Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo/Thomas Seignon
Publié dans : #Les miniatures militaires, #Collectors militaires

 

-10 et 13 octobre 2020 :

 

Les miniatures Tekno (Danemark)

par Thomas Seignon

 

 

1/ Un peu d’histoire


C’est en 1928 qu’Andreas Siegumfeld, résident à Copenhague et plombier de son état, se lance dans la production de jouets.

 

La matière première est le fer blanc et, si les débuts sont modestes, le travail est de qualité.

 

Il est récompensé dès 1930 par la fédération des industries danoises et l’entreprise familiale, devenue « Tekno Dansk Legetojs Industri » se développe dans le courant des années 30s.

 

La Seconde Guerre mondiale va mettre un frein à ce développement, en particulier parce que le fer blanc est contingenté par l’occupant allemand.

 

La production est également surveillée, ce qui vaut au patron quelques démêlés avec les autorités d’occupation.

 

C’est à ce moment que Tekno se tourne vers d’autres matières premières, comme le zinc, et lance ses premiers modèles de véhicules au 1/43ème (Ford V8).

 

Les affaires reprennent dès 1945 et Tekno est amené à développer une filiale en Suède (1950), puis une autre en Norvège (1958).

 

Au début des années 60s, la marque est à son apogée avec plus d’un million de miniatures produites par an, dont les deux tiers vont à l’exportation.

 

C’est au cours de la décennie 1955-1965 que sont produits les variantes militaires qui nous intéressent.

 

A cette époque Tekno fait concurrence aux plus grands de la voiture miniature, à savoir Dinky Toys, Corgi Toys ou Solido.

 

Le fondateur de la marque meurt en 1969 et les difficultés se font rapidement jour.

 

Au début des années 70s, une partie du personnel ainsi que de l’outillage sont récupérés au Pays Bas ou Tekno va commencer une nouvelle vie.

 

Tekno Hollande produit aujourd’hui de très beaux camions mais se désintéresse presque complètement de la chose militaire…

 

 

2/ Le point de vue d’un collectionneur


J’ai tendance à distinguer deux catégories dans la production militaire de la marque danoise : d’une part, la série « para-militaire » des camions Dodge avec ses variantes et, d’autre part,  « les autres modèles » qui sont des adaptations plus ou moins directes de modèles civils.

 

La série des Dodge (dont j’avoue ne pas réussir à identifier le moindre camion de cette marque qui se rapproche de la miniature!) présente plusieurs variantes du même modèle tout en conservant la même référence (différence de pièces, de marquage, de teinte ou de détail de moule), ce qui en complique le suivi.

 

S’ajoute à cela l’existence de « clones » sous la marque Villmer (danoise, elle aussi) dont le moule est identique.

 

La différence se situe au niveau de la gravure de la marque sous le châssis et de la pièce rapportée qui figure la calandre (les barres sont horizontales et non verticales, ce qui vaut l’appellation de Chevrolet à un engin que je ne réussis pas non plus à identifier chez Chevrolet!).

 

En terme de qualité perçue, cette série est en dessous des autres modèles de la marque, en particulier des camions Volvo ou Scania.

 

Là encore, en dépit de la multiplicité des variantes, Tekno ne s’embarrasse pas  d’une différenciation de son référencement (ainsi le Volvo citerne est décliné en une bonne trentaine de version, toujours sous la référence 434).

 

Ces « autres modèles », assez peu nombreux, sont aussi plus difficiles à trouver aujourd’hui que la série des Dodge, avec comme corollaire des niveaux de prix qui, parfois, laissent sans voix ! 

 

    

3/ La série militaire


Les Dodge existent en huit versions principales (hors variantes) : un porte missile, un lance fusées triple, un débâché, un bâché, un sanitaire, un jumelage DCA, un radar et un projecteur.

 

Les autres véhicules sont des déclinaisons de véhicules civils.

 

On y trouve : un combi Volkswagen, un camion Volvo semi-remorque citerne, un camion Volvo express (en version US Army et en version ONU), un camion Scania Vabis semi-remorque citerne ONU, une jeep M 38 A1 (en version US Army  et ONU avec et sans remorque et en version US Army avec remorque et canon AC), un autobus Volvo (US Army) et un camion Scania Vabis lance fusée Honest John.

 

Sur ce dernier modèle, la rampe lance missile est créé spécifiquement pour lui.

 

Au bilan, des modèles souvent sans grand rapport avec une réalité militaire mais dont certains sont très beaux.

 

Quant à la série des Dodge, ses versions ont inspiré de nombreux constructeurs, et pas seulement au Danemark !     

 


Les forces en présence :

 

-Dans cette version avec vitres à l’arrière (ref 414), le combi Volkswagen n’a fait l’objet que d’une autre variante sous la forme d’une ambulance civile. Si sa teinte militaire ne fait aucun doute, le modèle est toutefois dépourvu de tout marquage. Les roues proéminentes gravées VW sont caractéristiques de cette première reproduction par Tekno du combi allemand. Une version plus détaillée sera produite dans le courant des années 60s, mais sans déclinaison militaire.

 

 

-Le tracteur Volvo N 88 Titan tracte une remorque citerne qui n’a rien de spécifiquement militaire (Ref 434).  Le marquage US Army et surtout, à l’arrière de la citerne,  l’écusson « 2nd division » à tête d’indien, que l’on va retrouver sur d’autres modèles, font peut être référence à une unité américaine déployée au Danemark dans le cadre de l’OTAN (le Danemark fait partie des pays fondateurs de l’organisation).  

 

 

-Le camion Volvo express est peu connu sous nos latitude. Je doute fort que ce type de camion ai pu servir sous l’uniforme, et encore plus sous l’uniforme américain. Quoi qu’il en soit, il ne s’agit pour Tekno que d’une version de plus ! Le marquage US Army et l’écusson à tête d’indien apparaissent à nouveau (Ref 456). Ce même camion, non présenté ici, existe aux couleurs des Nations Unies (même référence, blanc avec marquages bleus « United Nations » et drapeau sur les côtés de la bâche).  

 

 

-Pour la jeep, Tekno fait le choix original d’un modèle dont la reproduction s’approche de la M 38 A1 (Ref 814). On peut lui reprocher d’être un peu basse pour un 4X4 et un positionnement de roue de secours caractéristique des modèles civils (CJ 5). Sont présentées ici les versions US Army et ONU. Il existerait une version US Army MP. Les modèles peuvent être dotés d’un conducteur, absent ici.  

 

 

-Si la référence est bien la même, quel que soit les modèles de jeep, le boîtage permet cependant de les différencier. A gauche le marquage est explicite ; à droite les lettres FN correspondent, en danois, à l’abréviation de UN.

 

 

-La jeep est disponible indépendamment ou avec une remorque (US Army ou ONU). L’option « avec remorque » étant postérieure au modèle « sec », il existe des modèles avec anneau de remorquage et des modèles qui en sont dépourvus. A noter également les différences possibles de marquages (avec ou sans étoile de capot et avec ou sans la plaque indicative de l’année de production -1957).

 

 

-Ces différences de marquage sont ici illustrées à travers la remorque « à munitions ». Cette remorque n’est pas vendue indépendamment de la jeep. L’ensemble porte alors la référence 814 P. Cette même remorque existe aux couleurs de Nations Unies, en cohérence avec la version UN de la jeep.

 


-Contrairement à la remorque, le canon pouvait être vendu indépendamment (Ref 814 K). Le canon est « fonctionnel » et on note que, sur ce modèle,  les roues « à rayons » sont différentes de celles de la jeep. Toutefois une variante dotée des mêmes roues existe également. Pour le reste, il est difficile de trouver à ce canon un quelconque lien avec un modèle existant. Là n’est pas le souci de Tekno, puisqu’il s’agit avant tout de pouvoir « tirer » !

 

 

-Assez logiquement, sous la référence 814 KP, Tekno propose l’ensemble jeep+caisson+canon ; L’ensemble à fière allure et le système d’accroche choisi par Tekno empêche tout largage intempestif de la remorque ou du canon.

 

 

-Le bus Volvo est clairement une mise en peinture militaire d’un modèle civil (Ref 850).

En dépit d’une surface vitrée importante, l’intérieur est désespérément vide.

Les marquages américains sont minimalistes sur ce modèle.

 

 

Or, il existe, comme on peut le voir, une version qui reprend des marquages US Army à haute visibilité.

Ce qui laisse à penser que ce type de différenciation a également pu exister sur d’autres modèles, en particulier le Volvo express ou le Volvo N 88 et sa remorque citerne. Je ne suis malheureusement pas en mesure de le confirmer par l’exemple.

 

 

-Le lance fusée Honest John sur une caisse de Scania Vabis 75 (Ref 870) est dérivé de la référence 445 qui est le même camion en version grande échelle de pompiers !

Le système d’élévation de la rampe de lancement est d’ailleurs le même que celui de la grande échelle ; c’est dire le manque de réalisme d’un tel modèle.

La version Dinky Toys GB du lanceur est de loin plus convaincante.

Une belle miniature, révélatrice du manque d’intérêt de la part de Tekno vis à vis de  modèles qui ne seraient que strictement militaires.

 

 

A ce stade, précisons qu’il existe également un semi remorque Scania Vabis 110 (cabine profonde, version produite à partir de 1965) aux couleurs des Nations Unies (Ref 481).


Nous passons maintenant à la série des Dodge qui, en dépit de leur N° de référence, sont produits en amont des modèles que nous venons de passer en revue.

Ils apparaissent  en 1955 et ils restent au catalogue jusqu’en 1961.

Qui plus est, ces N° de référence ne correspondent pas pleinement à leur chronologie de sortie, puisque les Ref 948 et 949 sont apparues après la série qui va de 950 à 955 !

 

-Avant d’entrer dans le vif du sujet, précisons quelques éléments qui définissent des variantes dans la production de cette série.

Commençons par le marquage « à l’américaine », de part et d’autre du capot, de la référence du véhicule (en cohérence avec la boîte). Or cette référence, pratique quand elle existe, n’est pas systématique.

 

 

-Au delà du marquage, en début de production la direction est mise en oeuvre par un phare placé sur le toit de la cabine.

Qui plus est, ce phare peut ou non prendre place dans une excroissance circulaire qui n’apparaît pas sur les variantes présentées ici.

En fin de production Tekno remplace le phare par une mitrailleuse.

On se retrouve donc avec deux variantes possibles en fonction de la fixation du phare sur la cabine et d’une troisième variante quand le phare est remplacé par une mitrailleuse.

Ajoutons à cela la différenciation des teintes entre un vert satiné et un vert mat !

 

 

-Enfin, on ne peut pas évoquer cette série sans parler des clones produit par la marque concurrente Villmer.

Certes, la roue de secours remplace le phare et la pièce rapportée qui représente la calandre est différente, mais pour le reste c’est rigoureusement le même moule (et la même bâche) ! 

Villmer remplacera également la roue de toit par une mitrailleuse, cette dernière étant toutefois différente du modèle retenu par Tekno.

Pour information Villmer à produit cette série de clones avec quelques différences en ce qui concerne les deux références porte fusée (948 et 949) et y a ajouté une version dépannage qui n’existe pas chez Tekno.

Enfin Villmer a également produit une série militaire comparable sur un châssis Ford... Mais cela dépasse largement le cadre de notre étude.   

 

 

A suivre...

 

 

 

Commenter cet article

parachini armand 13/10/2020 17:32

bonjours il existe un 2eme combi us army salutations parachini a

Milinfo 15/10/2020 03:24

Thomas ne prétend pas faire une présentation exhaustive. Si vous avez des infos sur une seconde version du combi, partagez les avec nous : chl_milinfo@orange.fr

André BEN ZEKRI 10/10/2020 14:25

Je note une ressemblance forte avec le matériel France-Jouets -FJ - : la mitrailleuse double, le"radar", le projecteur ... qui peut expliquer ?

André BEN ZEKRI

Jerome 10/10/2020 22:46

Bonjour,
La réutilisation de ces accessoires sur divers modèles a été lancée par France Jouet ( si Thomas S. peut le confirmer ?), idée reprise par Tekno comme démontré plus haut, mais également par Safir Champion, après la chute de France Jouet, mais aussi par GAMA outre Rhin, sur les jeep, et d’autres jeep et jouets de bazar en plastique !
Bref une idée lumineuse qui permettait une grande modularité sur un même modèle !
A bientôt.
Jérôme H.

ED 10/10/2020 07:47

Un puit de sciences, vivement la suite et encore merci pour ces recherches

Jerome 10/10/2020 07:46

Bonjour,
Encore une superbe rétrospective qui s’annonce. C’est toujours très intéressant et bien documenté.
Juste mon cher Thomas, qu’il ne faut pas oublier la série dans la serie!
Dans les Volvo Express, Scania citerne et autobus Volvo, il y a une version plus rare estampillée de la Indian Head (2ème Cie d’Inf. US), sur la bâche du camion toiture du bus et cul de la citerne.
Des modèles dont tu es bien placé pour le savoir.... ;-)
A bientôt.
Jérôme H.

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog