Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures de Gendarmerie
 

 

-18 mai 2012 :

  

P1030464.JPG

Les Véhicules Rapides d’Intervention (VRI) de la Gendarmerie

(article publié dans le magazine Forces Terrestres n° 7 de juin 2011)

Nos gendarmes, on le sait, sont attachés à leur statut militaire même si depuis le 1er janvier 2009 ils sont rattachés au Ministère de l’Intérieur. Ils ont donc toute leur place dans les pages de Forces Terrestres et c’est pour leur rendre hommage que nous ouvrons aujourd’hui un dossier consacré aux Véhicules Rapides d’Intervention qui ont fait et qui font aujourd’hui encore la fierté des gendarmes-pilotes des BRI.

Les VRI, arme absolue des Brigades Rapides d’Intervention (BRI)

A la fin des années 60, avec le développement du réseau routier français, la Gendarmerie a dû s’adapter pour lutter efficacement contre la délinquance et l’insécurité routière. Pour cela, elle créé les Brigades Rapides d’Intervention (BRI).

Ces nouvelles unités, déployées sur le réseau autoroutier français, sont équipés de Véhicules Rapides d’Intervention. Les premiers VRI, des René Bonnet Djet, entrent en service en 1964. Un an plus tard, ces voitures sont rebaptisées Matra Djet 5S. Avec leur moteur de 1255 cm3, elles peuvent atteindre 200 km/h.

A partir de 1966, les Matra Djet 5 laisse la place aux Matra Djet 6 tandis qu’apparaissent les premières Renault Alpine A110. Plusieurs versions successives de la Berlinette, toujours plus performantes, viendront équipées les BRI jusqu’en 1971.

En 1968, les BRI reçoivent des Citroën ID. Leur moteur de 2175 cm3 de 150 CV leur permet d’atteindre les 220 km/h ! Suivront les DS 21 et les DS 23…

Pour compléter le parc, les Citroën SM Maserati font une entrée remarquée en 1973. Entretenues par le réseau Citroën, elles seront retirées du service en 1976.

En 1974, les premières Alpine A310 1600 cm3 sont livrées aux BRI. Trois ans plus tard, l’Alpine A310 V6 série 1 lui sera préférée.

Si la Renault 30 V6 fut un temps essayée, c’est finalement la Citroën CX 2400 qui sera retenue en 1978 avant de céder la place à la Citroën CX GTI en 1982.

En 1981, Renault livre une Alpine A310 V6 série 2 puis ce sont huit exemplaires de la version GT qui sont prêtés à la Gendarmerie en 1986 pour une durée de 1 an avant d’être rendues à Renault.

En 1992, il faut remplacer les Citroën CX et c’est la Renault R21 turbo qui est retenue. En 1995, le parc est complété avec des Peugeot 405 T16 avant que n’arrive en 1998 la Peugeot 306 S16…

L’arrivée de Mégane Coupé RXI en 2001 et 2002 doit permettre de faire face à l’arrêt de la fabrication de la 306 S16. Mais la «petite» française a bien du mal à poursuivre et rattraper les délinquants de la route.

En 2005, coup de théâtre, c’est Subaru qui remporte le marché du nouveau VRI avec l’Impreza WRX présentée officiellement en juin 2005.

Fin 2010, retour aux sources pour Renault puisque c’est la Mégane R.S. qui est retenue pour remplacer les Subaru à bout de souffle…

Coup de projecteur : la Peugeot 405 T16 Gendarmerie en miniatures

Pendant l’été 1993, apparaît la plus puissante des 405 de série : la Turbo 16.

Cette 405 Turbo est l’évolution ultime de la 405 MI16. Elle présente l'avantage d'être puissante (200cv, voire 220cv en pleine accélération, grâce à l'action d'un overboost) et spacieuse tout en bénéficiant d’un agrément de conduite élevé, encore rehaussé par la sérénité qu'apportent ses quatre roues motrices.

La Peugeot 405 MI 16 est mise en expérimentation en gendarmerie dès l’automne 1989. Ses 160 CV sont très appréciés par les gendarmes du peloton d’Auxerre qui testent aussi la Renault 25 qui ne sera pas retenue. Dix exemplaires de la version T16 sont finalement commandés en 1995 pour assister les redoutables Renault 21 Turbo.

Un tel véhicule ne pouvait laisser indifférent les fabricants de miniatures. Paradcar est la première marque à proposer sa reproduction au 1/43ème. Cette miniature en apparue à la fin des années 90 a aujourd’hui beaucoup vieillie (réf : 034G) mais au moment de sa sortie, elle a fait le bonheur des collectionneurs de miniatures de Gendarmerie.

En 2006, dans le cadre de sa collection-presse «Police & Gendarmerie», Hachette-Collections diffuse une Peugeot 405 T16 au 1/43ème réalisée par Norev.

La même année, la boutique strasbourgeoise Tacot propose la Peugeot 405 T16 Hachette/Norev, en édition limitée, avec un niveau de finition supérieur.

En 2010, Norev propose la même miniature sous son propre nom (réf : 474508).

Et puis, en avril 2011, c’est au tour d’OttOmobile de proposer sa reproduction de la Peugeot 405 T16 mais cette fois au 1/18ème.

Peut-être faut-il en dire un peu plus sur cette marque française, installée à Guegon dans le Morbihan. OttOmobile a été lancée fin 2008 sous l’impulsion de passionnés d’automobiles et de miniatures, qui décident de réaliser eux-mêmes les miniatures au 1/18ème que les industriels ne feront jamais pour des raisons économiques évidentes. C’est ainsi qu’a été lancé le premier modèle, une Renault Clio Williams au 1/18ème en mars 2009.

Aujourd’hui, OttOmobile propose une gamme très complète de miniatures parmi lesquelles on trouve, par exemple, les Citroën AX, BX, ZX, Visa et Saxo ; les Peugeot 106, 205, 306, 309 et 405 ou encore les Renault 5, Clio 1 et 2, R15, R17, R11, R19, R21, R25, Fuego, Safrane, Mégane RS…

Particularité de la marque, les miniatures OttOmobile ne sont pas distribuées chez les détaillants mais disponibles uniquement sur la boutique en ligne www.otto-models.com

Selon Nicolas Urien, Directeur de la marque, la philosophie de la marque est très simple :

- Proposer des modèles en très petite série (500 ou 1000 exemplaires)

- Présenter au moins un nouveau modèle par mois

- Vendre exclusivement sur Internet

- Proposer des prix les plus bas possible !

Le succès étant au rendez-vous, le Club OttOmobile sa dû être créé car beaucoup de collectionneurs, qui suivaient la marque depuis le début, ne pouvaient commander certains modèles vendus en quelques heures seulement sur la Boutique en ligne. Après une démarche préalable d’inscription gratuite, le Club permet à ses membres de réserver prioritairement toutes les miniatures de la marque.

Avec la Peugeot 405 T16, OttOmobile introduit pour la première fois une miniature de Gendarmerie dans sa gamme. Au 1/18ème, celle est proposée en édition limitée à 500 exemplaires (réf : OT526) au prix de 39 € + 9 € de frais de port.

Les photos de la «belle» publiées dans cet article parlent d’elles-mêmes et montrent à quel point OttOmobile d’attache à produire des miniatures de qualité à la finition irréprochable.

Un détail extrêmement important au 1/18ème car si cette échelle permet un niveau de précision et de détails plus important, elle ne pardonne pas les défauts d’ajustement, de montage et de peinture !

-18 avril 2011 :
 
Ah ce Pascal, quelle réactivité...
 
A peine a-t'il reçu sa Peugeot 405 T16 de chez OttOmobile qu'il nous en transmet déjà les photos.

J'ai aussi reçu la mienne mais celle-ci souffre d'un petit défaut qu'il me faut corriger avant de l'immortaliser...
 
Cette jolie reproduction au 1/18ème est produite en édition limitée et numérotée à 500 exemplaire par OttOmobile.

Un article lui sera consacré dans le prochain Forces Terrestres qui sera disponible chez les marchands de journaux !


405_OTTO_2.jpg

405_OTTO.jpg

405_OTTO_1.jpg
 

Commenter cet article

Pascal S 20/04/2011 22:37



Et quand on voit la qualité de ces miniatures au 1/18 (voir les "sportives civiles" par ailleurs déjà produites par OTTO), on ne peut qu'espérer de tout coeur la sortie d'une Renault 21 Turbo
VRI... du même otto (du même tonneau, pardon...)



Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

 

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog