Publié le par Milinfo

 

 

-15 juin 2022 :

 

RTD - ARQUUS PLFS

(Delphitec - 1:32 - par Jérôme Hadacek)

 

 

Préambule :

 

C’est avec une certaine hésitation que je me force à écrire cet article.

 

Plus avec un regard de maquettiste passionné et de collectionneur souhaitant partager, que pour promouvoir, la marque de ces maquettes industrielles.

 

En effet, nous nous souvenons tous de cette affaire des maquettes SOFRAME/LOHR, que j’avais retrouvées par un pur hasard, via le contact d’une solderie. Un lot égaré sans étiquette de colisage, vendu aux enchères par le transporteur.

 

Tout en serait resté là, si l’artisan qui les produit, n’avait pas proféré menaces de plainte, une agressivité véhémente au téléphone et pour couronner le tout, un manque flagrant de délicatesse et de remerciements à mon égard, une fois son lot restitué par la solderie.

 

Vous comprendrez donc que je me fais un peu violence à parler de cette marque, d’un des produits et forcément de l’individu, dont la fatuité n’a d’égal que la taille de certaines de ses réalisations imposantes.

 

Je terminerai par un message personnel en disant qu’il ne faut jamais insulter l’avenir et que ne sachant pas à qui on peut avoir à faire, il est toujours préférable de conserver des relations courtoises.

 

 


Le PLFS DELPHITEC :

 

Le hasard faisant une fois de plus curieusement les choses, un de mes contacts m’a très gentiment offert ce très beau modèle de PLFS.

 

Si les échelles des maquettes industrielles étaient habituellement le 1:32, hérité des dimensions américaines (le 1:32 étant la conversion des mesures US), des maquettes commerciales de la fin des années fin 1950 début années 1960, elles ont tendance à évoluer vers le 1:35, échelle imposée avec le temps, par le plus grand fabricant japonais de maquettes plastiques.

 

Celle-ci ne semble pas y déroger à l’échelle des maquettes industrielles traditionnelles affichant du 1:32, dans une réalisation faisant appel majoritairement à de l’impression 3D, peut-être quelques pièces en résine (?) et avec semble-t-il, aussi, des éléments en métal photodécoupés (ex : bras de suspension sous le châssis).

 

Il ne faut pas y regarder de près, l’impression 3D laisse apparaître les striures des couches successives restituant strates et rugosité qu’il ne faut pas aller voir de trop près !

 

 

La maquette reproduit fidèlement le PLFS (Poids Lourd Forces Spéciales) de chez RTD ( Renault Trucks Defense) devenu depuis ARQUUS.

 

 

Les détails sont au rendez-vous, mais peu sont soulignés d’une teinte différente à l’exception des feux et phares et quelques pièces en noir comme les filtres et l’armement.

 

 

La plaque d’immatriculation stipule « PLFS13 », qui suppose une série de 20 exemplaires seulement. Il faut dire que l’impression 3D est beaucoup plus lente que les tirages  par moulages résine, ce qui limite les productions à des séries plus confidentielles.

 

 

 

Le dernier point avancé comme un argument commercial, est la mention « Made in France » apposée sous forme d’un sticker à l’intérieur du coffret. Certes, par opposition à certaines sous traitances partielles effectuées dans des pays d’Asie ou de l’ancien bloc de l’Est.

 

 

Un argument sensé faire mouche, comme dans les supermarchés avec un petit drapeau tricolore, encore faudrait-il savoir ce qu’il se cache vraiment derrière et compte tenu des réactions très vites agressives du gérant de cette société, je ne m’étendrais pas sur le sujet. Mais comprendra qui veut... et je regrette que certains industriels s’y laissent prendre.

 


Le modèle est original et fait largement l’illusion tout en étant très loin des standards des époques POLYMAQUETTES et INTERMAQUETTES ou M. LOISEAU  et ne rivalisant pas avec le qualitatif d’exécution et de finition des PROMODELS,  PRAS ou TRYAME actuels.

 

J. Hadacek

Commenter cet article
R
Bonjour<br /> Il est effectivement surprenant qu'une impression filaire (donc très bon marché) soit utilisée pour une maquette qui veut être d'un certain niveau. Les pièces ne semblent pas avoir été traitées après impression, elles semble assez brut alors qu'un micro coup de "dremel" et/ou de lime supprime nombre de bavures. Mais prends du temps humain...<br /> <br /> A voir sur les photos il me semble que tout n'est pas en filaire et que certaines pièces doivent êtres en résine. Il ne serait pas anormal de penser que certaines pièces de bases (châssis par exemple) proviennent d'une série "plus prestigieuse" de "sherpa light" à destination d'un client. La "boite à rabiot" du pro en quelque sorte. La série limitée pourrait trouver son origine dans ce recyclage. Why not ?<br /> <br /> Le 3D filaire reste une solution simple qui a ses limites. Bien pour une évocation plus ou moins qualitative mais plus "limite" pour parler de "modèle réduit" . Avec plus de 80 modèles en 3D/PLA je crois avoir maintenant une approche réaliste de la chose. <br /> <br /> Pour obtenir une bonne qualité il faut passer par la résine UV (pour les amateurs). Hors cette technologie est plus longue, plus coûteuse en temps de manipulation (lavage durcissement du modèle, lavage de l'imprimante) ce qui n'est pas excellent pour une approche Pro car il s'agit de masse salariale (aie aie aie dans nos pays). Il existe d'autres technologies mais sans doute plus onéreuse et souvent plus exotique géographiquement...<br /> <br /> Ceci dit cela reste une belle pièce qui ne jure pas dans une vitrine d'amateur. Le tout étant de savoir si le rapport qualité/prix est raisonnable. <br /> <br /> Amitiés à tous
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog