Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Jérôme Hadacek, #Véhicules&Matériels

     

Véhicules&matériels :  Codification du transport SNCF pour le matériel militaire

-29 avril 2017 :

 

CODAGE SNCF de 1950 à 1970

 

Pour prolonger l’illustration que j’avais déjà envoyée précédemment suite à la réflexion d’un marquage d’une « grenade » sur le BERLIET TBC grue reproduit au 1 :43, j’ai retrouvé dans le Manuel de l’officier subalterne du Génie de 1957, quelques explications complémentaires illustrées.

 

Il y distingue 4 types de « grenades » :

 

- La blanche ornée d’un chiffre noir

- La blanche avec chiffre rouge

- La rouge unie avec chiffre noir

- La rouge barrée d’une bande blanche

 

Chacune d’entre elles, à l’image des pastilles actuelles et héritières de ces « grenades », correspondent à des types de wagon (de 0 à 5) et indiquent les démontages et opérations à mettre en œuvre avant un embarquement par chemin de fer (« engageant le gabarit »). L’indication d’un carnet de croquis numéroté, signifie qu’il faut se reporter à un manuel d’embarquement spécifique, indiquant les diverses opérations techniques de démontage à effectuer, plus complexes que sur un véhicule classique.

 

Jérôme Hadacek

Véhicules&matériels :  Codification du transport SNCF pour le matériel militaire
Véhicules&matériels :  Codification du transport SNCF pour le matériel militaire
Véhicules&matériels :  Codification du transport SNCF pour le matériel militaire
Véhicules&matériels :  Codification du transport SNCF pour le matériel militaire
Véhicules&matériels :  Codification du transport SNCF pour le matériel militaire

-5 avril 2017 :

 
A propos du TBC 8 KT CMD sorti récemment chez certains marchands de journaux dans le cadre de la série-presse "Collection Berliet" en test pour Hachette, un de nos amis milinfiste s'est étonné de la présence d'une grenade blanche sur le côté de la portière.
 
Nous avons donc demandé à Jérôme de nous éclairer sur le sujet :
 
 
 
Codification du transport SNCF pour le matériel militaire
 
 
Les « grenades » sont les insignes précurseurs des indications de transport SNCF, d’ailleurs visibles également sur les wagons de l’époque. Contrairement aux pastilles actuelles, elles se divisaient en trois groupes :
 
- Les blanches pour les véhicules légers et moyens sans autres formules d’embarquement que la mise sur wagon
 
- Les rouges rayées d’un trait blanc, pour les véhicules plus lourds et ceux nécessitant une mise en oeuvre de démontage avant embarquement
 
- Enfin, les rouges pleines, pour les engins lourds et spéciaux.
 
Celles ci on peu à peu cédé la place à une déclinaison plus importante des types de grenades au fur et à mesure de la complexité des matériels à embarquer et des démontages à y effecteur avant chargement.
 
Elles se sont alors transformées en une grenade banche uniforme, de vierge au numéro 5. Chaque numéro indiquant un degré de plus en plus compliqué de mise en oeuvre d’un transport SNCF. 
 
Enfin récemment, la grenade à perdu ses flammes pour devenir un rond blanc puis additionné de pastilles rouges (une ou deux) puis d’un numéro de cahier auquel il faut se reporter pour un transport par voie ferrées.
 
Depuis le camouflage centre Europe, ces ronds blancs de codification pour wagons SNCF, sont devenus gris (parfois marrons) pour mieux se confondre dans le bariolage. 
 
En revanche, les pastilles rouges et les références de cahiers d’embarquement, demeurent toujours.  
 
Vous l’aurez compris, j’adore les marquages utilisés par l’armée française, et je pense que la photothèque accumulée depuis des années, regorge de choses aussi amusantes qu’inédites.
 
 
Jérôme
Véhicules&matériels :  Codification du transport SNCF pour le matériel militaire
Véhicules&matériels :  Codification du transport SNCF pour le matériel militaire
Wagon de classe 5 (ici un AMX 30B2) nécessitant multiples démontage pour embarquement, et devant se rapporter au cahier d’embarquement référencé sous les pastilles rouges

Wagon de classe 5 (ici un AMX 30B2) nécessitant multiples démontage pour embarquement, et devant se rapporter au cahier d’embarquement référencé sous les pastilles rouges

Marquage SNCF actuel avec codification SNCF sur rond gris

Marquage SNCF actuel avec codification SNCF sur rond gris

Marquage SNCF simple nécessitant un wagon de classe 2 sans démontage particulier

Marquage SNCF simple nécessitant un wagon de classe 2 sans démontage particulier

Wagon de classe 3 nécessitant un démontage pour le véhicule embarqué (pastille rouge)

Wagon de classe 3 nécessitant un démontage pour le véhicule embarqué (pastille rouge)

Marquage SNCF particulier d’un codage de wagon SNCF sur rond brun terre du bariolage 3 tons

Marquage SNCF particulier d’un codage de wagon SNCF sur rond brun terre du bariolage 3 tons

Marquages SNCF vus sur Berliet TBC 8 KT
Marquages SNCF vus sur Berliet TBC 8 KT
Marquages SNCF vus sur Berliet TBC 8 KT
Marquages SNCF vus sur Berliet TBC 8 KT

Marquages SNCF vus sur Berliet TBC 8 KT

Quelques exemples sur GBC 8 KT ou TBC 8 KT
Quelques exemples sur GBC 8 KT ou TBC 8 KT
Quelques exemples sur GBC 8 KT ou TBC 8 KT
Quelques exemples sur GBC 8 KT ou TBC 8 KT

Quelques exemples sur GBC 8 KT ou TBC 8 KT

Commenter cet article

jérôme 18/04/2017 13:51

Bonjour Pascal, Merci pour ces compliments... ;-)
Hooouuullla j'ai croisé moi même dans les années 1980, des engins et véhicules qui arboraient encore cette grenade distinctive du chargement SNCF et pas encore remise au goût du jour par les fameuses pastilles. Alors, vous avez surement dû en voir, sans peut être vous poser la question de leur signification...
Et pour avoir fait un article avec un de mes amis (militaire) dans un des exemplaires de STEEL MASTERS sur les marquages des véhicules contemporains de l'armée française, nous avons été surpris de voir combien de professionnels de l'armée ne connaissant nullement la signification des marquages apposés sur les engins de leur propre régiment.
Alors faute avouée, à moitié pardonnée !
Jérôme

BTR 08/04/2017 19:57

Merci à Jérôme pour ses explications précises, toujours étayées d'une photothèque impressionnante :) Pour la grenade "à flammes", je ne devais pas encore être sous les drapeaux...

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog