-3/7  juillet 2022 :


"Ostfront"
SturmGeschutz III A (SdKfz 142)

Phänomen "GRANIT" 25 ambulance
sur plats Omm et type X
 (1941-42 / Époque 2)

(Echelle 1/87 - par Thomas Seignon)

 

Le 22 juin 1941, les forces allemandes s'engagent dans l'opération "Barbarossa", autrement dit l'invasion de l'Union Soviétique. 

La progression rapide de la Wehrmacht et les succès associés au début de la campagne ne doivent pas cacher l'usure très rapide auquel vont être confronté les hommes et le matériel, littéralement aspirés dans l'immensité d'un territoire qui semble infini.

Arrivée à quelques kilomètres de Moscou, au tout début du mois de décembre 1941, la Wehrmacht est à bout de souffle.

Pour combler les pertes de l’« Ostfront », le réseau ferroviaire va significativement contribuer à un circuit de recomplètement  en homme et en matériel qui va s’avérer toujours insuffisant !

 

En matière de train, dès que c'est Allemand, c'est plus simple. Plus simple pour trouver des wagons plats, toutes époques confondues, et plus simple pour trouver du matériel militaire.

C'est pourquoi, si les wagons retenus sont des classiques, nous avons recherché des véhicules qui sortent un peu de "l'ordinaire" (Roco, Herpa, Trident ou encore Preiser…) de la production militaire.

 

Le StuG. III (CMK) et le Phänomen "GRANIT" (Hauler) ne sont pas des modèles courants, mais sont caractéristiques de cette première partie de la Seconde Guerre mondiale  que j’ai souhaité illustrer.

 

Wagon plat Omm (Linz) : Liliput (Ref. L 221513)
Wagon plat type X (Erfurt): Fleishmann (Ref. 5234)
SturmGeschutz III Ausf. A (SdKfz 142): CMK (Ref. HO V021)
Phänomen GRANIT : Hauler (Ref. 87064)
(environnement : Zündapp KS 750 / SdkFz 11 / 105mm FeldHaubize 18 de Preiser et    Henschel  G33 de Roco)


L'ambulance Phaenomen proposé par Hauler est un peu décevante;

Si elle est juste dans ses proportions, elle va nécessiter un travail de préparation assez important.

Les axes métalliques plantés dans les roues vont d'abord faciliter le travail de peinture puis, une fois raccourcis, permettre de fixer le véhicule sur le wagon.

 


Cette ambulance Phaenomen, préservée par un collectionneur, révèle une apparence fragile d'un véhicule qui semble peu apte à un usage militaire.

En fait, il s'avère rustique et bien adapté à des conditions d'emploi particulièrement exigeantes.

 


On mesure ici le travail de modification sur le StuG III de CMK.

Il est vrai qu'il s'agit d'un modèle ancien mais qui offre, lui aussi, l'avantage d'être juste dans ses proportions.

Il va de soi qu'un tel travail de surdétaillage ne peut se fonder que sur une documentation solide.

 

 


Le plat Fleishmann autorise un démontage qui va faciliter le travail de vieillissement du wagon.

Néanmoins, ce démontage reste plus complexe que celui du plat Lilliput. En effet, ici pas de visserie mais du plastic "clipsé" en force.

La manœuvre nécessite donc un peu de doigté!

 

 


Les wagons chargés quittent l'abri d'un grand hangar de maintenance ferroviaire.

Le matériel présent est caractéristique de la première partie du second conflit mondial.

On imagine ici le recomplètement des forces allemandes à la fin de l'été 1941 alors qu'elles sont engagées depuis le 22 juin dans l'invasion de l'Union Soviétique.

 


Deux vues de profil de l'ambulance sur son wagon.

Le plat de Fleishmann accuse son âge et manque un peu de finesse.

En conséquence son environnement a fait l'objet d'un effort particulier (calage et arrimage du véhicule,  personnages, bicyclette de chez Hauler... et même une chaise longue !

 

 


Les lignes trapues du canon d'assaut allemand sont d'autant mieux mises en valeur que le plat Omm n'a pas de plat bord.

La moto side Zundapp KS 750 permet d'occuper l'espace derrière le StuG. Un superbe modèle de chez Preiser, tellement superbe que je me suis laissé emporté par une machine qui n’existe pas encore en 1941  : Mea maxima culpa !

 

 


Vue aérienne de l'ambulance qui révèle le marquage particulièrement visible lié à sa fonction spécifique, conformément à la convention de Genève.

Certains véhicules étaient même entièrement peints en blanc.

Malheureusement, cette visibilité n'a pas toujours été garante de la sécurité de ces véhicules sanitaires !

 



Même vue aérienne du StuG qui met en valeur toutes les nuances qu'il est possible de faire ressortir à partir d'une teinte initiale peu engageante (gris sombre uni).

Elle permet aussi de mettre en valeur toute les améliorations apportées à un modèle qui constitue une base saine.

 


Mise en place du convoi dans la zone de triage.

En arrière plan, le camion Henschel est un produit Roco Minitank, alors que le semi chenillé et la pièce d'artillerie sont des modèles Preiser.

Ils sont présentés "direct de boîte", sans modification particulière.

Ceci pour dire que, lorsque les modèles sont bons, on peut aussi se contenter d'une mise en peinture soignée.

 


Départ du convoi, vu ici à hauteur d'homme, pour un long voyage vers l'est, sur des voies dont l'écartement a du être adapté aux normes allemandes au fur et à mesure de la pénétration de la Wehrmacht en Union Soviétique.

 

 

Commenter cet article
E
toujours fan de cette échelle, qui offre l'avantage de faire du concentré sur "peu de place".<br /> C'est superbe, reste à faire une vidéo du train en marche ....
Répondre
B
trop fort ! bravo, superbe, les mots me manquent.
Répondre
M
Et tout ça au 1/87ème !<br /> Oeil de lynx et doigts de fée de rigueur pour un tel niveau de détail.<br /> C'est bluffant !
Répondre
P
Incroyable! On s'y croirait presque.
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog