Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publié le par Milinfo/Thomas Seignon
Publié dans : #Les miniatures militaires, #Collectors militaires

 

-11 au 15 septembre 2020 :

 

CORGI TOYS

1980s - 1990s

(par Thomas SEIGNON)

 

 

1/ Un peu d’histoire


Au dépôt de bilan de novembre 1983 succède rapidement une proposition de reprise de la part d’anciens membres du directoire de Corgi, soutenus par des investisseurs privés (dont Lloyds Bank)  et étatiques (dont le Pays de Galles).

La marque renaît ainsi en mars 1984 sous l’appellation « Corgi Toys Limited ». Avec cette nouvelle impulsion, Corgi va s’employer avec succès à regagner sa place de leader, non seulement sur le marché domestique, mais aussi sur le marché mondial en faisant effort en direction des USA, de l’Australie et de l’Europe.

Au milieu des années 80s, la création du Corgi Collector’s Club va contribuer à asseoir la position de la marque dans le monde entier.

 

Catalogue Corgi 1985

Corgi renoue avec le succès comme le prouve l’attribution en 1987 du « British toy  company of the year award » par l’association britannique des vendeurs de jouets (on se souvient que la précédente récompense remonte à 1966).

C’est dans ce contexte d’expansion que Corgi est racheté par le géant américain Mattel en décembre 1989.

Cela se traduit par de nouvelles délocalisations, avec une production intégralement réalisée en Chine et une direction qui passe de Swansea à Leicester (base de Mattel en Grande-Bretagne).

En dépit de craintes initiales, il s’avère que Mattel laisse une vrai marge d’initiative à Corgi, comme le prouve le lancement en 1997 de la série « Héritage » dédiée à des véhicules français.

 

Catalogue Corgi Héritage 1998

De fait, Corgi va progressivement prendre ses distances avec Mattel jusqu’à son rachat en octobre 1999 par Zindart, société américaine plus orientée vers le modèle réduit que ne l’est Mattel.

C’est aussi l’époque de la reprise de Lledo par Corgi et de nouvelles orientations qui vont amener Corgi à se relancer sérieusement dans le domaine de la miniature militaire.

 

2/ Le point de vue d’un collectionneur


A vrai dire, cette période des années 80s et 90s est pauvre en matière militaire. Il suffit pour s’en convaincre de constater qu’aucun modèle spécifique ne sera créé pendant cette période.

Il s’agira soit d’une adaptation ponctuelle  d’un modèle civil, soit de la reprise d’anciens moules des années 70s à peine modifiés.

Tout au plus peut-on considérer, si l’on veut être très précis, que le Bedford MK bénéficie d’un effort de militarisation qui dépasse une simple remise en peinture.

Sans doute peut-on y voir un des effets des « dividendes de la paix » qui caractérisent cette période d’effondrement  de la menace soviétique  en même temps que celui du mur de Berlin !

Reste que l’on remarque un souci de finition auquel les années 70s ne nous avait plus habitué.

Corgi prend le tournant de la collection et pour bien prendre ce tournant en matière commerciale il est logique de la faire avec des modèle « vendeurs » or le militaire ne représente qu’une niche sur laquelle il serait illusoire de vouloir appuyer une relance.

A vrai dire, j’ai le sentiment que les plus beaux modèles de cette période ne sont pas directement militaires mais plutôt ceux qui font écho aux situations de conflit : je pense en particulier aux bus américains ou londoniens ou encore aux véhicules de l’AFS britannique.

 

Catalogue Corgi 1991
   
3/ La série militaire


 On ne peut donc pas à proprement parler ici de série militaire.

La mini série « fighting vehicles » de 1998 est un « one shot » qui n’aura pas de suite.

 

 

Sur les 10 modèles (pour 7 références) qu’elle comporte, 6 sont des reprises à peine modifiées de l’ex série 900 des années 70s.

