Publié le par ChL
Publié dans : #Véhicules&Matériels, #Espace Jérôme Hadacek

 

-23 décembre 2015 :
 

Véhicules et matériels : L'AMX-30 EBG

L’EBG, le char du génie !

 

Destiné à remplacer le Véhicule de combat du génie (VCG), basé sur un châssis d'AMX-13 et datant des années 1970, l'Engin Blindé du Génie (EBG) voit sa conception débuter à la fin des années 1980 Dérivé du char AMX-30B2, il est entré en service en 1987 et remplit des missions d’appuis au combat, d’ouverture et fermetures d’itinéraires, de dégagement d’obstacles ou d’aménagement d’espace et d’aide au franchissement… Il est par ailleurs capable d'effectuer ses missions dans un environnement contaminé.

 

Alors qu'ils sont, encore en expérimentation, les premiers EBG sont envoyés en Arabie saoudite pour participer à la Guerre du Golfe. Cependant ceux-ci ne sont pas utilisés en première ligne car leurs équipages ne sont pas encore familiarisés avec le matériel. Son utilisation au cours du conflit démontre que l'engin n'est pas encore mature et nécessite d'être amélioré : l'armement de bord est insuffisant pour assurer sa protection, le canon de démolition doit être amélioré

 

Servi par deux hommes, l’EBG dispose d'un bras de travail de charge 15 tonnes, d’une pince à grumes, d’un crochet de levage, d’un treuil hydraulique capable de tracter une charge de 20 tonnes et d’une pelle droite type bouteur, d’une poussée de 29 tonnes, pour le terrassement et le déblaiement et d'une tronçonneuse hydraulique. Son canon de démolition peut expédier une charge explosive de 10 kg jusqu’à une distance maximale théorique de 550 mètres, la portée efficace pratique étant comprise entre 100 et 300 mètres. Pour des missions de contre-mobilité, un lance-mines sera monté à l’arrière de l’engin pour disperser 20 mines jusqu’à 250 mètres.

 

Une partie du parc d’EBG a été transformée en SDPMAC (système de déminage pyrotechnique des mines antichars), chaque blindé étant pourvu de 20 roquettes destinées à ouvrir un axe de progression au plus près des forces de contact. Ces roquettes propulsent des charges explosives conçues pour faire détoner les mines enfouies ou posées à même le sol sur une longueur de 100 mètres et sur une largeur de 8 à 10 mètres.

 

Faute de moyens financiers suffisants, l’engin principal du génie (EPG) développé par Nexter pour remplacer l’EBG n’a finalement pas été retenu. En 2006, l’armée de terre a donc lancé un programme de valorisation de ses EBG (EBG-VAL) afin d’améliorer de façon significative leur protection, leurs capacités de gestion de l’information, leur ergonomie pour le personnel. 42 EBG vont bénéficier de l’adoption de kits de blindage additionnel, de lanceurs de leurres et de fumigènes Galix, d’un système anti-mines et du Système d'Information Terminal Elémentaire (SITEL), de caméras de moyens de vision nocturne et de postes de radio à agilité de fréquences PR4G couplés à des systèmes de navigation et localisation de dernière génération. Douze SDPMAC ont subi un programme de mise à niveau similaire. Soit un total de 54 chars revalorisés de 2011 à 2014.

 

Source principale : les matériels de l’armée de terre de Henri-Pierre Grolleau (Marines Editions)

-AMX-30 EBG photographié lors des répétitions du défilé du 14 juillet 2011 :

Véhicules et matériels : L'AMX-30 EBG
Véhicules et matériels : L'AMX-30 EBG
Véhicules et matériels : L'AMX-30 EBG
Véhicules et matériels : L'AMX-30 EBG

-AMX-30 EBG valorisé, avec plaques de surblindage additionnel, photographié lors des répétitions du 14 juillet 2014 :

Véhicules et matériels : L'AMX-30 EBG
Véhicules et matériels : L'AMX-30 EBG

Merci à Jérôme Hadacek pour les photos qui illustrent cet article...

Commenter cet article
C
J'ai suivi la rénovation des engins EBG et SDPMAC chez NEXTER et l'utilisation du treuil principal était très peu fréquente dans les unités compte tenu des difficultés d'usage notamment lors de l'enroulement du câble après usage ; le fonctionnement du treuil a été vérifie lors de la rénovation mais aucun travaux n'a été effectué sur celui-ci. Les utilisateurs privilégie l'utilisation des cables et triangles de remorquages.<br /> Christian
Répondre
J
Bonjour, <br /> En effet, les docs et fiches techniques du GIAT sur l'EBG, confirment toutes, la possibilité d'utiliser le treuil de force de 20 tonnes (80 mètres de câble) en atmosphère contaminée et en immersion profonde jusqu'à 4mètres. De là à ce qu'il fut vraiment utilisé....VAB et X10 avaient bien de hydrojets..... !<br /> (P.s: Treuil Poclain mais bras grue Pinguely !) <br /> A bientôt.<br /> <br /> Jérôme
Répondre
S
<br /> J'ai été l'Ingénieur-concepteur du treuil hydraulique de l'EBG chez POCLAIN HYDRAULICS dans les années 1975-1980.<br /> Je suis retraité et j'ai perdu le contact avec ces produits.<br /> Le treuil de l'EBG devait être muni à l'entrée du câble d'un système d'étanchéité permettant à l'engin de passer sous 4 mètres d'eau en s'auto-halant par exemple sur un arbre de la berge de la<br /> rivière.<br /> Ce système de franchissement "subaquatique" est-il opérationnel aujourd'hui ?<br /> Merci de m'en informer. <br /> <br /> <br />
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog