Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels

 

-10 janvier 2016 :

 

La direction générale de l’armement (DGA) a notifié le 30 décembre 2015 à la société Renault Trucks Defense (RTD) la réalisation de 241 véhicules légers des forces spéciales et de 202 véhicules lourds des forces spéciales, ainsi que l’intégration d’équipements de renseignement et de communication sensibles et leurs éléments de soutien.

 

Ces véhicules équiperont l’ensemble des forces spéciales qui emploient actuellement un parc hétéroclite de véhicules particulièrement usés par le rythme de leurs engagements en opérations extérieures. 25 véhicules lourds seront livrés en 2016 dans un premier standard pour répondre aux besoins les plus urgents. Les premiers véhicules légers seront livrés à partir de 2018.

 

Ce programme répond à des besoins opérationnels des plus exigeants pour des missions de renseignement, de neutralisation, d’actions dans la profondeur en zones hostiles avec le plus de discrétion possible, et vise à améliorer l’interopérabilité et le niveau de performance du parc de véhicules des composantes Terre, Air et Marine des forces spéciales.

 

Aux côtés de la société Renault Trucks Defense, l’organisation industrielle pour la réalisation du marché des véhicules des forces spéciales comprend également les sociétés Panhard, filiale de RTD, (conception et production du véhicule léger) et Essonne Sécurité (conception et production d’équipements communs aux deux véhicules).

 

Source :

-08 janvier 2016 :

 

La société française Renault Trucks Defense (RTD), filiale du groupe suédois Volvo, va fabriquer 450 véhicules des forces spéciales françaises.

 

La Direction générale de l'armement (DGA) a annoncé ce jeudi que la société française Renault Trucks Defense (RTD), filiale du groupe suédois Volvo, va concevoir et réaliser l'ensemble du parc de véhicules légers et lourds -450 au total- des forces spéciales françaises

Renault Trucks Defense s'est vu notifier le 30 décembre 2015 « la réalisation de 241 véhicules légers et 202 véhicules lourds des Forces spéciales, ainsi que l'intégration d'équipements de renseignement et de communication sensibles et leurs éléments de soutien », a précisé la DGA dans un communiqué.

 

Le parc actuel « hétéroclyte et usé »

 

Les 25 premiers véhicules lourds (d'une masse de 10 à 11 tonnes) seront livrés en 2016 pour répondre aux « besoins les plus urgents » et les premiers véhicules légers (environ cinq tonnes) à partir de 2018.

 

« Ces véhicules équiperont l'ensemble des forces spéciales qui emploient actuellement un parc hétéroclite de véhicules particulièrement usés par le rythme de leurs engagements en opérations extérieures », relève la DGA. Ils devront être adaptés pour des missions de renseignement, de neutralisation de combattants adverses et des actions en profondeur en zone hostile avec « le plus de discrétion possible », précise encore la DGA, qui n'a en revanche pas fourni d'indications sur le montant de l'opération.

 

Les effectifs des forces spéciales augmentent

 

Face à des groupes armés imprévisibles et souvent insaisissables, adeptes de la guerre « asymétrique » (attentats, engins explosifs improvisés...), les forces spéciales sont en première ligne dans les conflits depuis dix ans, de l'Afghanistan, au Mali en passant par l'Irak et peut-être demain la Syrie ou la Libye.

Très mobiles, autonomes, avec une poignée d'hommes sur le terrain, elles doivent faire face aux nouvelles menaces et agissent en complément d'autres forces terrestres, aériennes ou maritimes.

Dans le top 4 de l'élite militaire mondiale avec les Navy Seals américains, les SAS britanniques et les Spetsnaz russes, les forces spéciales françaises vont voir leurs effectifs passer de 3 000 à 4 000 hommes d'ici 2019.

 

« Il nous faut être léger et rapide »

 

« On a en face des pick-up qui déboulent à 130 km/heure dans le désert. Ils vont très vite, connaissent leur coin. Il nous faut être léger et rapide », soulignait récemment le chef du commando marine Ponchardier à Lanester (Morbihan), le capitaine de corvette Yann Guillemot.

Les véhicules sont ainsi moins blindés mais plus nerveux que dans les forces conventionnelles, suivant un savant « compromis entre protection et rapidité ».

Source :

Merci à Pascal Btr pour sa veille constante et efficace...

Commenter cet article
B
Panhard étant l'attributaire du marché pour le futur VLPS, qui reste à concevoir, peut-être verrons nous ré apparaître le projet du VAP sur base VBL :)<br /> http://defense-update.com/products/v/vap-panhard.htm
Répondre
B
Le définition de la masse des "véhicule léger" et "véhicule lourd" reste cependant à définir. Car si pour les 10-11 tonnes annoncées pour le "véhicule léger", c'est conforme à la réglementation du Code de la route, les 4-5 (forcesoperations.com) ou même 5 tonnes (ouestfrance) du futur "véhicule léger" à concevoir pose le problème du nouveau permis C1 à détenir. En effet, la réglementation française reste applicable, aussi bien pour les forces conventionnelles que pour les FS en métropole et/ou en OPEX ! ! Lorsqu'il y a un accident, voir pire, il est parfois trop tard pour étudier quel permis ou quelle qualification aurait du avoir le pilote de l'engin. Les accidents de conduite, ou de circulation, reste malheureusement l'une des causes majeures de décès de nos soldats.
Répondre

Une passion partagée depuis 1998

 

Gifs animés GYROPHARES

Gifs animés GYROPHARES ©Milinfo.org Gifs animés GYROPHARES

(Si vous voulez copier, c'est bien de demander avant)

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

smiley Thomas Seignon

smiley Philippe S.

 

(liste non exhaustive)

 

Référent spécial : Jérôme Hadacek

Référent matériels : Pascal Btr

Référent pompiers : Alain Lesaux

In memoriam : Pascal Btr

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Milinfo-Focus en PDF

 

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

Retrouvez ICI les Milinfo-Focus !

 

Milinfo-Focus n° 97 : Iveco Daily Irisbus Gendarmerie (Perfex - 1/43)

Milinfo-Focus n° 96 - Panhard AML 60 et 90

Milinfo-Focus n°95 : Peugeot 508 SW et Dacia Duster Gendarmerie

Hébergé par Overblog