Publié le par Milinfo
Publié dans : #Dossier 1 : les miniatures Solido-Verem
 
-19 août 2011:
 
Il y a quelques jours, Robert nous a présenté quelques reproductions de chars de la famille AMX 30.
 
Pour compléter cette évocation, voici aujourd'hui l'incontournable AMX 30 Pluton reproduit par Solido au 1/50ème.
 
Cette miniature a connu diverses évolutions tout au long de sa carrière chez Solido, à commencer par la suppression du système de lancement du missile en raison de nouvelles normes de sécurité pour les enfants et sans oublier la dernière édition en livrée 3 tons Centre-Europe !
 
La miniature photographiée ci-dessous a été améliorée par Robert : une nouvelle tête de missile de chez Gaso-line, une nouvelle peinture, des chenilles repeintes également et aussi une multitude de petits détails (décals...) de façon à être le plus proche de la version opérationnelle...
 
J'en profite pour lancer un message aux gens de chez Solido pour qu'ils confirment en 2012 leur volonté de faire revenir les véhicules militaires français au catalogue Solido !
REDIF - AMX 30 Pluton de chez Solido au 1/50 (par Robert B.)
REDIF - AMX 30 Pluton de chez Solido au 1/50 (par Robert B.)
REDIF - AMX 30 Pluton de chez Solido au 1/50 (par Robert B.)
 Pour en savoir plus  (source : www.chars-francais.net)
 

1974 : AMX 30 PLUTON - 1988 : HADES

Pluton et Hadès sont, dans la mythologie, les noms latin et grec du Dieu de l'Enfer. L'Enfer est lui-même parcouru et entouré de fleuves dont les plus célèbres sont le Styx et l'Achéron…

Des siècles après la chute de l'Olympe, Pluton est le nom donné au premier engin nucléaire préstratégique français, Hadès au deuxième, et leurs moteurs respectifs, réalises par la SEP, sont baptisés Achéron et Styx !

Un missile préstratégique se différencie d'un missile stratégique par ses dimensions, ses performances et sa puissance de destruction moindres et par son utilisation dans des conditions difficiles. Ils sont déplacés par tous temps et tous terrains à proximité des champs de bataille, ce qui les rapproche des missiles tactiques, d'où l'appellation officieuse de missiles nucléaires tactiques.

Les premières études de missiles sol-sol préstratégiques datent du début des années 60. Les portées envisagées sont alors de 30 puis 40 km. Nord Aviation et Sud Aviation présentent des projets concurrents. Fin 1964, la DMA (devenue DGA) demande aux deux sociétés de proposer un projet commun. En 1967, la spécification militaire s'arrête sur une portée dépassant les 100 km, le projet NS-20 est retenu et le développement lancé.

Le Pluton est né...

Le premier tir guide a lieu en 1970, l'année même où les deux sociétés fusionnent avec la Sereb pour former la SNIAS, future Aérospatiale. Le Pluton est un missile supersonique à propulsion solide. Sa portée atteint 120 km, la précision au but et la sécurité de fonctionnement sont assurées par un système inertiel embarqué qui lui garantit autonomie et invulnérabilité au brouillage. Le missile se compose du vecteur et de la munition. Le vecteur comprend le propulseur et les éléments de pilotage, de guidage et de déclenchement de la charge militaire.

La munition est constituée d'une ogive comprenant la charge nucléaire. Livrés séparément, ils sont assemblés sur le véhicule de tir, le conteneur du vecteur servant de rampe de lancement.

Destiné à succéder au Pluton, le système d'arme Hadès fait son premier essai en vol le 22 novembre 1988. Sa mise en service doit débuter à la fin de 1992.
Par rapport au Pluton, la portée est triplée, la pénétration est améliorée et la mise en œuvre simplifiée.

Mais les données géopolitiques ont changé, l'effondrement du bloc soviétique rend caduque le principe des missiles préstratégiques. Le 11 septembre 1991, le Président de la République annonce le retrait anticipé des missiles Pluton et la réduction du programme Hadès à 30 exemplaires accompagnée du non-déploiement de ces missiles. En mai suivant, le programme Hadès est définitivement arrêté.
 

Historique de l'AMX-30 Pluton (de Xavier LHOMME)

Le Pluton était une rampe lance-missile mobile sur châssis AMX 30 destiné à la dissuasion nucléaire pendant la guerre froide. Il remplaçait le missile Honest John, d'origine américaine.

Les régiments Pluton étaient au nombre de 5, stationnés dans le Nord-Est de la France : le 74ème R.A. à Belfort, le 15ème R.A. à Suippes, le 3ème R.A. à Mailly, le 4ème R.A. à Laon, et le 32ème R.A. à Oberhoffen. Ils se composaient d'une batterie de commandement et service (BCS), de 3 batteries de tir à 2 lances-missiles chacune et d'une batterie de sécurité et transport nucléaire (BSTN), chargée de la garde du dépôt nucléaire lié à chaque régiment.

Le missile était constitué de 3 éléments :

- le moteur dont le conteneur servait de rampe de lancement sur le char.
- la tête nucléaire assemblée au moteur avant le tir.
- l'explosif nucléaire introduit manuellement par le chef de section de tir juste avant le lancement.

Le véhicule de lancement était constitué par un châssis de char AMX 30 modifié. Un moteur auxiliaire servait à fournir l'énergie nécessaire sans que le moteur du char soit en marche. Un bras manipulateur servait au chargement sur le char du moteur et de la tête. La portée du missile était de 17 à 120 km avec une précision de 200 à 400m. Cette portée était jugée insuffisante par beaucoup d'experts, car en cas de conflit, les Plutons n'auraient tiré au plus loin que sur le territoire ouest allemand, voire sur la France. Aussi la France avait étudié et presque réalisé en 1983 un système d'arme à plus grande portée appelé Hadès qui fut abandonné, toujours suite à la fin de la guerre froide.

             

Caractériques techniques :
Moteur : Hispano H.S. 110
Type & Cylindrée : 4 temps Diesel, 12 cylindres horizontaux, refroidissement par eau
Largeur chenille : 0.57
Puissance (max.) : 680 ch à 2400 tr/mn
Garde au sol (m) : 0.45
Autonomie (km) : 500 km ou 16 heures au gasoil, 420 km ou 14 heures à l'essence
pente (degrés) : 60 %
Consommation (litres/100km) : E : 230 GO : 200
Obstacle Vertical (m) : 0.93
passage à gué (m) : 2.20
Vitesse sur route : 65 km/h
franchissement (m) : 2.90

Commenter cet article

Sur le fil!

Véhicules et matériels : le Véhicule de Protection et de Signalisation (VPS) de la BSPP

 

>La longue route de Milinfo...

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers...

 

Après une première mue intervenue en début d'année et imposée par notre hébergeur, Milinfo prend de nouvelles couleurs et évoluera encore progressivement pour trouver un nouveau rythme de croisière.

 

Merci aux milinfistes qui ont permis à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions, alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo, bons achats et... bon plaisir !

 

 

Fidèlement,

 

ChL

Catégories

Milinfo-Focus

Milinfo-Focus n° 49 : Renault-Heuliez Galion gendarmerie, Citroën DS 21 break Gendarmerie, VLRA 4x4 au 1/43...

Milinfo-Focus n° 48 : Renault Mégane berline gendarmerie Norev et sélection librairie

Milinfo-Focus n° 47 - Spécial Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 46 : le CARAPACE au 1:48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 45 : le TRA TOE ng au 1/48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 44 : le VMA 38 et le Simca Cargo au 1:43 (Direkt)

Milinfo-Focus n° 43 : le Berliet GPE 4 et l'AMX-30 AuF1 au 1/48

Milinfo-Focus n° 42 : le VAB Ultima génie au 1/48 (Master Fighter)

Milinfo-Focus n° 41 : Matra Djet 5S et Renault Mascott Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 40 : AMX-30 EBD au 1/48 et GBC 8 KT au 1/43

Milinfo-Focus n° 39 : le Renault M180 VTD, la Renault 4L et la Peugeot 16S Gendarmerie

Milinfo-Focus n° 38 : l'AMX-30 EBG au 1/48

Renault Midlum CCFS 6000, CCFM 4000 et Kerax CCGC 14500 des formations militaires de la Sécurité Civile (Eligor)

Milinfo-Focus n° 36 : Collection Direkt-Collections et Renault R2087 sanitaire

Milnfo-Focus n° 35 : l'AMX-30 B2 au 1:48 de chez Master Fighter

Milinfo-Focus n° 34 : le Renault CBH 385 dépanneur lourd de la Gendarmerie

Minfo-Focus n° 33 : le Sherpa Light Carrier avec remorque-station Syracuse III

Milinfo-Focus n° 32 : l'AMX-30 Pluton au 1:48 de chez Master Fighter

Milinfo-Focus n°31 : la Jeep Hotchkiss M 201 (Altaya/Ixo)

Milinfo-Focus n°30 : le VAX 4x4 VENUS au 1/48 (Master Fighter)

 

Défilé du 14 juillet 2016 : les répétitions... (complété)

 

Renault R2087 au 1/43 (Direkt Collection)

 

Véhicules et matériels : le GMC CCKW 353 dans l'armée française

Véhicules et matériels : le Berliet GBC 8 KT

Véhicules et matériels : le TRM 10 000

 

Claude Casotte (MMT) sur son stand lors de la dernière expo au Musée des blindés de Saumur

Hébergé par Overblog