-30 janvier 2021  (complété 1er mars 2021) :

 

ACMAT 4.20 « Détachement Daguet »

1:50 - base CEF Replex - par Jérôme Hadacek

 

 

Il était normal de célébrer le 30ème anniversaire de la Guerre du Golfe (Août 1990 à Février 1991)...

 

 


J'ai choisi de le faire avec un véhicule emblématique à intégrer dans ma grande série d’ACMAT.

 

Après sa présentation en montage et ajouts de transformations personnelles (voir plus bas), le voici mis en peinture.

 


Sur la dorénavant très classique couche de base Milk Coffee de chez Belton Molotow, j’applique le bariolage brunâtre désormais officialisé par l’armée française sous forme de schémas standardisés. La dernière intervention au Tchad, Epervier 1983-88, arborait déjà ce bariolage désertique mais de façon non conventionnelle et non uniformisée pour un même véhicule...

 


Après un voile de vernis mat, un jus de terre d’ombre naturelle à l’huile siccativée, opacifie l’ensemble avec quelques usures, surlignages et crassés à la terre pourrie fixée.

 

 

A cette époque, l’armée française n’était que très peu engagée sur des théâtres d’opérations extérieures, et l’ensemble des matériels était encore dans le vert OTAN de la métropole... jusqu’aux « salades » feuilles chêne des casques, utilisées en plein désert !

 

Seuls quelques éléments comme les chechs, des couvres casques toile désertique et tenues de combat, étaient empruntés aux opérations tchadiennes.

 

Un contraste flagrant des impedimenta tous revêtus de nuances de vert armée sur des véhicules repeints fraîchement à la hâte jour et nuit dans les casernements, mais dont 7 mois conflit, en plein désert, les mettent à rude épreuve, les transformant très vite en une armée opérationnelle, parfois fatigués et usés.

 

 

Du pare brise poussiéreux dont je garde que le balayage d’essuie-glace masqué au scotch après un léger voile à l’aérographe, l’intérieur des pneus y est également surligné avec ensuite un passage à la terre pourrie mouillée  fixée avec une pointe de vernis mat, et appliquée au pinceau doux sur de nombreux éléments.

 

Une fois séchée, un balayage minutieux permet d’obtenir l’empoussiérage discret d’un sable qui s’infiltre partout.

 

 

Les paquetages sont ficelés et maintenus sur la plaque PSP avec du micro fil de fer, les autres sont sanglés dans un filet Verlinden détendu et enduit de colle de tapissier.

 

L’ensemble des détails est inspiré de l’observation des photos de VLRA, tout en gardant une certaine logique, comme la zone de rotation du Milan en caisse.

 

 

Peu de marquages à l’exception des grands V noirs inversés, peints par masquage à l’aérographe, signe distinctif de reconnaissance de l’opération Desert Storm.

 

Plaques d’immatriculation et plaques techniques du véhicule sont apposées en même temps qu’un petit drapeau tricolore  sur l’intérieur du pare brise, signe de reconnaissance des différentes nations engagées.

 

 

Des transferts à sec Verlinden permettent d’apposer toutes les informations sur les étuis de missiles Milan ainsi que sur les caisses à munitions de 12,7mm.

 

 

La mitrailleuse dont le canon est fixé dans son étrier de route, engage le gabarit du véhicule, comme les paquetages et la plaque PSP, mais dans le désert, la place ne manque pas pour circuler ni pour se croiser.

 

 

Dernier détail, le crâne de vache sculpté et posé en trophée de calandre comme observé sur les photos, est une formidable allusion aux vacheries reçues, me disant que mes ACMAT ne seraient que des utopies... alors encore une de plus qui se réalise !

 

 

Ajout du 8 février 2020 : Pour conclure, je n’ai pu résister à un comparatif de 50 ans de différence entre le Chevrolet  15cwt Hart/ANGEGO au 1:48 des SAS et le VLRA 4.20 souvent utilisé par les Forces Spéciales... l’esprit est encore là !

 

-16 septembre 2020 :

 

 

Bah alors, que se passe-t-il : l’AcmatOvirus aurait-il été détrôné par un autre virus ?

 

Impossible... alors comment effectuer cette rentrée de septembre, sans un modèle ACMAT dans les colonnes de Milinfo ?!

 

Voici donc un modèle très classique de TPK 4.20, transport de troupes, largement  utilisé par les Forces Spéciales engagées lors de l’Opération Desert Storm, au sein du détachement français Daguet.

 

 

Issu des premières versions reconnaissables principalement à leurs ailes avant inclinées, un pare-brise rectangulaire et une ancienne monte de pneumatiques « pattes de chameau », d’une épave CEF il ne restera que châssis, caisse et accessoires tels que pare choc, banquettes, crochet...

 

Le point fort de ce modèle réside autour de la cabine avec tout d’abord un pare-brise ouvert refait complètement et découpé dans une plaque de laiton. Il est mis en position ouverte à l’horizontal, ne conservant que le cadre support en verticalité. Une climatisation simple et basique !

 

 

L’autre détail, pas si souvent monté sur les ACMAT, est le tourelleau support d’arme mitrailleuse 12,7mm. En revanche il est plus fréquemment observé lors de ce conflit, occupant une place conséquente sur une cabine, somme toute assez petite.

 

 

La caisse arrière est modifiée au niveau de ses banquettes pour laisser la place libre aux racks à munitions de MILAN et aux paquetages. Une plaque PSP sert d’un côté comme support de ces impedimenta, l’autre bord étant retenu dans un filet (non présent à ce stade).

 

 

Un crâne de vache ramassé dans le désert, sert de trophée en calandre.

 

 

Tout est encore amovible pour une mise en peinture détaillée et semble de traviole sur les photos, mais rassurez-vous, le modèle final devra ressembler à un semblant de réalité !

 

 

A SUIVRE...

Commenter cet article
A
Bonjour,<br /> très belle miniature, d'un réalisme peu courant. Autant que je m'en souvienne, lorsque j'ai reçu dans mes ateliers une dizaine de 4.20 et autres acmat, ma hiérarchie m'avait demandé de les mettre à la réforme. Après auscultation, deux acmat finirent de cette manière. Mais la grande majorité, après une bonne révision, changements d'amortisseurs, pneus et pour certains, un pont, ils purent reprendre du service. Pour l'anecdote, les repeindre en trois tons fut l'opération la plus pénible, car le sable était vraiment partout et il n'y avait pas que du sable.
Répondre
R
Plusieurs mois se sont écoulés depuis la parution du début de cette contribution , mais cela valait bien cette attente , encore un magnifique Acmat qui me rappelle d'autres souvenirs , et quelle maitrise , vraiment splendide reproduction ! <br /> Un trés grand bravo et un grand merci Jérôme , pour ce partage toujours aussi agréable ! <br /> Amicalement , Robert B .
Répondre
P
Bonjour Jérôme,<br /> J'ai déjà eu l'occasion de te dire en privé tout le bien que je pensais concernant ce modèle !!<br /> Vraiment magnifique, tu as une sacré flotte d'ACMAT des forces spéciales maintenant.<br /> Amicalement
Répondre
J
Bonjour à tous,<br /> Superbe réalisation hyper détaillée, bravo Jérôme. Jean-Charles.
Répondre
E
je reste scotché ... superbe !
Répondre
P
Woah!! Quel realisme. C est vraiment une réussite.
Répondre
B
y a pas à dire vous êtes un magicien!
Répondre
B
y
Répondre
R
Superbe !! encore un modéle hors norme , et Jérôme arrive même à innover , avec des détails top , pare-brise relevé , tourelleau , et jusqu'au crâne de vache à l'avant !! <br /> Trés chouette !!! <br /> Amicalement , Robert B .
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog