Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Thomas Seignon, #Les miniatures militaires

 

-22/23 juin 2022 :

 

AML + SIMCA CARGO sur plat K 50

(1/87 - par Thomas SEIGNON)

 

Ainsi que nous l’avons évoqué récemment dans ces pages avec le GB8 KT et le Marmon (voir ICI), les années 50s et 60s marquent la renaissance de l'industrie militaire française et le début du remplacement progressif du matériel d'origine américaine.

 

Au-delà d'une volonté d'indépendance nationale, ce renouveau s'inscrit dans un contexte de décolonisation qui génère de nouvelles exigences en matière militaire.

 

Si le Simca Cargo, produit à partir de 1955, répond à un besoin générique, l'AML (Auto Mitrailleuse Légère) construite par Panhard correspond plus précisément aux besoins propres à la guerre d'Algérie en s’appuyant sur le retour d’expérience de l’Indochine.

 

Les tous premiers exemplaires arriveront sur place au début de l'année 1962, trop tard pour avoir une quelconque influence sur le déroulement du conflit.

 

Au plan ferroviaire, sur un réseau, l'avantage de ce type de matériel, c'est qu'il peut aussi bien s'adapter à une traction vapeur, encore présente en France au début des années 60s, comme à une traction diesel ou électrique !


Légendes photos AML + SIMCA CARGO sur plat K 50.


AML 60 du RICM en 1963 en phase de débarquement d'un K 50 à l'aide d'un QBD (Quai en Bout Démontable).

Ces AML sont armées d'un mortier de 60mm (d'où le nom du véhicule) et de deux mitrailleuses de 7,62mm, ce qui constitue la version la plus courante par rapport à la version mortier de 60mm + mitrailleuse de 12,7mm qui nous est proposée par WSW au 1/87 (REF : 87-01-18 / info@wsw-modellbau.de).

 



Voila ce qu'a oublié WSW... les très caractéristiques plaques de franchissement fixées à l'avant de l'AML.

On se demande comment WSW a pu faire une telle omission sur son modèle par ailleurs plutôt réussi !

A noter l'emplacement des manilles latérales AV qui seront également à créer en vue de l'arrimage.

 



La principale amélioration porte sur l'ajout des plaques de franchissement placés transversalement à l'avant de l'AML.

Cela fait 55 trous à percer sur une pièce d'environ 18mm sur 3,5mm !

Bon courage ...

 



Le vert OTAN sera obtenu à partir du kit Modelcolor CS 11 qui propose 6 nuances de vert olive.

A cette échelle, je conseille l'usage de l'aérographe qui permet de travailler en finesse.

A ce stade du travail, il faut garder en mémoire deux "fondamentaux" lorsqu'on pratique une échelle aussi réduite que le 1/87 : primo, il s'agit plus d'appliquer des voiles que des couches afin de ne pas nuire au niveau de détail qui vous aura parfois coûté plusieurs heures d'effort pendant la phase montage.

Secundo, il est illusoire de vouloir appliquer d'emblée la "vraie" couleur sur votre modèle.

Partez d'une base toujours plus claire que l'état final recherché car, en général, les voiles ultérieurs contribueront progressivement à l'assombrir.

 


A noter l'effet d'assombrissement de la couleur de base obtenu par la simple application d'un jus de peinture à l'huile diluée dans de l'essence à briquet.

Là encore, il convient d’avoir la main légère et de pratiquer l’exercice avec, comme pour d’autres produits liquides,  modération.
 

 

La mise en place de manilles (à base de fil métallique de 2mm) permet d'y fixer les câbles d'attache (à base de fil métallique de 1mm) qui seront ensuite enfilés dans les trous prévus à cet effet dans le platelage du wagon.

 

 

Vue avant du Simca Cargo F 594 WM dans sa version standard (4X2).

Produit à partir du milieu des années 50s., ces camions sont destinés à remplacer le fameux GMC.

Un peu plus de 24 000 exemplaires serviront sous les couleurs françaises, toutes versions confondues.

 


Arrimage réglementaire sur wagon plat, extrait du manuel technique du Simca Cargo.

Comme pour l'AML, il faudra mettre en place des manilles à l'avant du camion.

On note ici la présence de cales latérales, qui ne sont pas nécessaires sur notre K 50 qui dispose de ranchers.

 


Le Simca Cargo nous est proposé par l’Obsidienne (REF : 1032).

Au-delà de quelques imprécisions de moulage, ce modèle à le mérite d’exister !

Les principaux travaux vont porter sur la caisse et sur sa bâche.

La planche de photodécoupe est par ailleurs bienvenue et offre la possibilité de représenter la calandre caractéristique de façon réaliste.

 


La mise en peinture suit la même logique que celle appliquée à l’AML.

À noter que pour pouvoir caler le véhicule sur le wagon, la caisse ne sera mise ne place que lorsque notre camion sera fixé sur son wagon. 

Quant aux cales elles même, la solution des bâtonnets de glace me semble bien adaptée aux conditions météorologiques actuelles !

 

 

Au-delà de la bonne qualité générale du K 50 que nous propose Roco, j'y ai ajouté cette fois un platelage bois spécialement proposé par ABE pour ce wagon.

Ce platelage contribue sensiblement à améliorer le réalisme de cette partie du wagon.

Par ailleurs, les efforts porteront sur l'affinage des panneaux d'inscriptions que Roco nous propose sur une planche complémentaire en plastique injecté ainsi que sur le percement des trous qui serviront à fixer vos engins sur le wagon et à leur arrimage.

Cette opération est délicate car le platelage d'origine est métallique.

 


Le travail de peinture portera d'abord sur le platelage (avant sa mise en place) qui, bien qu'utilisable en l'état, peut être amélioré à l'aide du kit CS 20 de Modelcolor (six nuances de teintes bois).

A noter sur ces wagons que, plus le bois est ancien, plus il va tirer vers le gris clair.

On attaque ensuite et toujours au pinceau le cadre rouge brique du wagon.

On peut ici tirer partie de deux kits Modelcolor : le CS 10 qui propose des variantes de couleur rouille et le CS 21 spécialement dédié au vieillissement de matériel ferroviaire et dans lequel on retrouvera également des variantes sur le thème du rouge.
 


L'ensemble, une fois  chargé et arrimé, entre sur le réseau. Par rapport au Simca, on note la taille réduite de l'AML dont l'équipage était néanmoins composé de trois hommes.

L'ensemble caisse/bâche du Simca est mis en place sur le châssis après avoir fixé les cales en bois de part et d'autres des roues.

Le boîtage Roco d'origine sera légèrement modifié pour accepter ce chargement non prévu initialement et ainsi assurer la préservation de votre wagon ainsi chargé.  
 


Notre wagon entre dans la zone de triage de la gare de Savenay qui est encore bien vide.

Les deux niveaux de voies donnent de la profondeur au réseau.

 


Ce type de chargement est pertinent sur une période qui va du début des années 60s jusqu'au milieu des années 80s.

La présence de la locomotive de manœuvre Y 8000 nous oriente plutôt vers le début de ces années 80s, nos deux véhicules n'étant alors plus de toute première jeunesse.

 


« L'empoussiérage » du wagon est réalisé en utilisant un aérographe et différentes teintes de gris fortement diluées (faites donc un essai sur une feuille blanche avant de vous lancer sur le wagon !).

Ce travail sera ensuite protégé par une couche de vernis mat. Une fois sec, on peut encore améliorer le résultat en ombrant les zones de creux à l'aide d'un jus de peinture à l'huile "ombre naturelle" diluée dans de l'essence à briquet.

Attention avec le vernis mat à ne pas l’employer sur les vitrages des véhicules. En séchant, il réduirait sensiblement leur transparence.
 


Notre ensemble est cette fois tractée par une BB 66000 ce qui chronologiquement correspond mieux avec le chargement.

Cette vue prise à hauteur d'homme illustre bien le travail d'adaptation de la bâche du Simca sur la caisse cargo.   

 

Commenter cet article
C
Petites précisions : les mitrailleuses de l’AML ont été longtemps en 7,5 comme celles du 1er GBGM de Satory dans les années 1980/90, À la place de la roue de secours il y avait un porte bidon essence, comme sur la photo d’époque.
Répondre
E
moi, je continue d'être fan et d'admirer, adorer le résultat !
Répondre
B
Superbe travail. Cependant, du point de vue technique, le fait de mettre des cales latérales n'a rien à voir avec la présence ou non de ranchers (cf TTA 126) ;) Amicalement
Répondre
T
Bonjour<br /> Vous avez tout à fait raison....Mais il se trouve qu'à cette échelle, je ne suis pas parvenu à faire tenir les cales en latéral, l'espace restant entre les pneus et le rancher étant insuffisant...Comme quoi les limites de l'échelle ne sont pas celle de la réglementation !
F
Magnifique! Votre analyse sur le renouvellement du matériel français à cette époque est parfaitement exacte..
Répondre
T
Bonjour et merci<br /> De façon générale je n'envisage pas la réalisation d'une maquette sans une solide documentation technique et une bonne base historique. Ceci posé, le plus important c'est sans doute et avant tout de se faire plaisir !

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog