Publié le par Jérôme HADACEK
Publié dans : #Collectors militaires, #Espace Jérôme Hadacek, #Les miniatures militaires

 

Juin-2914-2817.JPG

 

  Système de missiles sol/air CROTALE au 1/87

 

(par Jérôme HADACEK)


Le système de missiles sol/air CROTALE fabriqué par THOMSON CSF fut l'un des plus répandus et plus vendus tant à l'armée de l'air française qu'à l'export et fut même copié presque à l'identique par les chinois.


Aujourd'hui déclassé et remplacé par le système CROTALE NG (Nouvelle Génération), la famille des missiles CROTALE fut déclinée sous nombreux systèmes d'armes.

 

En réponse à une demande de l'armée sud africaine en 1964, THOMSON CSF développa ce système anti aérien alors que majoritairement, les armées de l'époque utilisaient encore des batteries de canons anti aérien de calibre 30mm (AMX13 Bitube puis AMX 30 Bitube pour l'Arabie Saoudite et développement tardif de la tourelle Thomson Sabre que nous avons déjà évoquée).


Vendu en 1971 à Prétoria sous le nom de CACTUS, après des essais par l'armée française, le système CROTALE fut adopté et commandé à hauteur de 20 batteries. Une batterie est composée de deux unités de tir pour une unité d'acquisition. L'armement est monté sur un véhicule spécifique et reconnaissable entre mille autres, le châssis HOTCHKISS BRANDT P4 à propulsion électrique.


L'unité d'acquisition à une portée maximale de 18 km pouvant entreprendre jusqu'à 12 cibles en simultanée avec un moyen d'identification "friend or foe" (ami/ennemi) transmettant directement par réseau aux unités de tir.


L'unité de tir embarque 4 missiles CROTALE R440 ravitaillés séparément (aucune soute embarquée avec missiles de rechargement). Le rechargement se fait en moins de 2 minutes par un véhicule auxiliaire après les tirs des missiles qui peuvent être tirés à quelques minutes d'intervalle les uns des autres.

 

Depuis, le système d'arme CROTALE fut également testé sur shelter fixe (2 X 2 missiles) pour la défense fixe de bases aériennes, mais également embarqué sur des bâtiments de guerre (CROTALE Naval - 2 X 4 missiles) ou CROTALE Naval Modulaire (1 X 8 missiles) ou sur AMX 30 SHAHINE ( 2 X 3 missiles) vendu exclusivement à l'armée Royale Saoudienne. (les containers des missiles sont reconnaissables à leur embout de protection...rond pour SHAHINE, ovoïde pour Naval et pointu pour Terrestre)


Le système CROTALE fut vendu à de nombreuses armées étrangères comme l'Afrique du Sud, le Pakistan, l'Arabie Saoudite, l'Egypte, le Chili, les Emirats Arabes Unis et bien d'autres encore comme la Corée du Sud qui adopta le CROTALE NG que nous avons déjà évoqué sur un un châssis sud coréen K200 dénommé K-SAM  Pegasus (Chun Ma).

 

Les maquettes que nous vous présentons ici, ont été réalisées par INTERMAQUETTES au 1:87 mais aussi par bien d'autres artisans de la maquette industrielle qui se sont associés à la production,  tant la demande fut forte pour ce genre de petit cadeaux à offrir. Une fois de plus, leur taille les a desservi, les assimilant plus à des jouets qu'à de vraies maquettes industrielles. Et malgré la quantité dans laquelle elles furent reproduites, la majorité d'entre elles ont dû terminer dans les petites mains de bambins et ainsi disparaitre.


Constitué d'un châssis en plastique injecté (1000 ex. produits toutes versions confondues), les systèmes radar et tir, sont en bronze, vissés au châssis plastique. Une vitre en plastique noir opaque, est mis en place avant la toiture qui reprend la couleur générale de la carrosserie. Les roues sont en zamac et les pneus en vinyles assez rigides. Très simples et simpliste dans sa conception, ils reproduisent parfaitement l'engin réel avec moult détails.


Souvent offert par batteries, ils revêtaient indifféremment une teinte vert OTAN ou sable uni.


Une version inconnue (mais également réalisée au 1:32) reproduit un CROTALE TIR avec un radar supplémentaire dont nous avons trouvé que très peu d'illustrations et nommé EDIR.....toute information sera la bienvenue.

 

Ci-joint un comparatif avec les deux maquettes de CROTALE réalisées en white metal par TRIDENT au 1:87 également. On observera les différences d'interprétation du radar (très large) et du système de tir (incomplet et bien trop volumineux) ou encore de la toiture de cabine à double bosselage. En revanche, la gravure des pneumatiques en white metal, est particulièrement réaliste.

 

Juin-2914-2816.JPG


Juin-2914-2182.JPG

 

Juin-2914-2186.JPG

 

Les deux systèmes comparés au 1:32 et 1:87: Crotale EDIR (Infra Red Diffrential Ecartometry) et Crotale

 

Juin-2914-2549.JPG

 

Le système CROTALE  comparé au système EDIR au 1:87 et au 1:32

Juin-2914-2824.jpg

 

Juin-2914-2192.JPG

 

Crotale EDIR comparé au 1:32 et au 1:87

 

Juin-2914-2550.jpg

 

Comparatif des modèles au 1:87 de chez INTERMAQUETTES et TRIDENT

 

Juin-2914-2331.JPG

 

Juin-2914-2342.JPG

 

Comparatif des CROTALE INTERMAQUETTES et TRIDENT

 

Juin-2914-2341.JPG

 

                  

Commenter cet article
T
where did you get the 1/87 crotale ?
Répondre
P
L'EDIR est un système infra-rouge équipant la version naval du Crotale. Ce qui nous voyons en partie haute est une LIVH (liaison inter véhicule hertzienne) équipant que les versions terrestres export (4000)
Répondre
J
<br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Oups l'article avait été mis à jour depuis...<br /> <br /> <br /> EDIR: Ecartométrie Différentielle Infra Rouge ( Infra Red Diffrential Ecartometry)<br /> <br /> <br /> A bientôt.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Jérôme<br />
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

 

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog