Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo/Pascal Btr
Publié dans : #Véhicules&Matériels

 

-25 février 2020 :

 

Le centre de formation délégué mobile du combat

 

 

Si le Griffon et le Jaguar sont actuellement la partie la plus visible du programme SCORPION, ces véhicules sont intimement liés à son système de commandement embarqué : SICS (système d’information du combat scorpion). La formation des soldats de l’armée de Terre sur ce nouveau système d’information est donc indispensable. Modernité, innovation, facilité et compréhension des besoins du soldat : un nouveau concept de formation débarque aujourd’hui au sein des régiments.

 

 

Après la livraison des véhicules du programme Scorpion au sein des régiments de l’Armée de Terre, la priorité est maintenant de former les soldats au SICS.

 

Nouvel outil de commandement, le SICS est destiné à donner un avantage décisif à tous les combattants grâce à « l’infovalorisation ».

 

Ce système modernise les principaux équipements des unités terrestres en les adaptant aux nouveaux concepts tactiques.

 

Cœur du programme SCORPION, le SICS permet à l’Armée de Terre de maîtriser l’information en améliorant sa vitesse et sa pertinence sur le du champ de bataille. Ainsi, les combattants auront une meilleure connaissance de la situation « amie »et de la situation « ennemie » et cela en temps réel.

 

 

Comment former nos soldats au SICS ? 

 

Comme prévu dans le calendrier du programme SCORPION, la formation au SICS a débuté en ce début d’année 2020. La première formation de trois semaines se déroule actuellement au 3e régiment d’infanterie de marine (3e RIMa). S’enchaînent ensuite les stages pour le 13e bataillon de chasseurs alpins (13e BCA), le 1er régiment d’infanterie (1er RI) et la 27e brigade d'infanterie de montagne (27e BIM).

 

La formation au SICS se veut efficace, moderne et regardante des besoins du soldat.

 

Pour cela, la section technique de l’armée de terre (STAT) a mis en place un système de formation innovant : le centre de formation délégué mobile du combat. Ce dernier est un camion pouvant former jusqu’à 16 soldats. Tout y est ! Les ordinateurs éligibles au SICS, les serveurs de communication, les raccordements au réseau électrique…

 

Le camion, centre de formation, permet à l’armée de Terre d’organiser des stages d’un régiment à l’autre et d’éviter ainsi aux soldats de se déplacer vers des lieux de formation trop lointains. Au-delà d’une économie de temps et d’argent, ce processus veille à ce que le soldat reste au plus près de sa famille pendant toute la durée de la formation. Modernité, préparation opérationnelle et condition du personnel sont un triptyque aujourd’hui essentiel au sein de l’armée de Terre. 

Source : ICI

 

********************************

 

Une plateforme mobile de formation au Système d’information du combat Scorpion (SICS) a entamé le 22 janvier un tour de France des unités de l’armée de Terre. Mis à disposition par le Commandement des systèmes d’information et de communication (COM SIC), cet outil unique servira à l’instruction des futurs administrateurs SICS.



Editer le sujet 82566810

 

Première étape : la 7e brigade blindée (7e BB) de Besançon


Une brigade dont les régiments sont jumelés à la Brigade motorisée belge, noyau du partenariat franco-belge CaMo. Durant deux mois, ce module de formation sera mis à disposition des « Centaures », avant de rejoindre les autres brigades de la 1ère division (27e BIM, 9e BIMa, et BFA).



Editer le sujet Eqergk10


Basée sur un camion Renault « extensible », cette plateforme dispose de tout le support technico-pédagogique nécessaire pour permettre à deux formateurs d’instruire simultanément 16 stagiaires, chacun disposant d’un poste entièrement équipé. Elle sera « mise à disposition par le COM SIC pour les divisions et les brigades, avant leur déploiement en opération extérieure, » explique la 7e BB sur son compte Facebook.


Editer le sujet 83413210

 

Facteur de supériorité tactique incontestable, le partage de l’information aux différents niveaux hiérarchiques est l’un des principaux enjeux du programme Scorpion, au même titre que le développement de nouvelles plateformes ou la modernisation du char Leclerc. À lui seul, le SICS regroupera au sein d’un unique système l’ensemble des générations précédentes de systèmes d’information opérationnelle, du système d’information régimentaire (SIR) au système d’information terminal élémentaire (SITEL), en passant par des modules adaptés à certaines fonctions.

 

Confié en 2013 à Bull (filiale d’Atos) au travers d’un contrat de 40 M€, le développement du système SICS doit à terme déboucher sur deux variantes dont seuls les interfaces varieront en fonction du niveau hiérarchique. Il s’agira premièrement d’un SICS « embarqué » destiné aux échelons supérieurs – du chef de groupe au chef de corps – et intégré sur les ordinateurs existants ou fournis avec les porteurs Scorpion.



Editer le sujet Unname14

 

Le SICS « débarqué » (SICS DEB) est quant à lui conçu pour les commandants d’unité débarqués, chefs de section et chefs de groupe. Cette version s’appuiera sur des terminaux tactiles de type tablette et smartphone.



Editer le sujet Bull-b10

 

La version intermédiaire du système, désormais stabilisée, a été l’objet d’un exercice mené au printemps dernier à Mailly-le-Camp à l’échelon GTIA, soit « entre 80 et 100 véhicules ». Malgré des débuts mouvementés, le SICS bel et bien « au rendez-vous en 2021 », assurait la Section Technique de l'Armée de Terre en juillet dernier.



Editer le sujet Griffo15
 

Ce sera une année clef pour le programme Scorpion, car correspondant au premier déploiement en OPEX du Griffon par le 3e RIMa de Vannes. Il faudra également attendre 2021 pour que les premiers SICS débarqués soient livrés à hauteur, dans un premier temps, de 1650 unités pour les chefs de section et chefs de groupe spécialisé.

 

Commenter cet article

Guillaume 25/02/2020 12:20

Bonjour,
Merci pour le partage, c'est super intéressant. Le programme Scorpion devient réel et concret au sein de l'armée pour moi simple passionné.
Cordialement Guillaume.

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog