Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les créations d'Yves

 

-9 décembre 2010 :

 

Parmi les engins du génie qu'Yves a reproduit, voici encore la Multijob Pinguely/Haulotte...

 

La première photo montre l'engin réel photographié à Dourges en 2007. Depuis, Pinguely a été repris par Haulotte qui l'a quelque peu modernisé.

 

La miniature réalisée par Yves est de source Joal au 1/50 qui a été repeinte et complétée de quelques accessoires.

 

Ca vous donne des idées ?

 

 

decembre-2010-0059.JPG

 

074--1024x768-.JPG

 

075--1024x768-.JPG

 

076--1024x768-.JPG

 

077--1024x768-.JPG

 

 

Pour en savoir plus :

 

Arthur Haulotte, d'origine belge s'installe après la Première Guerre mondiale à Modane en Savoie où il démarre une activité de construction et de génie civil. Le développement de son activité l'amène à transférer ses ateliers à Saint-Jean-de-Maurienne puis au cours de la Seconde Guerre mondiale à Bassens (près de Chambéry), où il conçoit et fabrique une très grande diversité d'engins de terrassement et de manutention.

Dans les années 1970, alors que l'entreprise est dirigée par Georges Haulotte (fils du fondateur) et qu'elle est devenue un acteur important du secteur de la manutention, elle connait des difficultés financières et tombe dans le giron du groupe Creusot-Loire où se trouve depuis le début des années soixante son concurrent Pinguely.

Jusqu'en 1985, Haulotte continue son développement en collaboration avec Pinguely et l'ensemble devient l'un des leaders européens des grues mobiles grâce au réseau de vente international détenu par Creusot-Loire. Cependant prévoyant le déclin du marché de la grue mobile, les ingénieurs de Haulotte cherchent un produit de remplacement et détectent un nouveau marché aux États-Unis : celui de la nacelle élévatrice. Est alors signé un accord de licence avec le constructeur américain Condor. En 1984, le Groupe-Creusot Loire est liquidé et les sociétés Haulotte (filiale de Creusot Loire) et Pinguely (alors simple de département de Creusot-Loire) sont acquises en juin 1985 majoritairement pour Haulotte et minoritairement pour Pinguely par Solem, holding créée à cette occasion par Pierre Saubot.

Entre 1985 et 1994, Haulotte termine quelques commandes de matériels divers de manutention, réalise des systèmes spécifiques pour l'industrie de l'aluminium dans le cadre d'un contrat important avec Pechiney et commence en 1986 la fabrication de machines sous licence Condor. Parallèlement entre 1988 et 1990, un accord de distribution pour la France est signé avec le canadien Skyjack qui fabrique des ciseaux électriques et thermiques et l'accord de licence avec Condor est dénoncé. La société passe avec beaucoup de difficultés (plusieurs mois de chômage technique) la crise de 1993. À fin 1994, la fabrication des nacelles n'a pas dépassé 300 machines par an.

En 1989, Pierre Saubot acquiert la majorité du capital de Pinguely et en 1990 cette société tout en continuant à proposer une gamme restreinte de grues mobiles signe un contrat très important et rentable avec la Défense Nationale (fourniture de 230 camions lourds de dépannage).

À ce premier marché, viendra s'ajouter en 1995 la signature un nouveau contrat avec l'armée pour la fourniture de 80 engins de terrassement de type telescopelle (EMAD)

La forte rentabilité de ces deux marchés met à disposition du groupe une forte trésorerie qui lui permettra de décoller sur le secteur de la nacelle.

En 1995 les deux sociétés sont fusionnées, les marchés militaires se terminent en 1998 et la fabrication des grues et engins de terrassement est abandonnée.

 

Source :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pinguely_Haulotte

 

http://www.haulotte.com/nacelles-HISTNOW-FR.htm

 

 

Commenter cet article

Sur le fil!

Véhicules et matériels : le Véhicule de Protection et de Signalisation (VPS) de la BSPP

 

>La longue route de Milinfo...

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers...

 

Après une première mue intervenue en début d'année et imposée par notre hébergeur, Milinfo prend de nouvelles couleurs et évoluera encore progressivement pour trouver un nouveau rythme de croisière.

 

Merci aux milinfistes qui ont permis à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions, alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo, bons achats et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

ChL