Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo/Thomas Seignon
Publié dans : #Les miniatures militaires, #Collectors militaires

 

-30 novembre 2020 :

 

Les miniatures militaires Politoys

(par Thomas Seignon)

 

 

Un peu d’histoire

 

La marque Pollitoys naît en 1955 à Milan, via Caio Mario. MM. Perfetti, Agrati et Sala en sont les fondateurs.

 

Si Milan va rester le site de conception et de direction, la production est rapidement délocalisée à Chiari, dans la banlieue de Brescia.

 

La firme commence par produire, entre autres jouets, des voitures de course miniatures. Elles sont en plastique et plutôt sommaires, mais le monde de la course automobile va rester un secteur où Politoys fera toujours effort.

 

A la fin des années 50s, Politoys lance une collection de véhicules plus élaborée sous le titre « Microminiature ». Les modèles sont censés être au 1/41ème. C’est dans cette collection que s’inscrit la série militaire qui nous intéresse.

 

Cette série sera produite entre 1960 et 1964.

 

Il faut attendre 1965 pour voir arriver de nouvelles collections à base de miniatures en métal moulé sous pression. Mais cela marque aussi la fin de l’intérêt de Politoys pour le domaine militaire.

 

En 1974, Politoys devient Polistil, semble-t-il pour éviter toute confusion avec le marque britannique Palitoys.

 

Polistil fera un retour remarqué dans le secteur des armées avec la production de chars en métal dans les années 70s, mais ceci est une autre histoire.

 

 

Le point de vue d’un collectionneur

 

Les modèles de cette série sont tous en plastique, souvent mal finis et à des échelles variables ; nous ne sommes plus très loin du jouet de bazar !

 

Le véritable intérêt, selon moi, c’est que ce sont tous des copies, plus ou moins agrandies ou réduites, de modèles existants et produits en métal par d’autres fabricants... il fallait oser !

 

A ce niveau d’imposture, que les copie soient réussies ou non n’a plus d’importance et le simple jeu de la comparaison avec les originaux constitue une motivation suffisante pour y accorder de l’intérêt.

 

Après tout, Politoys était à Dinky Toys ce que Dacia est à Renault : une gamme « low cost », avant l’heure !

 

Manifestement, le succès des premiers clones Politoys ont permis à la marque de se développer et d’acquérir progressivement une capacité à produire des modèles originaux.

 

Par ailleurs la série militaires est parfaitement référencée, non seulement grâce à un boîtage différencié, mais aussi par gravure sous le châssis de chacun des modèles.

 

En tant que collectionneur, je trouve ce genre d’attention bien agréable.

 

Il est assez difficile aujourd’hui de rassembler la collection complète en neuf/boîte car les modèles sont non seulement fragiles mais sont aussi devenus, pour certains, relativement rares.

 

Sans vraiment parler de cote, ce contexte peut expliquer que la philosophie « bas coût » à l’origine de cette série est parfois mise à mal aujourd’hui, sur le net comme dans les bourses !

 

 

La série militaire

 

La série comporte 19 miniatures mais s’articule en fait autour de 15 modèles de base :

 

EBR, AMX 13, canon de 155 ABS, jeep et DUCK qui sont des copies de modèles Dinky Toys FranceBedford RL et sa déclinaison ambulance, VTT Saracen, canon de 25 livres avec caisson et tracteur et porte char Antar qui sont des copies de modèles Dinky Toys Grande-Bretagne. Half Track et scout car Ferret qui sont des agrandissements de modèles Matchbox.

 

La Land Rover tracteur du missile Thunderbird qui est une copie d’un modèle Corgi Toys. Les GMC radar, projecteur, bitube de DCA et lance roquettes qui sont des copies de modèles FJ. L’AM M20 qui est une copie d’un modèles Solido.

 

Enfin un tracteur + semi remorque porte aéronef (une sorte d’avion fusée, peut-être un avion cible, aux marquages de l’US Air Force, dont les ailes se désolidarisent en position transport), certainement le plus rare de la série et dont je n’ai pas réussi à déterminer le fabricant qui a pu lui servir de référence !

 

Ce dernier modèle se distingue également par un boîtage particulier par rapport au reste de la série.

 

Certains modèles sont lestés par des pièces en plomb et peuvent présenter des marquages différents (le drapeau italien étant le plus fréquent).

 

L’échelle, en dépit des affirmations de Politoys, n’est pas constante au 1/41ème.

 

Elle varie de façon approximative entre le 1/40ème et le 1/60ème.

 

 

 

Miniatures militaires Politoys

Les forces en présence

 


-Le véritable élément de différenciation de cette série se situe au niveau des roues.

Comme nous le montrent ces EBR, il en existe deux types : à jante lisse, à droite, ou à jante nervurée, à gauche.

Cette option s’applique à l’ensemble de la série, à une exception près.

 

 

-Cette exception, c’est la canon de 155 ABS, qui non seulement dispose de roues spécifiques, mais qui est aussi le seul à avoir ses roues de la même teinte que le reste du modèle. 

C’est aussi l’occasion de noter la présence possible de drapeaux italiens ou allemands (RFA de l’époque !) sur l’ensemble des modèles.

L’étoile américaine peut également apparaître sur certains d’entre eux.

 

 

-Les boîtages en cartons plein existent sous deux formes : on peut trouver sur le côté de la boîte soit un dessin approximatif du modèle, soit une reproduction quasi photographique de ce même modèle.

 

 

-Sur l’un des côtés des boîtes on trouve la définition du modèle en Allemand, en Anglais et en Français.

La marque vise manifestement l’ensemble du marché européen, ce qui ne manque pas de sel lorsque l’on sait que ces modèles sont des copies d’autres fabricants européens.

 

 

-Sur l’autre côté des boîtes on retrouve la définition du modèle mais cette fois dans la langue d’origine du produit, à savoir l’Italien.

Le numéro de référence est également indiqué.

Ces éléments sont aussi gravés sous le véhicule, ce qui permet une identification pratique du modèle comme de sa boîte.

Pour être complet au sujet de boîtages, il convient de noter que le dernier modèle de la série (Ref 19) bénéficie d’une boîte spécifique dotée d’une fenêtre blister.   

 

 

-L’EBR à tourelle FL 11 (Ref 1) est bien sûr une copie du modèle Dinky Toys France.

Les roues intermédiaires, dites « roues agricoles », sont reproduites de façon inutilement compliquée.

Si les lignes générales sont correctes, l’échelle affichée au 1/41ème est  manifestement fausse !

On se situe plutôt entre le 1/50 et le 1/55ème.

L’EBR que l’on pouvait trouver à l’époque comme cadeau dans les paquets de  lessive Bonux est plus convaincant !

 

 

-L’inspiration Dinky persiste manifestement avec ce canon de 155mm ABS (Arsenal de Bourges) (Ref 2).

Politoys ne se prive pas de copier l’ensemble des fonctionnalités offertes par le modèle Dinky (ouverture de l’affût bi-flèche, articulation du train roulant…).

Bref, c’est le même en moins bien...  et probablement en moins cher !

 

 

-L’AMX 13 (Ref 3) est proposé dans sa version à tourelle FL 10 (AMX 13/75 Mod. 51) pour la bonne raison que c’est la copie conforme du modèle Dinky !

L’organisation du train de roulement, avec une partie des galets qui est fixe et une autre partie qui est mobile, est l’exacte reprise de la conception du modèle Dinky.

Une plaque en plomb placée dans la caisse donne un peu de poids à l’ensemble.

 

 

-Avec le Bedford RL (Ref 4), Politoys est parti faire son marché de l’autre côté de la Manche.

Cette fois c’est le « army covered wagon » de Dinky Toys Grande-Bretagne qui a été ciblé.

Sur le modèle présenté ici, le drapeau allemand placé verticalement rend la chose encore plus exotique.

Lorsque la décoration transalpine est retenue, le drapeau italien est quant à lui toujours placé correctement !

 

 

-Nous restons outre Manche avec ce VTT Saracen (Ref 5), engin typiquement britannique et parfaitement copié par Politoys sur le modèle Dinky GB.

Le prix encore indiqué sur la boîte (1,95Frs) confirme le coût sensiblement moins élevé par rapport au modèle Dinky… qui, lui, est en métal.

 

 

-Le « 25 Pdr » (canon de 25 livres dont le calibre se situe aux alentours de 96 mm), « tractor » (Morris C8) « and limber » (caisson à munition) est sûrement l’un des modèles les plus connus de Dinky GB.

Il méritait donc bien d’être intégralement plagié par Politoys (Ref 6) !

Afin de se différencier en compliquant les choses, Politoys à choisi un système d’accroche à base d’axes indépendants qu’il est facile de perdre !

 

Cette reproduction du célèbre Half-track américain est sans doute l’une des plus ratées à cette échelle (Ref 7).

Au lieu de reprendre un existant chez Dinky France, Politoys s’est manifestement inspiré du modèle de chez Matchbox en le « pantographant » avec plus ou moins de bonheur (plutôt moins que plus en l’occurence !).

Là où une petite échelle comme celle de Matchbox pouvait laisser le bénéfice du doute, l’agrandissement de Politoys est assez cruel pour le vrai Half-track.  

 

 

-Avec le  Bedford RL en version sanitaire (Ref  8), le fabricant italien ne se contente pas de copier un modèle Dinky GB, il en copie deux : la cabine et le châssis du Bedford RL, déjà vu plus haut, et la caisse sanitaire, très simplifiée, du Ford « Thames » série E (FV 13302).

C’est sans doute là qu’il faut chercher une forme d’originalité de la part de Politoys !

 

 

-La jeep (Ref 9) est un sujet militaire qui ne pouvait pas échapper à Politoys qui s’est donc, comme à son habitude, fortement inspiré d’un modèle existant, à savoir la jeep de chez Dinky Toys France.

En revanche, la remorque 1/4 ton. apparaît comme une véritable création, toutefois assez peu conforme à la réalité !

 

 

-Ce scout car « Ferret » (Ref 10) n’est pas d’inspiration Dinky GB, car il apparaîtra plus tard chez le fabricant britannique.

Il s’agit là encore d’une reprise « pantographée » d’un modèle Matchbox, heureusement bien meilleur que le Half-track !

 

 

-Politoys n’avait pas encore puisé son inspiration chez Corgi Toys... le mal est réparé avec cette land Rover tractant un missile Thunderbird (Ref 11). 

Le chariot de transport du missile est toutefois assez différent du modèle Corgi qui offrait un système de contrebraquage du train arrière par rapport au train avant pour faciliter les virages.

Politoys a dû considérer que ce système était trop complexe !  

 


 
-Retour vers Dinky GB avec le porte6char Antar (Ref 12).

Etrangement, le modèle à « rétréci au lavage » et n’est certainement pas au 1/41, contrairement à ce qui est gravé sous la remorque.

Il est aussi indiqué qu’il est censé transporter l’AMX 13, ce qui doit être une vison transalpine de l’entente cordiale franco-britannique !  

 

 

-Politoys retraverse la Manche et s’en prend cette fois aux GMC de chez FJ. 

La version radar (Ref 13) est la première de la série des GMC pour laquelle Politoys va non seulement copier le moule d’origine mais va également reprendre la logique d’optimisation des châssis initialement appliquée par le fabricant marseillais.

 

 

-On trouve donc logiquement notre GMC dans sa version projecteur (Ref 14).

L’étoile américaine cerclée de bleu peut également être présente sur la jeep, le half-track, le Land Rover, le DUKW, l’AM M20 et sur le tracteur porte aéronef, mais pas sur les autres modèles.

 

 

-On poursuit la démarche avec la version bitube de DCA (Ref 15), tout aussi irréaliste que son modèle.

Dans un premier temps, les personnages permettent de différencier les deux miniatures.

Dans un second temps, le modèle FJ étant en métal, il est facile de les identifier.

 

 

-Le lance roquettes multiple (Ref 16) vient conclure cette série de copies des GMC FJ.

 

 

Je n’ai pas résisté au plaisir de mettre les deux modèles côte à côte pour illustrer ce qui semble correspondre à un surmoulage plus qu’une simple copie du modèle FJ. 

Les deux modèles ayant été produits dans les années 60, on se demande comment l’affaire n’a pas fini devant la justice ?!

 

 

Il existe trois autres modèles produits par Politoys dans cette même série et qui sont absents ici : une auto mitrailleuse AM M 20 (Ref 17 – copie d’un modèle Solido), un GMC amphibie type DUKW (Ref 18 – copie d’un modèle Dinky Toys France) et un semi remorque porte aéronef (Ref 19 qui est certainement une copie mais je n’en ai pas déterminé l’origine….).         


-Avant de devenir Polistil, Politoys a produit après 1965 d’autres véhicules qui ont pu avoir une déclinaison paramilitaire (Carabinieri).

C’est le cas de ce fourgon Alfa Roméo qui porte la référence 229 (catalogue 1968).

Notez que les roues nervurées sont les mêmes que celles utilisée sur les modèles de notre série militaire. 

Il existe d’autres  références qui répondent à cette même logique d’adaptation sans pour autant qu’elles s’inscrivent dans une véritable série militaire.

On constate toutefois à travers ce modèle l’évolution de la marque qui, cette fois, crée ses propres moules et monte en gamme en matière de finition et de détail.

 

Commenter cet article

jerome 30/11/2020 15:11

Bonjour, Histoire passionnante et toujours très complète ... on en redemande sur encore de nouveaux sujets dont Th S a le secret !
A bientôt.
Jérôme

Hervé 26/11/2020 08:55

Bonjour, j'affectionne particulièrement cette marque italienne POLITOYS et je me permet de préciser que le joli DUKW est une copie du modèle SIKU et le rarissime N°19 camion semi remorque transport de missile MARTIN MATADOR est une copie ou inspiration moins détaillée de l'excellente maquette crée par la marque HAWK au 1/43.et une autre marque FALLER l'avait fait également en plus petit au 1/100.

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

 

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog