Publié le par ChL
Publié dans : #Dossier 8 : les matériels et véhicules

 

Un jour, un matériel...

 

La Grue Polyvalente Lourde

 

 

 

 

GPL (grue polyvalente lourde)

HISTORIQUE ET ROLE OPERATIONNEL :

 

Les récents engagements de l'armée de terre sur les théâtres d'opérations extérieurs ont mis en évidence le besoin en moyens de levage.

 

DESCRIPTION GENERALE :

 

Cette grue polyvalente lourde, issue de la gamme civile, automotrice rapide multi-essieux, possède une capacité de levage de 50 à 70 tonnes.

 

CARACTERISTIQUES TECHNICO - OPERATIONNELLES :

 

La grue polyvalente lourde permet :
 -  le gerbage d'un conteneur ISO de 20 pieds (24 tonnes sur 3 hauteurs),
 -  le déchargement d'un navire (16 tonnes à 8 mètres),
 -  le chargement, le déchargement de bungalows, d'ATM et de conteneurs ISO de 20 pieds à partir de TRM ou de VTL,
 -  le déplacement d'une charge de 10 tonnes sur le tableau AR.
La vitesse de déplacement sur route sera au moins égale à 60 km/h.
Chaque grue est prédisposée pour recevoir une protection balistique.

 

Source : SIRPA Terre et 2ème RG

 

 

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Les miniatures de Gendarmerie

 

Après un premier article intitulé "Gendarmerie et Prévention routière", voici la présentation de la miniature commercialisée par Hachette avec le n° 52 de sa collection Police et Gendarmerie.

 

Seconde partie :

La miniature Hachette/Norev

Pour un prix de vente de 10€50, cette miniature est correcte et tient facilement la comparaison avec les miniatures de Gendarmerie propsées par Verem.

Néanmoins, il faut reconnaître -mais peut être n'est ce qu'une impression- qu'au fil des numéros de la collection, la qualité de finition des miniatures tend à diminuer.

Si au lancement de la collection, il était difficile de faire la différence entre les modèles diffusés par Hachette et ceux diffusés par Norev sous son propre nom, il est aujourd'hui impossible de se tromper.

Mais revenons à notre Estafette...

Par rapport aux autres Estafette Gendarmerie de Norev, on remarque la disparition de la calandre en photodécoupe remplacée par une fausse grille appliquée en tampographie.

Les poignées de portes et du hayon arrière ne sont plus peintes.

Les marquages "Renault" et "Esfatette 800" sont quant à eux passés à la trappe.

Enfin, le hayon et la porte latérale étaient autrefois ouvrants, ils sont aujourd'hui moulés avec la carrosserie.

 

En ce qui concerne la version Prévention routière, la réhausse de toit devrait être peinte en bleu plus clair que celui de la carrosserie. La ligne de carrosserie qui fait le tour du véhicule devrait être peinte en noir.

L'immatriculation est par contre conforme aux photos vues dans le fascicule ou dans les ouvrages qui traitent des véhicules de Gendarmerie.

Description de la miniature :

-échelle 1/43

-châssis en plastique noir non peint avec marquages gravés : Renault Estafette, Norev, 1/43 et le logo de Norev

-carrosserie en métal peinte en bleu Gendarmerie

-aménagement intérieur (sièges, tableau de bord, volant..) en plastique noir

-jantes en plastique, peintes couleur alu

-pneus souples

-réhausse de toit, pare-choc avant, portes et hayon arrière en plastique peint couleur carrosserie

-essuie glaces et entourage des phares en plastique chrômé

-rétroviseurs rapportés, en plastique noir

-phares et feux en plastique transparent cristal ou coloré

-marquages "La Prévention routière/Gendarmerie nationale", plaques d'immatriculation ( 242-2297) et granades Gendarmerie sur les portières en tampographie

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Maquettes et miniatures militaires au 1-72

 

 

Le 16 août prochain, l'éditeur Altaya lancera en France sa collection de chars au 1/72.

Cette collection déjà en vente sur le marché espagnol semble y rencontrer un certain succès.

L'éditeur vient d'envoyer une publicité à ses clients français afin de les informer en exclusivité de la sortie toute prochaine de cette collection.

Le n° 1 sera consacré au Tigre, le n° 2 à l'AMX 30 et le n° 3 au Sherman...

Les collectionneurs qui feront le choix de s'abonner seront particulièrement gâtés avec en cadeau un hélicoptère Super Puma de l'Alat, un tracteur semi-chenillé SdkFz 9 famo, sa remorque porte-char, une Jeep de la Légion étrangère...

Le prix de vente de chaque numéro sera de 11€95.

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Dossier 8 : les matériels et véhicules

 

 

jour, un matériel...

 

Le Renault CBH 320 benne hydraulique

 

 

 

 

CBH 320 (Camion benne hydraulique 320 CV)

Le CBH 320 est un camion benne de chantier, conçu pour l’approvisionnement et l’évacuation de matériaux. Il tracte la remorque portant l’EMAD (Engin multifonctions d’aide au déploiement).
Il permet de transporter tous types de matériaux, qu’ils soient conditionnés ou en vrac.
Le CBH 320 est un camion 6x6 ou 6x4 qui peut être utilisé sans contraintes en tout chemin et occasionnellement en tout terrain. C’est un véhicule de chantier qui doit être à l’abri des tirs directs et indirects.

RENSEIGNEMENTS NUMERIQUES

  • Longueur : 8,40 m.
  • Largeur : 2,50 m.
  • Carburant : Gazole 250 litres.
  •  

PERFORMANCES

  • Vitesse maxi : 87km/h.
  • Autonomie : 850km.
  • Garde au sol : 30 cm.
  • Capacité d’emport : 8 m3.
  • Consommation : 35 l/100km.

 

Source et photo : SIRPA Terre et 1er RG

 

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Les miniatures de Gendarmerie

 

Première partie :

Gendarmerie et Prévention routière

Depuis la fin des années 40, l'éducation, la formation et l'information du citoyen en matière de sécurité et de bonne conduite sur la route font partie des missions principales de la Sécurité routière.

 

Afin d'assurer au mieux ses rôles, cette dernière s'est très vite associée aux services de police et de Gendarmerie, largement prédisposés de par leurs actions, à sensibiliser chaque français aux règles de "savoir-vivre" routier.

C'est dans cet esprit que la Gendarmerie fait circuler des mini stands, des pistes routières et organise diverses manifestations pour prôner et promouvoir la sécurité routière.

Le matériel d'exposition et les véhicules sont financés par la Prévention routière en partenariat avec la Gendarmerie et d'autres acteurs.

Des camions Latil H14 A1 au début des années 50, un car Renault R 4190, un car Saviem S45, un semi-remorque exposition, des Renault 1000 kg et 1200 kg, des renault Estafette 800 réhaussées, des fourgon Saviem SG2, des Peugeot J7, des Peugeot J5, des Renault Trafic... ont ainsi été utilisés pour ces missions.

 

En ce qui concerne les Renault Estafette 800 en service dans les années 60 et au début des années 1970, celles-ci étaient réhaussées, peintes en bleu Gendarmerie avec des panneaux latéraux avec inscriptions : "La Prévention routière/ Gendarmerie nationale" et l'insigne de la Gendarmerie sur les portières.

 

 

Il est à noter qu'à partir de 1990 tous les véhicules affectées à ces missiosn d'information et de formation abandonnent leur s plaques d'immatriculation Gendarmerie pour une immatriculation civile.

Sources :

-fascicule Hachette n° 52

-Un siècle de véhicules de la Gendarmerie nationale (Editions ETAI)

Photos :

-http://www.la-gendarmerie.com

 

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Dossier 8 : les matériels et véhicules

 

Un jour, un matériel...

 

L'EMAD

 

 

EMAD (Engin multifonctions d’aide au déploiement)

Engin de travaux polyvalent, l'EMAD permet de réaliser rapidement, dans des opérations d’aide au déploiement, de petits chantiers ponctuels nécessitant plusieurs savoir-faire. Son emploi sur une longue durée est à proscrire et il est plus judicieux de demander le renfort de moyens plus spécialisés (MPG, tracteur niveleur, pelle hydraulique, etc.).
Son emploi en 1er échelon pour réaliser des obstacles anti-char et des emplacements d’armes est à proscrire.

L’ EMAD est un engin de la gamme commerciale qui dispose d’équipements amovibles lui permettant de multiples utilisations :

  • chargeur, pelle, dent de dérochage, marteau de démolition, tarière, benne de remplissage de sacs à terre ;
  • crochet de manutention, fourche de manutention ;
  • balayeuse, débroussailleuse ;
  • cisaille, tronçonneuse.

RENSEIGNEMENTS NUMERIQUES

  • Longueur : 6 m.
  • Largeur : 2,30 m.
  • Carburant : Gazole 100 litres.
  • Garde au sol : 34 cm.

PERFORMANCES

  • Vitesse maxi : 25km/h.
  • Autonomie : route : 8h - en chargeur : 8h30 - en pelle : 11h30

Source et photo : SIRPA Terre

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Dossier 8 : les matériels et véhicules

 

Un jour, un matériel...

 

L'enfouisseur de mines

 

 

 

L'enfouisseur de mines est un engin sur véhicule 4x4 destiné à la pose mécanique rapide de mines AC posées ou enfouies.
Un groupe "enfouisseur de mines" d'une section "obstacle" dispose de 2 enfouisseurs et de 2 camions à bras de manutention hydraulique.

EQUIPAGE :

  • 1 sous-officier chef d'équipe.
  • 1 conducteur.
  • 1 aide (rechargement, piquetage, camouflage etc).

MUNITIONS :

  • 448 mines (4x112) de type MI AC HPD.
  • Mines AC PM à l'étude.

PERFORMANCES :

  • L'engin peut enfouir (à - 35cm maxi) ou distribuer sur le sol de 250 à 350 mines à l'heure espacées de 2 à 10m.
  • Il peut procéder à la simulation de pose.
  • Il peut également distribuer des mines non armées (pour la fermeture des couloirs par exemple).

Capacités globales :

  • Deux engins réalisent en 1h30, avec leurs 896 mines (32x112, une bande minée de 1500 m de densité 0,6 comportant 3 à 5 lignes.
  • Un groupe réalise en 6 heures, avec ses 3584 mines (32x112), une bande minée de 3000 m de densité 1,2 comportant 3 à 5 lignes.

Nota : Il s'agit de performances techniques. La pose d'une bande minée nécessite toujours une section de combat à laquelle les engins sont donnés en renforcement.

 
 

 
Sources : Sirpa Terre

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Dossier 8 : les matériels et véhicules

 

Un jour, un matériel...

 

L'EFA

 

 

Successeur du bac Gillois valorisé, l'engin de franchissement de l'avant (EFA) est un matériel amphibie autonome conçu pour des franchissements continus (pont) ou discontinus (bac) aux véhicules jusqu'à 70 tonnes.

DESCRIPTION :

L'EFA comprend une coque contenant la cabine de l'équipage, la salle des machines, les essieux et un compartiment arrière, 2 rampes articulées, 2 volets supports de flotteurs et un poste de pilotage aquatique amovible.
En version bac il peut accueillir un char lourd ou deux chars moyens sur une surface de chargement de 96 m2. Il est en mesure d'effectuer en une heure 10 à 12 traversées pour une coupure de 100 m et 8 à 10 traversées pour une coupure de 200 m. Pour un franchissement continu, 4 engins et un délai de 15 minutes sont suffisants pour construire un pont de 100 m.
L'EFA a la particularité d'être à la fois "ambidrome" - chargement et déchargement du véhicule s'effectuant en marche avant - et polyvalent - pouvant être utilisé en moyen discontinu (bac) ou continu (pont).

EQUIPAGE :

  • 1 chef d'engin.
  • 1 conducteur.
  • 1 pilote.
  • 1 homme d'équipage.

RENSEIGNEMENTS NUMERIQUES :

  • Masse : 42,6t.
  • Longueur : 12,60m.
  • Largeur : 4,05m.
  • Hauteur : 4,20m.
  • Autonomie : 630km environ.
  • Vitesse maxi sur route : 75km/h.
  • Vitesse moyenne sur route : 40km/h.

PERFORMANCES :

Les différentes opérations de mise en oeuvre nécessitent des délais qui dépendent des conditions d'utilisation. Les valeurs données ci-dessous sont des valeurs moyennes pour des conditions normales d'emploi.
En configuration BAC :

  • Equipement à terre, mise à l'eau et préparation à l'embarquement de jour comme de nuit : 6mn.
  • De la position navigation à l'embarquement du premier véhicule de jour comme de nuit : 3mn.

Rotation et débit :

  • Coupure de 100m = 10 à 12 rotations/h.
  • Coupure de 200m = 8 à 10 rotations/h.

En configuration PONT :

  • Pour un pont de 100m (4 EFA) en partant de la position route il faut un délai de 15mn.
  • Rotation : pour un pont d'une longueur de 100m le débit est de 200 véhicules/h.

 

Source et photo : SIRPA Terre

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Maquettes et miniatures militaires au 1-72

 

Nous poursuivons aujourd'hui notre chemin de découverte du canon automoteur britannique AS90 reproduit par Easy Models au 1/72.

Seconde partie

L'automoteur AS90 de Easy Models

L'AS90 est disponible chez Easy Models en deux décorations :

-avec un camouflage deux tons (vert armée et noir) aux couleurs de l'armée anglaise dans le cadre de l'IFOR (réf : 35001).

-en livrée sable aux couleur de l'armée anglaise dans le cadre des opérations dans le Golfe (réf : 35000).

Les deux décorations sont intéressantes mais nous avons opté pour la première car le rôle de l'IFOR* a été déterminant et incontestable en Bosnie.

Description de la miniature

-réf : 35001

-entièrement en plastique

-peinture camouflée 2 tons (vert armée et noir)

-la tourelle tourne sur 360° et est mobile en azimut

-nombreux détails gravés dans le plastique ou rapportés : gyrophare, rétroviseurs, lance-fumigènes...

-train de roulement non fonctionnel...

-immatriculation, insignes d'unité, marquages IFOR en décals et/ou en tampographie

-légère patine, essentiellement au niveau du train de roulement

-prix de vente : 15€

*Qu'est ce que l'IFOR ?

Forte de 60 000 hommes, la Force de mise en œuvre (IFOR) a été déployée en Bosnie-Herzégovine en décembre 1995, avec un mandat d'un an, en vertu de la Résolution 1031 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, pour superviser la mise en œuvre des aspects militaires de l'Accord de paix de Dayton, accord qui avait mis un terme à la guerre en Bosnie.

L'IFOR constituait la première mission opérationnelle de grande ampleur menée par l'Alliance dans le domaine du maintien de la paix.

Quel était le but de l'opération?

La tâche principale de l'IFOR était de garantir la fin des hostilités et de séparer les forces armées de la Fédération de Bosnie-Herzégovine , d'une part, et celles de la Republika Srpska, de l'autre.

Concrètement, qu'est-ce que cela représente ?

L'IFOR a supervisé le transfert de territoires entre la Fédération de Bosnie-Herzégovine et la Republika Srpska, le tracé de la ligne de démarcation entre les deux entités, et le transfert des armes lourdes dans des zones de cantonnement approuvées.

La situation sur le terrain s'étant améliorée, l'IFOR a commencé à apporter un appui aux organisations associées à la supervision de la mise en œuvre des aspects civils de l'Accord de paix de Dayton, et notamment le Bureau du Haut Représentant, l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et les Nations Unies.

Les buts de l'IFOR étaient, pour l'essentiel, atteints au moment des élections de septembre 1996. La situation demeurait toutefois potentiellement instable et il restait encore beaucoup à faire sur le plan civil; l'OTAN décidait alors de déployer, à partir de décembre 1996, une nouvelle force, la Force de stabilisation (SFOR).
 
 

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Dossier 8 : les matériels et véhicules

Un jour, un matériel...

 

Le MFRD

 

 

 

 

Le moyen de forage rapide de destruction (MFRD) est un système destiné à créer rapidement des obstacles par destruction (routes, V.F, pont, etc) ou obstruction (éboulement de talus, etc) au moyen d'une charge calibrée placée dans un forage obtenu mécaniquement.

EQUIPAGE :

  • 1 conducteur.
  • 1 opérateur.

PERFORMANCES :

  • Le MFRD comprend un mât basculant qui peut recevoir soit un marteau (terrain homogène), soit une tarière (terrain hétérogène) ainsi qu'un compresseur d'air.
  •  
  • Il se met en position, travaille en 5mn et fore sur 6m de profondeur en 30mn.
  •  
  • La charge pour forage peut aussi être utilisée avec le perforateur de sol.
  •  
  • Le lot comprend 3 perforateurs sur trépied réglable permettant de bien positionner la charge.
  • Un groupe de combat met en ouvre un lot de 3 charges en 15mn.
  •  
  • L'inclinaison du forage se fait par tranches de 15°.
  •  
  • Une charge pour forage (50kg) est conditionnée en 4 conteneurs cylindriques dont l'un reçoit le dispositif d'amorçage.
  •  
  • La mise en ouvre d'un fourneau, chargé et amorcé par 2 hommes en 10mn, permet en terrain moyen, de réaliser un entonnoir de 6 à 8m de diamètre et de 350m de profondeur dont les parois présentent une pente de 40 à 60% capable d'arrêter un char.
  •  
  • Un groupe de combat réalise, en 1 à 2h un obstacle de 18 x 6 cm résultant de la mise en ouvre de 3 fourneaux.

 

Source et phto : Sirpa Terre

 

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Dossier 8 : les matériels et véhicules

 

Un jour, un matériel...

 

Le MPG

 

 

 

 

Le matériel polyvalent du génie est un tracteur-chargeur utilisé dans les missions suivantes :

  • Ouverture d'itinéraires hors du feu de l'ennemi.
  • Maintien des communications.
  • Aménagement des accès d'une coupure pour enfouissement de chars.

Le MPG équipe les groupes de combat du génie des unités motorisées et mécanisées.

 

RENSEIGNEMENTS NUMERIQUES :

  • Masse : 22,8t.
  • Longueur : 9,29m.
  • Largeur : 2,78m.
  • Hauteur : 3,51m.
  • Carburant : 400 L de gazole.

DESCRIPTION :

Engin de travaux publics, à 4 roues motrices, caractérisé par un châssis motorisé.

 

EQUIPEMENTS :

Version godet standard :

  • Godet : 2,7m.
  • Fonction : chargeuse.

Version godet "4 en 1" :

  • Godet à mâchoires : 2,6m.
  • Fonctions : chargeuse, bouteur, décapeuse, benne preneuse.
  • Treuil hydraulique arrière de 80m (6000/8000 daN) commandable à distance.

Le MPG ne dispose que d'une protection limitée :

  • Kit de protection de la cabine (installation 5min).
  • Vitres blindées à l'arrière et sur les côtés de la cabine.
  • Treuil hydraulique arrière de 80m (6000/8000 daN) commandable à distance.

EQUIPAGE :

  • 1 conducteur.
  • 1 aide conducteur.

PERFORMANCES :

  • Autonomie : 500km ou 13h de travail.
  • Vitesse maxi : 63km/h.
  • Vitesse moyenne : 40km/h.

Performances au travail :

  • Terrassement : 60 à 100m/h sur 25m.
  • Déboisement : 5 à 6 arbres (diamètre 30cm).
  • Démolition de murs : 40 à 50cm d'épaisseur.
  • Décapage et nivellement sommaire par couche de 5 à 10cm.
  • Autonomie : 12H.
  • Pente : 50% à vide, 40% au travail.
  • Gué : 1,20m.
  • Dévers : 30% à vide, 15% au travail.
  • Garde au sol : 32cm.
  • Classe : 24.
  • Rayon de braquage : 7,00m.

Source et photo : SIRPA terre.

Voir les commentaires

Sur le fil!

Véhicules et matériels : le Véhicule de Protection et de Signalisation (VPS) de la BSPP

 

>La longue route de Milinfo...

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers...

 

Après une première mue intervenue en début d'année et imposée par notre hébergeur, Milinfo prend de nouvelles couleurs et évoluera encore progressivement pour trouver un nouveau rythme de croisière.

 

Merci aux milinfistes qui ont permis à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions, alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo, bons achats et... bon plaisir !

 

 

Fidèlement,

 

ChL

 

Offre de souscription : Citroën P15N Kegresse au 1/43 "Spécial 20 ans de Milinfo"

 

 

 

Consultation  : prototype du Berliet T12 ou Berliet Lorraine Blindé ?

Catégories

Hébergé par Overblog