Publié le par Milinfo
Publié dans : #Véhicules&Matériels

 

 

-11 février 2024 :

 

DUKW... toujours

(Reportage photo de Jacques Le C.)

 

En passant devant un site de la Direction Générale de l'Armement, lors d'une balade à moto en bordure du lac du Castillon (Alpes de Haute Provence), je distingue la silhouette connue d'un véhicule emblématique du débarquement derrière le brise vue de la clôture.

 

 

Une prise de contact avec le poste de sécurité m'a confirmé que ce vénérable DUKW est toujours en service.

 

 

Après avoir pris rendez-vous, quelques jours plus tard, avec le responsable du site et montré "patte blanche" pour y accéder, j'ai pu prendre quelques clichés de l'engin que j'ai plaisir à partager avec vous.

 

 

 

Malheureusement les informations recueillies sur ce DUKW sont maigres : pas d'historique sur ses origines et précédentes affectations ; seule une plaque atteste qu'il a été réceptionné par la SNECMA Normandie en décembre 1965.

 

 

 

 

Son moteur essence a été remplacé par un Diesel Volvo de 6 litres, une grue a été installée sur la partie arrière du pont et  il est équipé de 2 treuils à l'un à l'avant et à l'autre à l'arrière.

 

 

 

 

L'engin est toujours fonctionnel, tant sur la route que sur l'eau, et sert occasionnellement pour du transport de matériels vers l'autre rive ou vers la plate-forme installée sur le lac.

 

 

 

 

 

C'est probablement le seul et unique DUKW encore en service actif au sein du Ministère de la Défense.

 

 

Depuis 1959, ce site d'essais rattaché à la DGA Techniques navales de Toulon est implanté sur le lac de Castillon.

 

 

Le choix de ce site pour l'implantation du SESAC (Site d'Expérimentations Sonar et Acoustique de Castillon) est dû à la tranquillité de ses eaux et à sa physionomie.

 

Son fond, recouvert de plusieurs mètres de vase ainsi que ses pentes abruptes permettent d'avoir un bruit de fond faible et un champ acoustique libre permettant ainsi d'atténuer les échos.

 

Le SESAC étudie les traces sonores laissées par les sous-marins de la Marine Nationale (bruits d'hélices, d'écoulement de l'eau sur la coque, bruits émis de l'intérieur...).

 

Des campagnes d'étude afin d'optimiser les recherches des boîtes noires en cas d'accident aérien et de déterminer dans quelle mesure elles pouvaient perturber l'émission du signal y ont également été menées.

 

De même que des essais au profit de Thalès pour sa bouée acoustique aérolargable de nouvelle génération destinée aux avions de patrouille maritime et aux hélicoptères de lutte anti sous-marine.

 

Pour ce faire, le centre est installé sur les deux rives du lac qui sont reliées par une rampe métallique immergée dont les extrémités sont visibles sur les berges.

 

Sur cette rampe sont fixés des hydrophones qui permettent d'étudier les bruits émis par les engins reproduits par des maquettes radio commandées de couleur jaune.

 

Celle du porte avion nouvelle génération, qui viendra remplacer le Charles de Gaulle, fait entre autres, des essais de manœuvrabilité sur le lac depuis 2021. (https://youtu.be/Ks3ukfVKLVA).  

 

Jacques Le C.

 

 

DUKW... toujours  (Reportage photo de Jacques Le C.) ​DUKW... toujours  (Reportage photo de Jacques Le C.) ​
DUKW... toujours  (Reportage photo de Jacques Le C.) ​
DUKW... toujours  (Reportage photo de Jacques Le C.) ​
DUKW... toujours  (Reportage photo de Jacques Le C.) ​
DUKW... toujours  (Reportage photo de Jacques Le C.) ​
Commenter cet article
A
Un grand merci. Un DUKW encore en service, waouhhhhhhhhhhhhhh! Même avec un nouveau moteur, maintenir à flot ce vétéran ne doit pas être une mince affaire...
Répondre
F
Bonjour !!!<br /> Effectivement un DUKW encore en activité au sein de la défense... incroyable... effectivement l'immatriculation est étrange....1988..... peut être du as un transfert d'une unité de l'armée de terre a la DGA et du coup reimmatriculation.....<br /> Après je sais que la DGA a eu quelques véhicules très ancien de mémoire il y avait un Citroën 45 incendie qui est resté très longtemps en activité......( Jusqu'au début 2000 si je me rappelle)<br /> <br /> Miniaturophilement
Répondre
P
Quel coup d'oeil pour repérer ce superbe engin. Il est remarquable que vous ayez pu obtenir cette autorisation pour entrer dans un site protégé. La plaque SNECMA Normandie est intéressante. J'ai pu voir sur la toile que cet établissement avait reçu au moins un autre DUKW au milieu des années 60. Par quel cheminement administratif se retrouve-t'il avec une immatriculation de 1988 ? Comme vous l'indiquez il doit être le dernier DUKW en service actif. Un des responsables de la DGA doit être "nostalgique" car le maintien en service de ce véhicule de 80 ans doit poser quelques problèmes. Dans tous les cas un immense merci pour ce partage sur un véhicule exceptionnel à tous points de vue.
Répondre
D
Très intéressant reportage . Merci pour ce partage ainsi que pour les photos . Belle decouverte
Répondre
P
Bonjour<br /> Merci pour ce partage, intéressant reportage sur ce survivant étonnement encore en service !
Répondre
E
belle découverte que ce vétéran toujours en service
Répondre
X
La numéro d'immatriculation est étonnant.
Répondre
M
Merci pour ce beau partage, très intéressant.<br /> Marc H
Répondre
K
Sympa ce reportage avec toutes ces explications.
Répondre
P
Merci pour ce beau reportage. <br /> Patrick G
Répondre

Milinfo... depuis 1998 !

 

 

 

Milinfo est né en 1998 ; il s'agissait alors d'un recto-verso en N&B, sans prétention, dédié aux miniatures militaires.

 

 

Diffusé gratuitement auprès de collectionneurs et de détaillants, il a eu droit à quelques échos dans la presse spécialisée.

 

 

Puis Milinfo est passé de deux à quatre pages en 1999.

 

 

En 2002, le N&B est abandonné au profit de la couleur qui s'impose définitivement dans nos publications.

 

 

L'année 2011 est marqué par l'apparition de MilinfoPlus, le complément indispensable de Milinfo et traitant de sujets uniques.

 

 

En juin 2004, après la sortie de son 25ème numéro, Milinfo marque un temps d'arrêt... Le temps de réfléchir à son avenir et à son mode de diffusion. 

 

Les Milinfistes nous encouragent à ne pas arrêter l'aventure qui reprendra en septembre 2004 sous une nouvelle version mensuelle. La numérotation repart à zéro avec cette "nouvelle version"...

 

 

En 2006, Milinfo abandonne le format papier, se transforme en blog et s'ouvre à toutes les miniatures sous l'uniforme mais aussi aux matériels en service et/ou produits par nos industriels nationaux.

 

Parallèlement au site, nous avons relancé une version "papier" diffusée par mail, au format PDF. Milinfo Focus et ses hors-séries sont aujourd'hui le complément indispensable de Milinfo.org.

 

En mai 2023, Milinfo fêtera ses 25 ans d'existence...

 

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

Gifs animés GYROPHARES

 

 

 

# Les Milinfistes-Premium #

 

 

Les Milinfistes-Premium contribuent régulièrement au contenu de Milinfo. Leur participation, par l'envoi fréquent de contributions (textes et photos), justifie pleinement que les rubriques qui leur sont dédiées soient mises en avant.

 

La liste ci-dessous est bien sûr non exhaustive ; elle est aussi susceptible d'évoluer dans le temps :

 

 

-Jérôme Hadacek

-Patrick Comelli

-Elodie Saint-Lot

-Daniel Baldjian

-Thomas Seignon

-Florent Vasseur

-Robert B.

-Yves P.

-Hervé C.

-Marc H.

-Philippe S.

-Patrick G.

-Jean-Charles

-Jean-Pierre B.

-Yann B.

 

 

Merci aussi à Pascal B., Alain Lesaux, Frédéric R... pour leur veille qui alimente notre contenu "In memoriam", "veille matériels et "actualité de la miniature sous l'uniforme".

 

 

# Les incontournables #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

# Les dossiers Milinfo #

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archives

Milinfo-Focus

 

 

# Milinfo-Focus #

 

Dans la rubrique "Milinfo spécial" (cliquez ICI), retrouvez tous les Milinfo-Focus et les HS.

La version au format PDF est réservée aux Milinfistes Premuim.

Renseignements :

 

chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

# Milinfo-Focus HS :

 

 

Hébergé par Overblog