Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo
Publié dans : #Les miniatures de Gendarmerie

 

-18 mars 2012 :

 

Pascal S. a pris la peine de rédiger un long commentaire pour nous faire part de son avis sur l'ouvrage de Christophe Cattet consacré aux BRI.

 

Plutôt que de limiter cette analyse à la rubrique "commentaires", j'ai fait le choix de la publier ici :

 

"L'ouvrage "BRI" de Christophe Cattet (chez ETAI) a en premier lieu le mérite d'exister et je n'ai pas manqué de l'acheter (sur commande car pas dispo dans les rayons des grandes librairies de la ville de préfecture régionale où j'habite) ...

 

Il brosse un historique très intéressant de la douzaine de modèles sportifs (ou assimilés) ayant été affectés au sein des BRI en qualité de VRI.

 

J'ai bien aimé la "construction" du plan du bouquin, qui débute par une présentation historique du réseau routier français, qui brosse ensuite un rappel historique des marques françaises (réservoirs des VRI) et de Subaru, en compétition, tout en mettant en parallèle le modèle VRI présenté avec son équivalent civil.

 

J'ai trouvé en outre fort pertinentes les réflexions tenues quant aux qualités sportives (moteur et chassis) des modèles en question : c'est une belle synthèse des commentaires tenus en leur temps par les journalistes sportifs spécialisés (Echappement, Sport-Auto, Auto-Hebdo...)

 

Pour l'heure, je n'ai fait que parcourir l'ouvrage dans les grandes lignes.

 

Quelques remarques tout de même , à l'issue de ce premier "balayage" :

 

Les comparaisons avec les modèles civils sont bienvenus mais le tableau des caractéristiques techniques (par modèle) fait trop souvent double emploi avec celui rapporté à la VRI et qui est, par essence ... identique ! (Cf. SM, CX, R21, 405, Mégane, 306, Subaru...) Quel intérêt ? Un seul tableau par modèle aurait suffi... ou alors, quand des différences de détail existent, ce sont ces dernières qu'il eût été opportun de souligner, et elles seules (ex. : pont rallongé sur l'A110 1600 S pour aller chercher la V.Max de 215, la 1600S de série étant créditée en fait de 204 km/h en pointe par des magazines sportifs très sérieux, à l'instar de Sport-Auto )...

 

Je passe sur quelques coquilles, comme celle de la 306 S16, créditée, dans le texte (page 76) , de 235 km/h en pointe... au lieu de 215, ou de l'évocation, en conclusion, d'une R25 GTI , ou encore de l'orthographe "brigage" au lieu de "brigade" en 4° de couverture, ce qui la "fout" mal... Z'ont pas de relecteurs chez ETAI ?

 

Mais surtout, la plus grande lacune du livre, de mon point de vue, est liée à la Citroën DS qui a été quasiment ignorée, alors qu'il s'agit d'un modèle passionnant dont il aurait été opportun de distinguer le modèle surpressé (en consacrant un paragraphe au compresseur Constantin, qui portait la puissance à environ 150cv DIN pour une vitesse de 200 km/h : une vraie particularité technique, celle-là !!), et les modèles 21 I.E. et 23 I.E. que l'auteur évoque succinctement dans sa partie consacrée aux versions civiles, sans préciser ensuite que ces deux modèles avaient été réellement affectés en qualité de VRI au sein des BRI... Au lieu de ça, on a droit à un (double !!) tableau avec les caractéristiques techniques d'une DS 21 carbu ( 106 cv pour 178km/h) dont on a que faire... Dommage. En outre, les photos de DS 21 IE et 23 IE "gendarmerie" font défaut (publiées , par exemple, par Hachette et Citropolis et disponibles sur les excellents sites remerciés par l'auteur)... alors qu'il s'agit de superbes modèles , assez puissants (125 et 130cv) pour approcher les 190 chrono . Bref, très clairement la DS (Surpressée, 21 IE et 23 IE "gendarmerie") a été sacrifiée...

 

Alors, certes, l'éditeur a pu limiter "l'épaisseur" du livre et imposer des "coupures"...

 

 Mais dans ce cas, outre les doubles tableaux techniques déjà évoqués, l'auteur aurait pu choisir de consacrer plus de place aux voitures qui étaient en concurrence lors des appels d'offre mais qui ont été rejetées (R12 et 17 Gordini, Fuego GTX, R30 TS, R25 V6, Ford Focus RS...), et faire par exemple l'économie des Citroën SM et CX présidentielles, probablement intéressantes, mais parfaitement hors sujet de mon point de vue. Cela étant , l'auteur a dû être probablement bridé dans son entreprise par les... droits d'auteurs.

 

Le thème des appels d'offres et des cahiers des charges est simplement abordé avec la R30 TS et les deux dernières VRI (Subaru, Mégane), mais très superficiellement. Le choix de la Subaru Impreza WRX (première et seule "étrangère" à avoir intégré le parc des BRI) par rapport à une Peugeot 406 coupé V6 , une BMW 325iX , une Skoda Octavia RS ou une Ford Mondéo 220 ST aurait mérité d'être étayé...

 

Enfin, certaines photos (de modèles civils, notamment) sont de qualité médiocre, et on se demande encore ce que fait le VW Touareg noir (mal cadré), supposé étayer un paragraphe liminaire consacré aux "Go fast"... Tant qu'à choisir un modèle prisé par les malfaiteurs, une Audi RS6 ou une BMW M5 auraient été mieux indiquées... sans oublier de préciser que le GIGN (avec ses moyens de locomotion propres) demeure bien évidemment mieux adapté que les BRI pour "intercepter" des délinquants chevronnés et déterminés, roulant dans des voitures volées, et qu'il s'agit de ne pas confondre avec un (simple) contrevenant, même très pressé... mais qui roule au volant de sa voiture !

 

Ces remarques n'enlèvent rien à la qualité globale de l'ouvrage que les passionnés des voitures de gendarmerie (ou de police, au sens large) ne manqueront pas de placer dans leur bibliothèque, en compagnie des autres livres majeurs, d'ailleurs précédemment publiés chez ETAI, et notamment consacrés aux véhicules de la gendarmerie dans leur ensemble... "

 

-07 mars 2012 :

 

Après l'avoir évoqué ici le 12 mars, j'ai bien sûr acheté l'ouvrage de Christophe Cattet sur les Véhicules Rapides d'Intervention et je ne le regrette pas.

 

L'auteur, Christophe Cattet, est gendarme au sein de la Brigade territoriale autonome de Nozay (91). Il sait donc de quoi il parle...

 

L'ouvrage compte 144 pages ; ses deux préfaces donnent le ton de l'ouvrage puisque la première est signée par Jean Ragnotti et la seconde par l'Adjudant André De Wael de la BRI d'Auxerre.

 

Après une présentation de la Brigade Rapide d'Intervention, l'auteur s'est attaché à présenter marque par marque tous les véhicules étant ou ayant été affectés dans cette unité.

 

Ainsi, en lisant cet ouvrage, le lecteur est informé au fil des pages sur l'évolution du réseau autoroutier français, sur la places des BRI sur ces voies rapides, sur les véhicules en dotation depuis 1967 : Alpine, Matra, Peugeot, Renault, Citroën et Subaru.

 

En page 07, Christophe Cattet précise qu'il a voulu profiter de cet ouvrage pour réconcilier les "mordus de belles mécaniques et les forces de l'ordre". Ainsi, il ne s'est pas contenté de présenter les VRI au coeur de l'action... Chaque véhicule est replacé dans le contexte de son son constructeur et le modèle civil dont il est issu fait lui-aussi l'objet d'une présentation.

 

C'est d'ailleurs sur ce dernier point que certains lecteurs pourront regretter la place trop importante des véhicules des gammes civiles...

 

Il n'en demeure pas moins que l'ouvrage de Christophe Cattet est une des bonnes surprises librairie de ce début d'année 2012.

 

-23 février 2012 :

 

9782726896037-1-.jpg

 

Le Mot de l'éditeur :

 

Cet ouvrage a pour but de présenter et de retracer l’histoire de la BRI (Brigage de recherche et d'intervention) finalement peu connue du grand public, à travers les différents véhicules utilisés au sein de la brigade. Certains d’entre eux se sont d’ailleurs illustrés sur les plus belles spéciales du championnat du monde des rallyes.

Chaque marque y est présentée avec son histoire et son palmarès sportif pour compléter la présentation technique de chaque véhicule que ce soit en version civile ou gendarmerie.

Ce livre est destiné d’une part aux passionnés d’automobiles sportives car il présente des voitures dans une version qu’ils n’ont pas l’habitude de voir et d’autre part aux gendarmes qui côtoient cette unité de près ou de loin sans vraiment en connaître son histoire.

 

Fiche détaillée :

 

BRI, brigade rapide d'intervention

Auteur : Christophe Cattet

Editeur : ETAI Eds Techniques Pour L'automobile Et L'industrie

Date de parution : 15/02/2012

 Format : 21cm x 28cm

Illustrations noir et blanc et couleur

Nombre de pages : 144

Prix : 32,78 €

 

Source : FNAC

 

Merci à Pascal pour l'info !

 

Commenter cet article

Pascal S 16/03/2012 22:05


Franchement, tu seras mieux chez toi...... et ça te coûtera en plus beaucoup moins cher que les CAUSES et les CONSEQUENCES d'une nuit en cellule de dégrisement...

Milinfo 19/03/2012 22:37



tu as raison... Avec le retour du soleil, il fera bon bouquiner dans le jardin !



Pascal S 15/03/2012 21:31


L'art est difficile (cela inclut l'écriture) et la critique toujours aisée. Je n'ai donc pas manqué de saluer le travail de l'auteur... Cela étant, ma critique (qui se veut, par essence, à
la fois positive et négative) est celle d'un passionné quelque peu "éclairé" (ce qui est toujours préférable à "illuminé"), chaque remarque se voulant objective.  ET puis sur un forum de
grande qualité comme Milinfo, un peu de texte en commentaire (même pas peur...) est toujours bienvenu et cosntructif,non ?


Pour l'écriture du livre, Christophe, il te reste un petit créneau pour y songer entre 2 heures et 6 heures du matin... mais je peux t'avancer un peu le travail si tu veux  car perso je
ne travaille que 12 heures par jour (lol) !!...

Milinfo 16/03/2012 15:25



Lol... J'ai commencé cette nuit justement la lecture du dit ouvrage... Intéressant mais effectivement, il y a quelques lacunes et tu les as très bien relevées.


Je ferai mon commentaire "perso" après avoir achevé la lecture.


Euh c'est cher une nuit en cellule de dégrisement ? J'ai un tas de trucs à lire en retard !!



Pascal S. 13/03/2012 21:13


(suite) liminaire  consacré aux "Go fast"... Tant qu'à choisir un modèle prisé par les malfaiteurs, une Audi RS6 ou une BMW M5 auraient été mieux
indiquées... sans oublier de préciser que le GIGN (avec ses moyens de locomotion
propres) demeure bien évidemment mieux adapté que les BRI pour "intercepter" des délinquants chevronnés et déterminés, roulant dans des voitures volées, et qu'il s'agit de ne pas confondre
avec un (simple) contrevenant, même très pressé... mais qui roule au volant de  sa voiture !


 


Ces remarques n'enlèvent rien à la qualité globale de l'ouvrage que les passionnés des
voitures de gendarmerie (ou de police, au sens large) ne manqueront pas de placer dans leur bibliothèque, en compagnie des autres livres majeurs, d'ailleurs précédemment publiés chez ETAI,
et  notamment  consacrés aux véhicules de la gendarmerie dans
leur ensemble... 


 


Pascal S... 


 

Milinfo 16/03/2012 15:26



Ton commentaire mérite d'être remonté au niveau de l'article car tout le monde ne lit pas les commentaires.


Je m'en occupe !



Pascal S 13/03/2012 20:48


L'ouvrage "BRI"  de Christophe Cattet  (chez ETAI) a  en premier lieu  le mérite d'exister et je n'ai pas
manqué de l'acheter  (sur commande car pas dispo dans les rayons des grandes librairies de la ville de préfecture régionale où
j'habite) ...


Il brosse un historique  très
intéressant  de la douzaine de modèles sportifs (ou assimilés) ayant été affectés au sein des BRI en qualité de VRI. 


J'ai bien aimé la "construction" du plan du
bouquin, qui débute par une présentation historique du réseau routier français, qui brosse ensuite un rappel historique des marques françaises (réservoirs des VRI) et de Subaru, en
compétition, tout en mettant en parallèle le modèle VRI  présenté avec son équivalent civil.


J'ai trouvé en outre fort pertinentes les réflexions
tenues quant aux qualités sportives (moteur et chassis) des modèles en question : c'est une belle synthèse des commentaires tenus en leur temps par les journalistes sportifs spécialisés
(Echappement, Sport-Auto, Auto-Hebdo...) 


Pour l'heure, je n'ai fait que  parcourir l'ouvrage
dans les grandes lignes.


Quelques remarques tout de même ,
à l'issue de ce premier "balayage"  :


 


Les comparos avec les modèles civils sont bienvenus mais le tableau des caractéristiques techniques (par
modèle) fait trop souvent double emploi avec celui rapporté à la VRI et qui est, par essence ... identique !  (Cf. SM, CX, R21, 405, Mégane, 306, Subaru...) Quel intérêt ? Un seul
tableau par modèle aurait suffi... ou alors, quand des différences de détail existent, ce sont ces dernières qu'il eût été opportun de souligner, et elles seules (ex. : pont rallongé sur
l'A110 1600 S pour aller chercher la V.Max de 215, la 1600S de série étant créditée en
fait de 204 km/h  en pointe par des magazines sportifs très sérieux, à l'instar de Sport-Auto )...


Je passe sur quelques coquilles, comme celle de la 306 S16, créditée, dans le texte  (page 76) , de 235 km/h en pointe... au lieu de 215, ou de l'évocation, en
conclusion, d'une R25 GTI , ou encore de l'orthographe "brigage" au lieu de "brigade" en 4° de couverture, ce qui la
"fout" mal... Z'ont pas de relecteurs chez ETAI ?


 


Mais surtout, la plus grande lacune du livre, de mon point de vue, est liée à la Citroën DS qui a été
quasiment ignorée, alors qu'il s'agit d'un modèle passionnant dont il aurait été opportun de distinguer le modèle surpressé (en consacrant un paragraphe au compresseur Constantin, qui
portait la puissance à environ 150cv DIN pour une vitesse  de 200 km/h : une vraie particularité technique, celle-là !!), et les modèles 21 I.E. et 23 I.E. que l'auteur évoque succinctement
dans sa partie consacrée aux versions civiles, sans préciser ensuite que ces deux modèles  avaient été réellement affectés en qualité de VRI au sein des BRI... Au lieu de ça, on a droit
à un (double !!) tableau avec les caractéristiques techniques d'une DS 21 carbu  ( 106 cv  pour 178km/h)  dont on a que faire... Dommage. En outre, les photos de DS
21 IE et 23 IE "gendarmerie" font défaut (publiées , par
exemple,  par Hachette et Citropolis et disponibles sur les excellents sites remerciés par l'auteur)... alors qu'il s'agit de superbes
modèles , assez puissants (125 et 130cv) pour approcher les 190
chrono . Bref, très clairement la DS (Surpressée, 21 IE et 23 IE "gendarmerie") a été sacrifiée...


 


Alors, certes, l'éditeur a pu limiter "l'épaisseur" du livre et imposer des
"coupures"... 


Mais dans ce cas, outre les doubles tableaux techniques déjà évoqués, l'auteur aurait pu choisir
de consacrer plus de place aux voitures qui  étaient en concurrence lors des appels d'offre mais qui ont été rejetées (R12 et 17 Gordini, Fuego GTX, R30 TS, R25 V6, Ford Focus
RS...), et faire par exemple l'économie des Citroën  SM et CX
 présidentielles,  probablement intéressantes, mais parfaitement hors sujet de mon point de vue.  Cela étant ,  l'auteur a dû être  probablement  bridé dans son entreprise par les... droits
d'auteurs. 


Le  thème des appels d'offres et des cahiers des charges  est simplement abordé avec la R30 TS et les deux dernières VRI (Subaru, Mégane), mais  très  superficiellement. Le choix de la Subaru Impreza WRX (première et seule "étrangère" à avoir intégré le parc des BRI) par rapport à une Peugeot 406
coupé V6 , une BMW 325iX , une Skoda Octavia RS ou une Ford Mondéo 220 ST aurait mérité d'être étayé...


Enfin, certaines photos (de modèles civils, notamment) sont de qualité médiocre, et on se
demande encore ce que fait le VW Touareg  noir (mal cadré), supposé étayer un paragraphe

Milinfo 14/03/2012 09:16



Comme d'habitude, tes remarques font mouche cher Pascal. Parole d'expert oblige... lol


Je n'ai fait que feuilleté cet ouvrage moi-aussi car j'ai d'autres lectures en cours et des nuits trop courtes.


De toute façon, je n'ai pas encore trouvé le bouquin qui réponde à toutes mes attentes.


Faudrait peut être qu'on l'écrive ! lol



Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

 

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog