-11/18 février 2024 :

 

ACMAT TPK 4.20 canon de 20 mm

(dernière version)

(Transfo sur base CEF Replex - 1/50 - par P. Comelli)

 

 

Voici la dernière et authentique  version de ce modèle déjà paru en 2008 et exhumé des entrailles de Milinfo il y a quelques jours (voir plus bas sur cette page).

 

La première version de ce modèle a été  construite en réalité il y a plus de 20 ans pour un collectionneur et n'était  pas aussi aboutie que la dernière mouture présentée aujourd'hui.

 

Pas moins de 15 parties du  véhicule ont été revues  et corrigées.

 

La principale modification porte sur la cabine qui dans la réalité est une cabine de première génération contrairement à l'ancienne version.

 

Je ne reviendrais pas en détail  sur toutes les opérations effectuées  pour obtenir ce résultat (voir tuto ICI). On peut quand même citer pêle-mêle : réalisation d'ailes penchées, suppression des clignotants latéraux à l'avant des ailes, rétroviseurs mono tige, tableau de bord de première génération...

 

Aux modifications issues du Tuto, s'ajoutent en plus un pare-brise rabattu et bâché qui est l'oeuvre de mon ami Jérôme Hadacek que je salue et remercie  ici.

 

J'ai ajouté également sur la cabine une bâche roulée sur mesure derrière les sièges  (voir  tuto ICI) et la chaîne de sécurité dans sa gaine tissus kaki coté passager.

 

Le sigle Acmat au milieu de le roue de secours  provient d'une vieille ridelle CEF dont le milieu a été détouré.

 

Autre amélioration majeure après la cabine, les  pneus Promodels  qui remplacent avantageusement les pneus CEF d'origine.

 

Le châssis est lui équipé avec mes standards habituels pour Acmat soit : 3 porte-jerrycan, parechoc,  bloc moteur, échappement  en laiton,  3 jerrycans  Angego en white-métal...

 

La caisse arrière, comme celle du tout premier modèle, a été profondément remaniée .

 

La transformation de la caisse arrière est l'étape la plus délicate du montage.

 

Le plateau de tir sur lequel est centré le pied du canon de 20 mm est un octogone creux en forme de bassin d'ornement (sans les poissons rouges).

 

Vu le prix des métaux actuellement,  j'ai réalisé un gabarit en papier Bristol  pour faire différents essais jusqu'à trouver la bonne formule.

 

Sur une plaque d'alu, à l'aide du gabarit définitif, j'ai percé l'octogone et confectionné les cotés de celui-ci en profilés laiton. Malheureusement, l'ensemble ne rentrait plus dans la caisse, bloqué par les passages de roues. J'ai donc supprimé une bonne partie des passages de roues et une fois l'ensemble rentré et collé à l'intérieur  la caisse, j'ai reconstitué ceux-ci  en aluminium.

 

 

 

 

 

 

L'ensemble  a été recouvert  avec des  plaques de photo gravure type : tôle grain de riz, complété par les charnières et poignées d'usage, suivant les photos constructeurs.

 

Les bords de l'octogone ont été habillés d'une cornière laiton en L de 1x1 mm comme dans la réalité. 

 

La grille de protection qui sépare cabine et caisse est fabriquée elle aussi en laiton et photo gravure ; elle est amovible pour être peinte séparément.

 

Comme expliqué plusieurs fois au cours du montage de différents  modèles, le but est de répartir au mieux  le dosage des couches de peintures, suivant les surfaces à recouvrir.

 

Nota : sur la photo ci dessous, la cabine n'est pas encore transformée ; c'est encore une cabine CEF de base, de deuxième génération.

 

 

-Ajout du 18 février 2024 :

 

Le canon est identique à la première version et pour cause... Quand j'ai réalisé celui-ci il y a au moins 20 ans, devant les difficultés rencontrées lors de cette opération, j'avais pris la sage décision d'en faire deux en même temps.

 

Il faut toujours battre le fer pendant qu'il est chaud dit-on ; heureusement car je pensais faire le deuxième modèle quelques mois après alors qu'en réalité ce sera quelques années plus tard.

 

Le premier canon  était en laiton et alu (voir en bas de cette page ) ; dans la foulée, j'ai refait le deuxième entièrement en laiton.

 

Les deux ont été peint en même temps ; le deuxième canon peint avec ses finitions a donc patienté tout ce temps, avant ce début d'année 2024, pour se retrouver au milieu de la caisse du tout nouvel Acmat.

 

Il ne me restait donc plus qu'à peindre la nouvelle cabine et  la nouvelle caisse et faire les finitions d'usage, pour achever ce modèle qui est conforme aux photos d'époque ( voir les photos ci dessous.)

 

Photos no 6163, 6165, 6166, 6167, 6168 ,6169 ,6171, 6173

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-29 septembre 2008 :


 

ACMAT TPK 4.20 canon 20 mm

(Base Cef-Replex - 1/50 - par Patrick Comelli)


 

La modification de modèles réduits est, pour ma part, un exercice différent que le  montage d’une maquette.

 

Ici on ne mettra pas en œuvre les techniques de brossage à sec, de lavis...

 

Le but sera de rechercher l’aspect d’un "jouet neuf"  ou du modèle réel à sa sortie d’usine, si vous préférez.


Comme matériel, ,j’utilise très peu d’outil ; la mini perceuse est cependant incontournable.

 

L’utilisation d’un aérographe n’est pas nécessaire même si cela donne d’excellents  résultats. En ce qui me concerne je travaille à la bombe...


La première étape va consister à décaper la miniature.

 

Le modèle sur lequel je vais travailler a un châssis riveté, il faudra donc faire sauter la tête du rivet avec un foret de 3 mm environ.
 

Après triage entre les pièces en plastique  et celles en zamak, ces dernières seront plongées dans du décapant industriel pour enlever toute trace de la peinture d’origine.


Après ponçage, le travail de transformation commence...

 

Pour transformer les miniatures, j’utilise des tôles et profilé en laiton ou alu.


Plus qu’un long discours,  la série de photos  suivantes parle d’elles-mêmes, concernant  les différentes étapes de la gestation de ce modèle.


 





 


La cabine est modifiée : le kit pionnier est meulé sur la porte gauche puis remplacé par un porte-roue de secours.

 

Un nouveau marche-pied en laiton est installé  ainsi que de nouveaux rétros (voir photo  entre l'ancienne et la nouvelle cabine).

 




Un nouveau kit pionnier, d'origine Minitrucks, a été installé sur la ridelle arrière.

Après, c'est du classique : passage  à l'apprêt gris puis peinture.

Enfin, le plat de résistance : la création du canon de 20 mm en laiton et un peu d'alu.

Cette étape est obligatoire puisque ce canon n'existe pas  à cette échelle.

 



 

Après peinture du canon  et finition de l'ensemble,  un nouveau  modèle original peut prendre place dans vos vitrines...





 

Commenter cet article
P
Merci pour vos commentaires<br /> Je ne pense pas en refaire un troisième dans 20 ans lol.... 😁
Répondre
E
Toujours et encore un magnifique travail
Répondre
M
Bonjour Patrick<br /> Toujours plus haut, toujours plus loin, cette version est bien plus aboutie que celle d'il y a 25 ans !<br /> Que dire de plus sinon bravissimo Maestro !<br /> Amitiés<br /> Marc H
Répondre
R
Enfin , une petite minute pour écrire à nouveau sur cet acmat sorti de l'atelier de Patrick ! <br /> On pourrait presque s'habituer depuis le temps que Patrick nous émerveille avec ses nouvelles créations et pourtant , il en est rien , Patrick arrive toujours à nous surprendre et nous épater , par la qualité de son travail ! <br /> Cette deuxième version de l'acmat canon de 20mm si proche et si éloignée de la première , montre à quel point Patrick maitrise toujours plus son sujet ! <br /> Avec ses nouveaux pneus , son pare-brise rabattu , les petits détails comme la chaine coté passager , le tableau de bord , ce canon superbe , on redécouvre le modéle avec le plus grand des plaisirs ! <br /> <br /> Encore un superbe bijou à découvrir et à admirer sans retenue ! Merci Patrick pour ce beau partage ! <br /> Bien amicalement , Robert B .
Répondre
P
Bonjour<br /> Merci à tous pour vos commentaires gratifiants sur cette toute nouvelle version de l'Acmat canon de 20mm.<br /> Jérôme ton pare brise bâché et rabattu est top merci encore! <br /> La suite bientôt puisqu'une fois n'est pas coutume, il est déjà fini. <br /> Amitiés à tous
Répondre
J
Bonjour, bon en voilà un ausuel jf nd me suis pas encore attaqué… mais force est de constater que Patrick C. récidive une belle prouesse, tant dans l’encuvement que du canon.<br /> Bravo, c’est un superbe travail , fin, propre et net !<br /> Jérôme H.
Répondre
E
comme d'habitude, l'orfèvre a parlé !
Répondre
M
Ex-cel-lent !<br /> Je reste bouche bée devant la précision des ajustages !<br /> Amicalement<br /> Marc H
Répondre
P
Bonjour Patrick, une fois de plus je reste sans voix devant tant de dextérité et de savoir-faire. Il n'y a pas de commentaires à faire, il faut uniquement ouvrir grand les yeux et admirer le travail accompli. Bravo !!<br /> Amicalement, <br /> Patrick G
Répondre
P
Merci à tous les deux, pour vos commentaires.<br /> La date de la première parution 2008,n'est pas celle de la construction de ce modèle. Il a été réalisé en 1999 soit 25 ans, et oui le temps passe à une vitesse folle !<br /> Amitiés
Répondre
R
2008, Impressionnant, presque 16 ans déjà ! Déjà à l epoque Patrick nous faisait rêver avec des realisations exceptionnelles ,<br /> On ne s en lassera jamais. <br /> Un grand merci à toi Patrick. <br /> Amicalement, Robert B .
Répondre
K
Magnifique travail, un régal pour les yeux. Encore bravo.
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog