Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les créations d'Yves



Yves sait sans doute que votre serviteur a un petit faible pour les engins du génie (ben oui, j'ai fait mon service dans cette arme)...

Voilà une raison suffisante pour qu'il nous adresse les photos de son compacteur lourd Albaret FF900.

Cette miniature existait chez Guesha-Conrad mais étant donné son prix (350 €), Yves a décidé de le réaliser lui-même au 1/50 en cartes plastique.

Bon d'accord, le résultat n'est pas le même mais le coût d'acquisition est quand même divisé par 100 !

Merci Yves...


fevrier-2010-0007.JPG
fevrier-2010-0003.JPG
fevrier-2010-0007-2-.JPG

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures militaires


 

 

Nouveautés à venir en 2010


UNIM80059 - GERMAN JAGDTIGER 1945 1/32

UNIM80061 - GERMAN 3 TON CARGO TRUCK 1/32

UNIM80063 - US M3A1 HALF TRACK 1944 1/32

UNIM80255 - GMC 2 1/2 TON CARGO TRUCK /32

UNIM80425 - GERMAN BF 109 G6 1/32

UNIM83009 - 1ST INFANTRY DIVISION 1/32

UNIM83010 - GERMAN 352ND INF.DIVISION /32

UNIM85058 - GERMAN SELF PROPEL.HOWITZE/72

UNIM85062 - GERMAN BUSSING NAG TYP4500/72

UNIM85311 - US M3 LEE 1/72

UNIM85315 - IRAQI T 72 1/72

UNIM85618 - RUSSIAN T34/85 1/72


UNIM85801 - GERMAN KING TIGER 1/72

UNIM86003 - USS MISSOURI BB 63 1/700

UNIM86004 - JAPANESE YAMATO 1/700


Sources : Cocktail distribution.

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Collectors militaires



Philippe nous avait adressé il y a quelques temps, les photos d'un AMX 30 au 1/35, en résine, produit pour les besoins promotionnels de GIAT.

Aujourd'hui, voici une "méchante bête" : le très redouté automoteur AU-F1 sur châssis AMX 30...

Là encore, il s'agit d'une reproduction en résine pour GIAT. Et c'est toujours au 1/35 !!

Un grand merci Philippe pour ces photos et pour votre patience  !



P1010004.JPG
P1010005.JPG
P1010003.JPG

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Vos vitrines


100_1724-1-.JPG

Juste comme ça en pensant, la photo d'une étagère vendue récemment par une enseigne de hard discount.

Elle était vendue vide... bien évidemment !

C'est à Pascal B. que nous devons son remplissage : faites jouer de la loupe !!


Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Modifications et transformations...


Après le Renault AHN, voici encore deux Peugeot 202 (berline et camionnette) militarisées par Jean-François.

Toutes les deux sont issues des collections-presse d'Altaya...

Si vous aussi vous avez des miniatures que vous avez ainsi modifiées, n'hésitez pas à les photographier et à nous les faire partager : chl_milinfo@orange.fr


PICT0550.jpg
PICT0551.jpg
PICT0552.jpg

Voir les commentaires

Publié le par ChL
Publié dans : #Dossier 1 : les miniatures Solido-Verem

 

le GBC 8 KT Solido et sa descendance

 

 

 

Bien qu’annoncé au catalogue Solido 78/79, le Berliet GBC 8 KT ne verra finalement le jour chez Solido qu’en 2001.

Nos plus anciens lecteurs se souviennent peut être de la page que nous lui avions consacré dans le n°16 (décembre 2001) de l’ancienne formule de Milinfo.

Rappelons pour mémoire qu’à sa sortie cette nouveauté très attendue des collectionneurs a fait bondir de nombreux détaillants puisque c’est Hachette-Collections qui en a eu la primeur avec le n° 8 de sa collection Chars et Véhicules Militaires. Passons.

Après cette version bâchée accueillie à la fois avec enthousiasme et regret en raison de sa partie arrière ratée, Solido nous a proposé une version lot 7 et citerne en 2002, une version CMD avec grue Austin-Western en 2004 et avec shelter en 2005.

La famille des GBC 8 KT qui comportait donc déjà 5 variantes se trouve, depuis quelques semaines, complétée par une nouvelle version citerne, nouveauté du catalogue Verem 2006.

 

 

Enfin la citerne attendue ?

 

 

 

Si le GBC citerne apparu en 2002 n’avait guère convaincu : on lui reprochait sa citerne qui ressemblait davantage à celle d’un véhicule de pompier. D’ailleurs au moment de sa sortie, nous n’avions trouvé, malgré nos recherches assidues, aucune photo d’un tel véhicule en service dans l’armée française.

 

Les collectionneurs sont aujourd’hui en partie satisfait avec cette nouvelle citerne. En partie seulement car Verem a fait le choix de reproduire un GBC 8 KT d’avitaillement équipé d’une citerne signée Coder alors que c’est le GBC 8 KT équipé d’une autre citerne Coder pour le ravitaillement des blindés qui était espérée. Ce dernier étant équipé d’une bâche pour dissimuler son emploi aux avions qui viendraient à le survoler.

 

Mais revenons à notre GBC avitailleur. En service dans l’armée française, il a pour mission de ravitailler en carburant hélicoptères et avions.

 

Dans le hors-série n°28 de Charge-Utile consacré aux camions Berliet de l’armée française, on trouve de superbes photos de cet avitailleur. En page 66, est par exemple photographié un véhicule dont les marquages latéraux indiquant le transport de matières dangereuses sont identiques à ceux de la miniature Verem.

 

Alors réussie cette nouvelle variante ?

 

Oui sans aucun doute. La citerne est correctement reproduite et le fabricant a incontestablement fait un effort.

 

Les coffres latéraux sont par exemple matérialisés par une gravure fine du plus bel effet. Et si le groupe de distribution est désespérément absent sur le côté gauche derrière la cabine, Verem n’a pas oublié la roue de secours et son support fidèlement reproduit. Il en va de même pour les échelles latérales qui permettent de monter sur la citerne, même si elles devraient descendre jusqu’à mi-roue.

 

La partie arrière du véhicule est assez sommairement reproduite mais elle est quand même nettement moins nue que sur la version cargo.

 

A noter aussi l’absence des vannes dans l’empattement, sous la roue de secours, des extincteurs sur les ailes avant et d’un dévidoir avec son tuyau à l’arrière.

 

 

 

Transport de matières dangereuses



 

 

 

Côté marquages, Verem a plutôt bien fait les choses : de chaque côté de la citerne et à l’arrière, on trouve la plaque symbole danger pour un seul produit transporté et à l’arrière, la plaque code danger orange avec deux nombres superposés dans un rectangle orange. A leur lecture, on sait par exemple, que notre GBC transporte une matière liquide très inflammable (33), à savoir de l’essence (1203). Pour que cette signalisation soit complètement réglementaire, il faudrait la même plaque code danger à l’avant du véhicule, fixée à la calandre, juste au dessus du pare-choc.

Quant au rectangle jaune avec marquages F-34 et TR.O A6, il est correctement placé et conforme. A un détail près : la bonne inscription est TRO AG et non pas A6… Besoin de lunettes à Oullins ?

Par contre, nous n’avons pas trouvé la signification de ces inscriptions sur grand rectangle jaune vu sur divers véhicules citerne carburant. Si un lecteur peut nous éclairer…

Les plaques d’immatriculation, les mêmes que celles déjà vues sur l’autre version citerne, sont mal positionnées ; de même que le numéro de classe (rond jaune avec n°13) qui devrait être placé à l’avant droit et non à l’avant gauche.

Pour conclure –parce qu’il faut bien conclure- disons que malgré ces quelques dernières remarques, Verem nous offre ici une miniature séduisante, peut être la plus réussie du catalogue 2006.

Même l’application d’un léger voile brun imitant les salissures n’est pas parvenue à modifier notre jugement… C’est dire !

Verem, réf : 9550, 1/50, 20€

 

L'info en plus :


Le camion-citerne sur châssis Berliet GBC 8 KT a été conçu pour le transport et la distribution du carburant aux appareils de l’ALAT. Il est équipé d’une citerne de 5 000 litres, d’un groupe de pompage et d’un groupe de distribution. La citerne est scindée en deux compartiments de 3 000 et 2 000 litres. Le groupe de distribution est monté sur un bâti à l’avant gauche de la citerne, derrière la cabine. Le véhicule peut assurer les fonctions suivantes : autoremplissage, transfert, transport et distribution.

(source : 50 ans de véhicules militaires de Jean-Michel Boniface aux éditions ETAI).



Complément ajouté le 19 mars 2010 :

Merci à Jean-François Brillant (servir-et-defendre.fr) pour les infos complémentaires qu'il a eu la gentillesse de nosu adresser :

"Juste une petite correction par rapport au commentaire de l'article consacré au GBC8KT CCT SA (Camion Citerne Tactique ; Service Aviation)

 

Voici quelques lignes extraites du Guide Technique Pétrolier du SEA :


F-34 CARBUREACTEUR POUR TURBOMACHINES D'
AVIATION AVEC ANTIGLACE


-CARACTERISTIQUES ESSENTIELLES :

Nature du produit : Carburéacteur F-35 contenant un additif inhibiteur de corrosion et améliorant le pouvoir lubrifiant, S-1747 et de l'additif antiglace, S-1745.


-UTILISATION :

Carburant pour tout aéronef ou engin militaire en service dans les armées françaises équipé d'
une turbomachine d'aviation, d'un statoréacteur ou d'un moteur à allumage par compression prévu pour fonctionner au carburéacteur, selon les consignes précisées par les avionneurs ou les motoristes.


Dans le cadre du concept de carburant unique, il peut être utilisé dans les moteurs diesel des véhicules et engins terrestres sous le code XF-63 ou F-63 s'
il est additivé de produit S-1750.

 


 

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Collectors militaires



Philippe est l'heureux possesseur de quelques "raretés" dont il n'est pas peu fier et on le comprend.

Après l'AMX 30 au 1/35ème réalisé pour les besoins de GiAT (déjà présenté sur Milinfo) et l'AU-F1 de même origine que vous découvrirez dans quelques jours, voici des reproductions d'avions Dassault.

Pardon si certains considèrent, à raison, que nous sommes un peu hors sujet mais ces miniatures méritaient bine une petite place sur Milinfo...

Voici le commentaire de Philippe en accompagnement de ces photos :

"Voici les photos de maquettes officielles de DASSAULT-AVIATION  (datant de la fin des années 70,début 1980) du Super Mirage 4000 jamais commercialisé (seulement 1 démonstrateur construit sur les fonds propres de DASSAULT-AVIATION -celui-ci est actuellement visible au musée aéronautique du Bourget- et du RAFALE  démonstrateur dans sa configuration d'origine.
Je suis l'heureux possesseur de ces maquettes dans leur version " LUXE ", c'est à dire avec pilote et verrière de cockpit transparente et que j'ai eu l'occasion d'acquérir récemment dans une bourse multi-collections.
A l'époque, ces maquettes étaient destinées aux services officiels français ainsi qu'aux éventuels acheteurs étrangers. Elles étaient donc produites à un nombre d'exemplaires très confidentiel (notamment le SUPER MIRAGE 4000 qui est quasi introuvable et d'une grande rareté pour les collectionneurs avertis.

Merci Philippe !


P1010021.JPG
P1010022-copie-1.JPG
P1010023.JPG
P1010024
P1010025.JPG

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Modifications et transformations...


Grâce aux collections-presse, nous pouvons nous procurer pour un prix raisonnable des bases pour de futures modifs.

Jean-François a ainsi militarisé plusieurs miniatures de la collection Camionnettes d'antan" des éditions Altaya.

Pour commencer, un Renault AHN aux couleurs de l'armée française puis un autre réquisitionné par l'armée allemande...


PICT0544.jpg
PICT0545.jpgPICT0547.jpg


PICT0548.jpg

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Modifications et transformations...


Jean-François s'est senti inspiré par un Renault Premium Eligor au 1/43ème.

Le voici donc militarisé par l'application d'une livrée kaki appliquée par notre ami.

J'ignore si le premium existe dans cette configuration au sein de nos forces armées pour le transports des produits frais... Voici néanmoins, le fruit du travail de Jean-François...


Nouvelle-image-copie-2.JPG
PICT0601.jpg
Nouvelle-imagejjj.JPG

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Pompiers militaires


les_pompiers_de_l_armee_de_l_air_sont_presents_a_air_baltic.jpg

La police du ciel des trois pays Baltes est actuellement assurée par la France dans le cadre de l'OTAN. Des camions rouges jouxtent les Mirage 2000 sur la piste de la base de Siauliai, en Lituanie. Le détachement français est en effet composé de l'Escadron de sécurité incendie et sauvetage (ESIS), les pompiers de l'armée de l'air. Zoom sur cette spécialité avec le major Didier Dibon, commandant de l'ESIS.

Quelle est la mission des pompiers de l'armée de l'air sur Air Baltic ?

Depuis notre arrivée le 27 décembre dernier en Lituanie, 11 pompiers de l'air assurent la sécurité incendie de la zone du détachement français, ainsi que le sauvetage des pilotes si besoin. A chaque alerte, une équipe de cinq pompiers se positionne près de la piste, avec un véhicule secours aéronautique (VSA). Nous ne sommes par contre pas venus avec notre matériel d'extinction incendie en raison des conditions météorologiques. En janvier, les températures sont tombées jusqu'à – 28 °. Les véhicules mousse aérodrome (les VMA, dédiés à une extinction incendie, ndlr) auraient beaucoup trop souffert. En accord avec les autorités lituaniennes et chaque pays de l'OTAN, c'est eux qui assurent cette partie.

Pourquoi les pompiers lituaniens n'assurent pas vos missions ?


Parce qu'il n'y a que les pompiers de l'armée de l'air qui sont habilités à extraire les pilotes en cas d'accident d'avion ; que ce soit en opération extérieure ou sur le sol français. En cas d'accident, après l'extinction de l'incendie et le refroidissement de la cabine du pilote, deux cas se présentent : nous sortons le pilote normalement par la cabine ou il faut le désincarcérer.

Dans le premier cas, nous ouvrons le cockpit, nous lui mettons une jaquette de contention et nous le sortons de l'appareil avec l'autorisation du médecin militaire.

Si le crash est sérieux et que l'aéronef s'est retourné, il faut alors pratiquer une ouverture latérale de la largeur d'une porte au niveau du poste de pilotage. C'est une opération difficile qui nécessite un outil spécial, « coupe longeron », car le pilote est prisonnier de la structure de l'avion. Heureusement, nous n'avons eu pour l'instant à déplorer aucun accident.

Combien l'armée de l'air a-t-elle de pompiers ?

Nous sommes au total 1 900, répartis sur une trentaine de bases aériennes. Pour Air Baltic, comme pour toutes nos opérations extérieures, et afin de garder toutes nos unités opérationnelles en France, nous venons de différentes bases : Metz, Villacoublay, Taverny, Saint Dizier, Creil, Mont-de-Marsan et Lyon. Chaque pompier reçoit une formation initiale, puis complémentaire pour se spécialiser, au Centre de formation des techniciens de la sécurité de l'armée de l'air, le CFTSAA, sur la base aérienne 120 de Cazaux (Gironde). Notre commandement, la Brigade aérienne des forces de sécurité et d'intervention (BAFSI), est implanté sur la base aérienne de Metz.

Source :
http://www.defense.gouv.fr/defense/articles/les_pompiers_de_l_armee_de_l_air_sont_les_seuls_a_pouvoir_extraire_les_pilotes_en_cas_d_accident_d_avion

Voir les commentaires

Publié le par Milinfo
Publié dans : #Dossier 10 : la saga ACMAT



Un peu d'originalité avec cet ACMAT VLRA 6x6 réalisé par JFD sur base Solido avec roues Cef-Replex.

Ce qui fait l'originalité de cette miniature, c'est son camouflage "barracuda"...

Un camouflage et une appellation dont on ne se sait presque rien sauf qu'il serait "la copie d'un vrai camouflage" nous dit Pascal B. , auteur de ces photos. 

Selon Florent (notre Milinfo d'or), ce type de camouflage serait surtout appliqué sur les ACMAT blindés... Il existerait aussi avec une prédominance sable...

Merci à vous deux...


100_1707.JPG
100_1708.JPG

Voir les commentaires

Sur le fil!

Véhicules et matériels : le Véhicule de Protection et de Signalisation (VPS) de la BSPP

 

>La longue route de Milinfo...

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers...

 

Après une première mue intervenue en début d'année et imposée par notre hébergeur, Milinfo prend de nouvelles couleurs et évoluera encore progressivement pour trouver un nouveau rythme de croisière.

 

Merci aux milinfistes qui ont permis à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions, alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo, bons achats et... bon plaisir !

 

 

Fidèlement,

 

ChL

 

Offre de souscription : Citroën P15N Kegresse au 1/43 "Spécial 20 ans de Milinfo"

 

 

Catégories

Hébergé par Overblog