Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo
Publié dans : #Collectors militaires, #Les miniatures militaires

 

-17 au 23  août 2020 :

 

CORGI TOYS 1970s

(par Thomas Seignon)

 

 

1/ Un peu d’histoire


Nous avons déjà évoqué l’incendie de l’usine de Swansea  (Pays de Galles) en mars 1969 qui a porté un coup très dur à Corgi Toys.

Les années 70s commencent donc mal et, disons le,  se caractérisent par des difficultés croissantes.

Sous pression financière, la firme passe en 1971 un accord avec la marque Fisher Price.

1971 est aussi l’année du décès du président fondateur de Corgi Toys, Philipp ULLMAN.

En 1974, l’extension de son site de Swansea, totalement rénové, cache en fait un processus de restructuration et de réorganisation de la production dans un but d’économies.

 

 

A vrai dire, dès 1973, une partie de la production est déjà délocalisée à Hong Kong.

La série militaire 900 qui nous intéresse est d’ailleurs produite intégralement à Hong Kong, les premiers modèles sortant dans le courant du second semestre 1973.

Si, en 1977, la reproduction du carrosse royal utilisé pour le jubilé de la reine Elisabeth II fait forte impression, c’est l’arbre qui cache la forêt.

 

 

Corgi Toys a manifestement du mal a conserver sa place sur un marché du jouet très concurrentiel et qui évolue vite.

La voiture miniature est en train de perdre du terrain auprès des enfants et les nouveaux choix faits par Corgi ne rencontrent pas le succès espéré.

Corgi Toys dépose le bilan en Novembre 1983, trois ans après Dinky Toys et un an après Matchbox.

 

 

2/ Le point de vue d’un collectionneur


Je pourrai commencer en disant que certains collectionneurs considèrent que cette série ne mérite pas leur attention !

Ce sont des « jouets de bazar » pour gamin (au dessus de trois ans quand même, par ce que c’est écrit sur les boîtes!) dont la priorité donnée aux fonctions tir et mouvement les rend « moches ».

Qui plus est, ils se présentent à des échelles différentes et non standard (on navigue du 1/60 au 1/ 40 pour les véhicules).

Bref, ils seraient sans intérêt...

Tout cela n’est pas faux, mais peut-être un peu excessif.

En effet, ils restent, selon moi, intéressants parce que représentatifs de leur époque et du choix fait par Corgi (et par d’autres) : en effet, pour un enfant l’attrait réside dans ce qu’il va pouvoir faire avec son jouet ; or un char, ça roule, ça écrase tout et surtout, ça tire des obus.

Et puisqu’il s’agit de s’en servir, autant qu’il puisse résister aux nombreuses guerres qui vont se dérouler sur le tapis du salon.

Donc la priorité va au rustique et au fonctionnel dans un format adapté à la taille de la main d’un enfant.

Ceci dit, Corgi nous propose aussi à travers cette série quelques engins originaux, dont le SdKfz 251 ou encore notre AMX 30 D national.

C’est, encore aujourd’hui, une des rares reproductions de cet engin de dépannage. L’arrivée d’hélicoptères est également un signal intéressant  qui sera développé ultérieurement.

Tous ces modèles sont gravés « Corgi Toys – Made in Hong Kong », sans référence apparente.

Je note enfin que, vingt ans plus tard (1998) cinq de ces modèles ont été revisités par Corgi qui les a « amélioré » (suppression de la fonction feu, nouvelles chenilles, décorations plus convaincantes...). 

Ces derniers sont simplement gravé « Corgi »… Attention donc aux reboîtages sauvages !   
   

 

 

3/ La série militaire


 Elle se compose de  6 chars (Tigre I / Centurion / M 60 A1 / Chieftain / Tigre II / SU 100), d’un blindé à roues (Saladin), d’un semi chenillé transport de troupe (SdKfz 251), d’un char de dépannage (AMX 30 D), d’un tracteur d’artillerie avec son canon (Quad+25 Pdr) et de deux hélicopttères (Cobra et Skycrane).

 

 

S’ajoute, via le gift set N°10, un porte char Mack avec semi surbaissée.

L’ensemble des canons de la série sont caractérisés par une imposante extrémité en plastique noir, censée représenter un frein de bouche, et qui cache en fait l’emplacement de « l’obus ».

Ces derniers, en plastique rouge, sont fournis dans chaque boîte à raison d’une grappe de douze.

Le tube lui même, monté sur un ressort, recule vers l’arrière jusqu’à un arrêtoir.

Cet arrêtoir s’efface par enfoncement manuel d’une pièce extérieure à la tourelle... et l’obus part ! 

Les cinq engins repris par Corgi en 1998 sont facilement identifiables car il ne possèdent pas ce tube si particulier.

Il s’agit du Centurion, du Saladin, du Tigre I, du Tigre II et de l’AMX 30 D, qui n’a pas de tube, qais nous en reparlerons plus tard !

 

 

 

CORGI TOYS 1970s

Les forces en présence

 

-C’est le Tigre I (Ref 900) qui inaugure cette nouvelle série militaire en 1973. On comprend immédiatement où se situe l’effort de Corgi : l’engin roule et tire. Pour le reste, cette reproduction est juste dans les proportions mais très moyenne quant au niveau du détail. Le train de roulement et les chenilles n’ont que peu de rapport avec l’original… mais il roule bien !  


Le tube est dotée d’une excroissance incongrue qui permet néanmoins le tir des 12 « obus » fournis. L’engin est présenté ici dans son boîtage de première génération, en carton plein.

 


-Vient ensuite un Centurion (Ref 901), présenté ici en boîtage tardif avec une fenêtre blister. On sait désormais à quoi s’attendre avec cette série : la reproduction est grossière, camouflage et marquages sont au mieux approximatifs et les chenilles seront les mêmes pour tout le monde.


La mise de feu se fait ici par enfoncement de l’antenne qui relâche le ressort de compression du tube. Les 12 obus sont systématiquement fournis.

 


-En 1974 apparaît le M60 A1 (Ref 902). Le côté folklorique de la décoration est accentué par l’attribution d’une plaque militaire britannique (deux chiffres + deux lettres + deux chiffres) à un véhicule américain. Mais foin de ces détails...


Son camouflage tricolore est attrayant, bien qu’irréaliste, et il tire et roule bien. C’est l’essentiel.

 

 

C’est l’occasion aussi de noter, avec le M60, qu’il existe sous la même référence, des variantes liées au système de déclenchement du canon.

 

On note ici un mode de mise de feu soit par l’antenne, soit par un bouton rouge à l’arrière de la tourelle.

 

Sans en être certain, il est possible que cette option s’applique à d’autres véhicules de la série.
 

 

-1974 marque également l’arrivée du Chieftain (Ref 903). Cette fois Corgi n’a pas pris de risque pour le camouflage en le laissant en vert bronze uni.

 

Les inscriptions sur le boîtage, quel que soit son modèle, insistent bien sur le fait que le canon est « opérationnel ». La fonction jouet prime vraiment sur le reste...

 


-Corgi reste dans cette logique avec son Tigre II (Ref 904). On distingue tout de même qu’il s’agit de la version avec tourelle Henschel.


Là encore, les proportions ne sont pas mauvaises au regard de l’échelle retenue et le détail de la plage arrière est plutôt bien rendu. Si, en allant vite, le camouflage est presque acceptable, le marquage B 34 de la tourelle est un mystère...

 

 

-Avec son SU-100 (Ref 905), Corgi réussit non seulement à faire tirer l’engin mais aussi à faire émerger simultanément un personnage faisant fonction de chef de char ! Un cran de plus vers le jouet...

C’est aussi une des raisons pour laquelle il n’est pas si facile de trouver ce type de modèle en condition « neuf/boîte » car ils ont souvent beaucoup servi !

 


-Typiquement britannique, ce Saladin (Ref 906) est peut-être le modèle le plus réussi de la série. C’est dû en partie au fait que la question du réalisme du train de chenille ne se pose plus.


Si l’on oublie le canon, le reste est assez bien restitué...


Ceci dit, ce modèle marque le début du problème de cohérence d’échelle dans la série. Un détail car, après tout, lui-aussi il tire et en plus il roule encore mieux !

 


-Une très bonne idée que ce SdKfz-251 (Ref 907) équipé d’un jeu de six roquettes de 280mm ou de 320mm. Cette puissance de feu lui a valu le surnom de « Stuka zu fuss. ». Certes, le châssis est représentatif d’un modèle A ou B alors que de tels montages n’ont été faits que sur des modèles C ou D.


En outre, l’antenne sommier propre aux véhicules de commandement est incompatible avec de tels lanceurs et le personnage à l’intérieur est largement surdimensionné... Rien d’important comparé à la capacité de lancer six « obus » spécialement adaptés à ce modèle. Il y a même la remorque pour les transporter !

 

 

-Sortir un AMX-30 D (pour dépannage) avec son petit environnement (Ref 908) constitue une véritable (et bonne) surprise ! D’autant plus qu’il est assez bien vu...

 

 

Je serai quand même curieux de savoir ce qui a justifié ce choix de la part de Corgi, surtout que c’est le seul de la série qui ne « tire » pas !


La grue de l’engin permet, via une élingue, de soulever un canon posé sur tréteaux. Quant à l’illustration de la boîte, je préfère ne pas imaginer un AMX-30 D devant tracter un Chieftain !

 

 

-L’ensemble tracteur + caisson à munition + canon de 25 Pdr (Ref 909) fait écho, avec vingt ans de retard, à un modèle bien connu de chez Dinky Toys.

 

Toutefois Corgi réalise son modèle à une échelle nettement différente des précédents engins de la série. Qui plus est, le canon lui-même n’est pas à l’échelle du reste !

 


Le tracteur est un Chevrolet Canada (CMP) FAT (field artillery tractor) équipé d’une caisse standard type 7A…

 

Ceci pour dire qu’il est plutôt bien reproduit. Le caisson pour obus de 25 Pdr (ce qui correspond à un calibre autour de 96 mm) est correct et le canon est certes complètement raté mais il tire !

 

 

-Sous la référence 920, un hélicoptère Bell AH 1G Cobra. Il est évidemment hors échelle lui-aussi (autour du 1/100).


C’est la première fois que Corgi intègre des hélicoptères dans ses séries militaires. Nous verrons que cette idée sera reprise plus tard...

 


-Le Sikorski CH 54 Skycrane (Ref 923) est lui-aussi hors échelle, même par rapport au Cobra évoqué plus haut. Il doit se situer aux alentours du 1/144.


Les poids en bout de pales permettent de garder l’élan impulsé au rotor par un système de roue dentée.


Comme sur la véritable machine, le shelter peut-être déposé au sol. Toutefois, à une si petite échelle, le modèle reste très simplifié.

 


 

-Le Gift set n°10 nous propose le char Centurion (Ref 901) embarqué sur une semi remorque surbaissée tractée par un Mack qui s’apparente chez ce constructeur aux modèles des séries 400 ou 600.

 

 

Sur le camion, le « plus » réside dans le basculement du capot moteur en appuyant sur un bouton rouge situé en bas et à gauche de la caisse.


On note des marquages britanniques et un volant à gauche...

 

 


-Pour conclure cette série, le Gift set n° 17 confine à l’exotisme puisqu’il regroupe :


-un char Tigre I (Ref 900)
-un blindé Saladin (Ref 906)
-un hélicoptère Cobra (Ref 920).

 

 


D’un point de vue historique, ce coffret est le mariage de la carpe et du lapin ! Mais, comme nous l’avons bien compris avec cette série, l’important est ailleurs…

 


C’est avec ce Gift set n° 17 que ce termine cette évocation de la série 900 présente au catalogue Corgi dans les années 70.


Dans un prochain Milinfo-Focus hors-série, nous aborderons les miniatures militaires Corgi des années 80 et 90… puis dans un autre encore les miniatures des années 2000, sans oublier la collection dédiée à la Seconde Guerre mondiale ou à la guerre du Viêtnam…

Comme vous pouvez le constater, Milinfo.org et Milinfo-Focus n’ont pas fini de raviver la mémoire des plus anciens d’entre nous et de compléter les connaissances de nos plus jeunes amis.


D’autres sujets sont en préparation… mais gardons une part de surprise !             

       

Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire
Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire

Diaporama : catalogues Corgi des annnées 70 et série militaire

Commenter cet article

Stan 12/09/2020 10:34

Excellent ! comme toujours ...
Merci pour cet article très complet !

Jerome 30/08/2020 15:31

Bonjour,
Une revue de détails des gammes Corgi, intéressante et surtout une superbe base de données et source de renseignements pour les collectionneurs... mais aussi les specialistes et professionnels !
A bientôt
Jérôme

Richard 17/08/2020 08:55

Bjr
Tout d'abord merci Thomas pour nous conter l'histoire de cette jolie petite série de véhicules militaires miniatures qui sont le reflet d'une époque, celle du champs du cygne des jeux de parquets "guerriers" avec des chars jouets qui tirent des projectiles et des petits soldats en plastique qui tombent...
bonne journée.
Richard

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog