Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures militaires

 

vvv.jpg

 

Un «gadget» vite oublié !

 

Au tout début des années 50, l’armée de terre cherche à remplacer ses scooters Cushman 2W Airborne, d’origine américaine, utilisés par les troupes aéroportées en Indochine. Après divers essais de machines, c’est finalement le scooter ACMA fabriqué en France par les ateliers Construction Automobiles et de Motocycles, sous licence Vespa, qui est retenu.

Le premier modèle commandé en 1956 est le TAP 56 de 125 cm3 (TAP pour Troupes AéroPortées). Celui-ci pouvait recevoir, sur les côtés, un canon américain sans recul M 20 de 75 mm ou tracter une charge de 250 kg. Relativement bon marché, il permettait le déploiement rapide, par largage en parachute, d’une équipe de deux hommes, le tireur et le chargeur, avec son matériel et… son véhicule.

Malgré les apparences, il convient de souligner que le canon n’était pas conçu pour être actionné depuis le scooter ; celui-ci ne servait que de moyen de transport rendu possible grâce à un trou dans le tablier. Avant d’être mis en oeuvre, le M20 devait être monté sur un trépied pliable emporté, lui-aussi, par le scooter. Impossible donc pour le pilote de tirer au canon tout en continuant de rouler !

En 1959, l’armée se tourne vers le TAP 59 de 150 cm3 afin de compenser la fragilité en opérations du modèle antérieur.

Destinés à être largués en opérations aéroportées, les TAP 56 et 59 étaient renforcés par un pare chocs tubulaire sur l'arrière.

Les deux versions successives ne connurent que peu de succès lors de leur utilisation en Algérie. Le poids du canon de 75 mm, beaucoup trop lourd pour les 115 kg de l’engin, le rendait instable et difficile à conduire, d’autant plus qu’il devait aussi transporter 6 munitions pour le canon et un double réservoir pour lui assurer une autonomie de 200 km.

Finalement, les unités aéroportées vont renoncer aux Vespa TAP. Ils resteront néanmoins en service sur les bases, dépourvus de leur canon, où ils servirent de moyen de transport rapide pour les petits trajets.

Construits à 800 exemplaires, les TAP 56 et 59 furent remplacés en 1961 par le tricycle FN AS 24 par la firme belge d’armement F.N. située à Herstal.

 

Le VESPA TAP 59 de Maïsto au 1/18ème

 

Depuis 35 ans, Maisto est un des leaders du marché de la miniature automobile ; sa production est vendue dans le monde entier. C’est avec ses reproductions à l’échelle 1/18ème* que Maisto a affirmé son positionnement sur le marché du modèle réduit avec de nombreuses licences officielles. Parmi celles-ci, la licence Harley Davidson pour la reproduction des motos de la marque à qui elle consacre une collection*.

La société mère, May Cheong Group, est également propriétaire de Bburago, une autre marque bien connue. Elle est basée à Hong-Kong et ses miniatures sont fabriquées en Chine et en Thaïlande.

Le catalogue Maisto compte 34 Vespa au 1/19ème, tous différents. Le TP59 qui nous intéresse ici est réalisé en métal et plastique, il est peint en vert olive ; les phares en cristal transparent sont rapportés ; les feux arrière sont peints en rouge ; les compteurs sont reproduits en autocollant, les poignées de frein, l’entourage des phares et le moteur sont couleur alu ; les conteneurs à munitions sont peints en noir mat et leurs sangles en jaune ; les divers marquages militaires et du constructeur sont en tampographie ; les pneus sont en plastique souple… pour un prix de vente aux alentours de 15 €.

Un rapport qualité/prix satisfaisant à une échelle qui, il faut le dire, n’intéresse guère les collectionneurs de miniatures militaires. L’originalité du modèle justifie néanmoins une petite entorse…

 

* : au catalogue Maisto, signalons une Harley WLA de l’US Army, un Hummer en livrée sable ou camouflée et une Alpine 1600 S Gendarmerie au 1/18ème.

 

Commenter cet article

Une passion partagée depuis 1998

 

Gifs animés GYROPHARES ©Milinfo.org Gifs animés GYROPHARES

(Si vous voulez copier, c'est bien de demander avant)

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

smiley Thomas Seignon

smiley Philippe S.

 

(liste non exhaustive)

 

Référent spécial : Jérôme Hadacek

Référent matériels : Pascal Btr

Référent pompiers : Alain Lesaux

In memoriam : Pascal Btr

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Milinfo-Focus en PDF

 

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

Retrouvez ICI les Milinfo-Focus !

 

Milinfo-Focus n° 97 : Iveco Daily Irisbus Gendarmerie (Perfex - 1/43)

Milinfo-Focus n° 96 - Panhard AML 60 et 90

Milinfo-Focus n°95 : Peugeot 508 SW et Dacia Duster Gendarmerie

Hébergé par Overblog