Seul le Bedford MK, passé en 4X4, traduit un effort d’originalité (encore que ce modèle à été produit indépendamment un an avant le lancement de cette mini série).

Les déclinaisons militaires de la série française « héritage » sont plus intéressantes, en particulier le Renault « fainéant » et le Citroën 55.

Restons positif en citant l’ensemble tracteur Diamond T 980 et remorque Rogers, commun à ces deux séries, et qui constitue un beau modèle. 

Pour le reste, on se contente de mises en peinture de modèles à connotation militaire, comme les bus déjà évoqués ou les véhicules que l’on trouve dans les sets des années 80s.  

 

 

 

Les forces en présence :

 

-Ce camion Thornicroft de 1929 (Ref 923) est sans doute l’un des premiers modèles militaires de la nouvelle ère Corgi Toys Limited.

Il a été produit en 1985 et n’est que la déclinaison militaire d’un modèle civil.

Il n’en reste pas moins sympathique, même si on regrette des roues en plastique.

On constate également un mode de référencement redondant (au cours de la décennie précédente, on se souvient que la Ref 923 était attribué au CH 54 Skycrane !).    

 

 

-La même logique de « militarisation » de modèles civils déjà existants s’applique à ce joli set  (Ref  C 88)  commémoratif du premier conflit mondial.

Il comprend un bus AEC réquisitionné et un van Ford T ambulance.

Ce set date de 1988 et, sauf erreur de ma part, ces modèles militaires n’ont pas été vendus indépendamment.  

 

 

-Recette identique pour ce set de 1989 créé en l’honneur de la RAF (Ref D 35-1).

On y trouve un Bus Bedford, une Ford Zéphir et un van Morris 1000.

La décoration des véhicules est soignée mais on reste dans du « versionnage ».

C’est à se demander si la photo sur la boîte n’est pas plus attirante que le contenu ?!

 

 

-On a un peu le même sentiment avec ce set anniversaire du cinquantenaire du débarquement de Normandie (Ref 97714) qui date logiquement de 1994.

Il comprend un « Bedford » qui serait plutôt un Austin K3 (encore faudrait-il changer sa caisse de camion de déménagement !), un Morris J van (camionnette produite à partir de... 1949 !), une Ford Popular et un… Tramway !

Bref, pas grand-chose en rapport direct avec le débarquement... On se console avec  la belle finition des modèles.    

 

 

-En 1995 Corgi décline sa Morris Minor traveller en version « bomb disposal » (Ref 97343), autrement dit le service de déminage de l’armée.

Les accessoires et le personnage sont spécifiques à cette version.

La décoration est elle-aussi particulière, les ailes peintes en rouges étant propres aux véhicules de cette unité.

 

 

-Ce bus Yellow Coach 743 n’est pas un véhicule militaire.

Néanmoins il porte les couleurs de la RAF et marque le soutien de l’Amérique à la Grande-Bretagne au début des années 40s (Ref 98461).

C’est à ce titre qu’il a retenu mon attention car, à sa façon,  il est aussi représentatif d’une période de conflit.

C’est par ailleurs un beau modèle produit en 1994 !

Il  existe un autre Yellow Coach 743 portant lui aussi la cocarde de la RAF (Ref 98471) mais il appartient à une autre ligne de la compagnie « Greyhound ». La décoration est donc très légèrement différente.  

 

 

-Autre effet collatéral du second conflit mondial sur ce Yellow Coach 743 (Ref 98472) : il porte une décoration incitant à l’engagement des femmes américaines dans le corps des auxiliaires aux armées (WAC). 

Tout cela est parfaitement authentique et manifestement bien documenté par Corgi.

 

 

-Sur ce bus Yellow Coach 743, c’est la marine des Etats-Unis  qui fait effort sur son recrutement (Ref 98473).

La Navy n’y va pas par quatre chemins, puisqu’il s’agit de faire « un métier d’hommes » !

A mettre en parallèle avec le précédent...

Par ailleurs, ce type de véhicule donne une touche de couleur à une collection qui, par nature, à une tendance au monochrome ! 

Ces deux derniers modèles sortent en 1995...

 

 

-Ce bus londonien Guy Arab (Ref 97315) a perdu sa couleur rouge vif au profit d’un gris acier.

C’est le résultat du blitz auquel les bombardiers allemands soumettent la ville et qui a conduit a adopter des teintes à basse visibilité.

Dans un louable souci de détail Corgi a même reproduit le renforcement des vitres afin d’éviter les éclats.

Très beau modèle représentatif de son époque !

Des personnages et des éléments d’environnement complètent le modèle (un petit chien de race Corgi est même fourni !).

 

 

-Cette Land Rover est une édition spéciale pour le Corgi Collector Club (Ref  07101 – SL sur 5000 ex) produite en 1996 (d’ou son immatriculation CCC 96).

Si elle n’est donc pas particulièrement identifiée comme véhicule militaire, elle est néanmoins proposée dans une teinte bien proche du vert bronze de l’armée britannique.

 

-En version SWB (short wheelbase = châssis court) avec cette teinte vert bronze , cette Land Rover appartiendrait à une série promotionnelle.

Je n’ai pas la boîte et pas de référence disponible pour ce modèle.

Là encore, si le véhicule n’est pas spécifiquement militaire, il en est très proche.

 

 

-Encore un effet collatéral en 1997 avec ce Bedford CA van de l’AFS (Ref 05604 – SL sur 4300 ex).

L’AFS est en effet une structure typique de la guerre froide qui s’inscrivait dans un ensemble destiné à lutter contre une éventuelle attaque soviétique. 

Nous sommes donc là aussi dans un secteur directement lié à la conflictualité. Et, là aussi de la part de Corgi, une déclinaison de plus parmi des dizaines.

 

 

-Tant qu’à faire autant en profiter pour décliner également ce Bedford S type en version AFS (Ref 19701 – SL sur 4200 ex).

La version militaire de ce camion existe bien (Bedford RL) mais Corgi ne s’est pas décidé à le passer en 4X4 et à modifier la caisse.

 

 

-Corgi va faire cette modification avec le successeur du RL chez Bedford, à savoir le MK. Il s’agit ici d’un modèle produit en 1997 en référence à la série « soldier » produit par ITV (Ref 18901). 

En dehors de la caisse, un peu longue, le résultat est plutôt convaincant. Ce modèle particulier (et non limité!) dispose d’un boîtage spécifique.

Deux soldats en métal sont également fournis...

 

 

-En 1998, sous l’appellation « fighting vehicles » Corgi lance une mini série de véhicules militaires.

On y trouve cette Land Rover avec remorque dotée d’un camouflage type Moyen Orient (Ref 07501 – SL sur 7100 ex).

Avec cette série Corgi affine ses marquages et ses décorations militaires… Tout en se contentant de reprendre de l’existant.

 

 

-En reprenant l’existant, Corgi n’hésite pas à mélanger les échelles avec ce beau tracteur Diamond T 980 + remorque Rogers affublé d’un moins beau M60 (Ref 55101 – SL sur 10300 ex!).

Le M60 est une reprise améliorée de la Ref 902 des années 70s. Sous cette forme , le char n’est pas disponible indépendamment.

Dans la vraie vie, une remorque Rogers, conçue pour la catégorie  des Sherman, ne supporterait pas un M60 !

 

 

-Bonne idée que de décliner le Diamond, devenu T 969 dans sa version wrecker (dépannage)  avec son jumelage de grues Holmes (Ref 55601 – SL sur 6500ex).

La décoration « Red Ball express » est bien vue. En revanche la partie arrière avec les grues est assez grossière.  

 

 

-Le Bedford MK est logiquement repris dans cette série « fighting vehicles » (Ref 69902 – SL sur 5900 ex).

Lui adjoindre la pièce de 25 Pdr, ex Ref 909 des années 70s, n’est pas une excellente idée compte tenu  de son manque de réalisme (sans parler de son échelle par rapport au camion).

Au moins, le frein de bouche a-t-il pris une forme plus cohérente… Puisque, comme pour le M 60, le canon ne « tire » plus !

 

 

-Avec ce Centurion et ce Saladin (Ref 69901 – SL sur 6800 ex), Corgi fait d’une pierre deux coups en matière de reprise.

On retrouve en effet les ex Ref 901 et 906 des années 70s.

L’effort de réalisme porte sur le canon (qui ne « tire » plus)  et sur une décoration plus soignée. Il n’en reste pas moins qu’a quelques détails près, ce sont le mêmes véhicules.

C’est un peu dommage pour ce qui est présenté dans le catalogue comme « perhaps the most exciting theme of 1998 » !

 

 

-Nous ne sommes d’ailleurs pas au bout de la politique de recyclage avec ce Tigre I (Ref 66501 – SL sur 5000 ex).

Au delà du canon et en y regardant de très près on observe que le train de roulement a été légèrement modifiée et que la chenille est différente.

Pour le reste c’est idem, ce qui rend la chose un peu moins « exciting » à mon goût !

 

-Corgi enfonce le clou avec ce Tigre II (Ref 66601 – SL sur 5000 ex) qui met fin à cette série »fighting vehicles ».

Mêmes remarque que pour le Tigre I...

Qui plus est, son camouflage à bord très (trop!) diffus n’est pas convaincant.

L’excitation retombera donc vite et cette mini série ne sera pas poursuivie !

 

 

-1998 marque le cinquantième anniversaire de la Land Rover.

Corgi n’a pas raté l’occasion de produire une petite série dédiée à ce véhicule « so British ».

On y trouve cette version très sobre de l’armée britannique (Ref 07302).

C’est indéniablement un beau modèle que Corgi a su exploiter sous de multiples formes.

 

 

-Dans cette série anniversaire, on trouve aussi une Land Rover des Royal Navy Coast Guard (Ref 07406) bleue marine avec un toit jaune.

 

 

-Grosse surprise de ce côté-ci de la Manche avec l’arrivée en 1998 d’une collection badgée « Héritage » dédiée aux véhicules français.

Ce Berliet GLR à cabine profonde (Ref 73801 – SL sur 5000 ex) est très réussi...

A l’exception de sa caisse qui ne correspond à rien de connu (et pour cause, c’est la même que celle du Bedford MK !).

Dommage car la cabine est bien rendue et les marquages sont certes minimes mais cohérents.

 

 

-Le Renault  R 4140, dit « Fainéant » de par la position couchée et le manque de nervosité de son moteur,  est présenté dans une version Armée de l’air assez convaincante (Ref 71003 – SL sur 5000 ex).

On apprécie en particulier les efforts aux niveau de la gravure des roues ainsi qu’une décoration réaliste.

Cette version 4X2 a effectivement fait partie de la flotte de servitude de l’Armée de l’air.

 

 

-Encore un beau modèle avec ce Citroën 55 (Ref 74001 – SL sur 5000 ex) qui a largement servi au sein des armées dans le courant des année 50.

On mesure la distance qui le sépare du modèle JRD... Celle qui sépare un jouet des années 50 à un modèle de collection des années 90.

 

 

-Corgi optimise son moule de l’ensemble Diamond T 980 + remorque Rogers en nous proposant une version française (Ref 55102 -SL sur 5000 ex).

Rien à dire au plan historique, puisque ce matériel a effectivement servi dans nos rangs.

Le regret réside dans le fait que, contrairement à la décoration de la boîte, la calandre n’arbore pas les couleurs verte et blanche de l’arme du Train !

 

 

-Ils n’ont pas pu s’empêcher de nous ressortir l’AMX 30 D ! (Ref 66701 – SL sur 5000 ex).

On aura reconnu l’ex Ref 908 produite plus de vingt ans plus tôt. A la couleur près, c’est rigoureusement le même !

L’immatriculation a été conservée (elle est bonne pour un 30 D) ainsi que la classe 50 de la catégorisation de pontage (elle est bonne pour un 30 D)… mais pas à la bonne place, sans parler du drapeau français…

Mais je m’égare dans les détails !

 

 

A ce stade on aurait pu s’attendre à ce que Corgi nous propose un ensemble Diamond T 980 + remorque Rogers + AMX 30 D.

La photo de cet ensemble existe d’ailleurs sur un petit flyer fourni avec certains modèles. Mais il est bien précisé que le char n’est pas inclus.

Les deux modèles sont donc toujours produits indépendamment. 

-Je déborde un peu de ma fenêtre temporelle avec ce Renault 1000kg en version sanitaire (Ref 70521 – SL sur 2600 ex) produit en 2002, mais il s’intègre dans cette collection « Héritage «.

On ne peut s’empêcher de penser aux modèle Dinky ou CIJ.

Cette version 4X2 est tout à fait réaliste et, à ma connaissance, c’est malheureusement  le dernier modèle militaire de cette série française.

 

Commenter cet article

YVES 15/09/2020 11:31

Merci pour tout ce documentaire, des modèles que l'on découvre...trop tard.

David T. 15/09/2020 04:34

superbe article avec un bel historique.
J"aime bien aussi la série "Unsung Heroes" avec des miniatures de la guerre du Vietnam.
Cela serait sympa aussi un article sur cette série...à moins que cela n'ait déjà été fait??

Milinfo 17/09/2020 15:03

non mais ca arrive car c'est déjà dans la "boîte" ;)

Lenours 13/09/2020 13:39

Merci Thomas pour tous ces articles passionnants et remarquablement illustrés !

Une passion partagée depuis 1998

 

 

 

 

Né en 1998, Milinfo n'était d'abord qu'un bulletin d'information diffusé gratuitement à ses abonnés en échange de quelques timbres.

 

Le 20 mai 2006, la version papier est remplacée par le blog Milinfo, avec pour objectif de créer un espace convivial ouvert aux passionnés de matériels et miniatures sous l'uniforme : armée, gendarmerie, police, sapeurs-pompiers…

 

Merci aux Milinfistes qui permettent à Milinfo de poursuivre sa route en participant au paiement des frais d'hébergement.

 

Merci à celles et ceux qui, par leurs contributions (articles, photos, documentations…) alimentent au quotidien le contenu de Milinfo.

 

Bonne visite sur Milinfo et... bon plaisir !

 

Fidèlement,

 

ChL

chl_milinfo@orange.fr

 

 

smiley Jérôme Hadacek

smiley Robert B.

smiley Yves P.

smiley Jean-Pierre B.

smiley Elodie Saint-Lot

smiley Hervé C.

smiley Kamal

smiley Bob

smiley Marc H.

smiley David T.

smiley Florian Vasseur

smiley Jean-Charles

smiley Daniel Baldjian

smiley Patrick G.

smiley Patrick Comelli

smiley Jean-François P.

 

(liste non exhaustive)

 

Veille matériels : Pascal Btr et Frédéric R.

Référent pompiers : Alain Lesaux

 

Les « Milinfistes Premium » sont les contributeurs qui alimentent régulièrement le contenu de Milinfo.
En cliquant sur leur nom, vous pouvez accéder à leurs principales contributions. Cette liste de contributeurs réguliers n'est bien sûr pas exhaustive...

Sont aussi Premium, les Milinfistes qui versent ou qui  ont versé une participation afin de financer l'hébergement, l'espace de stockage de Milinfo et la suppression de la publicité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories

Articles récents

Milinfo-Focus en PDF

Milinfo-Focus est accessible, au format PDF, aux Milinfistes Premium.

Contact : chl_milinfo@orange.fr

 

 

 

Hébergé par Overblog