Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels, #Dossier 10 : la saga ACMAT
 
-30 mars 2020 :
 

Cap des 500 Bastion dépassé !

 

 

Après une année 2019 très remplie, qui aura vu l'usine produire plus de 1350 véhicules dont 1200 VT4 au bénéfice de l'armée de Terre, ARQUUS Saint-Nazaire a récemment annoncé avoir atteint le cap des 500 Bastion produits. Cette réussite industrielle du Bastion est aussi celle du VRLA, véhicule historique et révolutionnaire.

 

Le Bastion, un véhicule blindé moderne

 

Il s'agit là d'un cap important pour l'usine ARQUUS de Saint-Nazaire, qui a construit son histoire sur le légendaire VLRA (Véhicule Léger de Reconnaissance et d'Appui). Aujourd’hui encore, elle continue à la construire via le Bastion et le nouveau VLRA.

 

La protection des soldats en priorité

 

Pour répondre aux demandes spécifiques de ses clients souhaitant un véhicule blindé robuste, doté de fortes capacités de mobilité, ARQUUS a développé dès 2012 le Bastion. Aujourd'hui, il est le véhicule de référence des théâtres africains. En posant une caisse mécanosoudée sur le châssis du nouveau VLRA, ARQUUS a trouvé une solution à la fois :

 

  • Simple
  • Robuste
  • Rustique
  • Facilement industrialisable et soutenable
  • Offrant une grande communalité avec les parcs déjà existants de VLRA dans le monde

 

Bien protégé, le Bastion met un groupe de combat de 8 soldats à l'abri des menaces balistiques et des mines. Son large volume intérieur permet l'emport d'un équipement important. Sa simplicité d'emploi et d'entretien combiné à sa grande polyvalence, font du Bastion un succès dans de nombreuses armées africaines.

 

Dans le cadre de la lutte contre les groupes armés terroristes, le G5 Sahel a récemment choisi le Bastion pour équiper certaines de ses armées membres. Avec ces dernières commandes, le Bastion dépasse le seuil des 500 exemplaires en service dans le monde, et s’affirme comme le véhicule blindé de référence des théâtres africains.

 

Une puissance moteur accrue

 

Dans le cadre de l'évolution de la gamme actuelle d'ARQUUS, le Bastion est proposé depuis le 1er janvier 2020 dans une version remotorisée, avec un moteur quatre cylindres développant 270 chevaux. Cet accroissement de la puissance du Bastion lui offre des capacités inédites en termes de vitesse et de franchissement, renforçant ses capacités sur tous les théâtres d’opérations. Cette nouvelle version vient s’ajouter à la version classique motorisée en 180 chevaux. Elle illustre la capacité d'ARQUUS à faire évoluer ses véhicules, en fonction des besoins des utilisateurs et des retours d'expérience du terrain.

 

 

Aux origines du Bastion : le VLRA

 

Le légendaire VLRA est aux origines du Bastion et au cœur de l’histoire d’ARQUUS Saint-Nazaire - héritier d’ACMAT (Ateliers de Construction Mécanique de l’Atlantique). Né des méthodes Legueu, le VLRA équipe les armées depuis 1967 à commencer par les unités de Légion et de Troupes de Marine, mais aussi les forces spéciales. Véritable dromadaire mécanique, le VLRA s’est fait au fil des années une réputation de franchisseur unique. Avec son autonomie de 1.400 kilomètres, son réservoir d’eau.

 

et son endurance, le VLRA est la monture des grands raids et des expéditions exceptionnelles, le véritable héritier des Long Range Desert Patrol.

 

Après plus de cinquante ans de bons et loyaux services, le VLRA est toujours en service au sein des forces, en plus de 600 exemplaires et dans plusieurs dizaines de versions distinctes, preuve de son endurance et de sa grande polyvalence. Dans sa version command car, le VLRA est notamment utilisé par le Président de la République lors de la fête nationale française.

 

Une toute nouvelle version du VLRA est proposée par ARQUUS depuis 2009. Cette version augmente la charge utile de plus d’une tonne, améliore l’ergonomie en cabine en créant une vraie troisième place, et réduit nettement le rayon de braquage du véhicule. C’est sur cette version qu’est construit aujourd’hui le Bastion. Au total, ce sont plus de 1000 châssis nouveau VLRA/ Bastion qui ont été produits par Arquus depuis 2009.

 

 

 

-31 décembre 2019 :

 

Arquus achemine des Bastion  pour le G5

(source : http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr)

 

 

Des Bastion pour le G5 Sahel !

 

Ils ont quitté Saint-Nazaire, où ils ont été construits par Arquus, pour rejoindre l'Afrique et y être remis aux bataillons de la Force conjointe du G5 Sahel.

 

La perception de ces blindés permettra aux bataillons nationaux (probablement celui de la Mauritanie) de se protéger efficacement contre les menaces auxquelles ils doivent actuellement faire face, spécifiquement en matière d’IED. Les Bastion d'Arquus procureront une capacité de déploiement tactique qui manque actuellement aux unités du G5 Sahel et qui leur permettront se projeter sur le terrain et de reprendre l’initiative.

 

 

L'envoi de ces matériels témoigne aussi de l’engagement de la France et de l’UE (qui assure le financement), alors que les critiques se multiplient au Mali, au Burkina et au Niger.

 

 

Le Bastion devient peu à peu l'un des véhicules de référence du maintien de la paix en Afrique (il est concurrencé par des produits venant du Golfe par exemple). A tel point d’ailleurs que même les Américains d’AM General avaient signé un partenariat avec Arquus pour le proposer sur des Foreign Military Sales, même si pour le moment aucune commande ne s'est concrétisée.

 

Une 2e livraison, toujours à destination de la Force conjointe du G5 Sahel, est en cours de planification.

 

-9 octobre 2018 :

 

ARQUUS s’allie avec AM General

pour tenter d’imposer le Bastion aux États-Unis

 

(article publié sur opex360.com le 8 octobre 2018)

 

Fortement impliqué dans le programme SCORPION de l’armée de Terre, pour lequel il fournira les chaînes cinématiques et les systèmes d’armes petit calibre télé-opérés des véhicules GRIFFON et JAGUAR tout en assurant la fourniture des pièces de rechange, le groupe ARQUUS [ex-Renault Trucks Defense] ne perd par de vue l’exportation.

 

Certes, la Belgique devrait rejoindre le programme SCORPION, via le contrat KAMO, ce qui profitera évidemment à ARQUUS, qui s’attendrait à 250 millions d’euros de retombées. Mais c’est vers les États-Unis que regarde l’industriel français.

 

En effet, ce 8 octobre, ARQUUS a annoncé la signature d’un partenariat avec AM General, connu pour être le fabricant du véhicule blindé Humvee, lequel vient encore de faire l’objet d’un contrat portant sur la livraison de 2.800 exemplaires (en version ambulance) à l’US Army, pour un montant de 560 millions de dollars.

 

Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)

 

« Dans le cadre de cet accord, AM General produira le Bastion d’ARQUUS sous licence pour le présenter aux appels d’offres américains », explique le groupe français, via un communiqué. « ARQUUS propose ainsi l’excellence de ses véhicules à l’international, en vue de développer ses positions dans cette région du monde », ajoute-t-il.

 

Doté d’un châssis inspiré par celui du VLRA [Véhicule Léger de Reconnaissance et d’Appui, produit par ACMAT, ndlr], le Bastion est un véhicule blindé 4×4 de 12 tonnes se déclinant en deux versions : APC [Armoured Personnel Carrier, transport de troupes, nldr], pouvant elle-même être amenagée selon plusieurs variantes (cargo, sanitaire, poste de commandement), et PATSAS [Patrouille SAS] pour les forces spéciales.

 

D’une autonomie maximale de 1.400 km, et offrant une très bonne protection contre les mines et les engins explosifs improvisés [standard Otan STANAG 4569], le Bastion est en mesure de rouler à la vitesse de 110 km/h. Pouvant transporter 10 soldats (2+8), il est armé d’une mitrailleuse de 12,7 mm

 

« En fonction des marchés et des accords de coopération, ARQUUS est en mesure de fournir des prestations à la carte, allant du transfert de technologies au co-développement de produits nouveaux et complets », a encore fait valoir l’industriel français.

 

Par ailleurs, désormais spécialisé uniquement dans les activités liées à la défense et à la sécurité, AM General est actuellement en vente pour 2 milliards de dollars. Parmi les industriels pouvant être intéressés, Oshkosh, General Dynamics et BAE Systems sont régulièrement cités.

 

Alors que l’US Army a lancé son programme Next Generation Combat Vehicle [NGCV], qui vise à remplacer ses véhicules Bradley et Abrams, tout en développant un véhicule de combat robotisé, un char léger et un véhicule blindé polyvalent, AM General a présenté, à l’occasion du salon Eurosatory, en juin, le NXT 360, le successeur du Humvee

 

En 2015, les États-Unis avaient annoncé leur intention de livrer 62 véhicules Bastion, commercialisés par MACK, à plusieurs pays africains, dont certains étaient alors engagés contre les jihadistes shebabs en Somalie, au titre de l’AMISOM.

 

 

-3 août 2018 :

 

Vidéo de présentation du Bastion réalisée par ARQUUS pour alimenter son nouveau site internet :

 

* Le Bastion

 

Le Bastion forme une gamme modulaire de véhicules blindés de 12 tonnes.

 

Son châssis, issu du VLRA 4x4, ne fait aucune concession entre mobilité tactique, robustesse et maintenance simplifiée.

 

La caisse blindée du Bastion offre un large volume interne ainsi qu’une protection contre les agressions balistiques, les mines et les Engins Explosifs Improvisés (EEI), respectant le standard STANAG 4569.

 

Le véhicule se décline en deux variantes : transport de troupes ou PATSAS pour les Forces Spéciales. La version APC est également aménageable en variantes sanitaire, cargo ou poste de commandement.

 

De nombreux pays africains et du Moyen-Orient font confiance au Bastion pour leurs missions de rétablissement et de maintien de la paix, de reconnaissance et de combat. Ces véhicules sont également utilisés par des unités de Forces Spéciales.

 

* Le PATSAS

 

Le Patsas est un véhicule blindé léger à caisse ouverte spécialement destiné aux Forces Spéciales. Variante du Bastion, il appartient à une gamme modulaire de véhicules blindés de 12 tonnes. Son châssis, issu du VLRA 4x4, ne fait aucune concession entre mobilité tactique, robustesse et maintenance simplifiée.

 

La caisse blindée du Patsas offre une grande protection pour l’équipage et le groupe motopropulseur contre les agressions balistiques, les mines et les Engins Explosifs Improvisés (EEI).

 

Adopté par plusieurs Forces Spéciales à travers le monde, le Patsas est également utilisé – ainsi que sa version avec caisse fermée (APC) – par de nombreux pays africains et du Moyen-Orient pour leurs missions de rétablissement et de maintien de la paix, de reconnaissance et de combat.

 

Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)

 

*Le Fortress

 

Le Fortress est un véhicule de combat blindé de 14,5 tonnes. Avec sa driveline haute mobilité, son moteur atteignant 340 ch, sa boîte de vitesse automatique et sa suspension à roues indépendantes, le Fortress réussit l’alliance entre un excellent rapport poids/ puissance, une importante charge utile et des capacités tout-terrain exceptionnelles.

 

Sa caisse blindée monocoque offre un large volume interne ainsi qu’une excellente protection contre les agressions balistiques, les mines et les Engins Explosifs Improvisés (EEI), respectant le standard STANAG 4569.

 

Elle se décline en une variante transport de troupes et logistique, proposant une haute protection et une très forte mobilité. La version APC est également aménageable en variantes sanitaire ou poste de commandement. Le Fortress est en service dans des unités de Forces Spéciales.

 

Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)

 

-3 octobre 2017 :

 

Les Etats-Unis donnent des véhicules de combat à l’AMISOM

 

L'Africom a annoncé que les USA ont fourni 19 blindés Bastion au contingent ougandais déployé en Somalie (lire ici). Cette vente a été effectuée via la société US Mack qui appartient à Volvo comme RTD et ACMAT.

 

Ces Bastion font partie d'un lot de 62 blindés commandés en 2015. Dans un post du 9 octobre 2015, je précisais que "la moitié est destinée aux forces de l'AMISOM. 4 seraient destinés à la Tunisie, 12 à l'Ethiopie et 15 au Cameroun". De l'aveu même de son chef, le contingent ougandais ne dispose que de 40% de sa dotation théorique en blindés. Ces Bastion sont donc les bienvenus.

Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)

Le 25 septembre 2017, Mogadiscio : Les Etats-Unis ont fait un don de 19 véhicules de combat au contingent ougandais de la Mission de l’Union Africaine en Somalie (AMISOM), dans le cadre des efforts continus qui visent à renforcer les capacités de combattre les terroristes Al Shabaab. Les véhicules ont été remis aujourd’hui par le Général de Brigade Miguel A. Castellanos, Commandant adjoint de la force américaine CJTF-HOA, au Commandant du contingent ougandais de l’AMISOM, le Général de Brigade Muhanga Kayanja.

 

Le Général de Brigade Castellanos a réitéré l’engagement des Etats-Unis à renforcer la lutte contre le terrorisme en Somalie. Il a également ajouté que l’appui en termes de don de véhicules sera élargi à tous les contingents de l’AMISOM.

 

Le Commandant du contingent ougandais de l’AMISOM s’est félicité de ce don dont il a déclaré qu’il était opportun.

 

« Au niveau de notre contingent, nous opérions avec une capacité de 40 pour cent de l’équipement nécessaire. Ce don est donc utile et augmentera considérablement nos capacités techniques et opérationnelles. Cependant, nous continuons à faire face à un grand défi lié aux Engins Explosifs Improvisés (EEI), ce qui nous a coûté beaucoup d’équipement. Nous avons besoin d’une solution urgente à ce défi « , a déclaré le Général de Brigade Muhanga.

 

Le don en question est venu avec des pièces de rechange pour les véhicules et une équipe de maintenance effectuera une formation du personnel pour garantir les réparations nécessaires en temps opportun.

Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)

Sources :

-26 juin 2016 :

 

Eurosatory 2016 : le Bastion était bien évidemment présent sur le stand RTD. Il était également présent sur le stand MACK, et présenté pendant les démonstrations dynamiques.

 

Diaporama 1 - Le Bastion forces spéciales - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 1 - Le Bastion forces spéciales - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 1 - Le Bastion forces spéciales - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 1 - Le Bastion forces spéciales - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 1 - Le Bastion forces spéciales - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 1 - Le Bastion forces spéciales - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 1 - Le Bastion forces spéciales - Photos ChL pour Milinfo

Diaporama 1 - Le Bastion forces spéciales - Photos ChL pour Milinfo

Le Bastion sur le stand MACK

Le Bastion sur le stand MACK

Diaporama 2 - Démonstrations dynamiques - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 2 - Démonstrations dynamiques - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 2 - Démonstrations dynamiques - Photos ChL pour Milinfo
Diaporama 2 - Démonstrations dynamiques - Photos ChL pour Milinfo

Diaporama 2 - Démonstrations dynamiques - Photos ChL pour Milinfo

Diaporama 3 - Au moment du réembarquement - Photos Jérôme Hadacek pour Milinfo
Diaporama 3 - Au moment du réembarquement - Photos Jérôme Hadacek pour Milinfo
Diaporama 3 - Au moment du réembarquement - Photos Jérôme Hadacek pour Milinfo
Diaporama 3 - Au moment du réembarquement - Photos Jérôme Hadacek pour Milinfo

Diaporama 3 - Au moment du réembarquement - Photos Jérôme Hadacek pour Milinfo

Diaporama 4 - Photos Jérôme Hadacek journée-presse RTD du 20 juin 2016
Diaporama 4 - Photos Jérôme Hadacek journée-presse RTD du 20 juin 2016
Diaporama 4 - Photos Jérôme Hadacek journée-presse RTD du 20 juin 2016
Diaporama 4 - Photos Jérôme Hadacek journée-presse RTD du 20 juin 2016
Diaporama 4 - Photos Jérôme Hadacek journée-presse RTD du 20 juin 2016

Diaporama 4 - Photos Jérôme Hadacek journée-presse RTD du 20 juin 2016

-20 janvier 2016 :

 

Les évènements récents avaient déjà mis en évidence certains équipements vendus par le groupe RTD.

 

De nombreux reportages faisant suite à l'attaque terroriste au Burkina Faso ont montré, il y a quelques jours, des  ACMAT Bastion APC en action autour du Splendid Hotel.

 

Il y en a même un qui semble immobilisé avec la roue AVD bizarrement dégonflée...

 

Pascal Btr

Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)
Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)
Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)
Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)

Les reportages sur BFM ont également montré un Bastion sanitaire en livrée blanche...

Lien présentation Forces armées du Burkina Faso :

Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)
Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)

Lien vers le Bastion sanitaire :

-14 octobre 2015 :

 

Renault Trucks

Le constructeur fournit les Nations Unies depuis Saint-Nazaire


Une dizaine de véhicules destinés à l'Onu partiront pour l'Afrique à partir de cette semaine. Les Nations Unies représentent 30 % de l'activité de cette usine nazairienne, qui fabrique des véhicules de sécurité.

Bastion/PATSAS/Fortress (ARQUUS-ACMAT)

Ils affichent déjà le logo UN pour « United Nations ». Une dizaine de véhicules destinés à l'ONU et fabriqués chez Renault Trucks à Saint-Nazaire, partiront, à partir de cette semaine et d'ici la fin du mois, en direction de l'Afrique. L'ONU, c'est un « client régulier », explique le chef d'établissement, Laurent Postollec. Environ un tiers des véhicules fabriqués ici rejoignent en effet les forces de maintien de la paix à travers le monde. Dans ce secteur d'activité où les clients préfèrent le souvent rester discret, 90 % des véhicules sont destinés à l'export, majoritairement en Afrique. L'usine travaille aussi pour le gouvernement français, c'est-à-dire le ministère de l'Intérieur ou de la Défense.

 

Sous la marque Acmat

 

Cela fait 50 ans que des véhicules militaires ou de sécurité, à quatre ou six roues motrices, sont fabriqués dans cette usine de Saint-Nazaire, située entre l'Immaculée et la zone de Brais : c'est en 1965 que sont créés les Ateliers mécaniques de l'Atlantique (Acmat). Après une liquidation judiciaire en 2002, le site a été repris par Renault Trucks en 2006, mais continue de commercialiser ses produits sous la marque Acmat. L'usine, qui emploie aujourd'hui 130 personnes, est implantée sur un terrain de 250 000 m² comprenant une usine de 25 000 m² et une piste d'essai. Elle ne réalise ses produits qu'à partir de commandes fermes. Il faut ensuite compter 200 à 600 heures de travail pour produire un véhicule, suivant sa gamme. Au total, 310 sont sortis des ateliers l'an dernier. Ils servent ensuite pour transporter des troupes, surveiller les frontières, lutter contre les incendies, mener des opérations commando ou anti-émeutes, etc. Un nouveau véhicule blindé, le Bastion HM, version haut de gamme d'un précédent produit, vient d'être conçu : il est en cours de production pour une première sortie d'usine d'ici la fin de l'année.

 

Cette activité de fabrication représente 70 % du chiffre d'affaires, auquel s'ajoutent des activités de maintenance, de formation, de fourniture de pièces détachées et de service après-vente. Parmi les pistes de développement pour l'usine : la mise en condition opérationnelle. En clair, il s'agit de faire du neuf avec du vieux. « On récupère d'anciens véhicules de l'armée française, qui ont 20 ou 30 ans. On les démonte entièrement, on fournit un devis, puis on les remet à neuf », explique Laurent Postollec. Cette activité, qui représente aujourd'hui 10 % du chiffre d'affaires, semble prometteuse. « Avec son budget restreint, l'armée française n'a pas forcément une politique de renouvellement de tout son parc, mais de certaines gammes seulement, tout en maintenant ce qui est déjà existant. »

-15 juillet 2015 :

 

En marge du salon EuroSatory 2014, il y a en arrière plan, le rembarquement  des véhicules exposés. Ceux autonomes à roues et habilités à rouler sur la voie publique, retournent par leurs propres moyens. Les autres plus lourds, plus chenillés, plus blindés ou étrangers, repartent sur les nombreux convois exceptionnels stationnés sur des parkings spéciaux à l’accès réservé mais oh combien riches en surprises et en prises de vue.

 

Voici, sur le départ,  le Bastion, exposé sur le stand de RTD...

 

JT6B9725.JPG

 

Merci à Jérôme HADACEK...

 

-4 juillet 2014 :

 

Sur l'impressionnant stand du Groupe Renault Trucks Defense, ACMAT présentait trois versions du Bastion :

 

-Le Bastion APC

 

-Le Bastion Haute mobilité

 

-Le Bastion Patsas HM

 

Juin-2014-0636.JPG

 

Juin-2014-0637.JPG

 

Juin-2014-2524.JPG

 

 

Juin-2014-0639-copie-1.JPG

 

Juin-2014-0640.JPG

 Juin-2014-2525.JPG

 

 

Juin-2014-0641.JPG

 

Juin-2014-2526.JPG

 

Juin-2014-0643.JPG

      

-22 juin 2012 :

 

ESY12date-FDnoirGB

 

Quelques photos du Bastion de chez ACMAT en différentes configurations...

 

Les trois dernières photos montrent le Bastion "maintien de l'ordre" en démonstration sur un terrain particulièrement dégradé.

 

P1030987

 

Img_7056.jpg

 

P1030716.jpg

 

P1030715.jpg

 

P1030713.jpg

  Img_7453.jpg

  Img_7458.jpg

 

Img_7464.jpg

  

Commenter cet article

Zonou 14/04/2016 20:49

Je felicite le consturteur cs un bel heuvre pour une nation. Je di merci pour le travail abatu

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog