Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels

 

-24 février 2016 :

 

Deux photos supplémentaires :

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)
Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

Source :

-18 janvier 2016 :


L’armée de Terre a pris livraison des premiers Ford Ranger XL

(article publié sur Forces Spéciales Blog le 2 décembre 2015)


La saga de l’achat de véhicules « américains » par l’armée française entre enfin dans son ultime phase, alors que les premiers véhicules 4×4 Ford Ranger sont sur le point d’entrer en service dans l’armée de Terre. En effet, après avoir passé les vérifications d’usage, les neuf Ford Ranger XL récemment livrés rejoindront prochainement leur première affectation au sein du 1er régiment de chasseurs (1er RCh), basé à Verdun.

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

Petit rappel :


En avril dernier, le ministère de la Défense français achetait 1000 véhicules 4×4 Ford Ranger, destinés à accomplir des tâches diverses sur le territoire métropolitain, et capable d’emporter cinq soldats et une tonne d’équipements. Ils ne sont par ailleurs pas destinés à être déployés en opération extérieure. Le Ford Ranger fut choisi parmi trois véhicules présentés « sur étagère » dans le catalogue de l’Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP). Les deux autres véhicules proposés, davantage « made in France », étaient le Duster de Dacia (Renault) et le Berlingo de Citroën (le premier étant en fait majoritairement fabriqué en Roumanie, le second en Espagne). Les trois véhicules présentant tous le même prix unitaire, mais « Seul le Ford Ranger permettait une charge utile satisfaisante, et le tout-terrain a été préféré au tout-chemin », expliquait alors le porte-parole du ministère Pierre Bayle, justifiant un choix lourdement critiqué par la suite par certains industriels et élus locaux français.

 

L’achat de ces 1000 Ford Ranger ne répondait finalement qu’à une demande urgente et à court terme de la part du ministère de la Défense, dont le parc de véhicules disponibles est fortement amputé par les nombreuses OPEX dans lesquelles sont actuellement impliquées les forces françaises. Il n’était donc nullement question d’éclipser les Peugeot P4 de l’armée française, en service depuis 1982 et usées au point que la France en retire 600 du service actif chaque année. Son remplaçant fera prochainement l’objet d’un appel d’offres ouvert aux industriels français pour la livraison de 4450 véhicules légers tactiques polyvalents » (VLTP). Un appel d’offres qui sera divisé en deux phases: un premier lot de 2450 véhicules suivi d’un second de 2000 VLTP. Le véhicule sélectionné commencera à remplacer les P4 restantes à partir de 2020.

 

L’industrie française a donc encore toutes les cartes en main pour envisager sereinement un marché autrement plus important que celui remporté par Ford. Enfin, le Duster de Dacia pourrait entamer prochainement une carrière à l’export, les français de MagForce ayant annoncé, durant le salon Milipol 2015 à Paris, leur intention de le promouvoir sur le marché africain.

 

Exit la polémique, place aux premières livraisons. Après leur passage au sein du 8e régiment du Matériel (8e RMAT) à Mourmelon et Woippy, les premiers véhicules Ford Ranger XL, assemblés en Afrique du Sud, viennent maintenant renforcer les capacités opérationnelles du 1er RCh. Une trentaine de véhicules supplémentaires devraient rejoindre Verdun en janvier 2016.

 

Le dernier chapitre de cette saga se clôture enfin, à l’heure où les premiers véhicules intègrent une armée française qui a, plus que jamais, davantage besoin de matériel performant que de polémiques.

Lien vers l'article source :

Lien vers une galerie de photos :

 

-8 décembre 2015 :

 

Les premiers Ford Ranger arrivent dans les unités.

 

Ci-dessous, un reportage de Military Photo report :

Merci à Pascal Btr pour l'info !

-21 octobre 2015 :

 

-13 juillet 2015 :

 

Extrait du magazine Raids de Juillet 2015...

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

Extrait de Terre Informations Magazine d'Avril 2015...

Véhicules et matériels : le Ford Ranger (VSPO)

-9 mai 2015 :

L’armée de Terre va se doter 1.000 véhicules tout terrain de type Ranger, fournis par le constructeur américain Ford. Le choix de ce 4×4 fait grincer les dents du côté des industriels français, dont Renault et Citroën, qui concouraient pour ce marché avec le Duster et le Berlingo.

Le Dacia Duster 4x4, s'ila vait été retenu, aurait été modifié par l’entreprise Poclain pour répondre aux besoins de l’armée de Terre.

« Ce marché représentait 10.000 heures de travail pour nous, sept à huit personnes à l’année. Sans parler des 100.000 € investis dans le développement pour répondre au cahier des charges de l’armée et les essais de ce Duster modifié », a expliqué Pascal Bernard, le Pdg de Poclain, dans les colonnes de L’Est Républicain.

Le choix de Ford, aux dépends de marques françaises est une pilule trop amère pour certains élus, dont Christophe Grudler, conseiller départemental du Territoire de Belfort. Ce dernier a même lancé une pétition en ligne au motif que « l’armée française doit soutenir l’industrie française » et qu’elle doit donc renoncer « à l’achat de Rangers américains ».

En fait, il s’agit de remplacer une partie des véhicules Peugeot P4 de l’armée de Terre, mis en service à partir des années 1980 (le dernier exemplaire a été livré en 1992… C’est un peu comme si vous rouliez encore BX). Et ce n’est pas la première fois que le ministère de la Défense choisit un fournisseur étranger : en 2009, 334 Land Rover Defender furent commandés pour les besoins du Commandement de la Formation de l’armée de Terre (COFAT).

« Ces matériels d’un modèle plus standard que les véhicules tactiques, spécifiques et coûteux à l’entretien, permettront à ces unités et à celles qui les soutiennent de maintenir plus durablement le parc », avait expliqué, à l’époque, l’armée de Terre. Le fait est : son chef d’état-major, le général Jean-Pierre Bosser, avait confié, en octobre dernier, que la rénovation des Véhicules légers tout terrain (VLTT) P4 allait coûter 27.000 euros pièce… Soit le prix catalogue d’un… Ford Ranger neuf.

Sollicité par l’AFP, le porte-parole du ministère de la Défense, Pierre Bayle, a expliqué : « L’armée de terre a besoin de mille véhicules tout de suite. Les procédures habituelles avec appel d’offres étant trop longues – 18 mois et plus -, l’armée s’est tournée vers une centrale d’achat interministérielle, l’UGAP (Union des groupements d’achats publics), qui permet de réduire les délais de commande à deux mois et a choisi les véhicules sur catalogue ».

Et Pierre Bayle d’ajouter : « Seul le Ford Ranger permettait une charge utile satisfaisante, et le tout terrain a été préféré au tout chemin », avant de préciser qu’il s’agit de véhicules civils non militarisés, appelés à être essentiellement utilisés sur le territoire national et non en opérations extérieures, où, pour assurer les liaisons en milieu hostile, l’armée de Terre utilise le PVP (Petit Véhicule Protégé).

Selon Ford, le Ranger peut transporter 5 passages ainsi qu’une charge utile allant jusqu’à 1.310 kg et remorquer 3.350 kg de matériels. Le véhicule est en outre une référence dans son domaine, si l’on en juge par les essais réalisés par les magazines spécialisés.

Cependant, tout n’est pas perdu pour les industriels français : l’armée de Terre aura encore besoin de 4.450 véhicules tout terrain à l’avenir…

Source : www.opex360.com

-9 mai 2015 :

Comme on pouvait s'y attendre, la décison de la DGA de retenir le Ford Ranger pour remplacer 1 000 Peugeot P4 ne manque pas de susciter des réactions. A tel point que l'Armée de terre a jugé nécessaire d'effectuer une mise au point que voici :

Depuis quelques jours, une polémique existe sur l'achat de véhicules tout-terrain Ford Ranger par l'armée de Terre. Malheureusement, beaucoup d'informations erronées circulent. Une petite mise au point s'impose.

*Rappel historique :

L'armée de Terre (et plus généralement l'armée française) possède des véhicules légers tout terrain Peugeot P4. La P4 répondait au besoin, formulé dès la fin des années 1960 par l'armée française. Ce véhicule devait pouvoir transporter 4 personnes avec leur paquetage, être équipé d'un poste radio et avoir une aptitude au transport aérien et au parachutage. À partir de fin 1982, l'usine de Sochaux commence à assembler la P4. Un accord est conclu entre Peugeot et Mercedes-Benz afin de répartir à parts égales la construction du nouveau véhicule militaire. Peugeot installe alors le moteur à essence de sa 504, la boîte de vitesses de sa 604, s'occupe des circuits électriques, réalise le soudage de la caisse. Tout le reste est fabriqué par le constructeur allemand Mercedes-Benz. Plusieurs versions de la P4 ont vu le jour.

*Quelle est la situation actuelle ?

Plus de 30 ans après sa mise en place, très sollicité tant en France qu'en OPEX, le parc des P4 souffre d'une très grande usure. La remise en état de ces véhicules a un coût financier très important. Qui plus est, l'armée de Terre est contrainte de retirer du service chaque année environ 600 P4. Trop usées, elles ne peuvent être remises à niveau. Par conséquent, les régiments souffrent de plus en plus d'un manque crucial de ce moyen de transport, en particulier dans leurs activités quotidiennes.

*Comment combler ce déficit le plus rapidement possible ?

L'idée est bien de permettre aux régiments de disposer en moyenne d'une dizaine de véhicules de soutien à la préparation opérationnelle. Ces véhicules non militarisés sont donc destinés au service courant sur le territoire national et n'ont pas vocation à servir en OPEX. Il a été décidé de commander 1 000 exemplaires d'un véhicule tout-terrain, capable de transporter jusqu'à 5 soldats équipés et 1 tonne de matériel.

*Quelle a été la procédure choisie ?

Pour répondre à ce besoin urgent et non spécifique, l'armée de Terre s’est tournée vers l’acheteur gouvernemental qu’est l’Union des Groupements d’Achats Publics (UGAP). Cet organisme permet d'acquérir toutes sortes de matériels dans des délais rapides. Il existe trois véhicules disponibles sur le catalogue UGAP début 2015, tout-chemin ou tout-terrain :
- le Citroën BERLINGO 4x4 du groupe PSA Peugeot-Citroën, véhicule produit en Espagne ;
- le Dacia DUSTER du groupe Renault, produit en Roumanie ;
- le Ford RANGER, produit en Afrique du Sud.
Les trois modèles sont produits à l’étranger, même s’il existe une étape de transformation finale en France. Les coûts d’acquisition sont similaires. Mais seul le Ford Ranger propose une charge utile satisfaisante.

Pourquoi l'armée n'a-t-elle pas préféré malgré tout un véhicule 100% français ?

Il n'y avait tout simplement pas de véhicule 100% français répondant à ce besoin, immédiatement disponible sur le marché.

*Les Ford Ranger vont-elle remplacer toutes les P4 de l'armée française ?

Non, en résumé, cet achat de court terme, pour une quantité réduite, sur un catalogue sélectionné pour l’ensemble des acheteurs publics du gouvernement, constitue une problématique différente du remplacement du P4 à long terme.

*Qu'en est-il du remplacement définitif et global des P4 ?

Le besoin de remplacer tout le parc des P4 est identifié depuis quelques temps déjà. Une reconstruction complète a été étudiée, mais elle coûtait extrêmement cher et n'aurait pas forcément répondu aux besoins actuels et futurs. il a donc été décidé de lancer un programme d'armement, sous la responsabilité de la direction générale de l'armement (DGA) pour des livraisons à partir des années 2020. Ce programme est en cours de définition. Il portera sur un véhicule léger tactique polyvalent (VLTP). Une première commande de 2450 exemplaires devrait être faite, suivie d'une seconde d'environ 2000 exemplaires. Ce marché, comme tous les programmes d'armement, fera l'objet d'un appel d'offres et d'une mise en compétition, à laquelle les constructeurs français pourront bien evidemment concourir.

 

Commenter cet article

Sur le fil!

Véhicules et matériels : le Véhicule de Protection et de Signalisation (VPS) de la BSPP

 

>La longue route de Milinfo...

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers...

 

Après une première mue intervenue en début d'année et imposée par notre hébergeur, Milinfo prend de nouvelles couleurs et évoluera encore progressivement pour trouver un nouveau rythme de croisière.

 

Merci aux milinfistes qui ont permis à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions, alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo, bons achats et... bon plaisir !

 

 

Fidèlement,

 

ChL

Catégories

Milinfo-Focus

Milinfo-Focus n° 49 : Renault-Heuliez Galion gendarmerie, Citroën DS 21 break Gendarmerie, VLRA 4x4 au 1/43...

Milinfo-Focus n° 48 : Renault Mégane berline gendarmerie Norev et sélection librairie

Milinfo-Focus n° 47 - Spécial Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 46 : le CARAPACE au 1:48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 45 : le TRA TOE ng au 1/48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 44 : le VMA 38 et le Simca Cargo au 1:43 (Direkt)

Milinfo-Focus n° 43 : le Berliet GPE 4 et l'AMX-30 AuF1 au 1/48

Milinfo-Focus n° 42 : le VAB Ultima génie au 1/48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 41 : Matra Djet 5S et Renault Mascott Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 40 : AMX-30 EBD au 1/48 et GBC 8 KT au 1/43

Milinfo-Focus n° 39 : le Renault M180 VTD, la Renault 4L et la Peugeot 16S Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 38 : l'AMX-30 EBG au 1/48

Renault Midlum CCFS 6000, CCFM 4000 et Kerax CCGC 14500 des formations militaires de la Sécurité Civile (Eligor)

Milinfo-Focus n° 36 : Collection Direkt-Collections et Renault R2087 sanitaire

Milnfo-Focus n° 35 : l'AMX-30 B2 au 1:48 de chez Master Fighter

Milinfo-Focus n° 34 : le Renault CBH 385 dépanneur lourd de la Gendarmerie

Minfo-Focus n° 33 : le Sherpa Light Carrier avec remorque-station Syracuse III

Milinfo-Focus n° 32 : l'AMX-30 Pluton au 1:48 de chez Master Fighter

Milinfo-Focus n°31 : la Jeep Hotchkiss M 201 (Altaya/Ixo)

Milinfo-Focus n°30 : le VAX 4x4 VENUS au 1/48 (Master Fighter)

 

Défilé du 14 juillet 2016 : les répétitions... (complété)

 

Renault R2087 au 1/43 (Direkt Collection)

 

Véhicules et matériels : le GMC CCKW 353 dans l'armée française

Véhicules et matériels : le Berliet GBC 8 KT

Véhicules et matériels : le TRM 10 000

 

Claude Casotte (MMT) sur son stand lors de la dernière expo au Musée des blindés de Saumur

Hébergé par Overblog