du groupement tactique interarmes (GTIA) : blindés, artillerie, fantassins, génie, logistique. C’est l’objectif de la fonction infovalorisation.

L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)

  

L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)

-17 décembre 2016 :

 

Selon le GICAT, il est possible de faire gagner 7 ans au programme de modernisation de l’armée de Terre
 

Le programme SCORPION (Synergie du contact renforcée par la polyvalence et l’infovalorisation) est capital pour l’avenir de l’armée de Terre tout en étant un enjeu industriel majeur dans la mesure où il vise à renouveler une grande partie des véhicules blindés qui, utilisés quotidiennement en opérations, sont pour la plupart à bout de souffle.

Ainsi, il est question de remplacer le Véhicule de l’avant blindé (VAB), qui fête ses 40 ans de service cette année, par le Véhicule blindé multi-rôles (VBMR) « Griffon » ainsi que les chars légers AMX-10RC et ERC-90 Sagaie par l’Engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC) « Jaguar ». Viendra ensuite, dans une autre phase, le tour du Véhicule blindé léger (VBL) par le Véhicule blindé d’aide à l’engagement (VBAE).

Les premières livraisons, qui commenceront par trois Griffon en 2018, devraient s’étaler sur 15 ans. Or, dans le même temps, l’armée de Terre devra continuer d’utiliser ses anciens véhicules, ce qui coûtera de plus en plus en cher en terme de maintien en condition opérationnelle (MCO).

D’où la proposition pleine de bon sens faite par le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT), lors des auditions dédiés au projet de loi de finances pour 2017. Au lieu de dépenser des sommes conséquentes au titre du MCO, pourquoi ne pas accélérer le programme Scorpion, voire pour acquérir davantage de nouveaux véhicules?

« Cela ne devrait pas entraîner de difficulté majeure, puisque c’est le même industriel. Le seul problème qui pourrait se poser est que, en accélérant le processus, l’environnement ne suive pas. C’est mon souci sur le Griffon », avait expliqué le général Bosser.

Et le délégué général pour l’armement, Laurent Collet-Billon, est exactement sur la même ligne. « Il convient de mettre en perspective l’accélération potentielle du programme SCORPION, comprenant d’excellents véhicules que nous parviendrons sans doute à exporter, avec le coût d’entretien des VAB et l’indisponibilité de certains véhicules qui subissent un acharnement thérapeutique », avait-il en effet affirmé.

Seulement, les industriels seraient-ils en mesure de suivre la cadence, comme s’en est inquiété le général Bosser? Pour Stéphane Mayer, président du Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres (GICAT), cela ne devrait pas poser de problèmes insurmontables.

L’armée de Terre « souhaite que le programme soit accéléré afin de raccourcir le délai de livraison, ce qui répondrait à ses besoins opérationnels, lui permettrait de s’équiper plus rapidement et de disposer d’un parc plus homogène, de former rapidement ses personnels, mais aussi de réformer plus tôt des matériels dépassés et coûteux en maintenance », a commencé par rappeler M. Mayer, lors d’une audition à l’Assemblée nationale.

Aussi, après avoir consulté le Groupement momentané d’entreprises (GME) Scorpion ainsi que les « centaines de sous-traitants et PMe impliqués dans ce programme » et « sachant que les capacités installées étaient très supérieures à la cadence d’approvisionnement de l’armée de terre et aux prévisions d’exportations », M. Mayer a fait savoir que les « industriels ont répondu que, sous réserve de commandes et d’une certaine anticipation, l’ensemble des livraisons pourrait être terminé en 2026 plutôt qu’en 2033″.

Mais cela suppose des conditions. En effet, comme l’a expliqué le président du GICAT, cela suppose « d’achever le développement » et « de commencer la montée en cadence », sachant que cette phase « comporte une mise en route des chaînes assez complexes. » En tout cas, il serait ainsi possible de doubler les cadences afin de raccourcir la durée totale de livraison. Ainsi, jusqu’à 20 Griffon et 4 Jaguar pourraient sortir, chaque mois, des chaînes d’assemblage.

« L’impact sur le coût de MCO serait favorable : Nexter a ainsi estimé que le remplacement d’un AMX 10 RC par un Jaguar fait chuter de 30 % les frais d’entretien ; des gains pourront également être réalisés en matière d’obsolescence : des matériels comprenant un certain contenu civil afin de bénéficier de coûts de production moindres permettent de réaliser des gains supplémentaires s’ils sont livrés plus tôt », a en outre souligné M. Mayer.

Qui plus, l’industrie trouverait son compte à acccélérer le programme Scorpion. « Produire plus d’équipements au même moment est gage d’efficacité industrielle », a estimé le président du GICAT.

Toutefois, il resterait à passer deux obstacles. Le premier, relativement mineur, est que la mise en production des nouveaux blindés ne pourra pas être lancée sans que ces derniers soient qualifiés par la Direction générale de l’armement, ce qui prend toujours du temps. Le second, plus sérieux, est d’ordre budgétaire…

« Si le ministère de la Défense est d’accord et les industriels capables, les mêmes sommes d’argent, diminuées des coûts de MCO, devront être engagées et payées sur une période plus courte. Ce qui soulève évidemment une question d’ordre budgétaire qui reste à résoudre, compte tenu des autres besoins du budget de la Nation en général et de la défense en particulier », a ainsi expliqué M. Mayer. Mais souvent, les économies de bout de chandelle finissent pas coûter cher.


En savoir plus sur http://www.opex360.com/2016/12/13/selon-le-gicat-il-possible-de-faire-gagner-7-ans-au-programme-de-modernisation-de-larmee-de-terre/#RbwpbtIs2qvZt4XI.99

 

-14 décembre 2016 :

 

GRIFFON : les sapeurs expérimentateurs

 

Dans le cadre du programme SCORPION visant à renouveler et accroître les capacités de combat de l’armée de Terre, les militaires du 31e régiment du génie (31e RG) ont participé à la 1re phase de maquettage du GRIFFON. Remplaçant du véhicule de l’avant-blindé (VAB), le GRIFFON va prochainement devenir l’engin principal des compagnies de combat du génie de la force SCORPION. A la clé pour les sapeurs : un confort amélioré, une plus grande capacité et une protection accrue.

 

Du 24 au 28 octobre dernier, un groupe de combat du 31e RG a participé à la première phase de maquettage du véhicule GRIFFON. Le projet a ainsi intégré pour la première fois ces sapeurs pour qu’ils apportent leur vision « terrain » aux concepteurs et industriel concernés. Faire participer les soldats à la création des équipements permet à l’armée de Terre de disposer de matériels modernes, performants, en phase avec les réalités du terrain et les besoins des hommes.


-Faire participer les soldats pour coller aux réalités du terrain

 

Les sapeurs castelsarrasinois ont ainsi pu tester par eux-mêmes la maquette en taille réelle du véhicule, faisant part à l’équipe de marque de points de vigilance sur certains aménagements extérieurs, comme par exemple les sièges pour les tireurs en trappe.

Le soldat de 1re classe Alix, du 31e RG, a  « aimé découvrir un véhicule que nous n’avons pas encore, être l’un des premiers à travailler dessus. Je me suis senti privilégié d’avoir pu découvrir de nouvelles choses et les nouveaux matériaux (…) J’ai apprécié également le travail collaboratif puisque l’avis de tout le monde était utile, chacun était écouté ».

 

Même avis de la part du caporal Benjamin, chef d’équipe : « Chacun a sa vision et nous devons trouver un projet qui convienne à tous. Je me suis senti utile car ce que nous avons dit au moment de l’expérimentation, nous allons peut-être le revoir dans quelques années, quand le véhicule sortira. On pourra se dire que c’est nous qui avons demandé telle ou telle chose ».


-Tester la maquette GRIFFON pour perfectionner le véhicule

 

Pour le caporal Benjamin, « voir le travail entre les différentes parties prenantes pour l’élaboration d’un véhicule était très intéressant. »  Réalisé par l’équipe de marque « engins de combat du génie » de la section technique de l’armée de Terre (STAT), la direction générale de l’armement (DGA) et l’industriel Nexter, le GRIFFON offrira une meilleure capacité d’observation, d’agression et un niveau de protection plus élevé que son prédécesseur, le VAB. Configurable et modulaire selon les missions, le véhicule équipera en particulier les groupes de combat du génie, mais également les cellules spécialisées génie comme les équipes « explosive ordnance disposal » (EOD) pour la neutralisation, l’enlèvement et la destruction d’engins explosifs,  les groupes de plongeurs de combat du génie (PCG) et les équipes fouille opérationnelle spécialisée (FOS).

 

Le but de l’expérimentation était de réaliser, à partir de la maquette du GRIFFON, les différents plans de chargement du véhicule, de vérifier l’ergonomie de l’engin avec un groupe de combat complet, équipé de son matériel pour différentes missions.  Le GRIFFON a ainsi été chargé avec le lot commun à toutes les missions des sapeurs (manœuvres de force, mines et explosifs) et avec les cinq lots spécifiques (appui en zone urbaine, appui à la mobilité, appui au déploiement d’urgence, déminage et dépollution, contre-mobilité). Le groupe de combat du génie, équipe FELIN, a testé le véhicule avec sacs et matériels et l’industriel NEXTER a proposé un plan de chargement pour chaque mission. Le soldat de 1re classe Alix a ainsi constaté que « l’intérieur change beaucoup, l’espace aussi. Tout est beaucoup plus accessible et le confort est amélioré ». Ces observations vont permettre d’élaborer une maquette de l’engin plus aboutie, avant la production d’un prototype plus avancé.


Droits : armée de Terre 2016

L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)

Source :

Merci à Pascal Btr pour sa "veille" permanente...

-20 novembre 2016 :

 

Un Jaguar en bois, en attendant 2020

 

De carton et de bois, voilà deux matières totalement absentes du futur Jaguar, pièce maîtresse du programme Scorpion appelée à remplacer les ERC-90 Sagaie, AMX-10RC et VAB HOT de l’armée de Terre. Il faudra néanmoins s’en contenter dans l’immédiat, le Jaguar, ou Engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC) étant récemment passé d’une image de synthèse à une première maquette en taille réelle, dévoilée à l’occasion de l’AdTShow d’octobre dernier.

 

Le Jaguar passera-t-il du carton à l'acier plus rapidement que prévu? (Crédit photo: FOB)

 

Pour celles et ceux qui débarquent, le Jaguar,  dont les dimensions exactes restent inconnues, aura une masse totale de 25 tonnes pour un moteur de 400 CV. Les 248 véhicules, fabriqués par Nexter, Thales et Renault Trucks Défense, seront dotés du canon de 40 mm 40 CTAS, de deux pods pour accueillir le missiles anti-char MMP de MBDA, et d’une mitrailleuse de 7,62 mm montée sur tourelleau téléopéré.

 

Si les 20 premiers Jaguar seront commandés en 2017, rappelait le général Jean-Pierre Bosser, chef d’état major de l’armée de Terre, devant la Commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat le 19 octobre 2016, il est néanmoins nécessaire d’accélérer la cadence, sans quoi « on va en avoir pour 15 ans », martelait à son tour le sénateur Daniel Reiner. De son côté, le ministre de la Défense français Jean-Yves Le Drian confirmait le 2 novembre dernier que le gouvernement français se trouvait prêt à étudier la possibilité d’une accélération de la livraison des véhicules. « Nous pouvons réfléchir à cette question concernant les années à venir. Je suis ouvert à la discussion », déclarait-il devant l’Assemblée nationale.

 

Selon le chef de la DGA, le délégué général pour l’armement Laurent Collet Billon, cette accélération de la production ne pourra néanmoins intervenir qu’après 2020 et à l’issue des phases de qualification du véhicule.

 

Source :

-2 juillet 2016 :

 

Articles sur le Griffon et le Jaguar (Eurosatory 2016)...

 

 

L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)
L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)

- 11 novembre 2015 :

 

Quelques nouvelles "fraiches" du projet SCORPION transmise pas Pascal Btr :

L'Engin Blindé Multi-Rôles Scorpion (Nexter, RTD et Thales)

Depuis l’annonce du programme Scorpion, Nexter , Thales et Renault Trucks Defense s’organisent pour livrer au plus vite.

   

Il y a près d’un an, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, donnait le coup d’envoi au programme Scorpion de modernisation de l’armée de terre. Le but ? Remplacer des blindés de transport et de combat de 40 ans d’âge qui, malgré leur solidité, s’épuisent désormais à grande vitesse. Il s’agit surtout d’offrir aux groupements techniques interarmes, le plus petit groupement autonome de combat à terre, un système d’interconnexion digne du XXIe siècle. « Une entrée dans l’ère du numérique », s’enthousiasme Jean-Pascal Laporte, en charge du programme chez Thales. « Si ça marche en 2018, on sera bien en avance sur les Américains, qui tardent à mettre au point leur futur “combat systems” ».

 

Depuis le lancement de Scorpion, dont le coût est évalué à 8 milliards d’euros, peu de nouvelles ont filtré. « Nous sommes dans les temps et dans les budgets pour la sortie des prototypes en 2016, les tests en 2017 et les premières livraisons en 2018 des nouveaux blindés multirôles, les Griffon, et en 2020 des futurs blindés de reconnaissance et de combat, les Jaguar », assure Jean-François Pellarin, directeur des blindés multirôles chez Nexter. Après avoir dépensé 200 millions d’euros en frais d’études, le gouvernement a inscrit 950 millions pour aller au lancement de la production.

 

Problèmes de maintenance

 

A Satory, non loin du siège de Nexter, trois entreprises – Nexter, Thales, et Renault Truck Defense – se sont regroupées et mènent les dernières mises au point dans un bâtiment qui ne paie pas de mine. Ensemble, les ingénieurs des trois sociétés peaufinent un système global et structurant, quasi 100 % made in France. A l’instigation de la Direction générale de l’armement (DGA), les entreprises ont mis de côté leur rivalité pour mettre en commun leur savoir-faire et définir un nouveau système de combat collaboratif, où les militaires, qu’ils soient à pied, dans un blindé de transport ou de combat, connaissent en permanence les positions de leur groupement.

 

Un système qui oublie aussi les références à la guerre froide, même si le char Leclerc est maintenu et même rénové, pour s’adapter au combat de mouvement, y compris en milieu urbain. Un système qui prend aussi en compte dès son lancement deux dimensions essentielles des armées : la maintenance du matériel et la formation des soldats.

 

Alors que la moitié quasiment des blindés français sont hors service, le plus souvent pour des problèmes de maintenance, et que le coût d’entretien d’un blindé représente plusieurs fois son prix d’acquisition, la DGA a inscrit dans son contrat avec le trio d’industriels un objectif de disponibilité au kilomètre parcouru. Si le véhicule tourne moins que prévu, Nexter, Thales, et Renault subiront des pénalités. A l’inverse, ils auront des bonus. « Ce système, qui couvrira une quinzaine d’années, est une grande innovation contractuelle », souligne Jean-François Pellarin, même si les montants des bonus et malus sont encore âprement négociés avec la DGA.

 

Cette dernière a aussi exigé de faciliter la formation des soldats. Alors que les armées ont un très grand turnover, avec des besoins de formation de 100 jours par homme et par an en moyenne, il est demandé d’utiliser au maximum la simulation embarquée, la réalité augmentée et l’intelligence artificielle pour entraîner les militaires dans des cabines embarquées plutôt que lors de coûteuses manœuvres sur le terrain. De 2018 à 2033, le groupement d’entreprises devra livrer 1.668 Griffon et 248 Jaguar. Chacun ayant défini ses points forts (Nexter sur les systèmes d’armes et les véhicules, Renault Trucks Defense sur les moteurs et les roues, Thales sur l’électronique), les trois entreprises sont engagées dans une course de vitesse, car plus vite les prototypes seront là, plus grandes seront les chances d’exporter. Une nécessité pour Nexter, dont le carnet de commandes connaît un passage à vide.

 

Source : les Echos (27 octobre 2015)

 

-24 janvier 2015 :

 

Pascal BTR nous a fait parvenir les fiches de présentation du programme Scorpion :

           

Plaquette_SCORPION-1-.jpg

  Fiche-Griffon.jpg 

 

Fiche-Jaguar.jpg

 

 

-22 janvier 2015 :

 

Lien vers une communication de Renault Trucks Defense au sujet de l'attribution du programme Scorpion : cliquez ICI

   

 

-9 décembre 2014 :

 

images-GRIFFON__JAGUAR.jpg

 

Communiqué de presse NEXTER

 

Varces, le 5 décembre 2014 - A l'occasion de sa visite à la 27e brigade d'infanterie de montagne à Varces (Isère), Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a remis le marché EBMR (Engin Blindé Multi-Rôles) aux présidents du GME (Groupement Momentané d'Entreprises) formé par les sociétés françaises Nexter Systems, Renault Trucks Défense et Thales. Préparé par la Direction générale de l'armement (DGA), ce marché prévoit le développement, la fabrication et le soutien des EBMR du programme SCORPION.

 

Au titre du marché EBMR, le Véhicule Blindé Multi Rôles GRIFFON et l'Engin Blindé de Reconnaissance et de Combat JAGUAR remplaceront respectivement d'une part les VAB, et d'autre part les AMX10RC, les ERC Sagaie et les VAB Hot du segment dit médian, fabriqués dans les années 70 et 80 et utilisés intensivement par l'armée de Terre sur tous les théâtres d'opération depuis trente ans.

 

Le marché couvre toutes les phases d'un programme d'armement, du développement au soutien logistique en unité en passant par la qualification et la fabrication des matériels. Le GME s'engage sur les performances intrinsèques des matériels sur le long terme ainsi que sur la disponibilité opérationnelle des véhicules en service.

 

Le meilleur des savoir-faire et de l'innovation développés par les trois sociétés du GME dans les domaines de la mobilité, de la protection, des armements et de la numérisation seront intégrés sur les premiers systèmes labélisés SCORPION. L'effet sur le terrain des futurs GTIA (Groupements Tactiques Inter-Armes) ainsi équipés des matériels SCORPION EBMR sera démultiplié par rapport à ceux de l'ancienne génération.

 

Ce programme, structurant pour Nexter, RTD et Thales ainsi que pour tout le tissu industriel français irrigué par les commandes de sous-traitance du GME permettra la création d'un millier d'emplois dans sa phase de développement et de 1700 emplois dans sa phase de production.

 

Près de 2000 véhicules, et tous les moyens de soutien logistique associés, seront livrés aux forces à partir de 2018.

 

Source : http://www.nexter-group.fr/fr/communiques-presse-/684-article-du-0512-fr

 

---------------

 

Communiqué de la Direction Générale de l'Armement (DGA)

 

 

La loi de programmation militaire 2014-2019 prévoit l’autonomie stratégique de la France pour notre futur modèle d’armée. Pour satisfaire à cette exigence, le renforcement des capacités opérationnelles de nos forces est prévu à travers notamment, pour l’armée de terre, le programme d’armement Scorpion.

 

À l’occasion de sa visite à la 27e brigade d’infanterie de montagne à Varces (Isère), Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a confié aux industriels Nexter, Renault Trucks Défense (RTD) et Thales, la réalisation de près de 2 000 engins blindés dans le cadre du programme Scorpion, en présence de Laurent Collet-Billon, délégué général pour l’armement et du général d’armée Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre. Il s’agit des deux premières opérations du programme Scorpion (qui comprend six opérations au total) pour un montant de 752 millions d’euros.

 

Lors de son adresse aux forces à Varces, le ministre a déclaré : « Le travail remarquable qui a déjà été mené me permet aujourd’hui de lancer le programme en toute sérénité. J’en avais pris l’engagement au salon Eurosatory 2014 : j’ai maintenant le plaisir de remettre aux cotraitants Nexter, Thales et Renault Trucks Défense, le marché couvrant la réalisation des véhicules blindés multi-rôles et de  l’engin blindé de reconnaissance et de combat. »

 

Pendant la phase de développement, le plan de charge de ce contrat représentera près de 1 000 emplois directs hautement qualifiés. Il sera de plus de 1 700 emplois directs en phase de production.

 

Le programme Scorpion permettra à l’armée de terre de moderniser, à partir de 2018, ses groupements tactiques interarmes (GTIA). Ces derniers, qui doivent faire face à tous les types de combat, verront leur gamme médiane renouvelée, autour de deux engins de combat. L’intégration des capacités du GTIA sera faite par un unique moyen d’information et de communication. Soutenable d’emblée, Scorpion intègre également la rénovation future du char Leclerc et le système de préparation opérationnelle (notamment avec la simulation embarquée).

 

Préparé par la Direction générale de l’armement (DGA), le marché comprend :

  • le développement et l’acquisition de 1 722 véhicules blindés multi rôles (VBMR), baptisés Griffon, destinés à remplacer les Véhicules de l’avant blindé (VAB) ;
  • le développement et l’acquisition de 248 engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC), baptisés Jaguar, destinés à remplacer les chars légers AMX10RC et Sagaie, ainsi que les VAB HOT ;
  • l’acquisition des systèmes de soutien et de formation associés.

Conformément à la Loi de programmation militaire, la livraison des premiers VBMR est prévue en 2018, celle des premiers EBRC en début de période suivante.

 

Outre Nexter, Thales et RTD, le programme fait aussi intervenir le groupe Safran pour l’optronique, et pour l’armement de l’EBRC, CTA International pour le canon de 40 mm CTA et MBDA pour le Missile moyenne portée (MMP).

 

Source : http://www.defense.gouv.fr/dga/actualite/jean-yves-le-drian-annonce-le-lancement-du-programme-scorpion

  

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Jérôme Hadacek

 

-20 juillet 2017 :

 

La réalisation des bariolages 3 tons Europe, est toujours soumise à mille questions, polémiques et interrogations.

 

Il est évident que les couleurs réelles réduites à l’échelle, ne reproduisent pas toujours l’effet voulu et ne peuvent d’ailleurs véritablement restituer les véritables couleurs, mais il faut tenter tout de même de s’en approcher au mieux.

 

Pour illustrer cette thématique et faire un article plus technique, voici la remise en peinture par zone, d’engins réels :

Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)
Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)

Mais également le différentiel de bariolage sur un même véhicule :

 

Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)
Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)
Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)
Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)

Et enfin, les coloris à disposition dans le commerce pour effectuer la sous couche de nos modèles :

 

-MOLOTOW 251+ Réf : Fern Green 164 : plus adapté aux véhicules livrés neufs par les industriels de l’armement et exposés dans les salons (Ex PANHARD proto VBR)


-AUTO K Réf : Vert Militaire référence produit 1 233 024 : restituant le vert appliqué par l’armée.

 

Les culots des bombes aérosols sont ici positionnés sur un véhicule réel.

 

Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)

Mais attention, dilution, masquage, application, ambiance hygrométrique et autres facteurs, peuvent faire varier les coloris :

 

Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)
Technique&conseils : variation de couleurs des peintures 3 tons Centre-Europe (par Jérôme Hadacek)

Tout cela pour conclure qu’il n’y a pas de certitudes, même si la constante des couleurs est majoritairement présente.

 

Jérôme Hadacek

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures de police

-20 juillet 2017 :

 

Au moment où Master Fighter va proposer la reproduction au 1/48 du PVP en service au RAID, un petit rappel n'est pas inutile au travers quelques liens à consulter :

Sans oublier la BRI :

-15 décembre 2015 :

 

Le PVP du Raid sur le salon Milipol 2015...

 

Photos Jérôme Hadacek.

Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police
Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police
Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police
Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police
Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police
Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police
Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police
Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police

 

-29 octobre 2015 :

 

Le PVP du Raid en action sur ce lien :

 

-le 14 avril 2015 :

 

Le RAID vient d'acquérir cinq PVP APC Police...

 

Le PVP APC, version transport du PVP grace à son compartiment réhaussé, permet de nouvelles versions : transport de troupes (6 personnels et 2 hommes d'équipage), poste de commandement, etc.

 

Le véhicule retenu par le RAID est doté d'un pare-buffle... Il recevra les marquages de l'unité d'élite de la Police nationale.

Véhicules et matériels : le Panhard PVP APC Police

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures de Gendarmerie

-18 juillet 2017 :

 

Le Land Rover Defender au 1:87 a été décliné par Busch, en différentes versions sous l'uniforme.

 

Parmi celles-ci :

 

-une déco militaire en livrée trois tons :

 

Land Rover Defender gendarmerie au 1:87 (Busch)

-une version Gendarmerie :

 

Land Rover Defender gendarmerie au 1:87 (Busch)
Land Rover Defender gendarmerie au 1:87 (Busch)

-une version Gendarmerie avec remorque et Zodiac :

 

Land Rover Defender gendarmerie au 1:87 (Busch)
Land Rover Defender gendarmerie au 1:87 (Busch)

-et plus récemment, une décoration Gendarmerie en livrée kaki :

 

Land Rover Defender gendarmerie au 1:87 (Busch)

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Modifications et transformations...

   

Photo Jérôme Hadacek

Photo Jérôme Hadacek

-18 juillet 2017 :


Je vous propose quelques photos d'un camion Renault GBC 180 que j'ai modifié en GBC 180 bâché avec système de grue HIAB a partir d'une base SOLIDO à l'échelle 1/50.

 

Pour plus d'infos sur cet modif : www.miniaturemodifiedu.skyblog.com

 

François

Modif : Renault GBC 180 grue HIAB sur base Solido (par François)
Modif : Renault GBC 180 grue HIAB sur base Solido (par François)
Modif : Renault GBC 180 grue HIAB sur base Solido (par François)
Modif : Renault GBC 180 grue HIAB sur base Solido (par François)
Modif : Renault GBC 180 grue HIAB sur base Solido (par François)
Modif : Renault GBC 180 grue HIAB sur base Solido (par François)
Et la grue HIAB est fonctionnelle...
Et la grue HIAB est fonctionnelle...

Et la grue HIAB est fonctionnelle...

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures militaires, #Espace Herve C.

   

Camion  KRAZ 260 4x4 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1/43 (Par Hervé C.)

-17 juillet 2017 :

 

Hervé C. nous fait découvrir, une fois de plus, un matériel qui nous vient de l'Est.

 

Il s'agit cette fois d'un Camion KRAZ 260 4x4 monté d'un canon anti-aérien ZU-23-2.

 

Comme nous aurons l'occasion de le monter dans les jours prochains, on trouve ce canon antiaérien monté sur le plateau de divers camions...

 

La miniature photographiée ici est une production de de la marque TO MODELS, au 1/43.

Camion  KRAZ 260 4x4 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1/43 (Par Hervé C.)
Camion  KRAZ 260 4x4 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1/43 (Par Hervé C.)
Camion  KRAZ 260 4x4 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1/43 (Par Hervé C.)
Camion  KRAZ 260 4x4 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1/43 (Par Hervé C.)
Camion  KRAZ 260 4x4 avec canon anti-aérien ZU-23-2 au 1/43 (Par Hervé C.)

Pour creuser un peu :

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>

Sur le fil!

Véhicules et matériels : le Véhicule de Protection et de Signalisation (VPS) de la BSPP

 

>La longue route de Milinfo...

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers...

 

Après une première mue intervenue en début d'année et imposée par notre hébergeur, Milinfo prend de nouvelles couleurs et évoluera encore progressivement pour trouver un nouveau rythme de croisière.

 

Merci aux milinfistes qui ont permis à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions, alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo, bons achats et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

ChL

Offre de souscription : Berliet Lorraine Blindé au 1:43  (épisode 3)

 

Ward LaFrance M1A1 serie 5 au 1/48 (Master Fighter)

 

ERC-90 Sagaie au 1/72 (Model-Miniature)

 

Catégories

Milinfo-Focus