Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo/Thomas Seignon
Publié dans : #Collectors militaires, #Les miniatures militaires

 

-4 au 16 août 2020 :

 

1950s - 1960s

(par Thomas Seignon)

 

 

1/ Un peu d’histoire


C’est le fabricant de jouets Mettoys Plaicraft Ltd. (fondée en 1936) qui lance en 1956 la marque Corgi Toys dédiée aux véhicules miniatures.

Il s’agit à l’époque de venir concurrencer Dinky Toys, leader du marché.

A cet effet, mettant en avant la qualité de ses finitions, Corgi conçoit d’emblée ses modèles avec des « vitres », ce qui n’était pas encore le cas chez Dinky.

Le succès est immédiat  et dès sa première année de production Corgi n’écoule pas moins de 2,75 M. de miniatures.

Dès 1957, à l’instar de son principal concurrent qui développe une ligne « Supertoys », Corgi propose sa série des « Major Toys ».

Cette saine concurrence va générer de très beaux modèles pour le plus grand plaisir des enfants qui sont les clients du moment.

Parmi ces modèles exceptionnels on notera, pour ce qui  concerne le domaine militaire, certains « gift sets » (ensembles regroupant plusieurs références) badgés « the rocket age ».

En 1966 Corgi reçoit non seulement un prix de l’association nationale britannique des vendeurs de jouets (« national association of toys retailers ») mais aussi le prestigieux « Queen’s award to industry ».

Faut-il y voir un lien entre le symbole de la marque et la race canine en vogue à la cour d’Angleterre ?!

Malheureusement l’usine de Swansea  va subir un terrible incendie en mars 1969 qui va détruire la totalité du stock.

Il faudra attendre 1971 et un investissement de 1,3 M de £ pour voir la marque se relever et entrer dans une nouvelle période... qui fera l’objet d’une autre étude.    

 

   

2/ Le point de vue d’un collectionneur


Cette période des années 1950s–1960s correspond sans doute à l’âge d’or de la « petite voiture ».

Ce sentiment s’appuie sur deux constats : d’abord, à l’époque, des gros volumes de  production qui sont adaptés à la demande des enfants car ce sont avant tout des jouets.

Ensuite, des jouets qui sont devenus aujourd’hui des objets de collection qui peuvent atteindre des prix qui dépassent l’entendement. Bref, il existe, dans le petit monde de la collection, un phénomène Corgi Toys, au même titre qu’il existe un phénomène Dinky Toys.

Toutefois en ce qui concerne Corgi ce n’est pas sa production militaire qui va justifier un tel phénomène.

D’un point de vue commercial le succès n’est pas vraiment au rendez-vous  et ce ne sont pas les modèles les plus recherchés de nos jours.

Il est vrai que, contrairement à  ce qui se fait chez Dinky,  la majorité des miniatures militaires Corgi de cette période ne sont que des reprises de modèles civils.

Il n’y a aucun véhicules blindés (sans parler de chars) qui pourtant constituent un attrait particulier pour les enfants qui jouent « aux petits soldats ».

L’effort qui porte sur des missiles est certes notable mais se limite à ce secteur avec deux modèles phares (le « Bloodhound » et le « Corporal »).

Reste néanmoins de beaux modèles dont l’échelle varie du 1/43ème  au 1/50ème (avec une précision relative!) et qui constituent la première étape de Corgi en matière de miniatures militaires.      

 

 

3/ La série militaire


On distingue deux principales périodes de production pour une série finalement assez réduite : la fin des années 50s (1958-59) et l’année 1965. On trouve donc dans un premier temps le missile « Thunderbird sur son chariot, une Land Rover, le missile « Bloodhound » et, indépendamment, sa base de lancement et son chariot, le missile « Corporal » avec son porteur et, indépendamment, le même missile sur sa base de lancement, la voiture d’état major Standard Vanguard, le camion International 6X6, le radar fixe Decca et le même radar monté sur un camion Karrier.. En 1961 sort la version ambulance militaire du van Bedford. Ce modèle fait transition avec le second temps (1965)  au cours duquel on trouve  un van Commer décliné en ambulance et en fourgon de la MP, un van Volkswagen, une voiture d’état-major Oldsmobile, une nouvelle version de Land Rover, un « food truck » Karrier, une reprise du camion International 6X6, un semi-remorque citerne Bedford et un semi-remorque porte char Bedford (d’un modèle différent du précédent). Si, à l’exception des missiles, la majorité de ces modèles sont assez peu crédibles quant à leur existence sous les drapeaux, cela avait sans doute peu d’importance aux yeux des enfants des années 1950s-1960s !   

 

 

 

 

Etat des forces en présence :

 

-Le coffet ou gift set GS 3 rassemble les deux premiers modèles militaires produits par Corgi en mai 1958 : il s’agit d’un missile « Thunderbird » sur son chariot de transport (Ref 350) et d’une Land Rover (Ref 351) aux couleurs de la RAF.

Les deux modèles sont aussi produits indépendamment. Le missile sol/air est bien trop petit et plutôt simplifié par rapport à la Land Rover.

Par ailleurs, comme on peut le voir sur la photo, il souffre d’une déformation de sa tête en caoutchouc qui résiste très mal au temps.

 

 

-Avec le missile « Thunderbird », cette Land Rover (Ref 351) fait donc partie des deux premiers modèles militaires de Corgi.

Elle est, elle aussi, produite en mai 1958 et est bien mieux réussie que le missile. Corgi la dotera ultérieurement d’une suspension (Ref 351 S).

Il existe également deux types de roues (ici le modèle initial) et la cocarde de la RAF n’est pas toujours présente sur l’aile avant gauche.

 

 

-Le coffret GS 4 fait partie du thème « rocket age » que va décliner Corgi entre 1958 et 1959. 

Cette fois Corgi s’est donné les moyens de reproduire l’imposant missile sol/air « Bloodhound » à la bonne échelle (le « Thunderbird » aurait dû avoir une taille comparable!).

C’est un bel ensemble , témoin en miniature de la guerre froide.     

 

 

-On y retrouve la Land Rover (Ref 351), le missile « Bloodhound » (Ref 1115), sa base de lancement (Ref 1116) et son chariot de transport (Ref 1117).

Il est non seulement possible de se procurer ces références indépendamment, mais il est aussi possible d’acquérir le missile et son chariot sous la référence 1109 et le missile et sa base de lancement sous la référence 1108. Bref, Corgi rentabilise ses efforts...

 

 

-Il faut reconnaître que pour l’époque, c’est un jouet d’une grande finesse. A noter qu’il existe sous la même référence deux versions du missile « Bloodhound » : la version présentée ici avec un corps intégralement blanc et une version avec les stabilisateurs arrière peints en jaune.

Sur cette dernière version le moule est légèrement différent.

Quelles que soient les version et comme sur le « Thnuderbird » le nez en caoutchouc résiste très mal au temps.

Je dois à l’honnêteté de dire que j’ai refait le nez de mon modèle en résine !

 

 

-L’imposant coffret GS 6 regroupe la Land Rover (Ref 351), le missile «Thunderbird (Ref 350), le missile « Bloodhound » (Ref 1115), sa base de lancement (Ref 1116) et son chariot (Ref 1117) ainsi que la Standard Vanguard (Ref 352), le radar fixe DECCA (Ref 353) et sa version mobile (Ref 1106).

Produit en 1959, c’est l’un des plus gros coffrets Corgi.

 

Source de la photo ci-dessus et ci-dessous : internet

 

La Standard Vanguard dans cette version appartenant à la RAF (Ref 352) est produite en octobre 1958. Il s’agit de la « militarisation » de la Ref 207.

Le châssis peut être de couleur grise ou de couleur noire. On retrouve également ce modèle dans le gift set N°6.

 

 

La station fixe radar DECCA (Ref 353) affirme son caractère militaire par la teinte bleu RAF de sa base.

La rotation de l’aérien est assurée par un système simple à roues dentées. Il est vrai qu’un modèle fixe aurait moins attiré l’attention des enfants !

Ce modèle fait aussi partie de l’imposant gift set N°6.

 

 

Le Karrier « Gamecock » porteur du même radar DECCA apparaît en janvier 1959 (Ref 1106) en tant que « Major Toys ».

Il porte une décoration haute visibilité typique des véhicules employés près des pistes d’atterrissage .

Est présentée ici la version la moins courantes qui ne comporte que 4 bandes oranges.

L’autre version (catalogue) en comporte 5.

Le modèle dans ses deux versions et sous la même référence sera produit jusqu’en 1961.

Il intègre également le gift set N°6.  

 

 

-Le modèle le plus imposant de la série apparaît en octobre 1959 ; il s’agit de l’engin porteur-érecteur du missile balistique « Corporal » (Ref 1113).

C’est la firme américaine Le Tourneau, spécialisé dans les engins hors normes, qui produit ce véhicule dont la propulsion est assurée par quatre moteurs électriques placés dans les moyeux des roues.

Quelques unités ont été en service dans l’armée britannique.

Sans doute le plus beau modèle militaire de Corgi (direction fonctionnelle, système de relevage du missile...).

Il se compare avantageusement à son homologue de chez Dinky Toys et c’est évidemment un « Major Toys »...

 

 

-Missile « Corporal » sur sa base de lancement (Ref 1112) :

 

 

-Sa base de lancement seule (Ref 1124) :

 

 

A noter également sous la référence 1480  un accessoire spécifique dédié au missile « Corporal », à savoir une tête à percussion pour amorces qui remplace la tête nucléaire d’origine (Ouf !).

 

 

Le porteur-érecteur avec son missile (Ref 1113), la base de lancement (Ref 1124) et le camion International 6X6 (Ref 1118) constituent le gift set N°9 :

 

 

-Ce camion apparaît chez Corgi « Major Toys » en 1959 sous l’appellation « International 6X6 army truck » (Ref1118).

C’est une reproduction approximative des camions type M 54 / M 55 de la catégorie 5 tonnes de charge utile. Ces véhicules ont été produits par plusieurs industriels américains, dont la firme International Harvester.

Bien qu’ayant une caisse tronquée, des roues surdimensionnées et une monte arrière en simple, le modèle à belle allure.

Il en existe deux versions sous la même référence : la version armée britannique, présentée ici, et la version armée hollandaise.

Au delà des marquages, cette dernière version se distingue par une calandre argentée.

Ces modèles ont été produits jusqu’en 1964 à 106 000 exemplaires selon certaines sources.

 

 

 

Ce camion (Ref 1118) fait partie du Gift Set N°9 qui comprend également le porteur du missile Corporal (Ref 1113) et sa plateforme de lancement (Ref 1124). 

-Le Bedford Dormobile dans sa livrée improbable d’ambulance militaire (Ref 414) est lancé en janvier 1961. Corgi aurait pu se contenter de la version mini van normale qui a effectivement servi dans l’armée britannique (Bedford CA). Il dérive directement des références 403 et 404 qui sont des modèles civils. Ce van sera d’ailleurs décliné par Corgi dans de nombreuses versions civiles.

 

 

-Il faut attendre 1965 pour voir arriver une « nouvelle » série militaire. Il s’agit en fait de militarisation de modèles existants, à l’mage de ce fourgon Commer décliné en ambulance militaire (Ref 354), ce qui est également assez improbable ! Les variantes civiles de ce fourgon sont encore plus nombreuse que celle du Bedford Dormobil.

 

 

-Il existe au moins une autre variante militaire sous la forme de ce fourgon de la police militaire (Ref 355).  A cette époque les engins bénéficient de nouvelles roues en relief et de la suspension  « glidamatic » brevetée par Corgi. Ce modèle à la particularité de disposer d’un gyrophare fonctionnel et d’une sirène, le tout alimenté par une pile.

 

 

A propos de versions, il en existe qui sont plus ou moins volontaires ! Sur ce Commer le gyrophare est translucide alors qu’il peut être rouge comme on a pu le voir sur le modèle précédent. Sur ces modèles de la série 1965-1966, la présence de marquages américains traduit sans doute une volonté de percer le marché outre-Atlantique. A l’époque, la tentative n’a pas été couronnée de succès !

 

 

-Le minivan Volkswagen dans sa version américaine (Ref 356) semble plus crédible compte tenu de la forte présence des troupes américaines sur le territoire de la République Fédérale d’Allemagne en 1965. Là encore Corgi va exploiter le châssis sur de multiple déclinaisons.

 

 

-Corgi nous propose une nouvelle version de sa Land Rover, appelée ici « weapons carrier » (Ref  357) . Cette fois elle est, elle aussi,  étonnamment  proposée avec les étoiles américaines. La couleur de l’aménagement intérieur peut être jaune ou rouge. Quant à la bâche, il existe des modèles ou elle tire franchement sur le gris.

 

 

Le même modèle va ressortir sous la référence 500, donc avec une nouvelle boîte, un peu plus tard. J’avoue avoir beaucoup de mal a différencier ces deux références !
 
-L’Oldsmobile super 88 dans sa version staff car (Ref 358) se différencie de ses homologues civiles par la présence d’un équipage de quatre hommes dotés de casquettes qui confirment leur appartenance aux armées. L’antenne est censée renforcer le caractère militaire du véhicule. Il s’agit en fait de la reprise de la référence civile 235.

 

 

-Amusante et très américaine cette camionnette Karrier déclinée en « field kitchen » (Ref 359) C’est un « food truck » avant l’heure. Ceci posé, ce type de véhicule, sur d’autres châssis, sont parfaitement réalistes dans l’environnement militaire des forces américaines. On apprécie particulièrement sur ce modèle le détail intérieur. A comparer avec la miniature similaire de chez Spot-On.

 

 

 

-En 1965, c’est presque le même camion (cf Ref 1118) qui réapparaît sous l’appellation « troop transporter » (Ref 1133). Les marquages sont américains, la teinte vert olive est plus claire et un léger renfoncement circulaire à l’avant de la bâche de caisse est destiné à recevoir une étoile blanche. Pour le reste l’engin est inchangé. Un catalogue fait allusion pour ce véhicule à la suspension breveté par Corgi…Ce qui ne semble pas être le cas de mon modèle. Cette version a été produite jusqu’en 1966 dans un volume évalué à 56 000 exemplaires.

 

 

 

-Modèle « major toys » sympathique que ce semi citerne Bedford (Ref 1134). Le tracteur représente un Bedford type SAG, modèle civil effectivement en service dans l’armée britannique (mais pas américaine!). Je suis plus dubitatif quant à la citerne qui est utilisée par Corgi pour de multiples usages, y compris le transport de lait !  Donc un beau modèle bien que totalement irréaliste.

 

 

-Ce Bedford TK est aussi badgé « major toys » (Ref 1135). il est également aussi sympathique qu’irréaliste ! Mais l’important est ailleurs avec l’ingénieux système de décrochage de l’essieu arrière de la remorque pour permettre le chargement de la plateforme surbaissée.   

 

 

A partir de la référence 354 incluse , tous les modèles qui suivent sur ce listing apparaissent sur le catalogue de 1965. Une partie d’entre eux est encore visible sur le catalogue 1966, mais tous disparaissent à partir de 1967. Il faudra attendre 1974 et la série 900 pour voir réapparaître du militaire chez Corgi… Mais ceci est une autre histoire.

CORGI TOYS  1950s - 1960s  (par Thomas Seignon)

Commenter cet article

Hervé 05/09/2020 06:57

Bonjour, très intéressant et complet et j'ai appris que le camion porte radar avait une variante avec 4 ou 5 rayures orange ! merci pour ce travail.

yann 10/08/2020 21:51

Bonsoir,
bravo pour ce pationnant boulot historique..;
sait on si a qu elle echelle corgi produit dans ces années la? existe t il une rationnalisation ou est ce la fete du slip un peu comme chez dinky?
merci
yann

Jerome 10/08/2020 19:25

Bonjour,
Wahooooo c’est beau, c’est complet et tellement emprunt d’un air de nostalgie de ces beaux jouets d’antan !
Vite la suite !
Jérôme H.

guermont 10/08/2020 18:34

bonjour suite a votre article sur la saga corgi ,je suis assez surpris par une version du camion international 6x6 de l'armée hollandaise que je n'ai jamais vu ni entendu parlé. pourquoi l 'armée hollandaise ? c'est tres bizarre .avez vous des photos ou des documents attestant de l'existance de la dite version hollandaise d avance merci et bravo pour cet article un vrai paquet de madeleines

Hervé 05/09/2020 07:33

Je viens de trouver sur ebay un camion INTERNATIONNAL avec calandre argentée,voir sur les ventes terminées numéro de l'objet eBay :184396482959

Hervé 05/09/2020 07:15

Bonjour,je confirme l'existence de cette version du camion 6x6 INTERNATIONNAL avec un léger renfoncement circulaire à l’avant de la bâche de caisse destiné à recevoir une étoile blanche US,par contre je ne sais pas si c'était considéré comme une "version hollandaise" ?,j'ai eu aussi à une époque une version avec la calandre rehaussée de couleur argent et trouvant cela "pas trop militaire" je croyais que c'était du travail de modélisme amateur car c'était vraiment bien fait et donc à priori cela avait été fait par CORGI TOYS.

Patrick Comelli 10/08/2020 11:32

Bonjour,
Superbe article je me régale , j'attends la suite !
Cordialement

Jerome 04/08/2020 13:09

Bonjour,
Superbe, passionnant, instructif, complet, détaillé....bref à poursuivre, tant les articles de Thomas S. retracent les colonnes vertébrales de nos collections !
A bientôt.
Jérôme

Patrick Comelli 04/08/2020 12:05

Très intéressant ce retour dans le passé .
Les modèles Corgi étaient comme il est dit dans l'article : souvent à la pointe de l'innovation !
Je me rappelle dans le milieu des années 60 la sortie de l'Aston Martin DB5 de James Bond avec le siège passager éjectable , là Corgi avait fait très fort !!!

frederic.R 04/08/2020 10:52

bonjour
très sympathique ce retour sur l histoire des marques et de leurs véhicules , Intéressant pour les collectionneurs débutant et plus anciens. continuez comme ceci .
cordialement
fred

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog