Publié le par Milinfo/Jean-Stéphane
Publié dans : #Dossier 10 : la saga ACMAT, #Modifications et transformations..., #Espace Jérôme Hadacek

 

-30 octobre 2019 :



Les Milinfistes (les vrais !) sont forcément fans des camions et blindés produit par ACMAT...

 

Si nous connaissons bien toutes les versions militaires, n'oublions pas qu'un VLRA 4x4 a fait le Paris-Dakar :

 

 

Ce VLRA a été reproduit par MAI (voir les Milinfo-Focus HS spécial MAI).

 

Voici une photo de cette miniature :

 


Il y a un an, je me suis procuré un ACMAT en version Dakar 1984 reproduit par MAI mais celui-ci était dans un "sale état"  :

 

 

 

 

 

 

Comparé à la miniature en parfait état, il n'y a pas photo :

 

 Photos Jérôme Hadacek

 

Je me suis donc retrouvé face à un dilemne au moment de le remettre en état : le refaire en m'inspirant du vrai véhicule à l'échelle 1 ou le restaurer à l'identique pour en faire une miniature MAI plus vraie que nature ?

 

En attendant, reconstruction de l'arceau de sécurité de la cabine avec sa galerie et sa visière qui était manquante.

 

 

 

 

 

 

 

Même cette galerie est en laiton. Vraiment une belle qualité de matériau, j'ai démonté pas mal de miniatures et c'est toujours un risque de voir casser une pièce.

 

Avec les modèles M.A.I, non seulement ils sont facile à démonter, deux vis sous le châssis, mais en plus bien conçu dans leur mode d'assemblage. Je pense que les fondateurs de cette défunte marque ont du concevoir leur miniature comme l'a fait Acmat pour ses camions.

 

Tout s'emboite parfaitement et la variété des matériaux est grande !

 

Voici la liste de ces matériaux, en ordre décroissant :  zamac, laiton, white métal, bronze, résine, caoutchouc ou similaire, plastique.

 

Mais trêve de bavardages, il faut maintenant passer au démontage de cette miniature sur laquelle il manque quelques pièces comme le pare-soleil du parebriseIl y a quelques pièces manquantes comme le parle soleil du pare brise :

Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...

Cliquez sur les photos pour les visualiser...

Après le démontage, la phase décapage...

 

là aussi, la peinture est partie en deux temps-trois mouvement mais il a fallu usé de la brosse à dents pour bien gratter tous les petits recoins. Et là,  catastrophe : les jantes en plastique ont fondues partiellement !

Heureusement, j'en ai en métal mais pas strictement identique. Je vais donc surmouler une jante M.A.I et créer un moule. Je pourrai ainsi en mouler quelques-unes. A moins que Jérôme, notre Docteur es-ACMAT, en ai ?

Une fois la miniature décapée, on se rend compte de la très belle gravure et de la grande qualité des moulages.

En 1986,ces modèles étaient vendus entre 900 et 1300 frs de l'époque,  ce qui représente avec l'inflation depuis 1986 et si on était toujours en francs, un prix de 2170 francs en 2019 soit en Euros pour les plus jeune qui n'ont pas connu les Francs : 331.00€ !

Pour mémoire, le Smic mensuel en 1986 était de 614.21€ pour 169 heures travaillées. Toute une époque...

A venir, la mise en peinture, puis séquence "cauchemar" : la pose des 40 à 50 décals sur le véhicule. J'en frémis d'avance...

Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...

Cliquez sur les photos pour les visualiser...

De son côté, la planche de décals est prête... Merci à notre "ACMATiste" en chef qu'est Jérôme qui m'a aidé pour les logos ACMAT.

 

On rentre dans la phase peinture, qui ne sera pas difficile à réaliser mais il faudra tenir compte des conditions météo, surtout de l'humidité ambiante.

 

Je ressors le chauffage pulsé pour chauffer les pièces, avant peinture et après peinture, pour éviter la matification de la peinture.

 

Après un passage d'un après léger, première couche de blanc, elle aussi légère, afin de ne pas effacer la gravure, surtout celle de la calandre, qui est extrêmement fine et détaillée. Puis, deuxième couche, dix minutes plus tard.

 

Le résultat est bon, pas besoin de poncer au 1200 entre les couches.

 

Demain remontage partiel et je vais commencer à poser les décalcomanies, C'est la partie "CAUCHEMAR" de cette reconstruction.

 

Mais je ne me suis toujours pas décidé... : reconstruction fidèle au vrai ou au M.A.I. ?

Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...
Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...Cliquez sur les photos pour les visualiser...

Cliquez sur les photos pour les visualiser...

Après la mise en peinture, voici le temps de la pose des décalcomanies.

 

J'ai commencé par la cabine car c'est la partie la plus compliquée...

 

Une fois tous ces décalcomanies posés, j'assemblerai tout le camion et je finirai par la pose de la grille de calandre avec une grille se fixant devant chaque feux longue portée et reliée à  la grille de calandre. Ca va être sportif pour la pose...

 

J'ai enfin réussi à moulé de nouvelles jantes conforme à M.A.I car les puristes auront reconnus les jantes provisoires provenant de chez CEF.

 

La résine durcie lentement...

 

Le second lot de bord a été moulé et est passé en peinture ; j'attends que cela soit sec...

Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6

Voici quelques photos de la partie arrière sur laquelle j'avais oublié de poser des réfléchissants. Il me manque peut être encore quelques décals...

 

 

Je vais prendre le temps dé vérifier par rapport au modèle "intacte" de Jérôme.

 

Toujours pas de photos des jantes car les deux autres n'ont toujours pas durcies !

La pose des décalcomanies aura  été très longue... 6 heures au total !

 

Puis est venu le temps de la pose des grilles de calandre et des feux de longue portées, refaites"maison", en photodécoupe.

 

Ce VLRA 4x4 du Dakar va pouvoir retourner sur son socle M.A.I et direction ma vitrine !

 

Les puristes remarqueront que les jantes Cef-Replex sont toujours en place.

 

Comme indiqué plus haut, j'ai moulé deux jantes sur les jantes d'origine mais cette résine est très longue à durcir. Si tout va bien, les 4 roues seront terminées d'ici quelques jours !

 

Alors, mon VLRA ressemblera de nouveau à un ACMAT de chez MAI...

Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6
Quand ACMAT fait le Paris-Dakar (par Jean-Stéphane) - ETAPE 6

Jean-Stéphane

Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)
Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)

Diaporama : ACMAT sur le Dakar (merci à Jérôme Hadacek)

Commenter cet article
C
bonjour<br /> j'ai eu l'occasion de le conduire à l'uisc7 1er compagnie 2ème section ou il a fini sa carrière c'était en 1990
Répondre
B
Très belle restauration ! ! En faisant l'ACMAT après tonneau, tu aurais gagné du temps et fais un modèle unique :)
Répondre
J
En voyant les photos de l'accident ( et l'équipage a pu repartir malgré tout), je me demande demande comment j'aurai fait pour reproduire le choc... Maintenant qu'il est restauré je ne vais pas lui faire un constat d'assurance et me prendre un malus ;).<br /> bon week end js
E
belle restauration, comme on dit, le jeu en valait la chandelle
Répondre
J
Merci. Je vais faire en sorte d'en restaurer d'autres. Belle journée à tous, JS
P
Bonjour , <br /> <br /> Sublimement , " ACMATICIBLE "
Répondre
P
bonjour,<br /> Pour les jantes en plastique , je me suis fait avoir aussi , étant persuadé que les jantes MAI était en zamak, j'ai tout mis dans un bain d'acétone et n'ai jamais retrouvé les jantes évidemment .!!!!!<br /> Curieux ce choix du plastique pour les jantes , alors que tout est en métal et de bonne facture avec en plus l' utilisation partielle de métaux noble !!!<br /> Pourquoi ne pas utiliser les jantes CEF en zamak ? Après ma mésaventure et grosse bourde c'est ce que j'avais fait à l'époque et la miniature restaurée n'avait rien perdu au change .<br /> Cordialement<br /> Patrick Comelli
Répondre
J
Bonjour Patrick,<br /> Tout comme vous, je n'ai toujours pas compris ce choix de jantes en plastique que l'acétone a bien dévoré. En attendant d'avoir des jantes M.A.I, j'ai posé des jantes CEF en métal, mais le diamètre du trou où vient se fixer l'axe n'est pas le même que celui des M.A.I.<br /> Heureusement il m'en reste une et j'ai fait un moulage en silicone. J'ai déjà sorti deux jantes en résine qui durcissent lentement. Deux autres sont en cours. Vous verrez le résultat bientôt. Cordialement JS
P
Bonjour , <br /> <br /> Le ACMAT , de l'opération " SAHEL " 1984 . dans le genre ( de colorie blanc ) , avez vous <br /> <br /> des renseignement.<br /> <br /> PASCAL .H
Répondre
J
Bonjour,<br /> ahhhh si Jean Stéphane commence à toucher la corde sensible…..Grrrrrrrr! Bravo pour ce début de restauration…..ces modèles très luxueux le mérite !<br /> Et j'aime bien aussi le background d'atelier avec des trucs, pas trop visibles... mais…. suffisamment pour mettre l'eau à la bouche et intriguer….. rusé notre ami ! <br /> A bientôt pour la suite…..sur un de mes sujets de prédilection ;-))<br /> <br /> Jérôme
Répondre
J
Jérôme, le background arrivera bientôt. Mais le camouflage allemand des années 80 quelle tannée.
E
Vivement la suite et aussi le porte char en attente derrière...
Répondre
J
Merci et la porte char ( c'est la première version du T12 Berliet mais conçu par Rochet Schneider) en attente. Il est là depuis 3 ou 4 ans. J'ai envie de le laisser comme ça, en proto. Mais un clone est en cours et il sera en civil.... Une demande spéciale.

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog