Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo/Pascal BTR
Publié dans : #Véhicules&Matériels

 

-19 octobre 2019 :
 

Les premiers essais du Serval
 

 

Baptisé Serval par Florence Parly, ministre des Armées, le véhicule blindé multi-rôles (VBMR) léger du programme Scorpion a effectué des premiers essais de déplacement.

 

La direction générale de l’armement avait attribué le marché de développement et de réalisation du Serval au groupement d’entreprises Nexter et Texelis en février 2018.

 

La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit que 50 % des nouveaux véhicules du programme Scorpion seront livrés sur la période, ce qui représente 489 véhicules Serval.

 
 

 

Les premiers essais du Serval, VBMR léger du programme Scorpion, se sont déroulés sur les pistes du centre d’expertise et d’essais DGA Techniques terrestres, à Angers, au début du mois de septembre 2019.

 

Ces essais ont été effectués sur différents types de terrain afin de tester toutes les conditions de déplacement : pistes à rides, à bosses, sablonneuses, rocailleuses, pistes de sous-bois, pistes à char. Le prototype s’est montré adapté à toutes ces situations et laisse présager de très bonnes capacités de mobilité.

 

D’autres essais sont prévus en 2020 : il s’agira en particulier de caractériser l’usure du véhicule grâce à un essai de vieillissement accéléré équivalent à plusieurs années d’utilisation. Les premières livraisons du Serval interviendront en 2022.

 

 

Destiné à intervenir dans la zone de contact, le Serval est destiné en priorité aux unités de reconnaissance et de renseignement et pourra également équiper les unités de soutien et d’appui.

 

Véhicule blindé 4x4 de l’ordre de 15 à 17 tonnes selon son chargement, le Serval intègre divers équipements communs aux véhicules Scorpion, en particulier le cœur électronique du véhicule, une mitrailleuse télé opérée depuis l’habitacle, des détecteurs de menaces ainsi que le Système d’information du combat Scorpion (SICS).

 

Il est décliné en 4 versions principales : Patrouille, Renseignement et reconnaissance, Relai de communications, Guerre électronique.

 

Le programme Scorpion

 

Le programme Scorpion est destiné à renouveler et à moderniser les capacités de combat de l’armée de Terre avec des blindés modernes et connectés entre eux. Il comprend principalement les briques suivantes :

 

  • le système d’information du combat Scorpion (SICS) destiné à assurer le commandement et le suivi tactique dans le combat collaboratif (cœur de la « révolution Scorpion ») ;
  • 2 véhicules blindés multi-rôles (le Griffon et le Serval) déclinés en plusieurs versions et destinés à remplacer les véhicules de l’avant blindés (VAB) actuellement en service ;
  • 1 engin blindé de reconnaissance et de combat (le Jaguar), destiné à remplacer l’AMX10RC, l’engin blindé ERC Sagaie, et le VAB HOT ;
  • la rénovation du char Leclerc (intégration au système Scorpion, renforcement de la protection du char et augmentation des capacités offensives).

 

Pour accélérer le renouvellement et la modernisation de l’armée de Terre, la LPM 2019-2025 prévoit une augmentation des commandes de véhicules blindés et l’accélération des calendriers de livraison :

 

50% des nouveaux blindés médians (Griffon, Jaguar, Serval) seront livrés d’ici 2025.

 

Retrouvez le dossier de presse relatif au programme Scorpion2019 en lien ICI

Merci à Pascal Btr pour sa veille sur le matériel militaire français

Source : L'esprit citoyen defense (@TheatrumBelli)
Source : L'esprit citoyen defense (@TheatrumBelli)

Source : L'esprit citoyen defense (@TheatrumBelli)

 

-2 septembre 2019 :

 

Voici quelques belles vues d'une maquette du VBMR-L Serval sur un stand.

 

Source : European Defence Review

Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter
Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter
Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter
Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter

 

-12 décembre 2018 :

 

Photo du stand NEXTER sur la salon EDEX 2018.

 

Incontestablement, l'Armée de Terre se mobilise...

 

Merci à Pascal Btr ;)

 

Source photo : Army Recognition

Source photo : Army Recognition

 

-19 septembre 2018 :

 

Voici le Serval, futur véhicule blindé léger de l’armée de terre

(article publié le 10 septembre sur www.lopinion.fr/blog/secret-defense)

 

Nexter a profité de l’Université d’été de la défense, qui avait début septembre à Satory, pour présenter une maquette échelle 1 du Serval, le futur VBMR (véhicule blindé multi-rôles) léger de l’armée de terre.

 

Cet engin de 17 tonnes peut embarquer 8 hommes plus 2 à l’avant. 2000 devraient être livrés à partir de 2022 pour remplacer (partiellement) le VAB et le VBL.

 

La gendarmerie est également intéressée, afin de remplacer son parc blindé.

 

Ci-dessous : le général Bernard Barrera, major général de l’armée de terre et ancien patron de la brigade Serval au Mali, avec Alain Barluet du Figaro (à gauche) et votre serviteur, devant le Serval.

 

Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter
Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter
Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter
Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter

 

-12 juin 2018 :

Le VBMR léger de l’armée de Terre s’appellera « Serval »

 

En février, la ministre des Armées, Florence Parly, avait annoncé l’attribution du contrat relatif au Véhicule blindé multi-rôles léger (VBMR) à Nexter, associé à Texelis. Restait plus qu’à trouver un nom de baptême pour ce nouveau blindé destiné à l’armée de Terre. C’est désormais chose faite.

 

Lors de l’ouverture de l’édition 2018 du salon de l’armement terrestre « Eurosatory », ce 11 juin, Mme Parly a indiqué que le VBMR léger prendra le nom de « Serval ».

 

« Le nom de Serval, petit félin du désert, s’inscrit dans la lignée des appellations des véhicules du programme SCORPION (Griffon et Jaguar). Il fait également référence à l’opération française déclenchée au Mali en janvier 2013, et évoque l’audace française, l’héroïsme de nos soldats et honore le souvenir de nos morts », est-il expliqué dans un communiqué du Sirpa Terre.

 

Véhicule 4×4 de 15 tonnes, le « Serval » pourra embarquer jusqu’à 10 soldats équipés du système FELIN (Fantassin à Équipements et Liaisons INtégrés). Disposant d’équipements communs aux autres véhicules du programme SCORPION (électronique, détecteurs de menaces, mitrailleuse téléopérée et, évidemment le système d’information du combat – SICS) et complémentaire du Griffon, il est équipera en particulier la force de réaction rapide (QRF) de l’échelon national d’urgence. Enfin, il devra être en mesure de rouler à 100 km/h et avoir une autonomie de 900 km.

 

La Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 prévoit la livraison de 489 « Serval » d’ici 2025. L’objectif est d’en doter l’armée de Terre de 978 exemplaires à l’horizon 2030. Un premier régiment en sera équipé à la fin 2022. Plus généralement, il est question de livrer la moitié des véhicules du programme SCORPION d’ici 7 ans, ce qui exige un investissement d’environ 6 milliards d’euros.

 

Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter

 

Source :

 

 

-22 mai 2018 :

 

Le VBMR léger sous les projecteurs

 

Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter

 

Destiné à remplacer une partie des VAB usés jusqu’à la corde, le VBMR léger répondra « au besoin d’engagement des unités de combat dans les phases initiales d’une opération », explique Patrice Randrianangaly, Directeur programme VBMR léger pour Nexter Systems. La LPM 2019-2025, actuellement débattue au Sénat, prévoit l’acquisition de 2000 plateformes à l’horizon 2030. Le VBMR léger, dont l’appellation officielle pourrait être annoncé durant Eurosatory, sera intégralement assemblé sur le site de Nexter de Roanne (Loire).

 

Si Nexter s’occupera du développement, de l’intégration, de la qualification et du MCO, Texelis est quant à lui responsable de l’ensemble de la chaîne cinématique. Le mandat de l’ETI de Limoges s’étendra donc « des mains du conducteur jusqu’aux pneus », déclare à juste titre Jean Vandel, Directeur Développement Commercial. Texelis a notamment su profiter du développement de la famille TXP, dévoilée à Eurosatory, pour « mieux appréhender la problématique du soutien et la compréhension d’une solution de mobilité complète », ajoute Vandel. Un volet mobilité inédit qui s’inscrit dans un contexte d’accélération du combat et une meilleure prise en compte de l’environnement contraignant dans lesquels évolue aujourd’hui le parc de l’armée de Terre.

 

Autrement dit, l’équipementier travaille sur l’assemblage novateur et optimisé d’une évolution de l’essieu T900 et de briques technologiques existantes, allant du pneu standard 14R20 jusqu’au tableau de bord, en passant par les suspensions oléopneumatiques, la direction, la boîte automatique Série 3000 d’Allison et un moteur six cylindre (375 ch) conçu par Cummins. Un pari audacieux car en partie bâti sur des équipements « étrangers », mais que Texelis justifie par le choix de composants civils acquis sur étagères et ne nécessitant pas d’autorisation spécifique, écartant de facto tout risque d’une éventuelle entrave politique.

 

Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter

 

Sans surprise, les deux industriels restent discrets concernant la question du blindage. Texelis confirme néanmoins s’être détourné d’une coque en V pour privilégier « un toute autre concept ». Avec une masse au combat de 15 à 17 tonnes et un PTAC de 18 tonnes, le VBMR léger est par ailleurs conçu pour recevoir des kits de blindage additionnels. Ce volet protection est complété par un système optique Antarès produit par Thales, un détecteur acoustique de départ de feu Pilar V de Metravib et une protection NRBC intégrale. Aérotransportable par A400M et C-130, le VBMR léger sera en outre intégré à la bulle Scorpion grâce à la radio Contact et au système SICS.

 

La famille VBMR léger se composera à terme de trois versions principales accompagnées de… 13 kits de mission spécifiques, que l’armée de Terre pourra acquérir en fonction du besoin.

 

Le « Véhicule de patrouille blindée » (VPB), probablement le plus , remotorisera les unités légères en vue du transport d’une section de 10 soldats équipés FELIN. Elle leur garantira une autonomie complète de 24 heures tout en fournissant une capacité d’autoprotection grâce aux tourelleaux téléopérés T1 ou T2, et une mitrailleuse secondaire de 7,62mm montée à l’arrière du véhicule. Outre le transport de troupes, le spectre de missions du VPB comprendra, entre autres, l’escorte de convoi et l’appui aux troupes débarquées. L’armée de Terre envisage le développement de neuf kits en plus de la variante de base « infanterie » : mortiers de 81 et 120 mm, observation d’artillerie, commandement, ambulance, génie, MMP, ravitaillement et défense anti-aérienne à courte portée.

 

La version « Nœud de communication tactique » (NCT), déclinée en quatre sous-versions, aura pour fonction de consolider puis de relayer les fluxs de communication (radios, satellites ou autres) entre les unités déployées en environnement contraint et les différents échelons de commandement.

 

Enfin, une version « Surveillance, acquisition, renseignement et reconnaissance » (SA2R) sera tout particulièrement consacrée aux unités du COM RENS de Strasbourg et comprendra deux sous-versions. Elle nécessitera l’ajout d’un APU pour répondre aux besoins énergétiques particulièrement élevés des futurs systèmes embarqués.

 

Le lancement des qualifications est prévu pour 2021 pour la version VPB, suivi, un an plus tard, par la version SA2R et, en 2023, par la NCT.

 

Source :

 

-24 février 2018 :

 

 

Le contrat du Véhicule blindé multi-rôles léger attribué à Nexter

 

Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter

 

L’information avait « fuité » en novembre dernier, sans être pour autant confirmée depuis, en raison probablement d’éventuels recours juridiques des concurrents écartés, notamment Renault Trucks Défense (RTD). Mais c’est désormais chose faite.

 

Ce 12 février, à l’occasion d’une visite à Roanne, la ministre des Armées, Florence Parly, a annoncé l’attribution du contrat du Véhicule blindé multi-rôles léger (VBMR Léger) à Nexter et à l’entreprise Texelis qui, implantée à Limoges, conçoit et fabrique des chaînes de transmission, ponts et réducteurs pour les blindés légers « à fortes contraintes de mobilité et de capacité de franchissement. »

 

Ce contrat, notifié par la Direction générale de l’armement (DGA), comprend le « développement, la réalisation et le soutien » du VBMR léger, qui viendra en complément du VBMR lourd Griffon et de l’Engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC) Jaguar. En outre, il remplacera une partie des Véhicules de l’avant blindé (VAB), usé par 40 ans d’opérations.

 

Véhicules&matériels : le VBMR léger SERVAL de Nexter

 

Selon le rapport en annexe du projet de Loi de programmation militaire 2019-2025, il est prévu de doter l’armée de Terre de 489 VBMR légers d’ici 2025. Au total, en 2030, 978 auront été mis en service. Du moins en théorie. Selon l’appel d’offres, le coût unitaire de ce véhicule devait être compris entre 500.000 et 700.000 euros.

 

En outre, le VBMR léger équipera également le Service de santé des armées (SSA), pour lequel une version « sanitaire » sera développée dans le cadre du contrat notifié à Nexter.

 

Pour l’armée de Terre, le VBMR léger se déclinera en quatre versions : patrouille, renseignement et reconnaissance, relais de Communications et guerre électronique. Les premières livraisons sont attendues d’ici 4 ans.

 

Véhicule de 15 tonnes (a priori une version 4×4 du Titus), le VBMR léger pourra embarquer jusqu’à 10 soldats dotés du sytème FELIN (Fantassin à Équipements et Liaisons INtégrés). Il disposera d’équipements communs aux autres véhicules du programme SCORPION, dont les systèmes électroniques, une mitrailleuse téléopérée, des détecteurs de menaces ainsi que le système d’information du combat SCORPION (SICS).

 

« Le VBMR léger est développé dans le cadre du programme SCORPION, qui vise à renouveler les capacités de combat terrestre en renforçant leur interopérabilité tactique et leur aptitude opérationnelle. Il permettra d’armer l’échelon national d’urgence et d’équiper toutes les composantes de l’armée de Terre sous blindage sur tous types d’engagement », précise le ministère des Armées.

 

 

Sources :

Commenter cet article

Je 02/09/2019 18:06

Une bonne idei pour Olivier st lot de quater kit e,n nouveautés avec le jaguar

boubou2336 24/02/2018 10:25

Bonjour,

Je doute que le VBMR léger soit un "petit Titus".

Le Titus utilise des trains roulants d'origine Tatra, poutre centrale et tompettes

Texelis fabrique des trains roulants plus conventionnels: ponts rigides ou caissons triangulés (comme le VAB).

A voir à Eurosatory?

Philmo2@wanadoo.fr 25/02/2018 10:12

Et une caisse KMW (AMPV) avec trains Texelis ?

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog