Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels, #Espace Jérôme Hadacek, #Les salons - expos...

 

 

-20/23 juillet 2022 :

 

Défilé du 14 juillet 2022

Partageons la flamme

Retour sur la mise en place du défilé

Place de l'Etoile et sur les Champs-Elysées

(Reportage photos de Jérôme Hadacek)

 

Cette année, le slogan du défilé est « Partager la flamme ». Il fait d’abord référence à la flamme de l’excellence sportive et académique française et à l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. C’est aussi une référence à la flamme de la Nation, garante d’un riche héritage mémoriel et un hommage à la résilience dont ont fait preuve les armées et les Français face aux défis contemporains.

 

Grâce à Jérôme Hadacek, Milinfo vous fait revivre la mise en place des unités mécanisées, place de l'Etoile.

 

Commençons par le commentaire de notre photographe "Maison" :

 

Vous découvrirez ci-dessous le reportage sur la mise en place du défilé des troupes motorisées autour de la place de l'Etoile et sur les Champs-Elysées.

Reportage quelque peu contraint par un manque d'organisation flagrant et une absence complète de consignes de la part des services de sécurité (Police / Gendarmerie) qui se renvoyaient la balle, ne connaissant pas les accès de la presse au dispositif.

Plus d'1heure de perdue à être balader malgré une accréditation élyséenne...

Les photos de l'arrivée des véhicules et de leur mise en place sont donc inexistantes pour retracer une fête qui se veut nationale et populaire et qui d'année en année se rigidifie d'interdictions, de contraintes et surtout de complications d'accessibilité au grand public.

Il est très loin le temps où les avenues qui menaient à l'Etoile, étaient chargées de véhicules militaires en tous genres, que le public, petits et grands, pouvait approcher, se faire prendre en photo et communiquer avec nos militaires, fiers ce jour-là, de porter leur uniforme, de poser avec quelques jolies jeunes femmes ou un enfant dans les bras, ou tout simplement peut-être de donner une vocation, en faisant grimper un petit enfant à bord d'un de ces monstrueux chars.

Terminé les avenues de Wagram, Victor Hugo, Grande Armée, Marceau, Kléber, Léna, Hoche ou Mac-Mahon qui autrefois se prolongeaient interminablement d'engins et de véhicules de
notre armée, que le public pouvait côtoyer, toucher et garder en souvenir d'un cliché de ce jour de fête nationale.

Il y avait aussi cette autre ambiance de fête avec nos militaires en goguette, heureux pour un bon nombre d'entre-eux issus de province, de prendre un café en terrasse parisienne, partageant avec le public, ce moment de liesse populaire sur la plus belle avenue du monde.

Il est vrai que le défilé, aussi spectaculaire qu'il soit chaque année lors de la diffusion télévisuelle, diminue largement en nombre et en durée, au point de laisser toutes ces avenues désespérément vides, ne concentrant plus que les engins défilants, sur la zone du dispositif, réservée à une stricte accréditation.

Il faut en revanche largement féliciter l'armée et les services du Gouverneur militaire de Paris, qui par contre mettent chaque année un peu plus un point d'honneur à nous faciliter la plus grande accessibilité et les plus grandes facilités à assister aux répétitions et à nous montrer tout ce que nous souhaitons.

Les "Off. Com" sont d'une réelle disponibilité, d'une vraie gentillesse et "obéissent" parfois sans broncher, à tous mes caprices de photographe et de passionné, zébrant de long en large et de droite à gauche, les sites à grande surface que sont Brétigny et Satory.


Un grand merci à eux !

 Jérôme Hadacek

 

➡Les porte-chars sont à pied d'oeuvre pour acheminer les matériels lourds :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

➡Une fois acheminés et déchargés, les engins peuvent être mis en place :

 

 

 

 

 

 

 

➡Tout les matériels sont désormais positionnés à leur place, fin prêt pour le coup d'envoi :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c'est parti pour le show...

 

 

 

➡La Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris (BSPP) est elle-aussi prête pour le Défilé...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

➡Aux abords, ces véhicules qui ne défilent pas mais qui sont indispensables au bon déroulement du Défilé.

Une façon pour Milinfo de rendre hommage aux personnels mobilisés à cette occasion (ajout du 23 juillet 2022) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article
B
Je zappe par principe les photos targuées <br /> Quand je peaufine un modèle 43eme je n’ai pas besoin du nom de l’auteur de la photo <br /> Toutes mes photos que je mets sur des sites sont libres <br /> Je suis très heureux quand elles sont reprises par d’autres personnes <br /> Je n’ai jamais repris une photo ne venant pas de moi sur des articles ou dossiers <br /> Je trouve normal de demander s’il en était besoin l’autorisation de l’auteur <br /> Avec les milliards de documents sur le net,si tous les documents étaient (sur la photo) imprimé le nom du propriétaire de la photo nous aurions des « bottins » de nom d’auteurs<br /> La mention à côté du document me semble tout à fait naturelle <br /> Imaginer un beau paysage avec au milieu le nom de la personne qui a pris le cliché….
Répondre
M
Bonjour Bernard... Je suis ravi, au delà vos commentaires, de lire que vous souhaitez faire partager vos réalisations ; c'est là l'esprit Milinfo. <br /> Rien de plus simple : adressez-moi vos photos à l'adresser suivante chl_milinfo@orange.fr et je me chargerai de les publier. Merci d'ajouter quelques mots sur la miniature présentée...<br /> Vous voyez, c'est excessivement simple puisque je m'occupe de tout et cela permet à chacun de découvrir les miniatures que vous produisez.<br /> Merci à vous ;)
B
Bonjour Jérôme <br /> Reçu 5/5<br /> Je respecte aussi les idées..<br /> C’est cet énorme travail qui est à souligner <br /> Cela mérite un hors série dans un magazine <br /> J’ai aussi des photos de réalisation 43eme (je ne travaille qu’à cette échelle)..par harmonie surtout avec les VP et VPI <br /> Mais j’ai essayé de passer sur milinfo,et ne pratique pas le serveur d’images <br /> Bonne continuation
J
Déjà Bonjour Bernard,<br /> Je comprends tout ce que vous écrivez…..comprenez aussi en retour ce que j’ai avancé.<br /> - partager, oui et je ne crois pas qu’on puisse me le reprocher. (EuroSatory + 14 juillet = 600 photos) <br /> - mes taggs là où ils sont placés, ne vous empêchent NULLEMENT de travailler pour réaliser un modèle ! A moins que ces taggs en effet, ne vous gênent à d’autres fins ?!?!?!<br /> - tout le monde ne demande pas les autorisations, loin de là, ni les sociétés, ni les associations, ni les autres blogs…..et encore moins ceux qui les utilisent pour leur propre compte!<br /> - le droit à l’image existe, comme celui des oeuvres en tous genres, qu’elles soient musicales, artistiques ou photographiques….je vous laisse la paternité de vos allégations….laissez moi la paternité de mes clichés. <br /> Merci de votre compréhension, tolérance et acceptation.<br /> Jérôme H.
K
Merci pour toutes ces très belles photos.
Répondre
J
Merci pour ce reportage et pour le jeu qu'il inclut : trouver dans chaque cliché où diable se trouve le petit mot "photo de Jérome H." Si la signature en blanc est bien identifiable, le petit insert est beaucoup plus joueur. C'est vraiment un travail conséquent que nous pouvons tous saluer : y aller, prendre les photos, les trier, les nommer, les "protéger" des pillards du Net et les transmettre. Je suis admiratif !
Répondre
J
Bonjour Jean Yves, <br /> <br /> Merci pour ce commentaire qui me touche, parce qu'en effet, c'est un vrai travail qui prend énormément de temps.<br /> - Travail administratif pour demander les accréditations nécessaires et parfois de plus en plus compliquées.<br /> - Travail de déplacement sur les sites, il faut être à 7h00 pétantes à Brétigny, un peu plus tard à Satory, mais 5H30 sur l'Etoile le jour J, même si cette année, les convois avaient beaucoup de retard.<br /> - Travail sur les sites, où il faut courir dans tous les sens au gré des véhicules qui arrivent de tous les côtés (Photos en rafale à 11 clichés/Sec.), des séances strictes de répétitions des défilés, de maillage dans tous les parkings au alentours pour voir ce qu'on ne voit pas le 14 à la TV...le tout cette année sous une forte chaleur. Je tiens à remercier l'armée de terre, qui met toujours à disposition et à volonté, des boissons fraiches pour se réhydrater. <br /> - Travail de téléchargement, tri, sélection, recadrage, ré équilibrage des ombrés, des trop fortes luminosités, bref de tous les paramètres auxquels je suis soumis sur place et que je corrige a posteriori. <br /> - Enfin travail d'envois à MILINFO, pour partager ces heures de photos, ce nombre impressionnant de clichés (env. 3600 tous événements 14 juillet confondus), pour en tirer quelques très bonnes photos à partager. (je rigole encore quand un commentaire m'avait accusé de piller les photos des autres!!!)<br /> - Et oui en effet, des photos taggées, pour répondre à certains reproches reçus parfois, mais tout ce travail ne peut être en effet repris sans autorisation, pillé sur les réseaux, repris, sur PicClick, Pinterest et autres blogs, voire même en page de couverture de la revue des officiers de réserve de Saumur, ou sur le site d'un constructeur de remorques pour l'armée !.....Pour certains, l'inverse donne immédiatement droit à un mail de menaces d'un conseil juridique !!!!!? <br /> <br /> Et puis aussi parce que ce sont des heures de travail, de fatigue (les premiers WeTransfer de photos ont été envoyés à 4H30 du matin pour me rendre sur les sites à 7h00) et que je me refuse de me laisser prendre gratuitement et honteusement des photos non taggées, par quelqu'un tranquillement assis dans son canapé et qui se vanterait d'avoir pris telle ou telle photo.......cela m'est déjà arrivé !!!!<br /> <br /> Le principal c'est je l'espère, de vous avoir fait tous plaisir, et d'apporter une dimension supplémentaire à MILINFO, qui est le seul blog à retracer de façon aussi exhaustive, les véhicules présents lors de ce défilé du 14 juillet.<br /> <br /> Bonnes vacances à tous ! <br /> <br /> Jérôme H.
E
un grand merci à toi Jérôme pour ces clichés
Répondre
P
Je n’ose imaginer le temps passé à trier et classer parmi les milliers de prises pour nous offrir de tels reportages. Surtout juste après l’énorme travail d’Eurosatory. Un immense merci Jérôme.
Répondre
J
Bonjour Philippe, <br /> Entre les deux reportages, pas loin de 600 photos ont été envoyées à MILINFO ! <br /> J'espère que tous les Milinfistes apprécieront, tant les reportages que le temps passé sur place et a posteriori, pour trier, sélectionner et envoyer ces nombreuses photos.<br /> A bientôt.<br /> <br /> Jérôme H.
Y
C'est mieux qu'à la télé, merci.
Répondre
J
Bonjour, ....et ce n'est pas terminé !!!! La suite arrive....<br /> Avec à peine 12 minutes de défilé des troupes mécanisées, il faut aller vite et pas le temps de tout montrer et tout expliquer !!!! <br /> A bientôt.<br /> Jérôme H.
B
Un GRAND merci à Jérôme pour ce partage ;)
Répondre
D
Merci pour ces photos
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog