Publié le par Milinfo
Publié dans : #Espace Patrick Comelli

 

-29 septembre 2023 :

 

Les tutos de Patrick Comelli

Fabriquer soi-même  son système d'échappement

 

Sur un modèle-réduit, l'échappement est un élément à part entière qui est parfois souvent oublié, comme sur les Acmat CEF-Replex par exemple.

 

Pour fabriquer un tel échappement, il existe deux solutions :

 

-si la ligne d'échappement est parfaitement rectiligne, c'est assez simple. On utilise un simple tube, au bon diamètre à déterminer suivant l'échelle.

 

-si l'échappement est tordu et affiche des circonvolutions dans tous les sens, comme sur le Reo M52 par exemple,  l'usage du tube s'avère particulièrement compliqué.

 

Bien sur il existe des cintreuses de tube, pour métal, quand même assez onéreuses à l'achat et pas toujours adaptées à toutes les opérations de cintrage.

 

En ce qui me concerne, j'utilise un procédé beaucoup plus économique et beaucoup plus facile à l'emploi. J'ai recours à de la corde à piano en laiton, de diamètre adapté à l'échelle, déjà moins chère à l'achat que le tube. Je tords le métal dans tous les sens avec une pince à becs ronds, sans aucun risque de pliure ou écrasement, comme cela se produirait avec un tube.

 

Avant le pliage, il faut par sécurité effectuer un recuit.

 

Pourquoi et comment faire un recuit : quand on le tord, le laiton parfois casse net. Pour assouplir le métal et le tordre plus facilement sans risque, on procède donc  à cette opération. Pour ce faire, on chauffe la corde  à piano au rouge et surtout pas plus, comme au blanc  par exemple.

 

Après cette chauffe à la bonne couleur, on va laisser refroidir doucement le métal... ne surtout pas le plonger dans un liquide pour accélérer le refroidissement car là, on ferait une trempe, c'est à dire l'inverse : rendre le métal encore plus rigide et cassant !

 

Une fois la corde à piano bien refroidie et recuite , on peut la tordre et lui donner toutes les formes voulues.

 

L'astuce au final est de percer la sortie d'échappement : dans le cas du Reo M52 au 1/50 par exemple, on utilise une corde  à piano de diamètre  2mm. Comme c'est une tige pleine,  on va percer au centre, en commençant par un forêt de diamètre  0,5 mmm, jusqu'à percer avec un foret de 1,5 mm ou 1,6mm, afin d'obtenir une ouverture maximale qui laisserait penser  à l'usage d'un tube.

 

Dans certains cas, l'échappement est entouré d'une grille pour protéger les personnels. Il n'existe que très rarement des grilles de photo-découpe spécifiques aux modèles concernés (au 1/50 ou au 1/48) mais il existe des planches de grilles photo-découpées qui permettent de réaliser soi-même sa propre grille de protection.

 

Pour cela,  j'ai utilisé une planche de photo découpe Aber S10. La trame assez fine de cette référence me convenait assez bien, faute de mieux.

J'ai découpé, à la bonne longueur et largeur, un morceau dans cette planche et je l'ai enroulé et mise en forme autour d'une corde  à piano de  diamètre 3mm (pour que l'échappement de  diamètre 2 mm coulisse sans forcer autour).

Ensuite sur une corde  à piano de diamètre 3, 5 mm, j'ai mis en forme deux colliers issus d'un profilé laiton de 1mm de large et de  0, 2 mm d'épaisseur  (moins l'épaisseur du profilé est importante, plus cela est facile à travailler).

Les colliers ainsi formés sont collés aux deux extrémités de la grille et les surplus de photo-découpe et de colle cyano  sont éliminés avec un disque  à poncer fin.

L'astuce est de toujours effectuer ces opérations la grille enroulée sur la corde  à piano , afin d'éviter de l'écraser.

 

Là-encore, deux cas de figure :

 

-soit  la sortie d'échappement est droite, on enfile alors la grille très facilement par le coté droit

 

-soit malheureusement l'échappement est courbé aux deux extrémités (Reo M52), on ne peut pas enfiler la grille sans risquer d'abimer le tout en forçant.

 

La solution est dans ce cas de découper la ligne d'échappement au niveau où elle sera recouverte au final  par la grille afin de masquer le raccord. Il suffira alors de peindre les 3 éléments séparément  et surtout de ne pas oublier d'enfiler la grille avant le montage  définitif des 3 éléments.

 

Voir pour mieux comprendre, les photos ci-dessous, puisque les photos ont toujours plus de vertus didactiques que les textes ;)

 

 

 

 

 

Commenter cet article
P
Merci pour vos commentaires, le partage c'est normal, c'est ça l'esprit Milinfo
Répondre
F
Bonjour,<br /> <br /> Toujours épaté par ces doigts d'or !!!!<br /> Félicitations<br /> Miniaturophilement
Répondre
R
Bonjour Patrick ! <br /> Impressionnant , tes "tutos" , avec une technicité hors norme , pour un résultat haut de gamme ! <br /> Quand je pense , que le monteur et modificateur lambda , comme moi , aurait pris forcément un tube pour réaliser un tuyau d'échappement ! <br /> On est bien loin du compte , avec tes magnifiques réalisations , merci pour toutes ces techniques partagées et de façon quasi professionnelle ! <br /> Bien amicalement , Robert B .
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog