Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Jérôme Hadacek, #Modifications et transformations..., #Les miniatures militaires

 

 

- 15 août /11 décembre 2022 :

 

 

Jeep Hotchkiss M201 aéro largable

(Base Tamiya - 1/48 - par Jérôme Hadacek)

 

 

 

Avec la parution de la jeep TAMIYA au 1:48, plus finement réalisée que la jeep BANDAÏ de l’époque, pourtant encore tout à fait à la hauteur, il était incontournable de ne pas envisager des variantes sur cette base de WILLYS MB.

 

Si l’édition BANDAÏ accuse maintenant plus de 50 ans (années 1970), la marque de maquette de cette époque était un vrai must en matière de détails et de finesse.

 

 

Aujourd’hui supplantée par TAMIYA, bizarrement cette dernière semble dissimuler sa jeep dans une boite de figurines et derrière l’appellation générique «...comes with one light vehicle and driver » (fournie avec un véhicule léger et son conducteur), évitant peut-être ainsi de re payer des droits ; le modèle au 1:35 est quant à lui bien identifié de la marque WILLYS.

 

 

Pour une somme relativement modique, il est possible d’acquérir ce modèle et même de se laisser aller à une ou plusieurs variantes de jeep HOTCHKISS M201 à la française, pour peu qu’on y modifie quelques détails bien caractéristiques de la jeep de Saint-Denis.

 

 

Du moteur d’essuie-glaces avec son carter de protection au feu de croisement militaire plus plat que la version US, il faut également supprimer les cales de capot et les remplacer par deux «poignées » sur le pare brise, un jerrycan à la française et un rétroviseur rectangulaire plus volumineux, des percements dans la calandre et deux pattes arrières pour recevoir les clignotants conformes au code de la route, sans oublier une ou deux embases d’antenne, la bouteille de décontamination chimique et le support d’AA52 (ou AnF1) en sabord. 

 

 

 

Le problème résidait principalement dans la monte de pneumatiques, très spécifique armée française.

 

Même si la gravure Military américaine fut encore largement utilisée, très vite des pneus KLEBER V10, MICHELIN XL mais aussi GOOD YEAR, UNIROYAL et DUNLOP pour ne citer que les principaux, furent les principales montes jusqu’à la réforme définitive de la HOTCHKISS M201.

 

C’est en surfant par hassard sur un site de ventes bien connu, que je suis tombé sur ce petit jeu de roues et pneus MICHELIN XL, parfaitement adaptables sur le modèle et dont la gravure 3D est extra fine. 

 

 

De plus, le sachet s’adresse à de vrais connaisseurs avec les moyeux avant et arrière différenciés, ainsi que la roue de secours avec sa rondelle caractéristique. 

 

 

La gravure et la largeur nécessaire aux pneumatiques français, restituent parfaitement l’allure de la jeep HOTCHKISS,  pour 4€ plus frais de port au contact suivant :

 

vmd25_3d_contact@yahoo.com

 

Enfin, l’adaptation parachutable utilise un plateau triangulé de chez JHPROD, avec des moulages de briques de carton, à répartir sous la jeep, pour amortir le choc à l’atterrissage.

 

Le fardeau de trois parachutes pliés et sanglés, est tantôt présenté sur une planche à l’avant du véhicule, tantôt replié dans l’espace de l’habitacle arrière.

 

 

 

Cet élément a été réalisé de toute pièce par sculpture dans un bloc de pâte à modeler, rapportée des sangles et oeillets.

 

Le petit parachute en soie est un souvenir de service militaire...  une fusée éclairante !

 

 

Nul doute que cette monte de pneumatiques va ouvrir des horizons pour des versions de M201 , 3 tons Europe, ENTAC (impression 3 D SHAPEWAYS déjà présentée) ou autres variantes utilisées par l’armée française.

 

 

-Ajout du 10 décembre 2022 :

 

 

Durant sa fin de carrière, la jeep M201 HOTCHKISS de l’armée française, est passée par de nombreuses variantes d’adaptation.

 

 

Avec la création de la FAR ( Force d’Action Rapide), le sujet de sa projection immédiate sur n’importe quel théâtre d’opérations, était primordial, et passait notamment par l’aéro- largabilité ou l’héli-portage.

 

 

La première option avait été largement éprouvée lors de la guerre d’Algerie à partir de Noratlas, elle fut largement modernisée et augmentée en taux de réussite d’atterrissage lors de ses parachutages d’ Hercules C130.

 

 

C’est dans cette configuration que j’ai souhaité la représenter, sur un plateau métallique à triangulations supports de harnais et un matelas de cartons alvéolés, pour absorber le choc de l’arrivée au sol.

 

 

Le plateau est réalisation JHPROD, pour une version de mortiers de 120mm Thomson Brandt aéro largués également.

 

 

Les trois parachutes prévus pour la descente, sont repliés par paquet indépendant dans la partie arrière de la caisse, où aussi à l’avant sur une planche au dessus du capot, pare brise replié.

 

 

Des élingues de maintien au plateau, sont disposés selon un schéma précis pour harnacher solidement la jeep au plateau à partir des deux cornières latérales perforées, pour le régalage des zones d’ancrage des crochets.

 

 

Les élingues viennent arrimer le véhicule sur les éléments de châssis pour le maintenir en tension à l’aide également des tendeurs à cliquet des sangles.

 

 

Une plaque cartonnée assure une protection entre le pare brise et le capot.

 

 

La M201 « fin de règne » arbore des sièges en skaï vinyle vert bouteille sombre et un bras support d’ANF1 droit,  emprunté à une Peugeot P4. En effet certaines jeep en fin de carrière, étaiten équipées non plus du support d’arme Mdle 53 pour AA52, mais de la dotation support d’ANF1, avec parfois même le support de caisse à munitions pour alimenter l’arme, comme il l’était déjà en vigueur sur les P4.

 

 

La jeep ne revêt pas le bariolage 3 tons Centre Europe de la FAR mais le vert OTAN encore largement en vigueur dans toute l’armée française et les régiments de parachutistes n’y faisaient pas exception.

 

Encore une des nombreuses variantes ou mises en situation de nos M201 HOTCHKISS de l’armée française… d’autres à suivre.

 

J. Hadacek

 

Commenter cet article
J
Jérôme, 100% admiratif de tes M201 et de ses variantes (à quand la SAHARA ?). Sur ce montage, je crois que tu as commis une erreur : la Jeep n'est du tout conditionnée de cette manière avec le lot LTCO11 (cf. MAT9022-1) qui te sert de support. Ce type de conditionnement est plutôt celui du lot antérieur LTCV4 (cf. MAT2212-1).
Répondre
J
Dans l'histoire de l'aérolargage des jeeps, deux plateaux ont été standardisés : le LTCV4 maintenant déclassé et le LTCO11 en usage actuellement. Les deux techniques de conditionnement sont totalement différentes. Je t'ai envoyé par courriel les deux principes issus des MAT respectifs que tu pourras peut-être partager ici.
J
Bonjour Jean Louis, <br /> En général je m'inspire que de photos réelles ...et ce fut encore le cas ici. Sauf qu'en effet, parfois la ballot de parachutes (X3) se trouve à l'avant sur une planche dédiée...et que parfois il est chargé en caisse arrière de la jeep. Mais le support plateau avec triangulations de maintien, correspond bien à un plateau de largage de jeep...de mortiers ou AUVERLAND, une plate-forme standardisée pour accepter différents véhicules légers, aptes au parachutage. <br /> <br /> A bientôt.<br /> <br /> Amitiés.<br /> <br /> Jérôme H.
J
Bonjour et merci à tous !<br /> Les pneus y sont pour beaucoup dans l'allure générale de cette M201 modifiée.<br /> Cela ouvre la porte à des versions spécifiques armée française telles que 106SR, ENTAC, MILAN...mais aussi Nations Unies, Liban, Tchad ( Epervier et Manta), Algérie....puis pourquoi pas une Daguet sable et brun ...jamais envoyée à l'exception de très très rares exemplaires de l'armée de l'air en sable uni, et tellement moqués par l'armée américaine, que l'armée française renonça à l'envoi des jeep bariolées pour l'armée de terre ! <br /> A très bientôt pour une suite...enfin des suites !
Répondre
E
Superbe réalisation Jérôme, et c'est vrai que les pneus font leur effet !<br /> A te suivre pour d'autre variante :-)
M
Alors là Jérome je m'encline j'ai trouvé plus fort que moi dans la récup, le parachute.....chapeau, béret , képi comme tu voudras. Je m'incline aussi devant des réalisations ou tes articles Bon WE à toi et à "tertous"
Répondre
B
Très beau travail, qui sort de...l'ordinaire ! Mais avec Jérôme, rien n'est "ordinaire" ! ! Comme pour le transport pour élingues, le parachutage de jeep demandait un peu de préparation avec les guides techniques ad hoc mais surtout de l'expérience ! Je connais un jeune aspirant qui se rappelle encore avoir conduit une jeep avec un drôle de volant en "tire-bouchon" après un héliportage...sportif ! ! ;)
Répondre
R
Cela fait plaisir de retrouver Jérôme dans ses présentions toujours originales de nouveaux modèles de miniatures , et cette jeep prête à être larguée en plein vol , ne déroge pas à la régle , un grand merci à toi Jérôme , on attend la suite avec impatience ! <br /> Bien amicalement , Robert B .
Répondre
E
Pluka la lancer comme on faisait avec la para moke en dinky...au siècle dernier
Répondre
T
L'illustration par l'exemple de l'effocacité d'une bonne documentation associée au niveau de compétence qui va avec !....La bonne documentation me semble vraiment un point clé de la réussite d'un projet (car on ne peut pas toujours avoir un modèle à l'échelle 1 dans son garage, n'est ce pas Jérôme!). Pour la compétence, on regarde et on apprend !
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog