Publié le par Milinfo/Patrick Comelli
Publié dans : #Dossier 10 : la saga ACMAT, #Modifications et transformations..., #Espace Patrick Comelli, #Les miniatures militaires

 

 

-17 septembre / 15 octobre 2022 :

 

ACMAT TPK 641 CTL

(Base CEF - 1/50 - par Patrick Comelli

 

Cet Acmat 6X6, cabine double torpédo bâché 6 places avec une caisse arrière support d'armes, n'est pas une nouveauté dans  Milinfo puisque Jérôme Hadacek l'a déjà présenté en janvier 2018.

 

Ma version diffère légèrement de celle de Jérôme, notamment au niveau des dimensions et des proportions de la caisse arrière et surtout dans le choix délibéré de ne pas y inclure de canon bitube de 20 mm.

 

Dans le catalogue Acmat, ce camion est presque toujours représenté équipé d'un canon de 20 mm bitube Oerlikon GAI-DO1.

 

Pour les mêmes raisons évoquées à l'époque par Jérôme, c'est à dire : canon inexistant en maquette dans le commerce ainsi qu'absence récurrente de plans et documentations (quelques rares photos seulement), j'ai décidé d'abandonner cette piste.

 

Je ne désirais pas non plus me rabattre sur le canon soviétique ZU23 qui est majoritairement monté sur des pick-up Toyota. De plus, les seuls Acmat  à ma connaissance équipés de ZU23 sont ceux de l'Armée Marocaine et en configuration  4X4.

 

Pour toutes ces bonnes raisons, je suis donc parti d'une version issue du catalogue Acmat où le camion y est représenté nu sans armement.

 

 

Passons aux travaux pratiques...

 

Gifs animés GYROPHARES La caisse

 

La caisse arrière dans cette version et à cette échelle est inexistante chez CEF. Il faudra donc réaliser un scratch intégral d'après les plans et documentations du constructeur.

Il est impératif de commencer par la construction de la caisse (très spécifique à ce modèle) afin de pouvoir l'adapter par la suite au châssis, en alignant le milieu de la caisse sur le niveau de l'empattement arrière.

Idem avec les deux réservoirs d'essence (très particuliers) ainsi que les deux porte- jerricans qui, vu l'espace restreint, devront être ajustés en dernier en fonction de la caisse posée provisoirement sur le châssis.

Le plancher et la ridelle avant, juste derrière la cabine, sont en aluminium.

Le plus compliqué a été la réalisation des deux ridelles latérales. Si ma boite à rabiot est bien fournie en ridelles d'origine CEF de tailles diverses, aucune ne correspondaient aux dimensions du plan. J'ai donc du improviser une sorte de marqueterie en tronçonnant les extrémités des ridelles CEF  en zamak en A, le centre des autres ridelles en B, pour récupérer ainsi six morceaux en zamak  C à coller sur un support laiton D  (voir photo 5225 ).

 

 

Pour la ridelle arrière, la chance m'a sourit car il y en avait une qui collait dans ma boite  à rabiot.

Les marche-pieds ajourés sous les ridelles, les garde-boue, bavettes arrière, les deux longerons avec 4 plots de centrage pour faciliter le montage sur le châssis ont été réalisés en laiton et installés sous la caisse.

 

 

 

 

 

 

Sur le dessus de la ridelle avant,  juste derrière la cabine, une grille de protection a été installée. Celle-ci est amovible pour l'instant afin de faciliter l'application de la peinture. En effet, contrairement à la caisse où la peinture peut être pulvérisée franchement et sans risques, il n'en va pas de même pour la grille où là, des passes légères seront appliquées  afin de ne pas boucher les mailles du grillage.

Evidemment,  après la peinture kaki finale, tout sera collé définitivement...

Maintenant que la caisse a été  passée  à l'apprêt, l'aspect visuel se rapproche fortement de l'esprit CEF ... ce qui était le but recherché.

 

 

Gifs animés GYROPHARES La cabine :

 

La caisse arrière étant maintenant terminée, le deuxième élément essentiel à réaliser avant le châssis : la cabine.

 

Le châssis quant à lui ne pourra être créé que seulement après la réalisation  de ces deux sous-ensembles (cabine et caisse arrière) afin que les trois éléments s'adaptent parfaitement entre eux et ce,  toujours en suivant les plans constructeur et les diverses photos des catalogue Acmat.

 

La double-cabine du TPK 641 CTL  est issue du prototype en zamak de l'Acmat garde-frontière TPK 4.16 SGF, ainsi que l'intérieur sièges etc.

 

 

 

Ce travail est le fruit d'une  collaboration amicale avec Jérôme Hadacek.

 

Pour m'éviter un long et fastidieux travail de reconstruction des protos, Jérôme les a moulé en résine  (cabine  torpédo et cabine tôlée) ainsi que leurs intérieurs respectifs.

 

Il est aussi l'auteur du splendide toit bâché qui coiffe cette cabine...

 

A la nouvelle double-cabine torpédo ainsi moulée, j'ai ajouté les accessoires habituels en laiton : rétroviseurs, filtre  à air, bavettes derrière les roues avant, tableau de bord,  poignée de maintien devant les passagers avant et les marches-pieds.

 

 

 

L'intérieur lui a été sérieusement modifié...

 

Le garde-frontière est doté d'une cabine quatre places avec une plateforme surélevée  au milieu des sièges arrière, pour permettre à un  soldat  de se hisser au niveau du tourelleau .

Le TPK 641 CTL  lui est doté d'une cabine  6 places, composée d'une  banquette avant  à coté du siège chauffeur et d'une banquette arrière assez sommaire qui se compose de  3 coussins posés à plat sur un coffre et trois appuie-tête posés au dessus.

 

Les sièges d'origine, hormis le siège chauffeur, ont  donc été tronçonnés et remplacés par des banquettes conformes aux photos.

 

 

Le toit bâché de Jérôme vient terminer cette double-cabine.

 

 

 

Le châssis qu'on aperçoit sur les photos a évidemment été déjà construit et fera l'objet d'une troisième partie le concernant.

 

Gifs animés GYROPHARES Le châssis :

 

Maintenant que la caisse arrière et la cabine ont été réalisées, place à la  troisième partie : le châssis.

 

Pour adapter à l'échelle 1/50 la cabine et la caisse sur le châssis, il va falloir respecter l'empattement  donné par les plans du constructeur.

 

L'empattement d'un TPK  simple cabine 6.40 CTL est de 4100 mm. 

Sur le double-cabine 6.41 CTL, il est augmenté et passe  à 4350 mm, soit 250 mm de plus ; ce qui donne au 1/50 : 5mm.

 

En positionnant la cabine et la caisse  sur le châssis d'origine CEF, on s'aperçoit vite qu'il va falloir décaler cette augmentation de  5 mm, de l'empattement vers l'arrière, afin que le tout s'emboite sans problèmes.

 

Pour ce faire, les pattes d'origine en zamak supportant l'axe de suspension du train arrière ont été tronçonnées et remplacées par de nouvelles pattes en laiton reculées de 5 mm.

 

 

Après vérification que le tout s'assemblait parfaitement et en respectant les cotes du plans (nouvel empattement... ), le châssis  a été retravaillé complètement au niveau des détails : bloc moteur, pare-chocs, treuil, porte-jerrycans, échappement, arbres de transmission et surtout les deux réservoirs.

 

Sur cette version, les deux réservoirs (vu le peu de place restant sous le châssis ) adoptent une forme très spécifique qui a nécessité une réalisation intégrale en scratch et en laiton.

 

 

 

 

 

 

 

Le tout a été passé  à l'apprêt...

 

Il reste  à faire la quatrième partie de cette transformation qui est le dessus de la caisse, c'est à dire le plateau  support d'armes.

 

Gifs animés GYROPHARES Le plateau avec support d'armes :

 

Voici la dernière phase des transformations avant peinture...

 

Elle concerne le plateau support d'arme qui vient se positionner à l'intérieur de la caisse arrière.

 

 

Comme je l'ai dit au début de cet article, j'ai choisi de le laisser nu comme sur la photo du catalogue constructeur, faute de canon bitube crédible et disponible. 

 

Faute  également  de documentations sur cette pièce, j'ai reproduit celui que Jérôme H avait fait,  il y a quelque temps.

 

 

Afin d'alléger un peu le poids de la miniature qui commence à devenir conséquent, j'ai utilisé au maximum l'aluminium pour réaliser cette pièce, le laiton étant juste utilisé pour  l'armature  centrale qui supporte le tout.

 

 

Gifs animés GYROPHARES Mise en peinture et finitions :

 

L'intérieur a reçu peintures et finitions mais, une fois la bâche en place, on ne voyait pratiquement plus rien de ce travail, j'en ai gardé un souvenir.

 

 

La grille de protection comme prévu a été peinte à part...

 

La peinture Tamiya TS5 a été  appliquée partout sur les différents sous-ensemble, excepté la bâche qui est peinte avec du Tamiya  XF49.

 

Il m'a semblé inutile  de  peindre les portes  tôlées et donc lisses  avec la peinture de la bâche (XF 49). Il aurait  fallu pour cela les remplacer par des portes plissées imitation tissus,  fabriquées spécialement pour rendre l'opération crédible ( mise en oeuvre beaucoup trop chronophage et fastidieuse).

 

Le principal travail a donc été la fabrication des vitrages latéraux qui dans la réalité sont  en plastique transparent contrairement au pare-brise qui est en verre.

 

Pour le pare-brise au 1/50, j'ai utilisé celui d'origine CEF ;  quant aux vitrages latéraux, j'ai utilisé du papier d'emballage neuf transparent pour caramel.

 

Thomas Seignon a fait des émules : en effet,  il a déjà  utilisé ce procédé dans un de ces articles concernant une Citroën Méhari (article du 9 juin dernier) pour rendre l'effet plissé des parties transparentes de sa Méhari. J'ai donc repris  à mon compte  cette astuce, cependant en ne  plissant que  très légèrement  les vitrages latéraux de la bâche comme sur la photo du catalogue Acmat.

 

 

Les glaces des rétroviseurs sont traitées comme d'habitude avec un revêtement métallique (d'origine chaudière  à gaz) qui imite à la perfection les glaces réelles.

 

Les  diverses finitions ont été appliquées et maintenant le modèle est terminé et vient compléter ma collection d'Acmat double-cabine.

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article
P
Marc H, Robert et Thomas merci pour vos encouragements<br /> Amitiés
Répondre
T
Bonjour Patrick<br /> Ravi d'avoir pu apporter ma très modeste, pour ne pas dire transparente, contribution à ce superbe travail !
Répondre
P
Bonjour Thomas<br /> Votre technique pour réaliser les vitrages en plastique m'avait bien plu en juin dernier et je n'ai pas hésité à la reprendre à mon compte, ce qui m'a bien rendu service. J'ai eu la chance de trouver des emballages de caramels tout neuf dans la cuisine de ma femme ce qui m'a évité de manger des caramels au grand désespoir de mon dentiste.!! <br /> Il n'y a pas de contributions modestes, la preuve en est et je vous en remercie. C'est ça l'esprit Milinfo, partager nos modestes savoirs entre passionnés de modèles réduits. <br /> À bientôt
R
Magnifique modèle , j'adore le coté massif de cet acmat , et les détails tel la bâche , la plate forme arrière , la finition des fenêtres en plastique souple ...etc ...etc sont fantastiques !!! <br /> Un grand bravo à toi Patrick , une vrai réussite et un superbe acmat , au final , merci pour ce beau partage ! <br /> Bien amicalement , Robert B .
Répondre
M
Devant une telle réalisation, je ne sais plus si le mot "miniature" peut toujours s'appliquer.<br /> Je pencherai plutôt pour "œuvre d'art" tant s'en dégage un parfum de perfection.<br /> Un travail de magicien mis en valeur par pas à pas composé de superbes photos.<br /> Comme toujours, Patrick, je suis à court de superlatifs...<br /> Milinfistement,<br /> Marc H
Répondre
P
Bonjour<br /> Merci à Jean-Charles et Patrick G pour leurs commentaires venant de leur part c'est gratifiant<br /> Amitiés
Répondre
J
Bonjour les milinfistes. Du grand art, bravo patrick.
Répondre
P
Tous les commentaires sont deja tres elogieux et parfaitement merites et je ne sais pas ce que je pourrais ajouter sinon un grand WOAH!!!!!!!!! Avec toute mon admiration pour ce travail d orfevre.<br /> Patrick G
Répondre
M
Venant de notre "grand Maître" du 1/35, c'est un joli compliment ;)
P
Bonjour,<br /> Merci à vous tous pour vos commentaires encourageants , comme dit Jérôme: oui il y a plaisir à s'amuser à transformer la gamme Acmat .<br /> .Bernard allez y foncez : les modèles Ixo peuvent se prêter à toutes les transformations comme tous les autres modéles d'ailleurs !<br /> Robert :je pense sincèrement que ton assemblage de tubes sur ton Acmat est largement à ta portée n'hésite plus !<br /> Amitiés à tous
Répondre
R
Notre deuxième magicien ACMAT , retrouve son atelier et avec encore une promesse de petit bijou , pour notre plus grand plaisir ! <br /> Un double cabine , c'est toujours un bon gros Acmat qui se profile , merci Patrick pour cette rentrée en fanfare , avec toujours plus de détails et d'horlogerie , on en prendrait presque l'habitude , si je ne savais pas toute la difficulté d'un tel travail , moi qui retarde un petit assemblage de tubes pour un certain acmat RPima , n'est-ce pas Jérôme ! <br /> Merci donc à Patrick pour nous étonner encore à chaque fois , on attend la suite avec impatience ! <br /> Amicalement , Robert B .
Répondre
B
Magnifique réalisation,<br /> finition de haut vol !!!!<br /> Cela me donne l’envie de prendre un Ixo pour harmoniser mon échelle favorite
Répondre
H
Bonjour, magnifique travail d'orfévre !! cet ACMAT cabine double me fait penser au DINKY TOYS 689 LEYLAND Médium Artillery Tractor !!
Répondre
J
Bonjour, ah ah toujours un aussi beau travail ! Et cette gamme ACMAT fournit tant d’idées et de versions, qu’il y a plaisir à s’amuser….n’est ce pas Patrick !? <br /> A bientôt.<br /> Jérôme
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog