Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels, #Espace Jérôme Hadacek
Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201

 

-30 août 2015 :

 
Pour compléter cet article, voici deux photos de Jeep Hotchkiss de la Circulation routière : l’une prise au dernier War & Peace revival de cette année, en service en Indochine avec un calandre partiellement peinte (?) et l’autre une Hotchkiss issue de mon dossier photo et provenant d’un collectionneur privé participant au site Servir et Défendre de Jean François Brillant.
 
 
Vous remarquerez l’inversion des couleurs (blanc et vert, un coup en haut et un coup en bas !)
 
Jérôme Hadacek
Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201
Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201

Pascal BTR nous a envoyé lui-aussi quelques photos anciennes et d'époque :


Je vous envoie à mon tour quelques photos d'époque (argentiques scannées) de JeepHochkiss "CIRCULATION ROUTIERE".

 

Les 2 premières datent de 1979 et présentent la jeep du Capitaine commandant l'Escadron de Circulation Routière du Régiment de Commandement et de Soutien (R.C.S) de la 6ème Division Blindée alors implantée à...Strasbourg (oui, depuis cela a bien changé...).

C'était la seule de l'escadron à être équipée en 24 V avec chauffage (par récupération des gaz d'échappement), portières + côtés bâchés et indicateurs de direction (clignotants).

 

La troisième date de 1981 et présente... ma jeep de chef de peloton de Circulation Routière lors d'un défilé quand je n'étais alors que sous-lieutenant.

Elle appartenait au 3ème escadron du 602ème Régiment de Circulation Routière, alors implanté à Dijon (là aussi, cela a changé avant d'être dissout !).

Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201
Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201
Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201

 

-22 juillet 2015 :

Jeep Hotchkiss M201 : la Jeep à la française

 

La société Hotchkiss a été crée en 1871 dans l'Aveyron par Benjamin Berkeley Hotchkiss (1826-1885), émigrant américain. En 1875, il ouvre une usine à Saint-Denis, près de Paris, qui deviendra le vaisseau amiral de la société. La société  Hotchkiss est alors surtout connue pour ses armes à tir rapide (canons-revolvers de marine, fusils à répétition…).

En 1886, les héritiers céderont leurs intérêts dans la société, qui sera scindée en deux entités : une société mère anglaise et sa filiale française, la "Société anonyme des anciens établissements Hotchkiss et Cie". Dès 1901, Hotchkiss, grâce à son savoir-faire en mécanique de précision, fabrique des pièces détachées pour l'industrie automobile naissante.

En 1903, l'activité armement se voit adjoindre la production d'automobiles avec la sortie d'un prototype de voiture de 20 CV. C'est le début de la marque du "Juste Milieu". L'après Seconde Guerre mondiale ne permettra pas à Hotchkiss de se relancer. En 1955, sa direction décide de l'abandon de la construction de voitures de tourisme au profit de camions, d'engins spéciaux et... de jeeps.

HOTCHKISS, en tant que constructeur d'automobiles et d'utilitaires a cessé ses activités début 1971 et les jeeps, qu'elles soient civiles ou militaires, ne sont plus commercialisées depuis 1969.

 

En 1945, l'armée française est dotée de près de 8 000 jeeps de provenance américaine. Ce parc insuffisant est complété par l'apport d'environ 10 000 jeeps provenant de la Société Nationale des Ventes de Surplus créée en 1946 pour répartir et écouler les véhicules laissés par l'armée américaine après la guerre. Cette dotation est également complétée à partir de 1950 par différents stocks en provenance des dépôts américains, notamment de l'Allemagne occupée.

 

Dès 1947, le remplacement de la jeep par un véhicule français est envisagé. L'échec de l'adoption de la Delahaye VLR par l'armée française et la fusion Delahaye-Hotchkiss en 1954 ruinent cette espérance.

 

Malgré cet échec, le remplacement de la Jeep par…  la Jeep ne va pas de soi. Le 4x4 américain, conçu hâtivement pour une utilisation de temps de guerre, présente des lacunes qui posent question : boîte de vitesses à 3 rapports seulement ; absence de blocage de différentiels ; suspension dure et de conception rudimentaire qui limite beaucoup la vitesse en tout-terrain ; pneumatiques, équipements électriques et éclairages non conformes aux spécifications OTAN ;  antiparasitage sommaire ; confort très relatif ; performances inférieures  à celles du programme OTAN et aux possibilités techniques de l’époque ;  tenue de route moyenne due à son empattement court et à sa suspension…

 

Les militaires français regardent avec envie vers Peugeot et sa VSP ou vers l'étranger, notamment vers les États-Unis et leur M38A1 dont il est envisagé un temps qu'elle soit produite par un consortium Hotchkiss (détentrice des licences WIllys) associée à Peugeot, Renault et Citroën. Mais l'armée confrontée à des contraintes financières fortes retient une solution visant à prolonger la vie de son parc de véhicules de liaison, C'est tout naturellement vers Hotchkiss, déjà fournisseur de pièces détachées, que les militaires se tournent pour compléter leur parc. Avec la M201, c'est une véritable reconstruction à laquelle se livre Hotchkiss et non une simple copie de la WILLYS MB. Les modifications apportées  consistent  à corriger les points faibles de la WILYS MB et à adapter le véhicule aux standards OTAN.

 

A partir de l'été 1955, Hotchkiss produit un peu plus de 27600 M201  en 6V puis en 24V en 4 versions : standard, SAHARA, avec suspension renforcée ou à double commande.

 

Le 20 février 1981, l'armée annonce le remplacement de ses jeeps par la Peugeot P4. A cette époque, plus de 8 000 jeeps sont encore en activité ; lleur remplacement est programmé pour la fin 2000. Ce sera à peu de chose près le cas puisque la vente des dernières jeeps est annoncée par les Domaines en 2002 (ce qui n'empêchera pas la vente de quelques jeeps encore militaires jusqu'en 2011).

 

Après plus de 55 ans de bons et loyaux services, dont 35 pour les seules Hotchkiss, la jeep abandonne l'uniforme pour faire la joie des collectionneurs et amateurs civils. C’est là une toute autre histoire…

 

Source : www.hotchkissm201.fr

Merci à Jérôme Hadacek pour l'ensembel des photos qui illustrent cet article

Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201

La Jeep Hotchkiss 201 de Jérôme Hadacek déjà évoquée sur Milinfo :

Jeep Hotchkiss M201 de Jérome Hadacek. Modèle de 1957 immatriculé 027 376, rapatrié d’Algérie et reconstruite à la Maltournée  le 25/07/1967 (N° MALT 30 548) ré immatriculée 275 0823. Réformée à l’ERGM de Clermont Ferrand en 1993.
Jeep Hotchkiss M201 de Jérome Hadacek. Modèle de 1957 immatriculé 027 376, rapatrié d’Algérie et reconstruite à la Maltournée  le 25/07/1967 (N° MALT 30 548) ré immatriculée 275 0823. Réformée à l’ERGM de Clermont Ferrand en 1993.
Jeep Hotchkiss M201 de Jérome Hadacek. Modèle de 1957 immatriculé 027 376, rapatrié d’Algérie et reconstruite à la Maltournée  le 25/07/1967 (N° MALT 30 548) ré immatriculée 275 0823. Réformée à l’ERGM de Clermont Ferrand en 1993.
Jeep Hotchkiss M201 de Jérome Hadacek. Modèle de 1957 immatriculé 027 376, rapatrié d’Algérie et reconstruite à la Maltournée  le 25/07/1967 (N° MALT 30 548) ré immatriculée 275 0823. Réformée à l’ERGM de Clermont Ferrand en 1993.
Jeep Hotchkiss M201 de Jérome Hadacek. Modèle de 1957 immatriculé 027 376, rapatrié d’Algérie et reconstruite à la Maltournée  le 25/07/1967 (N° MALT 30 548) ré immatriculée 275 0823. Réformée à l’ERGM de Clermont Ferrand en 1993.

Jeep Hotchkiss M201 de Jérome Hadacek. Modèle de 1957 immatriculé 027 376, rapatrié d’Algérie et reconstruite à la Maltournée le 25/07/1967 (N° MALT 30 548) ré immatriculée 275 0823. Réformée à l’ERGM de Clermont Ferrand en 1993.

Archives :

Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201
Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201
Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201
Véhicules et matériels : la Jeep Hotchkiss M201
Commenter cet article
G
Bonsoir, pouvez vous m aider svp je suis a la recherche de charnières de pare brise pour monter mes portes de ma jeep hotchkiss M201. cordialement gerard
Répondre
M
Oups... Jérôme peut être ?
J
Bonjour, je suis le propriétaire de la jeep CCR photographier au War and Peace et ce n’est pas une M201 mais une Willis MB de 1944, mais en livrée Française non pas une M201 qui sont souvent refaite comme une MB ou Ford US de la dernière guerre mondiale.
Répondre
Y
Bonjour ! <br /> <br /> Je suis passionné par la Jeep Willys. Tout particulièrement celles rapatriées des colonies. C'est pour ça que je vous écris ; pourrais-je contacter Jerome Hadacek pour quelques informations ? Ou pourriez-vous me dire, si vous le savez, comment il a fait l'acquisition de cette Jeep de 1957 ?<br /> <br /> Merci beaucoup d'avance !
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog