Publié le par Milinfo
Publié dans : #Maquettes et miniatures militaires au 1-72

 

-29 mars 2011 :

 

Le Luchs livré avec le n° 12 de la collection Blindés de combat est une miniature globalement satisfaisante même si son niveau de finition est encore loin d'égaler les miniatures au 1/72ème proposées par Hobby Master ou Dragon Armor.

 

Rappelons au passage que ces miniatures ont un prix double que celui des miniatures Altaya.

 

Quoi qu'il en soit, le niveau des miniatures de l'éditeur continue de progresser.

 

Pour moins de 15 €, les amateurs de petites échelles peuvent ainsi trouver des miniatures correctes à un prix tout aussi correct.

 

A noter :

 

-le Luchs, sorti en 1975, fut le premier véhicule blindé de reconnaissance allemand de l'après-guerre

 

-la miniature est équipée d'un gyrophare orange comme tous les blindés de la Bundeswehr.

 

 

Dscf3290.jpg

 Dscf3291.jpg

 

 

-25 janvier 2011 :

 

En avant première, le blindé de reconnaissance Luchs au 1/72ème.

 

Cette miniature est attendue chez Altaya où elle va rejoindre la collection-presse "Blindés de combat".

 

Une miniature intéressante malheureusement trop simple dans sa réalisation... 

 

 

ry-3D400f.jpg

 

ry-3D400fff.jpg

 

ry-3D400ffffff.jpg

 

Pour en savoir plus :

 

Lorsque que l'armée allemande a été reconstitué, à partir de 1960, elle n'a pas pu faute de temps , se doter de matériels spécialement conçus pour répondre à ses besoins propres. Elle  a dû recourir aux matériels proposés par les constructeurs américains ou européens. Pour satisfaire ses exigences en véhicules de reconnaissance, elle choisit alors le SPZ11-2, transport  de troupes français Hotchkiss, équipé d'une tourelle Hispano-suiza armée d'un canon de 20 mm. Cet engin présentait un certain nombres d'inconvénients : il n'était pas amphibie et son moteur à essence ne lui donnait pas une autonomie supérieur à 400 km. Au milieu des années soixante , les Allemands mirent au point une famille complète de camions 4 x 4, 6 x 6, et  8 x 8, de véhicules de transport blindés et  amphibies 4 x 4 et 6 x 6 ( ce dernier devait devenir le transport blindé Fuchs) et un véhicule 8 x 8 de reconnaissance blindé amphibie. Tous ces engins utilisaient, en particulier pour le moteur et la transmission des pièces communes , déjà fabriquées pour des véhicules civils. Des prototypes du véhicule 8 x 8 de reconnaissance furent conçus et réalisés en 1968 par la firme Daimler-Benz et par un consortium connu sous le sigle JPO (Joint Project Office). En 1971, le projet Daimler-Benz remporta le concours et fut mis en production.. Pour de multiples raisons, la fabrication fut reprise par les établissements Thyssen-Henschel qui, entre 1975 et en 1978, construisirent 408 véhicules pour la Bundeswehr. Ce blindé, le Spähpanzer 2 Luchs, fut proposé à l'exportation, mais de nombreux pays l'estimèrent trop coûteux. La caisse du Luchs est en acier . L'avant  et la tourelle sont à l'épreuve des obus de 20 mm, les autres parties du véhicule arrêtent les projectiles de petit calibre et les éclats d'obus. Le pilote se place en avant et à gauche, le copilote qui fait aussi fonction d'opérateur radio, en arrière à gauche, la tourelle est au centre, le moteur en arrière à droite. En cas d'urgence, le copilote, qui est assis face à l'arrière, peut rapidement prendre les commandes du véhicule et le mettre hors de danger.. Le Luchs se déplace à 90 km/hr en marche avant ou en marche arrière. La tourelle Rheinmetall TS7 est armée d'un canon Rheinmetall  Mk 20 Rh 202 à double alimentation; 375 obus sont disponibles dans la tourelle. L'arme pointe en site de - 15° et + 60 ° et en azimut sur 360 °. Une mitrailleuse de 7,62 mm est montée sur le tourelleau. Elle dispose d'une provisions de 1.000 cartouches. une batterie de quatre lance-pots fumigènes à mise à feu électrique, montée de chaque côté de la tourelle; lui permet de se dissimuler rapidement. Totalement amphibie, le Luchs est propulsé à 9 km/hr par deux hélices orientables placées à l'arrière de part et d'autre du véhicule. Avant la mise à l'eau, il est nécessaire de relever le brise-lame placé à l'avant et de mettre en route les trois pompes de cale. Le Luchs dispose d'un système de protection NBC. Les instruments de vision nocturne à infrarouges actifs ont été remplacés par des appareils passifs. L'équipement standard comprend un réchauffeur pour les batteries, l'huile du moteur et de la transmission et le liquide de refroidissement; il a une importance essentielle pour les opérations menées pendant l'hiver continental.
Commenter cet article
B
<br /> <br /> Ne nous plaignons pas trop=Cet engin a le grand mérite d'exister au 1/72°, ce qui n'est pas le cas au 1/48° ou 1/50° , ne serait-ce que dans la série Atlas<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Pour ce qui est de la série Atlas, c'est normal puisqu'il s'agit d'un blindé moderne.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Mais dans sa grande sagesse, Bob a sans doute raison : pour moins de 15 €, faut pas deamnder la lune !!<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog